28 juillet 2011

Très funeste nouvelle

J'ai la douleur de vous faire part de la mort du Coucou, hier soir, six mois après son épouse et quelques mois après la mort d'un autre copain blogueur, Olivier P.

Pour ceux qui ne le savent pas, le Coucou et moi étions très proches, je devais aller passer quelques jours avec lui en août, comme les deux derniers étés.

Je ferai un dernier billet sur son blog dans quelques jours, en le préparant avec ses enfants.

74 commentaires:

  1. merde... sincères condoléances.

    RépondreSupprimer
  2. Chienne de vie, tout de meme
    Courage à la famille et a toi

    RépondreSupprimer
  3. très tristes nous sommes...c'était comme un ami, on ne s'était jamais vus mais des mails persos, des interrogations partagées, une vraie confiance etc.
    bon courage à tous ses proches

    RépondreSupprimer
  4. Merdalors.
    Pensées pour toi et sa famille.

    RépondreSupprimer
  5. Oh ! Quelle tristesse !

    Encore si jeune...

    Abasourdi. KO.

    RépondreSupprimer
  6. @jegoun : c'est vraiment vrai ? Pas une de tes blagues à la con, hein ?!

    RépondreSupprimer
  7. c'est vraiment une affreuse nouvelle... Très triste...

    RépondreSupprimer
  8. :-( C'est une nouvelle vraiment terrible, je commençais à connaître mieux ce blogueur que j'appréciais, ça fait un choc. Sincères condoléances, RIP.

    RépondreSupprimer
  9. triste . j'avais relu plusieurs fois sont texte récent 'le bout du chemin' , très très joli texte, mince ...
    courage ...

    RépondreSupprimer
  10. Comme Nefisa : non, noooon. On avait devisé y'a une dizaine de jours, il m'avait parlé de ses sources d'inspiration pour l'écriture, différentes selon ses blogs...

    J'espère que tu vas bien. Condoléances à toi et à tous ses proches.

    RépondreSupprimer
  11. Triste nouvelle, Nicolas. Désolée d'apprendre ça. Meilleures pensées pour ceux qui restent...

    Je n'étais pas des proches, mais je lisais de temps en temps le blog du Coucou et c'était toujours un bon moment. Une voix de plus qui manquera sur la Toile, désormais.

    :-(

    RépondreSupprimer
  12. Je ne m'en remet pas, ça m'a flingué la journée :(

    RépondreSupprimer
  13. @GdeC s'il te plaît, tu penses vraiment que Nicolas déconnerait avec le décès d'un copain ?

    RépondreSupprimer
  14. Merde. Une part de ma blogosphère fout le camp. C'était un des rares blogueurs avec qui j'avais noué un rapport IRL et dont je ne pouvais me passer.

    RépondreSupprimer
  15. Je suis bien triste d'avoir appris cette nouvelle par Gaël.
    Condoléances, il va nous manquer.

    RépondreSupprimer
  16. Le Coucou et son épouse étaient également auteurs de SF, j'ai signalé sa tragique disparition auprès des blogueurs SF.

    RépondreSupprimer
  17. p*tain de mauvaise nouvelle...

    RépondreSupprimer
  18. Je reste scotché au clavier.
    J'annoncerai la mauvaise nouvelle à Christine plus tard, demain, pas aujourd'hui.
    Sinceres condoléances .
    Fidel

    RépondreSupprimer
  19. Fidel,

    Elle lit m blog et en plus ce billet sera dans plein de blogrolls, chez Didier, par exemple, et peut etre chez Carherine (je ne sais plis du elle en a une).

    RépondreSupprimer
  20. Comme je te l'ai dit plus tôt... je compatis vivement.

    RépondreSupprimer
  21. Je viens de l'apprendre, c'est insupportable..je l'aimais tellement.. j'envoie ici mes meilleures pensées à ses proches.

    Je pensais le rencontrer au mois de septembre, je suis très choquée

    RépondreSupprimer
  22. Jour de tristesse, comme tout le monde.

    RépondreSupprimer
  23. @Nicolas, elle est en Auvergne, et fait un pestacle ce soir , je ne vais pas rajouter la douleur au trac...
    passeras tu nous voir ????

    RépondreSupprimer
  24. suite... elle n'a pas de connexion internet

    RépondreSupprimer
  25. Merci à tous encore une fois.

    Fidel,

    Envoie moi un mail. A force d'appeler les gens par leurs pseudo je ne retrouve plus leurs adresses mail de la vraie vie.

    A priori oui.

    RépondreSupprimer
  26. condoléances à toi, à ses enfants, à tous, et à nous tous.

