07 septembre 2011

J'avais choisi Hollande, je sais maintenant pourquoi !

Quand on discute avec des personnalités politiques, on est toujours frappés par différents trucs. Il y a leur connaissance d’une multitude de dossiers alors que vous n’en connaissez qu’une facette de certains (heureusement qu’ils connaissent, c’est leur métier). Il y a le fait que vous sortiez généralement convaincus (heureusement qu’ils convainquent, c’est leur métier). C’est amusant, la première fois, à tête reposée, vous avez l’impression de vous être comportés comme un lapin de six semaines en ayant gobé des conneries sans avoir le temps d’y réfléchir à tête reposée.

Et à chaque fois, vous vous dites : je ne recommencerai pas, il faut que je résiste. Et vous vous faites baiser en beauté. Tiens ! La fois où on avait rencontré Corinne Lepage, elle avait réussi à me convaincre d’un tas de trucs. Et l’autre jour, à la Rochelle ! Je voulais entendre Laurent Fabius (enfin merde, quoi ! Fabius, c’est quand même quelqu’un ! Un ancien premier ministre, une figure historique de la Mitterranderie !) et je me suis cassé avant la fin parce qu’il ne parlait que de lui, pas de politique. Toujours est-il que le discours avant était de Catherine Trautmann ! J’ai réussi à me laisser convaincre par Catherine Trautmann. Faut le faire, non ?

Hier, on rencontrait François Hollande avec des blogueurs dont au sujet desquels vous trouverez la liste dans mon avant dernier billet. Je ne me suis même pas posé la question, je m’en foutais. Je pouvais me laisser convaincre puisque j’appelle volontiers à voter pour lui, autant que ça soit pour son programme plus par le fait que je suis toujours de plus en plus persuadé que seuls Nicolas Sarkozy et lui peuvent gagner en 2012.

Je vois des commentateurs m’interroger sur le projet de François Hollande, je leur répondais que je m’en foutais, l’important est d’être élu, c’est l’Assemblée Nationale qui mènerait la politique, c’est son rôle dans la constitution. Ce qui compte c’est de gagner les législatives.

J’en ai souvent fait des billets (notamment sur l’annexe), rappelant des extraits de la Constitution. Elle a été détournée au fil de pratiques présidentielles consécutives mais c’est bien le gouvernement sous le contrôle du Parlement qui mène la politique de la Nation d’hier.

Et François Hollande l’a dit hier.

Il a dit plein de chose, d’ailleurs. J’invite les gens qui écrivent qu’il n’a pas de proposition à lire les comptes rendus que ne vont pas tarder à faire mes collègues (je pense que Seb mettra les vidéos en ligne demain). Il y a plein de choses (mais nous n’avons évoqué qu’un nombre limité de sujets).

Je vous en livrerai moi-même une partie ici (mais j’ai horreur de faire un billet structuré avec des notes que j’ai prises et j’ai horreur de faire un billet avec plein de sujets).

Ainsi, avec François Hollande, je n’ai pas eu besoin de me laisser convaincre ou, au contraire, de résister. Je suis un blogueur batavophile, je ne peux qu’approuver publique ses propos. Alors je l’ai écouté.

Et contrairement à ce qui s’est passé à l’occasion d’autres rencontres, non seulement j’ai été convaincu mais je me suis rendu compte que, pour beaucoup de points exprimés, non seulement j’étais d’accord mais soit j’avais déjà fait un billet disant la même chose, soit j’avais réfléchi sur le sujet récemment.

Par exemple, nous avions rencontré Arnaud Montebourg fin août. Je lui ai posé une question à propos de la démondialisation et sa réponse tournait dans ma tête depuis. J’en étais arrivé à une certaine conclusion. François Hollande me l’a formulé autrement.

Un autre exemple ? D’accord…

Je fais souvent des billets sur la fiscalité, ici, depuis le début du blog (surtout au début, d’ailleurs). Et je me pose la question (peut-être pas très fort, de peur de faire tomber dessus par des gauchistes en peau de chamois ou des libéraux en slip de bain) : pourquoi la protection sociale pèse-t-elle uniquement ou presque sur le travail ? Pourquoi ne pas réformer un truc en profondeur, mis en place il y a soixante ans ? Seule la retraite doit être prise en compte dans les cotisations salariales. Et je l’ai écrit à l’époque de la réforme des retraites.

Et François Hollande l’a dit hier.

Je suis d’accord avec François Hollande sur tous les sujets (sauf un, j’y reviendrai dans un prochain billet), non pas parce qu’il m’a convaincu mais parce que je pense la même chose. Et j’ai détaillée cette pensée dans mon blog auparavant.

