24 juillet 2016

Salade niçoise

Toute cette polémique me navre. J'ai, bien sûr, envie de défendre le gouvernement mais je ne sais même pas pourquoi. Le fliquesse municipale chargée des caméras vidéos racontés des truc contre les flics officielles dans le canard comme si elle n'avait aucune obligation de réserve (et non pas droit de réserve comme le disent des abrutis) obligeant le ministre à porter plainte. Comme si on n'avait que cela à foutre. Je reconnais ici mon manque d'impartialité car la question n'est pas là. Alors j'argimente jusque qu'au bout. La petite fake est sous mes ordres de Monsieur Estrosi lui-même responsable de la sécurité à Nice et pourrait très bien avoir l'ordre de mentir et l'obligation de raconter cette version. 

Peu importe. Cela ne rapportera pas la sécurité. Cela ne convaincra aucun électeur de droite de la nullité de la gauche et aucun électeur de gauche de la nullité de la droite. 

Je note simplement que les seuls qui tapent contre leur camp sont les tues de gauche. 

Heureusement, j'ai de meilleures raisons pour vomir. 

23 juillet 2016

Les aphorismes littéraires de Renaud Camus


Je crois bien qu'il est candidat à la presidentielle. Il va falloir qu'il détaille pis son programme. 

Le bonjour à l'andouille qui m'a inspiré ce billet. Cela étant mon follower qui RT Camus sera prochainement bloqué. Mon côté sectaire. 

22 juillet 2016

Munich et #fuckdaesh

En Français a gagné l'étape du Tour et pourrait finir deuxième au général à Paris. On n'est pas habitués. Un acte a priori terroriste dans une grande ville. On est habitués. Presque blasés. 

Mes pensées vont évidemment vers les braves gens de là-bas, ces types en panique, ces policiers qui bossent, ces blessés, les familles des (de la ?) victime. Il n'empêche que je suis fatigué de faire des billets de blog sur mes attentat. On va encore avoir les polémique. Genre : mais on ne sait pas si c'est l'EI, vous n'êtes rien que des gros cons d'islamophobes ! Ou le contraire, à la Rioufol : il est temps que les musulmans montrent qu'ils se désolidarisent. 

On est bien, à la Comète où je viens d'arriver. On bascule de la terrasse pour trouver de la fraîcheur et l'intérieur du bistro pour écouter le concert du grand Marc Loy. Il n'y a qu'un seul mot d'ordre : #fuckdaesh. Mais si on ne sait rien, je sais, on ne sait rien. 

Ces connards n'ont pas réussi à nous faire peur même si, localement, ils terrorisent des gens. 

Prêter de l'artillerie à l'armée irakienne ne résoudra pas grand chose. Il va falloir sévir. On n'a pas peur, on est blasés. Alors allons-y. Je ne tiens pas être encore plus blasés. Un jour, on fera des paris sur les prochains attentats pour tenter de gagner de l'oseille. 10 contre 1 pour un attentat suicide. Non ! Une fusillade. Mais, non, abruti ! Une bombe dans un avion, ça fait trop longtemps. Les comptoirs ont des conversations éternelles. Ce soir, on aurait dû parier sur la probabilité que Bardet reste numéro deux jusqu'au bout et qu'on ait un véritable espoir pour les prochaines années. 

Fachons-nous. Rentrons dans le lard. 

21 juillet 2016

Rigolons avec la vidéosurveillance

Le sujet est compliqué : je me dévoue pour l'aborder.  J'espère qu'on pourra en rigoler. La justice a ordonné à la mairie de Nice d'effacer les vidéos prises sur la promenade des Anglais le 14 juillet pour éviter des diffusions incontrôlées (après en avoir gardé une copie). Mon avis : je m'en fous mais je trouve cela complètement con vu ce qu'on trouve sur internet tout en comprenant la décision. C'est pour cela que je m'en fous : les débats interminables ne me passionnent pas. 

Cela étant mes copains gauchistes trouvent que cette décision de justice est lamentable, eux qui devraient défendre la justice. Et qui sont contre les caméras de télésurveillance. D'une part. 

D'autre part, si les vidéos pouvaient fuiter de la part d'agents municipaux (on est humains), elles pourraient fuiter de la part d'employés du ministère de la justice (on est humains). Je ne parle pas du personnel assermenté, hein ! Mais de l'informaticien prestataire de service chaegé d'archiver les images et pouvant les revendre des millions. 

