13 juillet 2011

Karachigate : l'étau se resserre


Bien loin de notre campagne pour les primaires, ça risque de chier fortement pour l’UMP. Je me rappelle l’an dernier, à cette époque, c’est affaire Woerth qui agitait nos blogs, mais le « Karachigate » était déjà en toile de fond. Il revient en fanfare par un article de Médiapart résumé par Le Coucou (et signalé par Seb Musset, hier).

Je vous résume l’affaire telle qu’elle trône encore dans ce qui me sert de cerveau. Pour financer sa campagne pour la présidentielle de 1995, Edouard Balladur, alors Premier Ministre, aurait bénéficié de pognon occulte en échange de commissions versées pour un sombre marché. Je résume : « Si tu m’achètes des frégates, je te verse des grosses commissions pendant quelques temps mais en douce, tu m’en rends une partie pour financer ma campagne. » Nicolas Sarkozy était, à cette époque, Ministre du Budget et un truc comme Directeur de Campagne de Monsieur Balladur.

Jacques Chirac, une fois, élu, aurait décidé de cesser le versement des commissions pour l’achat des frégates. Les « représailles » auraient abouti à l’attentat de Karachi, faisant 14 victimes dont 11 français.

Dans l’article paru hier, Médiapart semble confirmer la proximité des amis de Monsieur Sarkozy (dont MM. Guéant, Hortefeux, Estrosi et Copé)  avec « l’intermédiaire » pour ces commissions.

« Mediapart peut également révéler que M. Takieddine a reçu, entre 1997 et 1998, 91 millions d’euros pour la vente de frégates à l’Arabie Saoudite, validée en novembre 1994 par Nicolas Sarkozy en tant que ministre du budget. Et ce n'est pas tout: à partir de l'année 2003, Ziad Takieddine aurait par ailleurs consacré 11,8 millions d'euros à ce qui est décrit comme des «paiements secrets» en provenance de comptes offshore, selon des documents à notre disposition. »

Tout est à lire ici.

Il semblerait que certaines personnes (voir ma précédente parenthèse) aient touché de l’oseille et aient passé des vacances aux frais de la princesse et de l’intermédiaire.

Je ne résiste pas à vous illustrer ce billet avec quelques jolies photos de vacances de « l’intermédiaire » et MM. Copé et Hortefeux. L’article contient d’autres illustrations.

20 commentaires:

  1. J'en connais qui doivent prier pour que l'élection arrive vite ...

    RépondreSupprimer
  2. Ah, qu'est-ce qu'on serait prêt à faire pour liquider ses congés payés !

    RépondreSupprimer
  3. Le Karachigate ? Pff ! si vous croyez que c'est avec ça que vous allez soulever les foules… Mais à part une poignée de blogueurs et les staliniens de Mediapart, tout le monde s'en fout, de cette histoire !

    RépondreSupprimer
  4. la réalité dépasse la fiction !
    (La photo de vacances fait penser au film "le fugitif" quand le héro comprend que le médecin qui a assassiner sa femme recevait des pots de vins des laboratoires pharmaceutiques pour tester des médicaments dangereux...Il comprend en regardant une photo de vacances comme celle là où les médecins posent avec le tueur qu'ils niaient connaitre...)

    RépondreSupprimer
  5. A Loudéac...quand on voit un article comme celui ci on ne peut s'empêcher de penser à Nicolas (aucun rapport avec le billet ci dessus) et tant mieux, car un peu de légèreté ne fait de mal à personne...Bonne journée Nicolas...
    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-A-Loudeac-200-spectateurs-a-l-avant-premiere-d-Harry-Potter_40771-1872283-pere-bre_filDMA.Htm

    RépondreSupprimer
  6. Que de million... ca pouvait pas durer

    RépondreSupprimer
  7. Jolie photo de vacances !
    Un peu rose le Brice quand même.

    RépondreSupprimer
  8. Entout cas cette photo confirme ce que je pense: vacances ou pas: le short long pour homme: NON ...

    RépondreSupprimer
  9. il manque un bras à Copé ou c'est encore un effet de photoshop?

    RépondreSupprimer
  10. Mon billet du 14 juillet est tout trouvé....
    Ça va être la fête à qui?

    RépondreSupprimer
  11. El Camino,

    Des tricheurs, je te dis...

    Geargies,

    D'accord !

    Captain,

    Il supporte mal le soleil.

    Aurelie,

    Ben non...

    Muriel,

    Merci. T'es qui ?

    Marlowe,

    Tu crois ?

    MHPA,

    Heu...

    Didier,

    Ca n'est pas le thème central de la campagne...

    Romain,

    Ouais...

    Dorham,

    Obligé !

    RépondreSupprimer
  12. Bon, eh, ça fait déjà plus de 24 heures, que ce putain d'étau se resserre : s'rait p't'êt' temps de nous pondre un nouveau billet, gauchiste fainéant !

    RépondreSupprimer
  13. Dans le TGV pour la Bretagne ? Non. Pas de billet avant demain soir (pas internet et j'ai oublié le chargeur de l'iPhone).

    RépondreSupprimer
  14. C'est très bien expliqué, ce billet, bravo !

    En général, ce type de vacances de luxe ne se paye pas en argent liquide, mais en autorisations données à votre hôte de (faire) prendre quelques photos.

    Qui peuvent être produites opportunément pour mettre en lumière les gloires passées, puisque l'ombre gagne. ( http://www.20minutes.fr/article/682424/societe-l-homme-affaires-ziad-takieddine-arrete-apres-voyage-libye )

    RépondreSupprimer
  15. tant que ça ne fait pas 10 min au 20H ... ça n'existe pas!

    RépondreSupprimer
  16. Frédéric,

    Merci !

    LG,

    D'où l'intéret d'en parler dans les blogs.

    RépondreSupprimer
  17. Un mystère demeure : pourquoi les ministres sont-ils à ce point rémunérés s'ils touchent déjà des grosses commissions, y compris en séjour à l'œil ? On pourrait faire des économies…
    :-)

    RépondreSupprimer
  18. Les pauvres, ils ont bien de droit prendre des belles vacances.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.