03 janvier 2013

La cravate de travers

Chercher sur Internet les réactions des gens à propos de la personne de François Hollande est époustouflant. Le nombre de commentaires à propos de sa tenue vestimentaire est délirant. Il n’y a pas que la cravate de travers qui y passe. Il y a les manches qui sortent de la veste et le fait que son costume soit en « prêt-à-porter ». On trouve même des glandus scandalisés parce qu'il n'avait déboutonné sa veste en s'asseyant sur un plateau TV. 

Je suppose que ces braves sont ceux qui critiquent également le faible niveau du débat politique en France. 

Toutes les remarques sont négatives mais il ne sera pas dit qu'un fier représentant de la batavosphère ne viendrait pas à la rescousse du Président de la République dans un billet qui fera date dans l'histoire de la blogosphère politique des 3 janvier. Surtout que ce blogueur est un éminent spécialiste des cravates à chier et est doté d'une légère surcharge pondérale qui l'empêche de mettre des costards en prêt-à-porter. 

Regardez autour de vous. Ne trouvez-vous pas, en effet, que les gros en costume sont généralement ridicules. Notamment si, comme moi, ils achètent leurs chemises en supermarché : elles sont alors trop courtes et sortent du pantalon. Vous me diriez que je pourrais acheter des chemises de luxe. Je préfère acheter mes chemises à 10 euros et garder le reste pour les choses essentielles. Surtout que la bière augmente au premier janvier. Je suis un mec normal. 

D'ailleurs, François Hollande est un Président normal. Déjà qu'il a fait baisser son salaire et a fait augmenter les taxes sur la bière... 

Première remarque : s'il achetait des costumes à 8000 euros, on trouverait probablement des crétins pour le lui reprocher ! J'imagine les réactions : "ah ! Il veut passer pour près du peuple, il dit s'attaquer au monde de la finance mais il se paye un costume qui vaut huit mois de SMIC". Je connais même des abrutis qui seraient capables de dire qu'il fait passer ses caleçons dans les frais généraux de l'Elysée. 

Il vaut mieux être critiqué pour une cravate de travers. Les pauvres s'en foutent. Alors qu'un costume à 8000 euros… 

A noter que je parle de caleçon pour l'exemple. J'ai beau être proche du Président, j'ignore si M. Hollande porte des slips ou des caleçons. Je vais lui donner un conseil : mettre un slip quand il est en costume et en caleçon quand il est en jean. 

N'oublions pas que François Hollande est un ancien gros. Il garde des réflexes. Moi même qui suis un ancien maigre (mais ça fait longtemps), je suis parfaitement habilité pour donner mon avis.

Deuxième remarque, donc : Monsieur Hollande est un ancien gros et en porte les stigmates. Il fait toujours soigner les détails qui se voient pour pas que les gens voient les vrais défauts

Moi, par exemple, j'ai la chemise qui sort du pantalon volontairement. Les passant focalisent sur ce détail et ne voient pas si ma braguette est ouverte. Du coup, je ne ferme plus ma braguette, ce qui me laisse plus de temps pour m'occuper des affaires de la France. 

Troisième remarque : un peu de sérieux. Vous croyez réellement qu'on en a quelque chose à cirer ? Vous pensez vraiment qu'il y a des types qui ne sont pas payés pour s'intéresser à ce genre de détail qui s'intéressent à ce genre de détail ? Vous pensez réellement que la République va payer un salaire à M, Sérillon pour qu'il donne des formations à propos des doubles nœuds de cravates ? Vous pensez que la mère d'un pompier mort au service à qui le Président de la République vient rendre hommage va vérifier que sa braguette est bien fermée ? Vous croyez réellement qu'un type au chômage depuis deux ans va être scandalisé par la taille des manches de la chemise de celui qui explique un 31 décembre au soir que l'année suivante sera encore plus dure ?

Je me rappelle de la période qui suivait l'élection. Le Président passait son temps sous la pluie à un point où je me demandais s'ils n’avaient pas coupé l'eau dans la salle de bain de l'Elysée. Dans l'euphorie, on trouvait ça génial. Il y avait même des observateurs avisés qui comparaient Hollande à de Gaulle. Le grand Charles était toujours suivi par un type qui portait un parapluie. S'il commençait à pleuvoir, le lascar lui proposait le parapluie mais il le refusait ostensiblement. Ainsi, il donnait l’impression d’être près du peuple, d’affronter les intempéries avec lui, …

Je ne voudrais pas choquer mes lecteurs gaullistes mais je me demande s’il ne nous prenait pas un peu pour des cons. Je dis « nous », remarquez, mais c’est une façon de parler. A cette époque, je n’étais pas encore très né.

