05 janvier 2013

Le "journaliste" bourré du à la Comète

La vidéo dure dix minutes. Vous aurez le plaisir d’entendre ma douce voix. Au bout d’une minute, environ, le type menace qui se prétend journaliste au Parisien, dit: « demain vous serez dans le Parisien ». J’invite cet honorable journal à licencier très rapidement ce journaliste alcoolique qui fout la merde dans les bistros en se prétendant comme salarié dans cette honorable maison.

Edit le 5/12 à 17 heures :  le type dont je parle n'est pas journaliste au Parisien contrairement à ce que pourrait laisser entendre par la suite de ce billet.
Je résume… J’étais peinard avec mon pote Ramdane au comptoir et j’ai vu par hasard qu’il se passait un truc. Le ton montait entre le serveur, Christian, et un type. Un client. Normal. La routine. L’ivrogne négocie la note. J’ai quelques heures de comptoir à mon compteur donc je m’en fous. A un moment, j’entends ce grand con prétentieux sortir une connerie et je sens le truc bizarre. Je le sentais prêt à agresser physiquement Christian. Je range mes lunettes dans ma poche pour être prêt à intervenir et sors l’Phone pour prendre des photos. Je mitraille et ça commence à me gonfler. Je pose mon coude sur le comptoir et me décide de prendre la scène en vidéo au cas où ça dégénère vraiment et que Christian soit emmerdé.

Ils sont beaux nos journalistes !

Cela étant, je n’ai rien contre le Parisien que je lis tous les jours. Je ne sais pas si cet abruti homophobe, raciste, handicabophobe (heu…) bosse bien pour le journal, mais dès qu’il a dit « demain vous serez dans le Parisien » Je lui ai répondu « ah bon ! Dans ce cas, dans deux heures vous êtes dans mon blog ».

Dont acte.

Ca fait trente ans que je fréquente les bistros. Un peu moins. Je n’avais jamais vu de tels cons. Ils méritent bien la une de mon blog, non ?

Edit 8/1/13 : Je supprime la vidéo à la demande des patrons de la Comète, ils avaient peur qu'on tombe dessus en cherchant leur établissement...

A part ça, je tiens à me présenter moi-même mes propres félicitations : c'est la première fois que je diffuse dans mon blog une vidéo prise par moi-même. Merci de RT ce billet, un connard mérite qu'on fasse sa réputation même si j'ai expliqué pendant 15 minutes à Christian qui a 40 ans de métier qu'il ne fallait pas blâmer les ivrognes...

92 commentaires:

  1. "Je range mes lunettes dans ma poche pour être prêt à intervenir et sors l’Phone pour prendre des photos. Je mitraille et ça commence à me gonfler. Je pose mon coude sur le comptoir....."
    Une scène de western........
    DISP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, 25 ans de bistro, je ne me suis jamais battu avec personne, c'est juste un geste de solidarité avec le patron. "vas y, je suis prêt".

      Supprimer
  2. Etude de cas d'anthropologie contemporaine !

    RépondreSupprimer
  3. Punaise ! Restez calme face aux cons : une vraie gageure !

    RépondreSupprimer
  4. "c'est la première fois que je diffuse dans mon blog une vidéo prise par moi-même" Et quelle première...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En principe, je devrais finir avec un Oscar.

      Supprimer
    2. Je vous souhaite de finir avec qui vous voulez ! ! ! Bonne année à vous !

      Supprimer
  5. Je pense que si le dénommé Christian faisait 1m90 et 110 kg, la scène aurait été différente. C'est donc la faute au serveur tout ce bordel.

    RépondreSupprimer
  6. J'admire votre calme.

    Je ne sais pas si j'aurais pu me retenir de lui en coller une.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! J'ai vite compris qu'avec la vidéo, il en prendrait plus dans la gueule.

      Supprimer
  7. Quel sang froid ! Le mec fait penser à celui qui insultait les agents de la ratp dans une vidéo; je mets un lien du ... Parisien :
    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/video-il-insulte-une-agent-scnf-je-gagne-70-000-euros-alors-fermez-votre-gueule-18-10-2012-2244431.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flemme de chercher le lien mais pour l'histoire des 70 000€, il s'agit en fait d'un fake...

