01 avril 2012

Rebondissement de campagne

Evénement extrêmement rare dans l’histoire de la République, le juge Gentil, en charge de l’affaire de Maestre, vient de faire jouer l’article 123.3 de la Constitution : « En cas de soupçon sérieux d’implication d’un candidat à l’élection Présidentielle dans une affaire judiciaire, le juge d’instruction peut saisir le Conseil Constitutionnel qui pourra invalider la candidature concernée. »

Nous ne doutons pas que, pour avoir déclenché un tel pataquès un dimanche, le juge Gentil dispose d’un dossier très complet. Par ailleurs, on connaît les haines réciproques entre Jean-Louis Debré et Nicolas Sarkozy, on ne doute pas que le Président du Conseil Constitutionnel appuiera fortement cette requête, de même que Valéry Giscard d’Estain qui tient à conserver le monopole de la scène du « au revoir ». La décision du Conseil Constitutionnel ne laissera aucune surprise.

Nicolas Sarkozy reste protégé par l’impunité présidentielle jusqu’à la date de la passation de  pouvoir, le 16 mai. Il risque fort, toutefois, de se retrouver en garde à vue dès le lendemain.

Réunis à l’Elysée, ses proches ont adopté une stratégie sans faille : ils vont appeler à voter pour François Bayrou, seul candidat crédible capable de battre François Hollande et vont lui accorder tous les moyens de l’UMP, financiers et humains. En échange, François Bayrou a promis de faire une loi rétroactive, qui sera validée par le peuple en même temps que son referendum sur la moralisation de la vie publique, loi qui permettra de rendre « légaux les financements occultes » à conditions qu’ils viennent de Suisse.

Offusquée, Marine Le Pen a indiqué qu’elle appellerait ses électeurs du premier tour à voter pour toute autre personne que François Bayrou au second tour.

Quant à Jean-Luc Mélenchon, il aurait déclaré : « c’est quoi ce bordel, est-ce que François Hollande promet le SMIC à 1800 euros et la retraite pour tous à 57 ans, sinon, j’appelle mes électeur à aller à la pêche le 6 mai ? »

Quant à moi, je n’irai pas prendre l’apéro à la Comète ce midi pour pouvoir suivre plus sérieusement les rebondissements de cette affaire.

25 commentaires:

  1. Putain de poisson d'Avril :)) j'y ai cru un moment... mais néanmoins, cet article devrait exister dans notre constitution...
    Bon dimanche vieux fou ^^

    RépondreSupprimer
  2. génial, si ça pouvait etre vrai. néanmoins un rayon de soleil ce matin.

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas un poisson, c'est une baleine ! ... J'ai eu la chair de poule, bougre d'âne ! ...
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, la dernière phrase rend invraisemblable tout le reste du billet....

      Supprimer
  4. Il sent pas bon mon maquereau ?

    RépondreSupprimer
  5. Ah zut, j'avais parié sur l'autre: "Je change d'avis je soutiens Sarkozy".

    Yis

    RépondreSupprimer
  6. Si j'annonce que j'ai décidé de voter Mélenchon et que je vais sans doute me pacser avec Gauche de combat, ça l'fait, comme poisson ?

    RépondreSupprimer
  7. Ah zut! Putain c'est pas vrai?
    Merde!

    RépondreSupprimer
  8. Tu n'as pas pris l'apéro aujourd'hui ??? Mon œil !!!
    Tu nous as fait un poisson d'avril juste pour la fin du billet... tu l'as pris l'apéro, hein ? Avoue !
    :))

    RépondreSupprimer
  9. Je suis attristé de voir qu'aucun de vos lecteurs ne vous prend au sérieux. Il s'agit pourtant d'affaires d'une extréme gravité, qui engagent la survie même de notre République. Merci de votre clairvoyance.

    RépondreSupprimer
  10. Je continue à demander aux médias du monde entier de ne pas présenter le sortant menotté.

    RépondreSupprimer
  11. sympathique article

    J'y ai cru jusqu'a ce que je remarque que tu avais oublié le S à electeur en citant Mélenchon

    #nonjedeconne

    RépondreSupprimer
  12. Il est excellent, votre poisson d'avril. Juste un petit bémol sur la digression concernant la loi rétroactive que pourrait faire voter François Bayrou : cela me rappelle trop une auto-amnistie votée par une assemblée rose et unie à souhait. S'en offusquer demande des talents de comédien qui manquent ici.

    A moins que ce ne soit un trou de mémoire ou de la mauvaise foi ^_^

    RépondreSupprimer
  13. Excellent poisson d'avril. Sacré Nicolas :-))
    Moi aussi pendant 20 secondes j'y ai cru jusqu'à regardé la date de publication 1er avril....

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.