Toujours est-il que les andouilles qui disaient en mai qu’Hollande était un génie disent maintenant qu’il était grotesque et auraient du prendre, au moins, un imperméable. Finalement, il aurait pu s’abstenir d’aller faire le guignol sur les Champs Elysées et aller bouffer avec ses potes au Fouquet’s. De toute manière, vue la durée de l’état de grâce…

Quatrième remarque : non seulement les gens se foutent totalement de la tenue vestimentaire présidentielle mais, en plus, les spécialistes de la communication changent d’avis selon ce qui fait vendre. Ce sont des guignols. Je le sais, j’ai été consultant pendant plus de vingt ans.

J’ailleurs, je vais vous révéler un scoop : Sérillon n’a pas été recruté par l’Elysée pour s’occuper de la communication mais parce que le directeur de cabinet adjoint joue à la belote comme un pied ce qui gonflait le Président de la République. M. Séguillon joue très bien à la belote, parait-il. J’avais également postulé, ayant de bons atouts avec ma cravate à chier, mais, justement, je joue uniquement à la belote de comptoir « tous atouts ». Les points montent plus vite et c’est plus rigolo. Par contre, il est conseillé d’attendre qu’un type perde deux fois pour exiger une tournée sinon on est saouls trop vite.

Bien que n’étant pas rémunéré, je vais donner des conseils au camarade François Hollande.

Cher Camarade,

Conseil 1 : si, comme moi, tu portes des caleçons avec le jean et des slips avec le costume, n’oublie pas de prendre un slip avec toi si tu vas acheter des costumes alors que tu es habillé en jean. Ca permet de mieux juger comment on se sentira dans les nouvelles fringues.

Conseil 2 : cet été, pendant tes vacances à Brégançon, tu portais une chemisette blanche (je crois) avec un pantalon en toile beige pour te promener dans la rue sous les regards émerveillés des passants et des photographes habilités. Je te conseille d’éviter ces pantalons beiges : ils sont moches. Surtout, évite-les car si tu as un problème de dernière goute, ça se remarque plus facilement. Vive les pantalons noirs !

Conseil 3 : je porte toujours la même cravate. Personne ne l’a jamais remarqué. Tout le monde s’en fout. Fais pareil. Prends un machin foncé sans motifs visibles…

Conseil 4 : le conseil 1 étant très compliqué, je ne me l’applique pas. Je n’en fais qu’à ma tête. Tu devrais faire pareil. De quoi se mêlent ces gens qui se permettent de faire des remarques ? En plus, j’en connais qui mettent des chaussettes blanches.

Friendly,
Nicolas

36 commentaires:

  1. Excellent billet !
    FH a un boulot à faire, il l'a dit, il ne se prend pas pour Napoléon [lui !!!] ni pour une vitrine !
    De plus, tu soulignes avec justesse que la mode oui,mais pas à n'importe quel prix : nos "pétro-dollars" se limitent aux impôts des salariés (qui sont ceux qui contribuent le plus !!)
    Pour ma part,j'adore l'élégance : mon père était styliste,je suis née dedans.Mais mes frère et soeur[s]s'en foutent complètement et sont toujours fichus à l'as de pique : ça me fait rigoler ! Je les aime comme ils sont ! Notre rapport au vêtement est très intime et mystérieux.
    Merci pour l'allusion aux mères de pompier qui peuvent mourir au feu ...T'es trop un ange ! Et imagine ...presque 1200 départs de feu criminels en une nuit ! ... Faut qu'on aide les jeunes à réfléchir, à comprendre que leur vie à un prix ... et qu'ils découvrent que celle d'un pompier de leur âge vaut plus que tout pour ses proches et pour la nation... ça met en perspective tous ces articles sur la cravate et les costards de François Hollande et montre leur affligeante crétinerie !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rapport aux fringues est toujours bizarre. Par exemple, j'ai horreur de mettre un costume quand je ne vais pas travailler. Du coup, je fuis les cérémonies ...

      Supprimer
  2. j'ai le pressentiment que tu vas recevoir un coup de fil en vue d'un entretien d'embauche

    enfin , ce que j'en dis , ce n'est que mon avis :-)

    RépondreSupprimer
  3. bravo ! une seule cravate tu as ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Si elle est tachée j'en achete une autre. Ne me dis pas que c'est dégueulasse ou alors je te réponds par mail.

      Supprimer
  4. Et puis, la braguette en position ouverte a un autre avantage. En cas de surplus de bière à évacuer d'urgence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me rappelle une anecdote...

      Supprimer
    2. Allez, Nicolas. Un peu de croustillant...

      Supprimer
    3. Rien de croustillant j'étais chez moi et la braguette était coincée. Des que je l'ai décoincée la vessie s'est relâchée mais je n'avais pas eu le temps de sortir l'engin.

      Supprimer
  5. amusant et bien vu une petite erreur cependant il s'agit de Serillon et non Seguillon, bonne journée Geneviève

    RépondreSupprimer
  6. Ceux qui critiquent la longueur des manches de chemise sont des andouilles et des rustres : en terme d'élégance masculine classique, les manches de chemise doivent dépasser de celles du costume. Pour la cravate c'est autre chose…

    Cela étant, je ne suis pas d'accord sur le fond : le président de la République a aussi une fonction de représentation (celle du pays qu'il dirige), ce qui implique une certaine élégance : l'élégance est une politesse que l'on fait aux autres. Et c'est encore plus vrai lorsqu'on est le président de la France, où la haute couture est importante, y compris sur le plan économique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins on est d'accord pour les manches de chemise.