      Supprimer
  8. Respect pour être rester courtois devant ces 2 gros cons ! J'espère que si ils sont réellement du Parisien ils auront toutes les félicitations de leur hiérarchie :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout le grand qui était con. On n'est pas responsable des cuites de ses potes...

      Supprimer
  9. Que disait la pub déjà?
    "Le Parisien, il vaut mieux l'avoir en photo" ou un truc comme ça non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le parisien, il vaut mieux l'avoir en journal".

      Supprimer
  10. moi j'aime pas qu'on s'attaque aux phoques ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Bravo. Il faut tout de même que tu consultes d'urgence cette video http://www.youtube.com/watch?v=Bt9zSfinwFA ....

    Et bonne année 2013 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Toi aussi.

      C'est ma première vidéo.

      Supprimer
  12. C'est moche de ne pas tenir l'alcool...

    RépondreSupprimer
  13. Ce personnage était il dans l'exercice de ses fonctions ? Vraisemblablement pas même si pour se la péter il dit que vous serez dans le parisien.
    Aussi appeler à son renvoi pur et simple est hors de propos. Par contre qu'il y ait une procédure judiciaire pour ses propos tenus en public, OUI. Que le Parisien mette en place la procédure applicable selon les conventions du journal, oui également si l'on considère que cet individu a baffoué l'image du journal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes ! Il ne mérite pas le licenciement.

      Supprimer
  14. Le patron du bar a du métier ,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas s'il a l'habitude de ce type de situations cela dit ça semblait bien le perturber .. :)

      ceux qui se tapent souvent des alcoolos ont d'autres reflexes. Et parfois rien de tel que de vraiment faire venir la police :) ça calme tout de suite.

      Supprimer
    2. Nos pandores ont mieux à faire.

      Supprimer
  15. Le meilleur remède à la désinhibition des grosses andouilles avinées c'est la claque dans le pif. Respect au patron pour son calme !

    RépondreSupprimer
  16. Franchement des scènes comme celle-là il y en a dans tous les bistrots de France et de Navarre le fait qu'il soit journaliste n'y change rien. Un journaliste c'est aussi un homme, et un homme bourré ça m'a jamais fait rire, d'où qu'il vienne et où qu'il aille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sophie, non. Il y en a très peu. Des mecs cons et bourrés oui. Des prétentieux comme ça non.

      Supprimer
  17. La totale. Diantre, quelle suffisance... il va vite redescendre celui-là.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai failli donner un coup de boule à mon écran. Putain !

    RépondreSupprimer
  19. Hmm, d'après moi, au Parisien, on n'est pas sanctionné pour une telle conduite, on est promu.. Enfin, moi, ce que j'en dis ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou envoyé spécial à Moscou.

      Supprimer
    2. n'importe quoi pour y avoir passé 25 ans de ma vie au Parisien vous venez de dire une superbe connerie. Si s'était vrai je serai parti comme rédacteur en chef

      Supprimer
  20. Hmm, d'après moi, au Parisien, on n'est pas sanctionné pour une telle conduite, on est promu.. Enfin, moi, ce que j'en dis ...

    RépondreSupprimer
  21. Bravo pour cette capture au vol d'un bon gros con. Conseil pour le prochain clash, filmé en 16/9 ça facilite la diffusion TV ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes ! Mais comme je dis à Dedalus, c'est ma première vidéo...

      Supprimer
    2. Meilleurs voeux pour la nouvelle année.
      Vertical Eye Syndrom. Voilà ce qui tueras le documentaire.
      Donc félicitations aux acteurs, même si je trouve les dialogues pas finauds, finauds, surtout pour un pigiste du Parisien.

      Supprimer
  22. Soyons clair, la vidéo du mec d'Orange dans le RER à côté c'est une bande-annonce de film expérimental.

    RépondreSupprimer
  23. "Ramdane tu fermes ta gueule" quelle douce voix :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, hein ! Le pire c'est que je suis cabot : j'ai parlé "doucement" parce que je savais que j'allais m'enregistrer.

      Supprimer
  24. As tu eu des réponses du parisien ?

    Sinon prochaine fois, faire video en mode paysage , ça passe mieux. Je crois que ton complice ( le pd arabe en fauteuil roulant mangeur d'enfants si j'ai bien suivi le travail de ce journaliste ) a aussi une vidéo : y'a peut etre ds élements en plus ?

