28 juillet 2011

Le ridicule ne tue pas, même au FMI

C’est une vieille rengaine, depuis que je tiens ce blog : dès que je publie des mauvais chiffres économiques, certains ont l’air de croire que je m’en réjouis. Mon copain FalconHill, d’ailleurs, vient de commenter mon billet d’hier soir à propos de l’augmentation du chômage en laissant penser que ce chiffre devrait réjouir certains gauchistes.

Il ne faut pas faire d’amalgame : le mauvais état de l’économie française et les chiffres abominables publiés chaque jour ou presque ne m’amuse pas. Par contre, ils viennent prouver que je n’ai pas tort quand je dis que la politique économique du gouvernement est mauvaise et m’aider dans mes contributions à mon vague niveau à la campagne électorale.

Nous avons d’un côté Monsieur Sarkozy qui, en s’asseyant sur les principes constitutionnels, vient prier le principal parti d’opposition de l’aider dans sa politique (voir mes billets depuis avant-hier) pour essayer de le foutre dans la merde et de l’autre côté toutes les preuves que tout va mal. Je vous passe l’augmentation du chômage, j’en ai parlé hier soir.

Je vous passe aussi l’information hors sujet mais à plier de rire : le site Internet de l’Elysée a été piraté ! Pour des as de la sécurité, de la protection des données, … et d’Hadopi, ça la fiche mal. Incapables d’assurer la sécurité d’un système d’information basique et ils viennent légiférer à propos de l’utilisation d’Internet. Ca ne me réjouit pas, ça m’amuse… Nuance.

C’est d’une information que j’ai entendue à la radio ce matin que je voulais parler. « Le Fonds monétaire international a beau être dirigé par Christine Lagarde, l'ex-ministre de l'Economie française, il n'est pas aussi optimiste que le gouvernement quant aux perspectives de réduction des déficits publics !... »

C’est à plier de rire : en temps que Ministre de Finances, c’est Madame Lagarde qui était chargée de valider les prévisions pour le gouvernement mais les services qu’elle dirige maintenant viennent de dire qu’elles étaient n’importe quoi.

On ne nous prendrait pas un peu pour des cons ? Et en plus ils viennent donner des conseils.

En outre, c’est Nicolas Sarkozy qui « a placé » Madame Lagarde à ce poste et la première (ou presque) déclaration qui en émane est que la politique menée par la France n’est pas bonne, que tous les efforts faits par Nicolas Sarkozy pour mettre le PS dans le bouillon ne sont qu’une vaste rigolade et surtout une mesure de communication : « Le Fonds préconise enfin d'adopter la "règle d'or" budgétaire qui accroîtrait la crédibilité de l'engagement des autorités françaises à réduire les déficits, au moment où la mesure fait débat. »

Il y a le meilleur : « Pour respecter ses engagements, l'institution recommande notamment à Paris de réformer plus profondément le système des retraites en envisageant un nouveau report de l'âge légal de départ à la retraite... » Le jour où on annonce l’augmentation du chômage, des guignols internationaux nous disent de travailler plus…

« Le FMI salue par ailleurs les efforts de redressement budgétaire déjà réalisés et appelle à poursuivre en ce sens : "La France ne peut prendre le risque de rater ses objectifs budgétaires à moyen terme, étant donné le besoin de renforcer la mise en œuvre du Pacte de stabilité et de conserver les coûts d'emprunts à un niveau peu élevé en confortant sa note AAA", précise ainsi le rapport. »

Ces guignols viennent confirmer qu’il faut qu’on modifie la constitution pour gagner de la crédibilité auprès d’agences de notation farfelues, juste pour tenter de démontrer par l’absurde que la politique menée par la droite en France est mauvaise.

Accroitre « la crédibilité de l'engagement des autorités françaises à réduire les déficits » ? Ce n’est pas auprès de vagues officines cachées à Manhattan qu’il faut augmenter la crédibilité mais auprès du peuple Français.

Nous, quoi…

Bon ! Je vous ai bassiné avec des schémas à propos de la dette et du déficit, ces deux derniers jours. Je vais changer. Je vais illustrer ce billet avec une courbe du taux de chômage.

Je ne sais pas ce qu’en pense le FMI. Par contre, je sais qui le finance : les états. Nos impôts. Notre déficit, quoi !

12 commentaires:

  1. Je confirme : on nous prend pour des CONS

    RépondreSupprimer
  2. Comme Minijupe, et ça se voit de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  3. ""On ne nous prendrait pas un peu pour des cons ?"" sans aucun doute, mais bon... heureusement nous aurons bientôt une charte de bonne conduite !

    RépondreSupprimer
  4. Vous auriez tort de ne pas vous réjouir, ça rajoute des arguments en vue de la campagne, c'est bien (je parlais moins de toi que d'autres blogs).

    Mais sinon oui, on nous prend allègrement pour des cons...

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Quand je pense qu'on a envoyé Lagarde au FMI comme un de nos meilleurs éléments !

    Quand on observe son bilan français, on peut se demander comment de telles médiocrités peuvent accéder à un niveau de responsabilité aussi élevé.

    À moins que le fait de parler remarquablement l'anglais soit le seul critère de sélection...

    La planète, avec des choix politiques pareils n'est pas prête de sortir du trou noir...

    RépondreSupprimer
  7. moi je préférais "sortir du gouffre" cuicui :)

    RépondreSupprimer
  8. Y'EN A MARRE DES GRAPHIIIIIQUES !!!!

    RépondreSupprimer
  9. Les graphiques ça va mais c'est trop long !

    RépondreSupprimer
  10. J'ai rectifié mon comm parce qu'on n'a encore jamais vu une planète tomber dans un gouffre ! ;-)

    J'ai failli lancer une vanne entre trou du cul et trou noir, et puis, devant la haute tenue de ce blog prestigieux, j'ai renoncé.

    RépondreSupprimer
  11. On ne dit pas:
    C’est d’une information que j’ai entendue à la radio ce matin que je voulais parler.

    Mais:
    C’est d’une information que j’ai entendue à la radio ce matin dont je voulais parler.

    Un peu de soin dans la rédaction, que diable !

    RépondreSupprimer
  12. «Ce n’est pas auprès de vagues officines cachées à Manhattan qu’il faut augmenter la crédibilité mais auprès du peuple Français.

    Nous, quoi…»

    Ça aurait plu à @LeCoucou (pardon, j'y pense, c'est pour ça… :-|).

    Donc Sarkozy a nommé Lagarde au FMI qui maintenant lui bousille ses efforts de peinture sur les façades tout en étant rémunéré par notre déficit ? Et bien, on n'a qu'à plus les payer, ça fera des économies !
    :-)

    [Comme je le twittais l'autre fois "C'est bizarre, ils disent qu'ils veulent contrôler les marchés alors que leurs décisions ne sont que pour les rassurer". :-) ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.