    RépondreSupprimer
  27. Le coucou avait fait son nid chez nous tous. Je me joins à vous pour exprimer mes condoléances

    RépondreSupprimer
  28. C'est vraiment une mauvaise journée. Je lisais son blog de temps en temps, je suis triste de son départ.

    RépondreSupprimer
  29. C'est en effet une bien triste nouvelle.Je ne le connaissais pas personnellement mais j'allais lire de temps en temps son blog et l'appréciais
    Reçois toutes mes pensées amicales en ce douloureux moment.

    RépondreSupprimer
  30. c'est triste. encore un qui va manquer.

    RépondreSupprimer
  31. Je suis bouleversé:Il y a quelque jours nous dinions chez moi, la nuit était chaude, il portait en lui toute une tristesse qu'il voulait taire. Céleste était là aussi. Je garde cette image d'amitié. Je n'arrive pas à écrire autre chose.

    RépondreSupprimer
  32. Mes condoléances.
    Je n'avais jamais vu le Coucou, mais je passais tous les jours chez lui.
    TRès triste nouvelle
    elmone

    RépondreSupprimer
  33. De Galuchat

    Mes plus sincères condoléances à ses enfants et Nicolas.

    RépondreSupprimer
  34. Quelques pensées de soutien éparses et inquiètes... Courage! Il le faut! Pensées de solidarité pour ses enfants.

    RépondreSupprimer
  35. Oh... Merde alors... :/

    RépondreSupprimer
  36. Il a eu un jour la gentillesse de me suivre sur Twitter, nous n’avons pas eu l’occasion d’échanger (sans doute la trop forte conscience de mon insuffisance face à un tel bonhomme).
    Je le lisais depuis un moment, c’était toujours avec plaisir. Et son verbe était juste et beau.
    Ces foutus rébus que je n’ai jamais su résoudre vont me manquer.
    Alors même si nous ne nous connaissions pas, je suis tout tristesse ce soir.
    Au revoir Monsieur.

    RépondreSupprimer
  37. oh merde :-( Décidement c'est le mois que dis-je l'année des tristes nouvelles...
    Condoléances à la famille et à toi Nicolas.

    RépondreSupprimer
  38. Zut. Sincères condoléances à ses proches.

    RépondreSupprimer
  39. putain j'arrive pas à le croire... il me manquera, vraiment. Sincères condoléances à ceux qui le connaissaient "en vrai"...

    RépondreSupprimer
  40. Encore une fois, merci à tous.

    Nouvel Hermès,

    Je n'ai pas ton adresse mail, je crois, par contre j'ai communiqué avec Céleste qui m'a parlé de la soirée en question.

    N'hésite pas à m'envoyer un mail (mon pseudo twitter @gmail.com)

    RépondreSupprimer
  41. Je viens de l'apprendre en passant chez Lolobobo... Pourquoi une disparition si soudaine ?
    Condoléances à toi et sa famille.

    RépondreSupprimer
  42. Eh bien voyez : on est tous soudés, d'un coup, les gens qui s'aiment, les gens qui s'aiment pas. Sans l'avoir jamais rencontré "dans la vraie vie", je suis persuadé qu'il aurait souri de ce qui se passe, là. Didier Goux et Céleste, par exemple, qui, en ce moment même, pensent au même homme, et y pensent probablement de la même façon, et du coup se rapprochent : je dis cela sans la moindre ironie, je demande à ce qu'on me croie.

    Cet homme-là était dans mes tablettes, si je puis dire. J'avais bien compris que nous n'avions pas tout à fait la même vision du monde. Mais j'aimais cette supériorité que je lui reconnaissais sur moi, à savoir qu'il n'était jamais ni agressif, ni méchant, ni… Enfin, je le reconnaissais meilleur que moi – et je ne dis pas ça parce qu'il est mort : je le pensais de son vivant.

    Et je savais aussi – j'en étais certain – que, nous rencontrant, nous serions devenus, sinon amis, du moins camarades, au sens que chacun voudra bien donner à ce mot.

    Le temps nopus a manqué.

    RépondreSupprimer
  43. Merde ! L'anonyme au-dessus,; c'est moi, bordel !

    RépondreSupprimer
  44. Ben c'est bon, t'es pas obligé de te fâcher, gros con !

    RépondreSupprimer
  45. Didier,

    Arrêtez de commenter quand vous êtes encore plus saoul que moi.

    Mais merci, beau commentaire.

    Polluxe,

    Merci (et merci à tous les autres).

    RépondreSupprimer
  46. Oui, Didier, d'autant que c'est parfaitement écrit.