    RépondreSupprimer
  25. la Comète est devenu un appât à gros cons ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais lui n'a rien fait de dégueulasse sur le pantalon d'un jeune patron de startup.

      Supprimer
  26. Un mec du Parisien me répond sur Twitter que personne ne connait ce type.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben oui mais... c'est peut être lui !!??

      Supprimer
  27. Tu as été touché par le VVS ^^http://www.dailymotion.com/video/xrhfq9_le-syndrome-de-la-video-verticale_fun

    RépondreSupprimer
  28. c'est ramdanne qui se fait engueuler en fait "ferme ta gueule" :(

    @unouveaucompte




    RépondreSupprimer
  29. Mais comment vouloir à la fois son licenciement et douter qu'il soit employé du Parisien ("en se prétendant comme salarié")...

    RépondreSupprimer
  30. Ça illustre bien cette arrogance corporatiste à laquelle on se confronte souvent quand on frôle ce milieu professionnel. Mais ces deux-là sont particulièrement puants.

    On sait qui sont ces abrutis maintenant ?

    RépondreSupprimer
  31. J'observe depuis de nombreuses années la faune qui hante les bistrots, j'en ai vu de ces types qui après quelques verres commencent à déambuler en injuriant les uns et les autres. Mais des andouilles de cette trempe, de cette suffisance ça valait bien un billet et une vidéo (toute verticale soit-elle, smiley hein !)
    Sinon tu as ta tête dans le Parisien ?

    RépondreSupprimer
  32. Ramdane il m'a bien fait marrer.

    RépondreSupprimer
  33. Je viens de lire le billet, et de voir un peu de la vidéo : je suis sur le cul... (enfin, je suis assis, normal). Mais sur le cul quand même...

    Sinon la prochaine fois que tu poseras tes lunettes, je serais poli pour ne pas me faire ni prendre en photo, ni prendre une baffe de ton auguste main ^___^

    RépondreSupprimer
  34. C'est RT et ça va être référencé partout où je peux! Belle prise de vue! Par contre, c'est pas un truc qui nous fait gloire...

    RépondreSupprimer
  35. "Tu t'es vu quand t'as bu" !!!!
    Cet abruti mal dans sa peau et dans sa tête est autant journaliste que je suis rentré dans les ordres.
    Un fanfaron très éméché sans éducation aucune qui tente de se faire passer pour un journaliste du Parisien pour ne pas payer ou tout du moins diminuer sa douloureuse !
    Comme si, dans le cerveau cramoisi de cet individu et de celui de son copain de virée alcoolique, être journaliste devrait donner droit à des avantages et autres passe-droits !
    Ça se nomme de la grivèlerie !
    Comme l'écrit seb musset, si ce pédant personnage n'a pas l'avantage d'être connu au journal qu'il a nommé en éructant des énormités débiles, il faut conseiller au Parisien de porter l'affaire en Justice au motif flagrant d'un préjudice causé en public pouvant porter atteinte à son image !
    Les gens marcheraient-ils sur la tête ?

    RépondreSupprimer
  36. Jamais on ne verrait ça à Loudéac, quoique pas avec un journaliste du crû mais peut être avec un haut dignitaire
    Cette réflexion n'engage que moi, mais j'en ai été la victime un certain dernier samedi de Juin 2012 avec un mec bourré qui proférait le même genre de conneries.

    RépondreSupprimer
  37. J'ai du mal à y voir autre chose que ce que c'est : un mec bourré(qui raconte n'importe quoi mais ça, ça fait un peu pléonasme).
    Le fait d'être filmé semble l'avoir calmé (cf la fin de la vidéo quand ça se tasse), je ne sais pas si ça marche à tous les coups.. mais il s'est peut-être rendu lui-même compte du spectacle - tellement affligeant qu'on le filmait.

    RépondreSupprimer
  38. Ça se confirme, tu es meilleur en bistrot qu'en réalisation vidéo !
    :-D

    RépondreSupprimer
  39. Moi je ne dirai qu'un mot : Hips! :-)

    RépondreSupprimer
  40. Peu importe les propos de ce mec, la chose qui me semble la plus pitoyable est bien de filmer un mec bourré et de mettre la vidéo sur internet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais moins que faire un commentaire anonyme.