En outre, la mairie de Nice s'oppose par je ne sais quelle procédure à cet effacement comme s'ils n'avaient pas compris qu'il était temps de fermer sa gueule en ces temps où tout le monde accuse tout le monde de mensonge. 

Je n'ai pas suivi cette histoire au fait ! Je l'a résumé néanmoins vu que je n'ai strictement aucune information. Libération a fait un article pour accuser les autorités de mentir mais a été ridiculisé par le démenti des dites autorités. C'est du moins ce que j'ai compris. Ne vous moquez pas : le grand public, celui qui vote, a sans doute compris la même chose, c'est à dire rien. 

Je préconise néanmoins l'installation de caméras de télésurveillance à la Comète pour que je puisse prouver à Tonnégrande que c'est toujours moi qui paye la dernière tournée. 

20 juillet 2016

La France et la fracture numérique pour les nuls

Cela fait des mois que je critique la politique numérique gouvernement. Comme je mon rôle est de défendre ce dernier, je suis discret. Vous connaissez ma copine Odette dont j'ai parlé plusieurs fois ici. Elle est d'origine étrangère (avec du poil sous les bras), est veuve depuis quelques années et survis maintenant grâce au RSA. 

Il y a deux ou trois mois, il n'a pas été versé. Elle m'a alerté (et j'ai assuré l'intérim...). Elle a fait les démarches et tout ça. La semaine dernière, de passage dans les services ad hoc, elle s'est fait expliquer qu'elle n'a pas répondu à un mail qui lui demandait de remplir un document par internet. Elle sait qu'internet existe mais elle ignore ce que c'est. J'espère qu'elle va s'en sortir (et à l'occasion me rembourser les avances même si, de sa part à elle, je m'en fous. C'est plus une question de confiance pour nos merdes futures). 

La semaine dernière, elle a décidé d'acheter un téléphone portable. Hier soir, elle me dit qu'il ne marche plus. Je constate qu'il est éteint. Je l'allume. Le machin me demande le code PIN. J'essaie 0000. Ça ne fonctionne pas. Je lui dis de chercher ce code dans ses papiers. 

Ce soir, elle me donne son téléphone avec son code PIN mais me dit qu'elle n'a pas réussi à le rentrer et qu'elle a eu des messages de refus. Je me dis qu'elle a fait une erreur et j'avais peur qu'elle en ait fait plus que 3. Elle me file son machin (le code PIN n'était pas 0000 mais 1234).  J'essaie, je réussi du premier coup. 

Avec ces andouilles qui foncent vers le numérique oublient qu'on va laisser une partie de la France de côté. Et Odette a une chance : ne faire confiance qu'à moi (désolé pour mes chevilles, mais elle sait que l'informatique est mon job ; elle serait tombée sur un autre connard, il lui aurait donné des conseils idiots). 

Les avancées numériques des gouvernements ne réduisent pas la fracture du même nom. 

Et je pourrais citer d'autres exemples dont "cette dame" (ma mère), qui est encore plus vieille que moi. Il y a quelques mois, son machin TNT tombe en panne. Je décide de lui activer la télé par internet. Je vais donc chez Orange et j'achète des boîtiers CPL et de lui brancher la Livebox au décodeur TV via ce truc. Ça marche. 

Elle m'envoie un mail hier et me dit que ça ne fonctionne plus. Suite à mes conseils, à cause des orages, elle avait tout débranché. Je l'appelle ce soir, il mi restait un cordon dans les mains. Dessus c'était indiqué "HDMI". 

Comment voulez-vous qu'un type normal s'en sorte ? Même-moi, le 14 juillet, je voulais regarder la cérémonie à la télé (celle du matin...). Mon bazar ne fonctionnait plus (je crois bien qu'on est passé en HD en avril et que je n'ai pas regardé la télé depuis). Je suis retourné à ma sieste et il va falloir que je répare ça avant le 11 novembre. 

Dites-moi comment Odette peut avoir le RSA sans internet ? Comment ma mère peut regarder la télé sans licence informatique ? Comment je peux regarder ma télé deux fois par an sans passer trois heures à la régler) ? 