      Hollande n'est pas inélégant mais il a la cravate de travers ce qui m'amuse beaucoup vu que moi aussi.

      Il n'est pas inélégant sauf quand il se trimbale en tenue de guignol sur les marchés ce que je ne manque pas de souligner dans mon billet. J'aurais dit la même chose de Sarkozy (les photos quand il fait du jogging à New York), je me serais fait incendier.

      Cela étant, mon billet a eu les effets escomptés dans Twitter : les Twittos ne voient pas le volet humoristique de ce billet.

      Supprimer
    2. De toute façon, il ne pourra jamais être aussi inélégant que son prédécesseur…

      Le fait que vos "twittos" ne voient pas le côté humoristique de ce billet m'incite à vous poser une question grave : combien de temps encore allez-vous perdre le vôtre avec ces semi-mongoliens ?

      Supprimer
    3. Aucun des prédécesseurs n'était parfait (je parle pour ceux que j'ai connu). Je me rappelle d'une photo de Chirac avec un pille sous son costume...

      Pour les Twittos, disons que ça me fascine. Comment des types qui ont la prétention de commenter l'actualité politique de leur pays peuvent être aussi binaires...

      Par ailleurs, d'une part, j'ai généralisé. Ce sont quelques Twittos. D'autre part, j'ai une certaine affection pour certains. Je me suis débarrassé de ceux que je ne pouvais pas blairer.

      Supprimer
    4. Balladur est toujours fort élégant (mais il n'a pas réussi à être président, d'accord…).

      Supprimer
    5. Si vous êtes Balladurien, maintenant ...

      Supprimer
    6. Ma foi, son côté vieille France ne me déplaisait pas…

      Et puis, à mon avis, voilà un homme qui, je pense, aurait eu du mal à être aussi cyniquement démagogue qu'un Chirac, un Sarkozy voire un Hollande. Mais je peux me tromper.

      Supprimer
    7. Tiens ! J'ai oublié de vous répondre, le vieux. Hollande n'est pas cynique (par rapport aux autres) ce sont les autres (pas les mêmes, ses concurrents) qui sont devenus cons, dépassés par les évolutions des Médias.

      Supprimer
  7. Excellent article, assorti d'une analyse très pertinente, franchement, tu pourrais être le Seguela de Hollande (en moins vieux et en moins cher^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dis que tu n'es pas rémunéré (Seguela ne devait pas donner son avis gratuitement, lui)...

      Supprimer
  8. cravate de travers = cravate de notaire, si si sérieusement

    RépondreSupprimer
  9. Ah merde ! J'ai effacé le commentaire de El Camino. Putain de modération avec l'iPhone. Le voilà :

    Mais jusqu'où ira t'il pour défendre le gouvernement?
    Ah non merde...

    Je réponds : andouille.

    RépondreSupprimer
  10. Grand pas,


    Dans les spams. Tu n'apportez rien à part une affirmation personnelle de trou du cul mal baisé. "Le coquine est trop grand pour lui".

    Si tu ne comprends pas que je ne veux plus ce genre d'affirmation débile sur mon blog, tant pis pour toi. Je ne le les supportais pas du temps de Sarko mais je m'en foutais.

    Je me fous des impressions personnelles que peut avoir un type sur un autre type. Ça ne fait pas avancer les choses. Ça prouve que tu ne t'intéresses qu'à ton nombril, c'est à dire ce que tu penses toi. Tu es un vulgaire connard vulgaire égoïste.

    Je supporte les gens intelligents qui critiquent intelligemment. Tu pourras revenir sur sur ce blog quand tu sauras nous sucer la bite intelligemment ou faire une critique intelligente, argumentée et portant sur le fond.

    RépondreSupprimer

  11. "Les spécialistes de la communication changent d’avis selon ce qui fait vendre. Ce sont des guignols. Je le sais, j’ai été consultant pendant plus de vingt ans."

    Toi qui connais donc les rouages du bazar, le côté engoncé maladroit du monsieur ne ferait-il pas partie d'une gigantesque stratégie de communication/Séduction envers la cougar de 50 balais, la veuve retraitée qui ruisselle encore généreusement, la mère de famille abandonnée par ses enfants ingrats, touchés par le côté puceau/garçonnet du monsieur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Ça fait une demi heure que je cherche où j'ai oublié de te répondre.

      Bref. Je ne suis pas conseiller en communication ou autre singerie, juste dans mon job. Je sais donc qu'il faut savoir changer d'avis selon le vent.

      Supprimer
  12. "La cougar de 50 balais", arrête Mike, tu m'exciterais presque.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.