      Supprimer
    2. Pitoyable ?
      Non au moins ça permet au Patron du bar d'avoir des témoins et une vidéo pour le soutenir, parce que vous avez pensé à ce commerçant ?
      Faire des vidéos dans tous les sens ce n'est peut être pas bien pour vous et dans beaucoup de cas c'est certes possible, mais dans les cas présent Jegoun l'a faite dans un premier temps pour "soutenir" le patron certainement.

      Et franchement, sur Internet des vidéos filmée à l'arrache, on croise des choses largement plus pitoyable que ça.

      Supprimer
  41. Jegoun grand reporter de bistro, mention à ajouter à tes cartes de visite ;)

    RépondreSupprimer
  42. A croire que Ramdane est encore plus idiot que le journaliste...
    Le mec "filme" avec son pote blogueur pour "dénoncer" une scène et s'enflamme comme un fou "ouech j'vais t'enculer moi !" dès qu'on s'adresse à lui...
    Pathétique...

    RépondreSupprimer
  43. Oups ! J'ai effacé le commentaire de Christophe Denos Bosio en voulant le publier. Je le remets :

    ah bien y regarde, il y a 2 problèmes: le premier c'est d'avoir un abruti pareil dans un bar. Le 2eme c'est ton titre. En quoi le journal le parisien est impacté? Tu ne sais pas du tout s'il bosse au parisien. Tu le signale après mais ni dans ton titre, ni dans ton tweet. Très limite quand même. S'il jamais il ne fait pas du journal, comment fais tu? Tu vas faire un démenti que personne ne lira

    RépondreSupprimer
  44. Les gens ! Je ne peux pas répondre à tout le monde, vous m'excuserez.

    RépondreSupprimer
  45. Quoi qu'en disent certains tu as bien fais de filmer ce pauvre type et surtout de retenir la personne qui t'accompagne, ça aurait été mauvais de lui taper dessus, même si c'était fortement mérité.

    En tout cas, cet homme doit être pointé du doigt et que ca le suive, je reste poli parce qu'il aurait quand même bien mérité une bonne claque dans la gueule, mais forcement si on frappe, on est en cause...

    Mais il faut lui mettre le nez dans la....
    Enfin tu vois, surtout gardes cette vidéo sous le coude tout le temps.

    RépondreSupprimer
  46. "Je ne vous connais ni d'An, ni d'Adève." >_<

    RépondreSupprimer
  47. http://tianplus.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/01/05/video.html

    tu fais le buzz pour de bon , une rubrique du nouvel obs

    RépondreSupprimer
  48. Et la meute des chiens suiveurs de se délecter du lynchage d'un pauvre type bourré....

    RépondreSupprimer
  49. Je vous très trouve courtois avec cet homme (qui ne le mérite pas),si un jour je devais passer à la comète je vous offre un verre .

    RépondreSupprimer
  50. L'alcool révèle la nature profonde des gens. Là, on a affaire à un beauf. Le genre hargneux avec les petits, obséquieux avec les puissants. Le type qui ne va pas au bistrot pour picoler, voir du monde et causer, mais pour se battre avec le patron.

    Le serveur a eu tort : comment que je te l'aurais foutu dehors par la peau des corones...

    RépondreSupprimer
  51. Je ne peux pas répondre à tous les commentaires, désolé, mais si en plus des trous du cul débarquent pour s'apprendre leur métier au autres....

    RépondreSupprimer
  52. J'ai envie de dire bravo les jeunes pour votre flegme. J'espère que cette vidéo va faire le tour du net, qu'ils retomberont dessus et que ça les poursuivra longtemps.

    Allez, c'est sa tournée! ^^

    RépondreSupprimer
  53. Alors la....t'as fais le strike ! LOL

    RépondreSupprimer
  54. Comme vous le voyez Jules-Edouard c'est toujours la même chose avec ces gens là :
    Il y a un petit commerçant auvergnat voleur et querelleur, un pilier de comptoir aviné qui boit sa paie en compagnie d'un arabe handicapé et homosexuel ... Bref vous voyez bien que le pays est sur le déclin.
    J'ai refusé de payer la note en partant, je m'en voudrais de permettre à ces gens de poursuivre leur misérable existence.
    C'était Francis Kuntz pour CNL régional.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.