19 juillet 2016

Les abrutis #NS2017

On l'a remarqué, les ténors des "Républicains" sont lamentables depuis les événements du 14 juillet. Ils sont dans une espèce de surenchère dans le "plus abject que moi tu meurs". Ils préparent la primaire qui devrait se gagner bien à droite. Alain Juppé l'a compris et même lui en rajoute tout en essayant de calmer le jeu. C'est pitoyable. Mais rigolo. Pour gagner la primaire, ils font tout pour perdre la presidentielle. Mes copains centristes l'ont bien compris alors qu'il y a encore une semaine, ils voulaient se débarrasser de François Hollande. 

Je papotais avec Olivier Faure dans Twitter. C'est un député PS. Je crois bien qu'il est porté parole du PS. Je ne savais même pas que je le followais (je le connais grâce à Amandine, elle aura fait au moins une chose bien dans sa vie, autre que d'aller bronzer au bout du monde plutôt que d'assister des parlementaires). 

Et des fanatiques de Nicolas Sarkozy, identifiables grave au hashtag NS2017 lui sont tombés dessus. Et sur moi par ricochet. 

J'ai beaucoup de respect pour les militants de droite mais il faut bien reconnaître que les #NS2017 sont très cons. Encore plus que les militants du Front de Gauche, par exemple. C'est vous dire. Notons que le blogueur Pierre Partillo serait bien parmi eux si j'en crois des derniers billets. Mais je m'égare. 

Petit 1 : ils perdent leur temps à parler à Olivier Faure et moi. Ils n'arriveront jamais à nous convaincre ou à nous briser le moral (sauf en montrant la misère humaine...). 

Peti 2 : ils font une erreur en mettant #NS2017 partout. Ils apparaissent comme des cons attaquant en meute tout en s'affichant comme ringard (le hashtag du web2.0 est derrière nous). Et quand vous essayez de convaincre des gens qu'une Citroën est pourrie en disant qu'on est vendeur chez Renault n'apporte que peu de crédibilité. 

Petit 3 (et le plus important de ce billet à part l'occasion de faire la bise à Amandine et à son chef) : ils donnent l'impression qu'ils pensent réellement que FH est responsable des attentats et que NS n'y est pour rien et a raison. 

On ne va pas débattre de l'œuf ou de la poule. NS a fait le con en Syrie, en Libye et dans d'autres pays avec des voyelles qu'on ne sait pas trop dans quel ordre mettre en écrivant des billets de blogs. Il a démantelé les RG (même s'il y a eu un autre truc à la place, tous les spécialistes signalent l'erreur). Il avait même démantelé la police de proximité auparavant empêchant notre brave police d'avoir un contact avec les citoyens. Il a baissé les effectifs des forces de l'ordre (ils sont rigolos ces braves NS1017 à vouloir démontrer le contraire). Il a tout faux. 

Étant parfaitement objectif, je vous laisse faire le procès de François Hollande. Par exemple, il annonçait le 14 juillet vouloir arrêter l'état d'urgence et quelques jours après, Manuel Valls disait qu'il avait permis d'empêcher un attentat pendant l'euro. La communication de ce gouvernement m'étonnera toujours... Je suis moi-même parfaitement circonspect quant aux mesures prises par ce gouvernement comme cet état d'urgence et quelques mois qui me restent au travers de la gorge et qui furent une connerie (ben oui, quand tu fais une loi de droite inutile, tu perds des électeurs de gauche et surtout des centristes libéraux). 

A propos d'objectivité, je préviens que je supprimerai tous les commentaires qui ne sont pas objectifs, c'est-à-dire pas de mon avis. Non pas que je ne sois pas objectif mais mon blog est un espace privé. Je n'ai aucune raison de me faire emmerder et de servir de tribune à des abrutis. Ce qui nous rappelle le "petit 2" : je vais bloquer tous les NS2017 : ils m'emmerdent et ne m'apportent rien. 

Toujours est-il que ces supporters #NS2017 devraient arrêter de chercher des responsabilités. Ils passent pour des ânes prenant les Français pour des cons par que chaque Français pense connaître les causes de cette histoire. A tort, à  raison. Peu importe. C'est toujours une erreur de démontrer que les responsables sont les autres. Je pense d'ailleurs que si Clovis n'avait pas fait le con, on n'en serait pas là. Il aurait foutu en l'air les Arabes à Poitiers en 1515, on aurait des sujet de débats plus intéressant que se préoccuper de savoir si un migrant taré de 17 ans massacre les pauvres gens à coup de hache le fait parce qu'il était saoul ou djihadiste. 

