03 juillet 2011

Respectons la présomption de culpabilité de DSK !

Les débats ont été passablement agité, hier soir, dans Twitter, à propos des nouvelles révélation à propos de Dominique Strauss-Kahn. Voir mon billet d'hier soir : la plaignante aurait été prostituée. Vous me connaissez, j'étais au bistro et je faisais les plaisanteries salaces appropriées. Deux petites dames, que je connais à force de fréquenter les mêmes braves gens mais auxquelles je ne suis pas abonné (les hystériques féministes d'extrême gauche sont à consommer avec modération), me sont tombé sur le paletot et quelques zozios me cherchaient également.

C'est amusant les conneries que l'ont peut entendre à propos de DSK, de la part de ces féministes en peau de lapin d'extrême gauche, comme si elles en faisaient un symbole du machisme et du libéralisme de droite dans un même panier.

Mon propos, globalement, était de dire que la présomption d'innocence était toujours d'actualité, de plus en plus même, vu les dernières découvertes. Encore quelques jours, on va découvrir que c'est la bonne qui a violé DSK quand elle l'a vu nu sortir de la douche...

C'est ainsi que j'ai répondu à quelqu'un qui me disait « Attention à ce que tu dis, il n'a pas encore été innocenté ». D'où le titre de mon billet : il faut respecter la présomption de culpabilité. Nous allons l'énoncer ainsi : quand un socialiste qui a été directeur du FMI passe au tribunal, il est déclaré coupable d'office sauf si on arrive à prouver son innocence.

Une autre me disait qu'en qualifiant la bonne de prostituée, je l'insultais et mettais en cause son honneur, sa bonne foi. Outre le fait que je n'ai aucun remord à le faire, je pense être vraiment de gauche, moi : je ne considère pas le mot « prostituée » comme une insulte mais comme une profession, certes pas comme les autres...

Le plus drôle est ce tweet : « Tu racontes des conneries, on ne sait rien, elle n'est que présumée ancienne prostituée. »

Ca me rassure. Par exemple, moi, je ne suis que présumé gros. Je vais dire ça à mon toubib, il va être rassuré.

Je vais donc rappeler les faits connus à ce jour : M. DSK, qui a une réputation de coureur de jupon (pour ne pas dire plus), a été accusée de viol par une femme de chambre qui aurait été prostituée, ce qui n'est pas sûr et ne change pas grand chose. Les gens en charge de l'accusation (même pas les défenseur de DSK) ont trouvé tellement de chose suspecte chez la plaignante qu'ils sont revenus en arrière. Elle aurait participé à des opérations de blanchiment d'argent ; elle aurait appelé un bandit notoire pour savoir comment gagner de l'argent avec l'histoire ; elle aurait menti plusieurs fois aux procureurs et à ses avocats ; elle aurait continué tranquillement son ménage après « l'acte »...

Nous avons donc en charge de présumer.

Nous pouvons présumer, par exemple, qu'il y a bien eu une relation sexuelle, consentante ou pas (et encore, il y a forcément un consentant et on ne sait pas qui...). Mais nous pouvons aussi présumer que la bonne en question a cherché à tirer profit de la situation, ce qui n'est pas bien.

Désolé pour les féministes et les ennemis de DSK de tout poil, mais, pour l'instant, nous n'avons toujours strictement rien contre DSK qui reste innocent. Par contre, la bonne est probablement coupable de beaucoup de choses mais elle n'est pas en procès. Je présume, hein !

Mais je présume aussi que le moment de la soirée qui m'a fait le plus rigoler est la réponse qu'on m'a faite quand je disais qu'avec les – présumés – mensonges de la bonne, la réputation de DSK, un homme mondialement connu, était détruite, sa carrière probablement finie (certains sont plus optimistes)... On m'a dit que celle de la femme de ménage aussi puisqu'on l'accuse de mensonge et de prostitution (oui, c'est bien une accusation dans la bouche de féministes, on ne le dira jamais assez). J'ai essayé de faire comprendre que Dominique Strauss-Kahn n'avait pas le même boulot, aurait pu être le futur Président de la République, était connu par des milliards de gens...

On m'a répondu que la bonne subissait la même situation, elle est connue dans son quartier, que sa fille allait apprendre que sa mère était pute et tout ça...

Parce que Dominique Strauss-Kahn n'a pas de quartier, pas d'enfant,peut-être ?

La bonne – de bonne ou de mauvaise foi – aidée par le système judiciaire américain a réussi à faire passer Dominique Strauss-Kahn pour un dangereux criminel sexuel auprès du monde entier, à ruiner sa carrière, ses espoirs et tout ça...

