10 août 2012

Du Rom (des femmes et de la bière, nom de Dieu)

Désolé pour le titre de mon billet, mais je vous rappelle que je suis en vacances. Ceci ne m'empêche pas d'écouter la radio et de lire les blogs. Et vice versa. J'entends (ou lis, je ne sais plus, maintenant, c'est malin) la polémique monter suite à cette histoire d'expulsion de Roms ou le démantèlement de leurs camps insalubres. 

Le sujet est compliqué. Voir par exemple le bon billet de Suzanne à ce sujet et, plus terre à terre le premier billet de la série de Jules, chez Romain. 

La polémique monte disais-je ? Voir par exemple les commentaires chez Suzanne. Voir aussi les blogs reacs et Front de Gauche. Chez Suzanne, par exemple, c'est amusant de lire les andouilles de reacs. Tout juste s'ils n'accusent pas le PS de renier ses promesses. 

Du coup, il me paraît nécessaire de rappeler la position du PS et de François Hollande. 

Lire ici le communiqué du PS en octobre 2011. 

Lice ici (pdf) le courrier envoyer par François Hollande au Collectif National Droits de l'Homme Romeurope. 

Ça vous occupera pendant mes vacances. 

29 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est moi qui te remercie ! (mais je suis en vacances chez des gens, j'ai fait ce billet à l'arraché avant de passer à table).

      Supprimer
  2. tiens, je vais aussi écrire sur le sujet.

    RépondreSupprimer
  3. Les expulsions, ça existe pour diverses raisons.
    Il y a eu par le passé instrumentalisation médiatique et vantardises pour faire coller les expulsions à une certaine idéologie.
    Il n'y a que l'angélisme gauchiste à bon compte qui s'en est servi pour s'aveugler sur la réalité des regroupements de roms.
    Il n'y a pas de raison que la France seule se coltine le problème UNE FOIS AVERE QU'IL EST INSOLUBLE. Je pense en particulier aux enfants qui sont mis en avant comme preuve de non-humanité, opération psychique transformant tous les roms en enfants innocents : mais qui les met au monde dans de telles conditions ? et surtout dans quel but ?
    Les roms ne sont pas des objets à poser devant nous pour illustrer des thèses extrêmes-droitistes et extrêmes-gauchistes, ils ont aussi une volonté propre qui s'oppose à toute appréhension.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de parler de problème insoluble. Les leçon de morale des uns et des autres sont épuisantes.

      Supprimer
  4. Le plus amusant est la manière dont les choses sont présentées par les journalistes couchés (on frôle le pléonasme, là…) : quand ce genre d'actions était ordonné par Sarkozy, il s'agissait d'expulsions voire de “rafles” (Vichy, tout ça…). La même chose ordonnée par Valls, ce n'est plus qu'un “démantèlement” de camp. Bientôt, on parlera de déménagement gratuit, voire d'accompagnement vers une nouvelle villégiature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est bien vrai ça!
      La gauche s'autoriserait un petit racisme?
      C'est au moins un début..

      Supprimer
    2. C'est parce qu'à gauche on est aimable. On dit "barrez vous, s'il vous plaît".

      Supprimer
    3. Il y a bien sûr une manière de "présenter" mais il y a aussi l"esprit" avec lequel le pouvoir envisage et aborde les choses, qui produit des conséquences différentes.
      Par ex toute la droite n'a pas apprécié comment la chose fut traitée/emballée de façon guerrière par Sarkozy/Hortefeux.
      De même pas toute la gauche ne comprend le traitement réaliste de la chose par Hollande/Valls.
      Le clivage droite/gauche n'est pas une barre verticale, quelquefois il y a des pointillés où peuvent se rejoindre des gens de bien.

      Supprimer
    4. C'est le problème : ça manque d'explication de la part du gouvernement. Comme je suis en vacances je suis partiellement déconnecté des actualités.

      Supprimer
    5. Ah oui, très bien, bravo : à droite, on fait ça de façon “guerrière”, tandis qu'à gauche, on est simplement “réaliste”. Je suis sûr que les petits n'enfants roms ont été très sensibles à cette différence essentielle.

      Supprimer
    6. Ça manque d'explication pour le grand public, dont les gros réactionnaires. Dans ce billet je reprends une publication du PS et un machin de Hollande.

