24 décembre 2011

Pige de Noël

Me réveillant de la sieste (je préparais le réveillon), je découvre chez Seb Musset (et chez Intox 2007) que le débat sur la rémunération des blogueurs repris par des sites de presse est relancé, suite à un article de Eric Mettout, rédacteur en chef ou directeur de la publication de l’Express, qui propose ou va proposer la diffusion de billets de blogs, à titre gratuit.

Le débat est sans fin et j’avais déjà donné mon point de vue à ce sujet il y a quelques mois. Finissant ma sieste, j’avais envisagé de le donner à nouveau mais ça ne servirait strictement à rien sauf si j’en trouve une manière de rigoler.

Tiens ! Maintenant que l’Express a trouvé des rédacteurs gratuits, il ne lui reste plus qu’à trouver un directeur de la rédaction gratuit. Après tout, c’est un tel honneur de participer à la publication de ce site web que, par principe, on pourrait refuser de rémunérer toute personne y travaillant.

Avant de faire mon billet, je vais néanmoins rappeler ma position… Tout d’abord, j’avais moi-même été retenu par la rédaction de l’Express pour une première expérience, un test de quelques billets. Je n’ai jamais eu de nouvelle ce que je trouve déplorable mais je n’avais pas spécialement apprécié l’expérience. Les commentaires des lecteurs étaient négatifs parce qu’ils pensaient lire des articles de chroniqueurs professionnels et pas l’avis d’un simple citoyen néanmoins rompus au blogage. Je n’avais donc pas été spécialement déçu quand j’avais constaté l’arrêt de notre collaboration.

Cet été, comme quelques copains dont Romain et Vogelsong, j’ai été contacté par Europe 1, pour une nouvelle plate-forme qu’ils développaient, Le Lab, qui a démarré il y a quelques semaines. Ils nous proposaient de collaborer en tant que blogueur pour intervenir en tant que tel. L’expérience m’a immédiate conquise. J’ai tardé un peu à donner mon accord parce que j’espérais une proposition venant d’ailleurs.

Je ne sais pas ce qu’ont négocié les autres et je m’en fous (dans le sens où ça ne me regarde pas) mais il était hors de question que je fournisse gratuitement du contenu pour développer un machin qui finira bien par avoir un caractère commercial au sein du groupe Lagardère. Nous avons donc trouvé un terrain d’entente assez rapidement, d’autant que j’étais relativement « fier » d’avoir été sélectionné pour mes écrits et que ça m’offre une tribune supplémentaire pour étaler à la face du monde mes conneries (du moins, celles que je produits à titre exclusif quand c’est possible pour eux). De fait, je suis assez satisfait du résultat : je publie à peu près ce que je veux… Il nous reste juste à régler le rythme de cette publication, mais vous me connaissez, s’ils veulent 155 billets par jour, je pourrais y arriver.

Mon cas personnel étant momentanément réglé, je vais causer deux minutes à mes camarades blogueurs qui voudraient être repris soit par des vieux sites de presse, soit par tous les nouveaux machins qui se montent à la vitesse où je bois des bières.

Tout d’abord ; il me parait paradoxal de gueuler en permanence contre la baisse de la qualité des médias et de féliciter tous les nouveaux scoops de sites payants comme Médiapart, tout en vous proposant de fournir du site gratuit.

Cela dit, vous faites ce que vous voulez. Après tout, nous autres blogueurs « indépendants » sommes bien hébergés par plate-formes de blogs (une filiale de Google, pour ce qui me concerne) qui ont des intérêts financiers et ne touchons pas d’argent.

Je vous conseille néanmoins de faire des billets gratuits sur l’augmentation du chômage parmi les rédacteurs professionnels et de dormir correctement après. On a les fiertés qu’on mérite !

Cela dit, vous êtes tous probablement très fiers de votre contenu et vous vous imaginez que votre production viendra compléter utilement une longue litanie de contenus dans les médias et aurez une fierté de toucher 5000 lecteurs. Vous n’aurez même pas réfléchi à « l’impact » de votre prose, voire à votre propre influence. Si je suis content d’avoir un blog, c’est pour le réseau de potes qui peut se déployer autour. J’ai du plaisir à écrire des âneries et j’ai cru constater que certains avaient un certains plaisir à me lire.

Je ne citerai personne, mais j’ai passé quelques heures à lire des machins sur les nouveaux trucs. A part quelques plumes ou quelques copains, le reste ne m’apporte strictement rien. Ce contenu n’est lu que par quelques types qui passent leur temps à lire des textes politiques sans se rendre compte que l’intérêt électoral (et non pas intellectuel) est totalement nul.

Et je constate que les gugusses qui continuent à diffuser leur prose sur Internet n’ont toujours pas compris à quoi ça sert…

Je vais stigmatiser l’Hérétique, vieil connaissance, blogueur Modem, fan absolu de François Bayrou et de droite. J’ai fait récemment un billet pour me moquer de la récupération par François Bayrou de la mort de Vaclav Havel. A l’origine, je voulais le diffuser sur mon annexe, puis je me suis décidé à le diffuser ici (6 ou 7 fois plus d’audience) et finalement, je me suis dit qu’il avait toute sa place sur Le Lab. Je le leur ai proposé et m’ont annoncé qu’ils le diffuseraient dans l’après midi. Mais ils avaient leur repas de Noël et mon billet est resté dans les oubliettes. Quand j’ai vu ça, vendredi matin, j’ai décidé de le publier sur l’annexe (ici, donc) parce que je pensais qu’il devait être diffusé avant les obsèques. En fait, Le Lab l’a diffusé à peu près en même temps (par ici).