Et il faudrait que je ferme ma gueule dans Twitter pour faire plaisir à quelques gauchistes noctambules, qui vont se revendiquer de cette vraie gauche mais qui n'hésitent pas à juger sans preuve, à déclarer coupable sans savoir.

Pauvres gens...

Enfin, je présume.

Et n'oubliez pas le Rébus du dimanche.

21 commentaires:

  1. Ça, c'est un coup des russes. ;+)

    RépondreSupprimer
  2. Attention, il est question de punir les clients des prostituées, c'est dans la convention égalité réelle du PS. Je ne dis pas ça pour toi Nicolas, mais pour Dominique, au cas où il deviendrait candidat… il devrait défendre ce texte. Pas évident.

    RépondreSupprimer
  3. Comme Rimbus je pense que vous vous trompez en disant que la "gauche" regarde la prostitution avec une certaine tolérance.
    Le PS est largement aussi réac que l'UMP sur ces questions...

    RépondreSupprimer
  4. Denis,

    Surement.

    Rimbus,

    Le pauvre...

    Paul,

    Je n'ai pas dit que la gauche regarder la prostitution avec une certaine tolérance. Je parle des prostitués en tant que personnes.

    Ce sont les féministes d'extrême gauche qui diabolisent, faisant preuve, ainsi, d'un manque de tolérance.

    Par ailleurs, non seulement Rimbus ne pense pas, ça se saurait, mais pour arriver à ton raisonnement tu fais dire quelque chose à Rimbus qu'il n'a pas dit en me faisant dire quelque chose que je n'ai pas dit.

    Alors, dans ces conditions, tes jugements à l'emporte pièce, tu te les garde... Tu ne vaux pas mieux que les personnes que je critique dans ce billet.

    RépondreSupprimer
  5. Et je présume que tu es content de toi !

    RépondreSupprimer
  6. Voici un billet que j'aurais pu écrre tant il représente exactement ce que je pense sur ce sujet!

    RépondreSupprimer
  7. Je me doute, NH, vu les billets que tu as fait sur le sujet depuis le début de l'affaire !

    RépondreSupprimer
  8. Je suis bien content d'être en retrait de cette affaire et d'autres .

    J'ai toujours pensé comme un certain Monsieur M qu'il fallait laisser du temps au temps.

    Il y a manifestement encore des progrès à faire.

    @+

    (Je trouve ton billet très juste)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai du mal à me passionner pour cette affaire, il faudrait voir à réveiller un peu le complot sarkozyste, qu'on s'amuse un peu.

    RépondreSupprimer
  10. Je présume rien, puisque je ne sais rien sur cette histoire.
    Mais me semble-t'il, encore, même si elle a raconté des conneries, les violences qu'elle a subie n'ont pas l'air d'être des conneries, elles, et loin de là, quoi qu'elle ait été où qu'elle se trouve être (A moins que ce bazar soit un énorme coup monté...)
    L'Amérique est tout de même très douée pour transformer le noir en assassin, pourvoyeur de drogue, en pauvre (déjà, à la base), généralement en taulard (voir le taux de fréquentation carcérale), et même s'ils ont élu une tête de gondole avec un redoutable sourire aux dents blanche, tout en possédant un véritable déhanché à la Nat King Cole...

    RépondreSupprimer
  11. Ce qui m'a frappé c'est le ton tout de suite très violent hier dans les polémiques de la part des anti-dsk, franchement haineux dés qu'il y avait la moindre nuance sur leurs déclarations.

    RépondreSupprimer
  12. arretons les passions et raisonnons avec logique.
    Je pense qu'un homme qui est capable de ce dont on accuse DSK n'aurait jamais pu arriver à de telles fonctions politiques si ces accusations étaient réelles.
    Je ne pense pas qu'un homme qui est à la veille de se présenter aux élections présidentielles de la France puisse être assez stupide pour compromettre sa réputation et sa carrière pour une affaire aussi scabreuse.
    Je suis plutôt du genre féministe mais pas stupide, et cette histoire manque de cohérence.
    Dès le début j'ai pensé que c'était un coup monté pour l'écarter des élections présidentielles de 2012, et ce n'est pas exclu, on n'en a vu bien d'autres.
    D'ailleurs quand on veut écarter quelqu'un du pouvoir le dernier recours est toujours une affaire de sexe, curieusement. La politique est tombée bien bas !
    Et quand je lis les commentaires, je vois bien que ça fonctionne très bien, on ne parle même plus de cette affaire, on parle de la prostitution etc.............une excellente façon de détourner les jugements !
    Quand on discute d'un sujet, il faut éviter de s'en écarter, c'est comme de chercher un mot dans le dictionnaire et de fil en aiguille en arriver à ne même plus savoir quelle était la recherche initiale...