Je suis d’accord avec lui. Mon côté « social-démocrate », probablement, celui qui revient à poser calmement les problèmes sans mettre en avant le côté idéologiste de la chose. Nicolas Sarkozy disait souvent qu’il faut être pragmatique. François Hollande ne le dit pas, il l’est.

Je vais prendre un nouvel exemple : l’adoption de mômes par des couples homosexuels, question posée par mon pote Gularu qui aurait pu en faire un billet ce matin. Hollande nous interroge sur la capacité des homos à élever des mômes. A l’évidence, oui. Dans la pratique, c’est courant, rien ne l’empêche. Ensuite, il parle du seul machin important dans cette affaire : l’intérêt de l’enfant. A l’évidence Hollande est partisan de l’adoption par des homos ce qui l’arrive à dire sans formuler un « oui » qui ne pourrait qu’être idéologique. Il ne nous parle pas de lutte contre les inégalités, de défense des opprimés, … Il nous parle des de l’intérêt des gamins. Il ne va pas chercher une position pour convaincre je ne sais quel gauchiste qui ne peut avoir qu’une position arrêtée. Il démontre.

Pareil pour le nucléaire, la sécurité, l’immigration, …

Je sais maintenant pourquoi je suis partisan de François Hollande. Sans compter que c'est le seul à pouvoir gagner, mais je l'ai déjà dit 25634 fois...

Je vais néanmoins avoir une vive protestation : on n’organise pas des rencontres de blogueurs dans des coins où la tournée de bières, pour huit personnes, revient à 74 euros alors qu’elle aurait couté moins de 30 à l’Aéro.

Amen !

Vive la campagne, vive Hollande, vive les blogs, vive Romain qui a rendu cette réunion possible, vive les blogueurs et vive les tournées de bières pas trop chères.

(photo)

24 commentaires:

  1. je déteste les hollandais - ils sont prétentieux rigoristes chez eux tout est maîtrisé mais une fois en France ils se changent en nudistes alcooliques 8 ème niveau dans nos campings

    je préfère les françois

    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  2. bon finalement j'irai voir Montebourg ce soir

    RépondreSupprimer
  3. Francois le français ! Sinon j'hesite encore entre
    Son ex et lui

    RépondreSupprimer
  4. Je vois que t'as viré complètement "fan" ;-)

    RépondreSupprimer
  5. C'est drôle mais tu ne m'a pas convaincu :)

    RépondreSupprimer
  6. Hollande candidat adepte de la maïeutique ?!

    RépondreSupprimer
  7. Yeesss ! ...
    Avec ses rivières de fleurs, ses marchés de fromage et ses tournées de bière avec des chapeaux blancs et peut-être des ailes, il va finir par me convaincre cet allumé de Hollande ! ...
    ^^^^

    RépondreSupprimer
  8. j'ai compté, tu n'a appelé à voter Hollande que 2587 fois. Tu deviens bon en politique, on a failli te croire...

    RépondreSupprimer
  9. Pourquoi prendre la photocopie quand on peut avoir l'original ? Jégou président ! Jégou président ! Jégou président !

    RépondreSupprimer
  10. Les gens,

    Je vous réponds à l'occasion.

    Connard,

    Je ne sais pas si tu as remarqué que je n'emploie jamais mon nom de famille dans mes publications. Cela dit, je ne le cache pas, contrairement à d'autres trous du cul qui utilisent un truc banal pour échapper aux recherches Google.

    Tu n'as strictement aucun respect pour les gens. Tu n'es pas dans la vraie vie. Tu ne comprends rien à internet. Tu peux aller te faire encuver (vive l'iPhone qui corrige les mots).

    Mais tu peux aller te plaindre chez Didier Goux. C'est ton droit. Comme celui d'etre un abruti qui ne respecte rien mais donne des leçons à tout le monde.

    Pauvre type.

    RépondreSupprimer
  11. Spéciale dédicace à Nicolas, qui fait son service dans les bistros au Kremlin-Bicêtre, cette chanson de Johnny:
    "Comme des revenants de guerre
    Comme des revenants du front
    Ils ont la peur aux yeux
    Ils ont la ride au front
    Comme des jeunes vieux
    Ils marchent le dos courbé
    Ils font un peu pitié
    Ils font un peu pitié
    Ceux que l'humour
    Ceux que l'humour
    Ceux que l'humour a blessés"

    Quant à la vraie vie, je t'invite à venir la visiter chez moi, dans mes si belles collines. Quand tu veux. Adresse suit, sur requête, en MP. (Il n'y a pas de bière, mais du vin et du whisky, à volonté.)

