24 septembre 2013

Buzz du soir, désespoir !


Deux sénateurs UMP ont dit des conneries, ce soir. Le buzz part. Mon confrèrezetami Sarkofrance en a fait un billet. Pendant ce temps, le machin qui s'appelle "la gauche forte" fait un communiqué pour condamner et exiger l'exclusion de l'UMP.

Hé ho ! Les gars ! C'est ridicule. Notre boulot n'est pas de faire le ménage à l'UMP ou de leur dire ce qu'ils ont à faire mais de faire comprendre que ce sont des bouffons antirépublicains et tout ça.

Laissons ces pitres s'enliser dans leurs conneries.

Manuel Valls a dit des trucs aujourd'hui. Il est beaucoup critiqué sur sa gauche. Mon zamietconfrère Sarkofrance, toujours lui, fait un autre billet, sur un autre blog, où il dit, en gros, que Valls aurait dû dire : putain de bordel arrêtez de me casser les burnes pour 20000 types, il y a mieux à gérer. Dont 36000 communes. Que les gauchistes nous expliquent ce qu'ils voudraient faire de ces braves gens et des électeurs qui vont voter contre la gauche parce qu'ils sont emmerdés par les Roms ?

Ces derniers vont voter à droite et nos amis gauchistes pensent sans doute que ça améliorera la condition des "gens du voyage" ?

J'ai vu plein de trucs circuler, aujourd'hui, dont les réactions aux propos de Jean-François Copé, à propos de la Roumanie et de l'espace Schengen. Il est temps de taper dans le lard de tout le monde en demandant des solutions concrètes et en s'interrogeant sur ces solutions. Des solutions qui doivent satisfaire nos exigences morales mais aussi nos besoins électoraux, ceux qui nous permettent de mener à bien nos projets.

Vous ne croyez pas que les citoyens en ont marre de ces conneries ? Est-ce que, nous autres blogueurs, ne pourrions pas arrêter de faire buzzer des conneries dont personne n'a rien à cirer à part nous-mêmes ? Est-ce que pourrions arrêter de prendre pour fait accompli que nos meilleurs billets ne sont pas ceux qui marchent le plus ? Est-ce qu'on pourrait arrêter de s'interroger sur les gros buzz qui ne nous intéressent que parce qu'ils sont des buzz ?

Allons plus loin ! Est-ce que les andouilles qui critiquent NKM sur ses propos au sujet de Roms ne pourraient pas se mettre à la place des cons, comme moi, qui avons droit aux Roms, tous le jours, dans le métro, mais qui s'en foutons copieusement sauf que ça nous gonfle d'avoir deux fois par jour "les amants de Saint Jean" à l'accordéon.

Le buzz est beau mais il faut reconnaître que le seul sujet politique digne d'intérêt et concernant les vrais électeurs repose sur "les amants de Saint Jean", joué plus ou moins bien sur des accordéons pourris.

"Elle qui l'aimait tant,
Elle le trouvait le plus beau de Saint-Jean,
Elle restait grisée
Sans volonté
Sous ses baisers."

Je recommande donc à Manuel Valls de vérifier que les Roumains intégrés en France jouent correctement les Amants de Saint Jean à l'accordéon. Ils exaspéraient moins les Français. Voila un bon critère d'intégration.

Quant aux sénateurs UMP qui racontent des bêtises, laissons-les se rendre ridicule dans leur coin.

28 commentaires:

  1. Dans mon quartier à paris 15e, rue de Lourmel, au moins 20 roms tous les 2 à 300m, sont assis a faire la manche, chaque soir celui qui semble être le chef passe ramasser la petite monnaie, cependant il ne nuisent pas et n'ennuient pas les gens.
    En revanche sur le marché de Grenelle depuis quelques temps les piques pokettes sévissent en nombre. Les gens commencent à être exédés et je ne prévois rien de bon pour les élections prochaines.

    David

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben j'ai habité rue de Lourmel, au 22 (en 89). Pour le reste, dis le aux types qui critiquent Valls.

      Supprimer
  2. "Est-ce que, nous autres blogueurs, ne pourrions pas arrêter de faire buzzer des conneries dont personne n'a rien à cirer à part nous-mêmes ?"

    ça nous manquerait!