Ils vont passer pour des cons et cela arrange bien. Je vais néanmoins me permettre un conseil à Sarko : fais gaffe à tes fans. Ils te tueront. 

18 juillet 2016

Mon collègue musulman

Aujourd'hui, j'ai discuté de Nice avec un jeune (30 - 35 ans), ingénieur, musulman (pas forcené) d'origine nord-africaine (je ne lui ai pas demandé plus de précisions ). C'est la première fois que je parle d'autre chose que de boulot avec lui (alors que j'ai des collègues marocains avec qui on cause beaucoup). 

Il était très peiné de voir les premières réactions après les événements. Le fait que tout le monde, sans savoir, accusait dès le départ "le terroriste islamiste". 

Je n'ai pas trop su quoi lui répondre. J'ai été pro parce qu'en l'absence de la chef, je fais vaguement l'intérim. Du genre : "bah ! C'est l'histoire de quelques imbéciles des deux côtés. Nous on est content du boulot que vous faites et, au fond, on s'en fout de ces trucs. On ne peut rien dire de plus."  Déjà, Mon "vous" était suspect. 

Que pouvais-je lui dire ? Bien sûr que c'est un taré, un fou, que sa conversion semble rapide, que ce qu'on sait de lui (il était 14h), les histoires sexuelles laissent le doute. Mais au fond, qui a un doute ? N'est-ce pas Daesh qui encourage ce genre de crétin ? On peut jouer à "pas d'amalgame" mais peut-on dire que l'Etat Islamique n'a rien à voir avec les musulmans ? Est-on obligés de rappeler qu'à chaque fois qu'on critique l'islamisme, on ne critique pas son voisin, son patron de bistro, son collègue... musulman. On sait qu'ils ne sont pour rien dans cette histoire et que les imbéciles comme Rioufol qui demandent que les musulmans se désolidarisent ne méritent que des baffes. 

Mais doit-on ne pas leur dire que l'islam pose des problèmes en France, comme toutes les religions, on l'a vu avec les cathos lors du mariage pour tous ?

Ce n'est pas l'Etat Catholique qui a revendiqué un massacre, le jour de la fête nationale. 

16 juillet 2016

Marine Le Pen a raison !



Il faut aussi éliminer le sida, le chômage et les imbéciles qui tweetent n'importe quoi en mode yakafocon. 

Estrosi : coupable



Nous passerons le fait qu'il n'est pas beau sur la photo. Ce type est un menteur abject. C'est le maire 
de Nice (ou presque, l'andouille officielle est aux abonnés absents).

 Il organise une fête dans sa ville. La municipalité est la seule responsable de la sécurité. La loi est faite ainsi. 

Ce type, Estrosi, est responsable de ce ce bordel et on pourrait même dire qu'il est coupable. Le seul coupable. 

La Turquie pour les nuls

Hier soir, à la Comète, on attendait le départ des derniers clients pour fermer la boutique et boite un coup en gens raisonnables (les serveurs, Pascal et Roger, et moi). Je naviguais benoîtement dans Twitter où j'ai appris les évènements en Turquie. Roger me dit : "tu as vu de qui se passe en Turquie ?"  "Oui, je cherche des informations". 

Twitter me disait Erdogan a été renversé. J'ai tweeté que moi aussi, preuve à l'appui. 



Et ils disaient : la démocratie a gagné !

Tout le monde était heureux. Moi, j'étais circonspect mais à ma décharge, je me fois autant de la Turquie comme de la première fois où j'ai oublié de fermer ma braguette en sortant des toilettes du bureau. Mais un putsch militaire me paraît peu démocratique. 

Une heure après, on apprenais que le putsch avait échoué et que Erdogan communiquait avec FaceTime ce qui nous faisait bien rigoler. D'ailleurs, la dernière fois que j'ai communiqué avec FaceTime, c'était de la Comète avec mon copain Falconhill. 

Et ils disaient, dans Twitter, le putsch ayant échoué : la démocratie a gagné. 

Tout le monde était heureux. 

Je crois que j'ai compris: Erdogan est un dictateur démocrate.