    RépondreSupprimer
  12. Il faudra que tu arrives à comprendre que je m'en fous. En plus, tu ne m'interresse pas. D'ailleurs tu n'unteresses personne.

    Tu peux essayer de ronchonner, mais c'est la stricte vérité.

    RépondreSupprimer
  13. Quand tu en auras intéressé autant que moi (parmi lesquelles des bien jolies), tu pourras la ramener... Mais je ne t'en veux pas. Je mets ça sur la (relative) jeunesse... Je ne parviens pas à comprendre ton agressivité cependant.

    De plus, si tu savais comme je m'en fous, ça te donnerait le vertige : L'infini fait peur.

    Allez, bonne nuit, fais de beaux rêves, comme Hollande président, par exemple. Ça ne changerait pas grand chose au fond, mais ça ferait toujours un heureux: toi. Et un heureux de plus sur terre, c'est toujours ça de pris.

    RépondreSupprimer
  14. On peut plus chougnier chez le Vieux il a fermé tous les commentaires, rapport aux grognasses qui pigent que dalle ( aka de Béru) je voterais bien Hollande moua tout à coup... Ça serait tellement plus simple!

    RépondreSupprimer
  15. Tu ne t'en fous pas, tu continues à commenter. Tu es malheureux, tu ne supportes pas que je ne t'aime pas. Un type normal se serrait barré parce que, au fond, on blogue pour le loisir.

    C'est ton problème, pas le mien. Tu peux continuer à commenter pour dire le contraire, mais ça restera toi qui continueras à insister. Tu n'es même pas pitoyable, qui pourrait avoir de la pitié devant un tel con, qui insiste toujours ?

    Vas juste te faire foutre et oublie moi : tu ne m'intéresses pas et tu ne m'intéresseras jamais.

    Cela dit, tu peux jouer au clown intelligent sur les blogs de mes copains, mais ce sont mes copains. Tu es tellement con que tu ne le comprendras jamais.

    Va te faire foutre, tout seul, mais ça va être difficile. Pour ma part, je continuerai à avoir un blog sympathique, où les gens me montrent qu'ils le prennent comme tel parce qu'ils s'y sentent bien.

    Mais tu n'es qu'une merde. Tu ne comprendras jamais que ces quelques mots que je viens de tenir ne feront que conforter ma position : tu es dans mon espace de loisir et ça fait dix ou vingt fois que je te demande de te barrer.

    Tu n'es qu'une merde.

    RépondreSupprimer
  16. Geargies,

    (oups, j'ai été retenu entre ma réponse à JE et la lecture de votre com).

    Votons Hollande et respectons le vieux avec ses commentateurs casse couille (je ne parle pas de vous ni même de JE mais de Milfred et de la nouvelle connasse, Vanessa, que j'ai pris un moment pour Georges).

    RépondreSupprimer
  17. Eh bien à la vue des vidéos, je regrette de n'être pas venu, ça devait être super interessant.

    RépondreSupprimer
  18. Il me semble toujours que Vaness' est Georges, voyant que les ficelles étaient trop grosses, il s'est mieux appliqué, voilà tout.

    RépondreSupprimer
  19. C'est amusant si on y pense. georges s'est lui-même invité à une partie de baise à l'hôtel, et même dans ce cas là, il a réussi à se prendre un rateau.

    RépondreSupprimer
  20. Je soupçonne François Hollande d'avoir bâti son argumentaire de campagne à partir de ton blog ! ;-))

    RépondreSupprimer
  21. Bon ça y est j'ai pondu mon CR ! C'est dur de se remettre à écrire !

    Sinon l'aero c'est pas vraiment un bistrot, tout juste une buanderie avec une tireuse ;-)

    quand à la Comète c'est à peine moins cher que le Bourbon en plein 7eme (panaché à 4€ contre 4,5€) !

    RépondreSupprimer
  22. C'est vrai qu'un homme incapable de voter par soi-même un texte sur la rigueur et déléguant à Cahuzac le dyslexique qui vote pour à l'insu de son plein gré, ça inspire vachement confiance !

    RépondreSupprimer
  23. meuh non vaness n'est pas georges!! le pôvre! impossibeule; bon j'arrête de pourrir le fil intello politique de Nicolas, car il est tout bien le billet.. mais je suis pas sûr de comprendre tout; la politique me fatigue tellement!! geargies

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.