    RépondreSupprimer
  3. Ah merde ! J'ai effacé par mégarde le commentaire de Michel. Le voilà :

    Michel Baujard a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Buzz du soir, désespoir !" :

    Dis-moi, tu as quand même publié la réaction de Montebourg aux propos de Valls, comme moi le petit texte déjà ancien mais toujours juste de mon ami Adam Biro. Ni toi, ni Montebourg, ni Biro, ni moi ne sommes pourtant devenus subitement gauchistes. Il y a juste des façons de présenter les choses qui passent mal.

    RépondreSupprimer
  4. C'est marrant : j'ai un pote Rom qui... joue de l'accordéon. Pas mal, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est congénital ? (Que personne ne réponde non c'est quand j'ai trop bu)

      Supprimer
  5. Faut pas pousser: il y en a plein qui font semblant de jouer de l'accordéon, alors que la musique est en réalité diffusée par un magnétophone qu'ils trimballent avec eux.
    Mais, bon, l'ennui, c'est qu'ils se croient obligés de chanter: on peut comprendre que les Roumains n'en veuillent plus chez eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire est qui jouent réellement de l'accordéon mais avec une musique de fond enregistrée.

      Supprimer
  6. Exiger la démission des deux sénateurs UMP ?... Une ânerie !!!
    Pourquoi diable vouloir retirer deux irresponsables du groupe ?... je serai plus enclin a leur suggérer d'en recruter d'autres .
    vincent axix

    RépondreSupprimer
  7. Hier, en zappant, je suis tombée sur un débat dans lequel un gars disait avec force qu'il n'y avait pas plus de Roms qu'avant, que le nombre était stable, fantasme et tout le tralala.
    On ressort toujours le chiffre de 20 000, un peu comme on affirmait qu'il n'y avait que 300 femmes qui portaient la burqa avant la loi. Chacun entendant ça se demandait si la moitié d'entre elles n'habitaient pas près de chez lui.

    On pourrait peut-être retarder la libre circulation dans l'espace européen des pays qui ont reçu plein de sous pour s'occuper de leurs roms et qui se n'en occupent pas, jusqu'à ce qu'ils fassent quelque chose de concret ? Valls, l'homme qui a inventé la cravate en métal, et d'autres politiques impliqués pourraient s'en occuper à Bruxelles? Voilà une solution qui serait concrète.
    à la campagne et dans les petites villes, chez moi, il n'y a pas de roms fraichement arrivés. Ce qu'on a, par contre (tous les jours il y a des entrefilets dans Ouest-France) ce sont des bandes de Roumains très organisés qui piquent les cables et font des razzia dans les vergers Ils ne sont pas tous roms, loin de là, mais les gens font l'amalgame (tout ça, c'est de la racaille !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vaste sujet. L'éternel amalgame, confondre les mendiants, les voleurs et tous les autres,...

      Supprimer
  8. Pour répondre à Suzanne :
    dans mon quartier, des dames hypervoilées, je connais : pas plus de deux ou trois, au milieu d'autres moins "intégrales". Au centre de la grande ville, on n'en voit tout simplement pas. Pas de quoi fouetter un chat. Mais bien sûr, il faut bien monter tout cela en épingle !

    Pour les Rroms, on voit se développer la même "dynamique" que pour les Kurdes : tout le monde se refile la patate chaude, mais ce sont des êtres humains qui sont en jeu. Rester précaire toute sa vie, est-ce une solution ? Y a-t-il vraiment des colloques, où les vrais concernés ont le droit non seulement d'apporter leur voix (couverte le plus souvent par des médias peu objectifs), mais de voir leurs revendications les plus basiques acceptées et exaucées ?

    A côté de cela, des fortunes seront dépensées en pure perte (pas pour tout le monde) en réseaux de surveillance, en caméra, en vigiles, en.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Babelouest: pour les islamistes, bof bof, passons.
      Il ne faut pas oublier qu'on a un sacré passif envers les tziganes. Les dernières lois officielles ostensiblement discriminatoires et racistes les concernaient, concernaient nos tziganes français, ceux qui vivent dans des caravanes ou sont semi-sédentarisés, qui rempaillent les chaises, animent les fêtes foraines, se spécialisent dans le vol de cuivre sur les chantiers ou disent la bonne aventure depuis dix générations et davantage. Elles ont été abrogées. Quand ? eh bien en OCTOBRE 2012. J'en avais fait un billet. Je suis très pessimiste concernant les possibilités d'intégration des Roms en France. D'une part parce qu'il y a un rejet atavique des nomades, et d'autre part parce qu'on s'y prend très mal en niant la réalité de leur nombre et des problèmes que pose leur mode de vie et leur capacité à en changer, ne serait- ce qu'en ce qui concerne la protection de l'enfance.