      Personne ne nie les problèmes et la nécessité de fermer des camps insalubres. Mais la gauche n'a pas fait de discours pour montrer du doigt une population et le projet de Hollande prévoit la fourniture d'un hébergement.

      En d'autres termes, les petits enfants roumains étaient utilisés par la droite à des fin électorales tout en alourdissant la haine des français contre "ces gens". Ce n'est pas aux petits enfants roumains qu'il faut l'expliquer.

      Z'avez qu'à interroger les petits enfants roumains et leur demander s'il ne préféraient pas aller à l'école et avoir un hébergement correct plutôt que de vivre dans des taudis et passer leurs journées à faire la manche dans le métro.

      Supprimer
    7. Ça me rappelle quand les reacs et autres GDC (même combat : sus aux socialos) sommaient les socialos de s'expliquer quand ils réclamaient des expulsions (ou démantèlements) dans les villes dont ils avaient la gestion, comme Lille,Lyon, Palaiseau...

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Pour s'abonner aux commentaires il suffit de cliquer sur le bouton as hoc. Pas utile de laisser un commentaire.

      Supprimer
  6. Tiens, je suis dans le train, en route vers la Liberté et, j'ai publié un billet sur "Reservus" avec un joli titre: "Après Londres, les jeux de Roms.."

    Ça occupera Didier Goux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier Goux, il a 15 000 signes à écrire d'ici demain soir, à partir d'un bouquin de 300 pages aussi bordélique qu'il est possible. donc, il a de quoi s'occuper. Et en plus il s'en fout, des romanos.

      Supprimer
    2. ben oui, tout le monde s'en fout, des romanos. C'est bien le problème. Ils n'ont pas les faveurs du Monde Diplomatique comme les prédicateurs intégristes islamistes qui veulent tuer les juifs et les pédés, on ne leur construit pas de centres-culturels-avec-salles-de-prière à coups de millions d'euros piochés dans les finances publiques, ils ont la chance de cristalliser tous les rejets, tous les racismes, d'être défendus par des droitdel'hommistes qui n'en accueilleraient pas un seul dans leur jardin, faut pas déconner...

      Supprimer
    3. Oui c'est le bordel. La gauche (le gouvernement) gagnerait à s'expliquer un peu.

      Supprimer
    4. Le bordel est peut-être chez les commentateurs de gauche : avoir inscrit dans sa constitution le fait de "continuer à critiquer le gouvernement qu'on a élu" ça devient "tout critiquer même si c'est bien" pendant qu'à droite ça continue à "rien critiquer même si c'est mal".
      Bon Puisqu'il s'avère que je vais un peu bosser ici, avec la permission de Nicolas, comment mettre une image à coté de mon nom ?

      Supprimer
  7. Le mieux est de créer un compte Google ou Blogger. Pour Google aller sur Google et cliquer en haut à gauche sur (de mémoire) "et vous" puis de créer un compte et de modifier son profil pour y mettre une photo. Ensuite il faudra s'identifier avec ce profil pour commenter les blogs Google (ou plutôt blogger) comme le mien.

    RépondreSupprimer
  8. Juste un petit rappel pour ceux qui ne comprennent pas la différence entre le traitement des "Roms" sous Sarkozy et celui par l'actuelle majorité : le gouvernement n'a pas publié de circulaire illégale et n'a pas encore été unanimement condamné par le Parlement Européen, les Etats-membres et le Vatican...

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. "[...]aux enfants qui sont mis en avant comme preuve de non-humanité, opération psychique transformant tous les Roms en enfants innocents : mais qui les met au monde dans de telles conditions ? et surtout dans quel but ?"(Geneviève)
    C'est la plus grosse saloperie que j 'ai lue aujourd'hui. C'est vrai, ça. Pourquoi ils font tant de gosses s'ils ne peuvent pas s'en occuper, et pourquoi on aurait pitié de ces gosses de vermines ?
    nettoyez-moi tout ça et surtout n'épargnez pas les petits (Brasillach)

    RépondreSupprimer
  11. Eh bien, quand je pense que Nicolas se moque des réacs qui commentent sur mon blog... On touche le fond ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que les propos de Geneviève sont à prendre au second degré.

      Un peu comme une vieille histoire de crépi.

      Supprimer
  12. "Du Rom (des femmes et de la bière, nom de Dieu)"
    Tu m'étonnes. :D

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.