    RépondreSupprimer
  47. Polluxe,

    Arrête de consoler le vieux...

    RépondreSupprimer
  48. Merde, c'est vraiment sérieux... je suis atterré, je viens de l'apprendre sur Facebook...j'adorais Jean-Louis, et je sais qu'il m'appréciait aussi, je suis effondré, vraiment... Nicolas, tu dois avoir encore plus de peine que nous, je sais qu'on ne s'est pas toujours bien entendus, mais je compatis envers toi, tout ses amis, ses proches, et envers nous tous qui l'aimions tant. Qu'est ce que je peux me sentir con, dans ces moments là, et avoir l'impression de sortir des banalités sans nom...

    RépondreSupprimer
  49. Bah ! Poison, on se sent toujours parfois con... Je viens de faire le tour des blogs des copains qui lui rendent hommage en commentant à peu près la même chose, par copié collé, parce que je n'ai pas la force d'avoir un mot particulier pour chacun des copains...

    RépondreSupprimer
  50. Je vais faire un billet, mais pas ce soir, c'est trop dur...

    RépondreSupprimer
  51. Nicolas,

    Je suis effondrée, vraiment effondrée par la terrible nouvelle... Si effondrée que je ne sais comment dire ce que le coucou représentait pour moi, bien que je n'ai pas eu la chance de le rencontrer "en vrai".
    La blogosphère ne sera plus jamais pareille et ses rébus du dimanche vont terriblement me manquer...

    Je vous adresse ainsi qu'à tous ses proches mes pensées les plus chaleureuses et mes très très sincères condoléances et je vous serre tous très fort dans mes bras.

    RépondreSupprimer
  52. Ses derniers billets étaient si "forts", on y percevait comme un cri désemparé que seule l'absente qui lui manquait tant aurait pu modérer... ILs étaient pourtant toujours empreints de cette espérance qu'il avait en un monde meilleur, avec des gens plus... inspirés... JE les lisais tous, même sans commenter... SIncère tristesse Et condoléances à toUs ceux qui lui étaient proches dans la vIE...

    RépondreSupprimer
  53. Je n'ai pas lu les commentaires.
    Je lui avais twitté un rébus basique ce matin pour son anniversaire.
    Je crois qu'il aurait réussi à déchiffrer…
    :-|

    RépondreSupprimer
  54. Nicolas ...
    je ne peux pas y croire
    tu peux pas nous pondre un autre billet ?
    çui-là est impossible, dis-moi que c'est pas vrai !

    RépondreSupprimer
  55. nous manquera quelque temps

    RépondreSupprimer
  56. Toujours étrange, la mort de quelqu'un qu'on ne connaît que pour sa production sur Internet : on a l'impression d'une interruption de service. C'est triste, et en même temps le manque de rapports personnels (je parle pour moi) rend le décès irréel, on peut s'imaginer que le service reprendra un jour (absurde, absurde, je sais) et on sait en tout cas que les posts continueront d'exister sur Internet.
    De quoi est-il mort ?

    RépondreSupprimer
  57. je le lisais depuis peu ...Hélas !!
    Dommage de ne pas l'avoir fait avant, néanmoins j'espere que son blog ne disparaitra pas et qu'il permette à ceux qui comme moi sont venus tres tard de le lire encore quelques temps ,a moins que la famille s'y refuse .
    Sinceres condoléances .

    RépondreSupprimer
  58. Je rentre de Bruxelles et j'apprends la nouvelle. La triste nouvelle. Meme si je ne suis pas du tout un adepte des jeux et devinette le rébus du dimanche va manquer.
    Condoléances à la famille et ses proches amis

    RépondreSupprimer
  59. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  60. Nina,

    Je suis obligé de supprimer ton commentaire : tu devrais lire l'objet des billets avant de spammer.

    Tous,

    J'étais en train de chercher un truc dans l'interface de blogger quand j'ai constaté que ce billet était le plus lu (en quelques jours seulement !) de l'histoire de ce blog (à part les trucs sans intérêt, que j'avais fait pour le buzz, avant d'avoir une vague notoriété). C'est un élément supplémentaire pour montrer comment la mort de Jean-Louis a frappé la blogosphère.

    Une dernière fois, merci à tous.

    RépondreSupprimer
  61. En ne trouvant pas le rébus du dimanche, j'apprends cette triste nouvelle.
    Je lui avais envoyé un rébus dimanche dernier et j'attendais sa publication pour le féliciter de sa résolution dans les commentaires.
    Ses billets vont nous manquer.
    condoléances à ses proches et ses amis

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.