      Supprimer
  9. A mon petit niveau j'ai empêché 3 fois des gamins de faire le sac de voyageurs dans le métro. C'est pas grand chose mais je n'ai pu m'empêcher de réagir. Ceci dit je pense ne pas avoir pris trop de risques en raison de leur jeune âge. Car quand un délinquant a plus de 16 ans, il y a le risque du coup de couteau. Mais bon, je ne me fais pas d'illusion ils ont du commettre le larcin 10 minutes plus tard.

    Si jamais vous en repérez certains dans le métro qui se collent à des voyageurs, il suffit de hausser un peu la voix pour qu'ils s'immobilisent. La police ne pouvant être partout, il y a une petite marge de manoeuvre pour les citoyens lambda.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne saviez pas que c'était très vilain et très nauséabond, de faire la police soi-même ?

      Supprimer
    2. Oui mais il est de droite.

      Supprimer
  10. ça finit par être lassant !...
    On ne doit pas confondre le droit de circuler et le droit de s'établir.
    Dans tous les pays de l'U.E, tout citoyen intracommunautaire doit se faire connaitre en arrivant de son pays d'origine et justifier, pour s'établir dans le pays de son choix :
    - qu'il a la Sécu
    - qu'il a un hébergement licite dans un logement qu'il a loué (location déclarée aux Impôts) ou acheté ou bien qu'il est hébergé chez un tiers qui doit en justifier administrativement aux impôts et à la Préfecture dans le cadre de l'attestation d'hébergement. [Depuis 2010, tout hébergeur même temporaire, doit le déclarer à l'administration fiscale; l'hébergé lui, doit faire une déclaration à son Ambassade et en Préfecture dans le mois de son arrivée].
    - Disposer de ressources personnelles suffisantes (attestation bancaire]
    Toute personne qui ne remplit pas ces conditions est reconduite à la frontière, Rom ou pas !
    La loi est la même pour tout le monde.
    Les gauchistes qui nous prônent le contraire, n'ont qu'à prendre ces gens dans leur jardin, leur fournir hébergement, ressources et sécu : après on en discutera !
    Bz

    RépondreSupprimer
  11. Au sujet des petits voleurs des rues. Moi, à mes états de service, quand il y avait encore des parcmètres à pièces dans Paris, j'avais empêché quatre ou cinq gamins d'en fracasser un. Après les avoir fait partir j'ai proposé à mes enfants d'attendre au coin de la place pour les voir revenir, ce qui arriva bien vite. Comme nous n'allions passer notre après-midi à ce petit jeu, après le second épisode nous sommes allés boire notre thé à la menthe au jardin de la grande mosquée comme prévu.

    En revenant vers notre métro, nous avons vu que les lascars se faisaient panier-à-salader par de jeunes policiers. Un couple assez âgé vint s'enquérir d'un renseignement quelconque auprès d'un agent-brave-gens. "Je ne sais pas répondre à votre question, pour cela vous devez vous adresser à un représentant de l'État." répondit le condé.

    J'ai préféré passer mon chemin et faire une leçons de choses civiques à mes trois enfants en leur expliquant que le représentant de l'État c'est justement le policier avec son écusson "Police Nationale".

    Mais que voulez-vous, la majorité des policiers ne souhaite pas s'intégrer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, les policiers de base sont souvent des mal intégrés qui apprennent à l'être sur le terrain. Ou pas.

      Supprimer
  12. Je te signale aussi cette remarquable intervention de Hubert Huertas au journal de 12 h 30 sur France Culture.

    C'est à écouter ici à 8mn35. Le début de la séquence est à 7mn07 avec l'enregistrement des sénateurs, et on entend assez nettement Gaudin proposer son atiirail de bon maire de Marseille.

    http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4706634

    RépondreSupprimer
  13. Cher LadyApolline, c'est plutôt comme ça qu'il faut dire les choses en effet. Mais pas avec des phrases du genre "ils ne veulent pas s'intégrer" ou autres conneries dans le même genre. La façon d'exposer la politique change tout, c'est aussi ce que dit Claude Bartolone si j'ai bien compris.

    RépondreSupprimer
  14. Merci patron. Mais tu peux t'en mêler en nous servant un verre. ;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.