    RépondreSupprimer
  13. Excellent billet.
    Pour moi, il s'est fait piéger sur son point faible, par cette soit disant pauvrette au pedigree plus que redoutable, qui l'a vu arriver de loin ! Si juste après l'acte sexuel, chacun a continué sa "routine" (elle a fait une autre chambre ! et lui est parti voir sa fille), c'est qu'on était dans un acte entre adultes consentants habitués à la chose ! Pour une féministe acharnée, l'homme est toujours coupable d'en avoir une, et d'être un violeur en puissance. Et si cette féministe est de gauche, avec une belle âme tiers-mondiste et que l'homme est blanc et puissant, contrairement à la victime, alors on sort les grosses trompettes de l'anti-machisme le plus manichéen, et de l'exploitation de la misère sociale par les prédateurs. Mais voilà que patatra, tout ce beau scénario clichetonnesque s'effondre ! Alors on s'agrippe à ce qui reste avec la plus parfaite mauvaise foi: "Oui mais depuis quand on a le droit de violer une super menteuse ? Une (ex-)prostituée !!!", "De toute façon c'est un horrible satyre ivre de sexe, alors quoi ! Les femmes ne sont pas des choses !" Et voilà le glissement irresponsable qui se fait tout naturellement: le dragueur lourd/le queutard est capable du pire, donc il y a du vrai !" !! Pour toute féministe exaltée, avec les hommes, pardon, les gorilles en rut, on est dans l'affirmatif et le soupçon du pire, mais avec les femmes, on est toujours dans le relatif et l'excuse, l'explication dédouanante. Elle sont toujours à plaindre puisque femmes. J'ai toujours pensé que comme les pires machos, beaucoup de féministes tirent la femme vers le bas en faisant d'elle une pauvre chose passive... Aveuglée par leur cause , elles ont un mal de chien à accepter qu'une femme puisse être totalement pourrie. Forçément il doit y avoir un mec là dessous de près ou de loin ! Vous allez voir que la femme de chambre, qui n'était pas généreuse qu'en serviettes, va peut-être déclarer qu'elle a fait tout ça pour son amour de bandit qui est en taule et, ça, ce sera encore du pain béni pour nos croisés anti-machos !

    RépondreSupprimer
  14. « Attention à ce que tu dis, il n'a pas encore été innocenté » -> vraiment, je ne m'en remets pas !

    je me sens présumée hésitante entre les rires et les pleurs !

    RépondreSupprimer
  15. D'accord avec le Coucou. D'ailleurs, le silence sarkozien est plus que louche. On voit à qui la présomption d'innocence de la victime présumé coupable profite, derrière les rideaux de fumée qui ne servent qu'à masquer les vrais problèmes.

    RépondreSupprimer
  16. Voici ce que je viens encore de recevoir sur Facebook:
    "adege Bony
    Cc
    slt
    je me prenomme nadege j'ai 32ans je vie seul a lyon plus precisemant dans le quartier de vieux lyon a saint jean je suis ici dans le but de rencontres un homme pour une relation sincere stable et durable et j'ai vue ton pofil sur le site facebook.com et je souhaite entrer en contacte avec toi je te laisse mon adresse msn pour que tu puisse me contacter
    j'etait as lyon mais je suis venue en cote d'ivoire pour des contrare de produit comme cella n'as pas marche je suis reste vivre en cote d'ivoire et sais pour cella je suis sur le facebook.com cherche un homme bien sincère serieux et honnette pour faire ma vie avec cet dernier ok merci a toi labelle.rose1@hotmail.fr
    merci!!!
    bisou"

    --> Pour ma tranquillité, je vais donc encore devoir changer ma photo de profil, dès que possible. Je ne suis pas un pigeon ! Lolll

    RépondreSupprimer
  17. C'est impressionnant le nombre de juges qu'il y a sur Twitter pour décider de la culpabilié, forcément coupable, de l'un ou l'autre des protagonistes. Tout cela manque de nuance…
    :-))

    RépondreSupprimer
  18. J'aime beaucoup le titre de ton billet!

    RépondreSupprimer
  19. je viens de faire l'expérience sur twitter, je confirme que pour certains, DSK est présumé coupable et même carrément coupable

    RépondreSupprimer
  20. En total désaccord avec ton analyse, mais juste un point : quand tu parles des féminisses d'esstrêmegauche, tu fais l'amalgame entre deux positions antagonistes, primordiales dans les débats sur la prostitution qui animent les cercles féministes : prohibitionisme ou abolitionisme. Un débat non tranché parmi les féministes "d'extrême gauche" comme parmi les féministes "pas d'extrême gauche".

    C'est un point de détail mais révélateur il me semble de l'approche que tu as de la prostitution et des débats qui traversent le mouvement féministe. Notamment depuis 6 semaines.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.