Il y a quelques réactions dans mon annexe et une dans Le Lab, de l’Hérétique. Il m’a tiré un sourire, parce qu’il prouve que certains n’ont rien compris au militantisme politique. Je cite : « Bon si c'est tout ce que les Socialistes sont capables de pondre comme critiques contre Bayrou, on n'a pas trop à s'inquiéter... »

Je précise : je suis impliqué dans la campagne de François Hollande à titre personnel mais ne suis pas membre du Parti Socialiste. Donc je ne représente pas « les Socialistes ».

Un blogueur politique cherche à faire de la prose et à exposer une belle argumentation pour dire qu’il a raison. Moi, je cherche par ce billet à toucher les lecteurs du Lab d’Europe 1 (je rappelle qu’Europe 1 est une radio…) mais je suppose que pour l’instant le Lab cherche un peu ses électeurs…

Par ce genre de billet, je réussirai à mettre dans le crâne de quelques lecteurs que l’on peut considérer François Bayrou comme un clown. Aucune publication d’un blogueur Modem dans aucun site de presse n’arrivera à convaincre personne de voter pour François Bayrou : leurs lecteurs cherchent de la lecture.

Les blogueurs sont dépités par Le Lab, ils ne s’y trouvent pas. Ils s’attendent à trouver des flux RSS de quelques plumes qu’ils connaissent et des successions de billets séquentiels. Or, de tels sites ne sont pas lus par un public non politisé. C’est bien autre chose que Le Lab veut faire, pas un site de débat entre experts politiques autoproclamés.

Enfin, il est possible que des lecteurs venant là par hasard, peut-être parce qu’ils écoutent « des clics et des claques », trouvent mes conneries rigolotes et se décident de venir lire mon blog, puis s’y intéressent.

Je ne suis pas journaliste. Je ne suis pas chroniqueur. Je ne suis pas éditorialiste. Je suis blogueur. Et c’est pour ça que le Lab m’a recruté, en me proposant une rémunération, ce qui est la moindre des choses.

Et je ferai donc dans le Lab ce que j’ai toujours fait dans mon blog vu que c’est pour ça que j’ai été contacté.

Pas pour produire du contenu gratuit pour attirer des lecteurs qui veulent se croire sérieux.

14 commentaires:

  1. t'arrive encore à travailler et à rester aussi sérieux le soir du réveillon ? Et beh, chapeau ! Moi, j'ai fait relâche de blog aujourd'hui, trop feignant.... Noyeux Joel à toi et à tous ceux que tu aimes.

    RépondreSupprimer
  2. Le blogage n'est pas un travail !

    Merci, toi aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Du bon Nicolas sur ce billet d'avant Noel. Continue longtemps comme ça.

    RépondreSupprimer
  4. En fait, je dois être un des rares à qui son blog va permettre de gagner désormais pas mal d'argent (je dirais entre 1300 et 1600 mensuels), mais d'une manière indirecte.

    Et de toute façon, j'peux pas le raconter ici.

    RépondreSupprimer
  5. FalconHill,

    Merci !

    Didier,

    Vous nous raconterez ça devant un verre.

    RépondreSupprimer
  6. il sera intéressant un jour de discuter sérieusement de tout ça car au final si les "pure player" et la presse en ligne viennent chercher des blogueurs c'est bien que les journalistes "in situ" n'ont pas le profil idoine.

    Alors quand on lit qu'il ne veulent pas payer les blogueurs c'est assez étrange car ces derniers feront un job que les journalistes maison ne font pas.

    Palier un manque est reconnaitre l'existence de celui ci?

    RépondreSupprimer
  7. Pudding,

    Santé !

    Melclalex.

    C'est un truc qu'on peut retourner dans tous les sens mais la conclusion est la même : des blogueurs sont prêts à donner leur prose.

    RépondreSupprimer
  8. Ce débat sur la rémunération (ou pas) des blogueurs, me donne une idée...

    Scoop: Je vais mettre en vente mon blog sur Ebay! On va se marrer
    Mise en ligne le 26 Déc à Midi jusqu'au 31 janvier 2011 Minuit.

    Je vends au plus offrant tout mon contenu, je lui cède les droits sur mes excellents billets, les commentaires sont offerts...
    Compte ebay (alaingilles123), je compte sur vous pour booster les enchères...
    Je sais, j'ai toujours de très bonnes idées...

    ''Ce Que Je Pense" est à vendre!!!
    (je prépare le truc)

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas : évidemment, que je vous raconterai !

    RépondreSupprimer
  10. J'avais été contacté par l'Express par le biais de Twitter pour du blogage autour de la campagne électorale. Je n'ai pas eu de suite, même pas eu l'occasion de parler rémunération.
    Les journalistes et les blogueurs sont deux activités fort différentes, il manque aux rédactions les "couilles" de réembaucher des enquêteurs, des journalistes de terrain. Mediapart fonctionne pourquoi ? Pas pour les pages de pub, pour le contenu !

    Si un contenu génère de l'argent, il est normal de récupérer une partie en tant que remplisseur de tuyau. Maintenant, quant au pourcentage…
    :-))

    RépondreSupprimer
  11. Pas encore trouvé tes billets sur le Lab. Pas de sommaire par contributeur?

    RépondreSupprimer
  12. Poireau,

    Oui, il est normal, surtout s'ils te sollicitent.

    Ferocias,

    Non, ce n'est pas le but ! On ne suit pas les contributeurs, ce n'est pas un blog...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.