24 septembre 2013

Cumul des mandats : proposition de Gérard Collomb

Le sénateur-maire de Lyon (et président du Grand Lyon) fait une nouvelle proposition pour sortir de la polémique du non cumul des mandats : que le nombre de sénateurs soit réduit de 98 membres pour passer de 348 à 250 mais que les présidents des exécutifs (il pense a priori aux départements) siègent également au Sénat.

Effectivement, les présidents des futurs Conseils territoriaux seraient bien sénateurs mais ne seraient pas élus. 

Je ne vois pas trop ce que ça changerait... A part qu'on aurait obligatoirement 98 sénateurs qui auraient aussi un exécutif à gérer.

Quant à lui, avec la réforme territoriale, il se retrouvera président de ce qui remplacera le département du Rhône et devrait donc siéger, en tant que tel, au sénat...

7 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.