17 septembre 2013

François Fillon et Marine Le Pen main dans la main

Suivre la politique n’est pas toujours facile. D’un côté, François Fillon persiste et signe dans ses propos sur le Front National. De l’autre côté, Marine Le Pen semble dire à peu près la même chose que « nous » en ayant des propos mesuré. Elle a déclaré ce matin à la télé que le bijoutier n’était pas en état de légitime défense et devrait être jugé mais que les jurys prendraient probablement en compte l’exaspération et tout ça.

François Fillon attise le feu pendant que Marine Le Pen semble calmer le jeu, continuant sa stratégie de dédiabolisation. Comme si elle voulait montrer un positionne raisonnable. Clairement, les deux se rapprochent.

L’ancien premier ministre a déclaré : « Je prends un risque, je le prends en connaissance de cause. J'accepte d'être minoritaire dans mon parti si c'est le cas. » « Je veux qu'on arrête de caricaturer, stigmatiser, exclure des électeurs qui sont des Français. Je ne condamnerai jamais un Français qui vote pour un autre Français. »

Je disais ce matin qu’il avait d’ores et déjà conquis la réacosphère, qui semble si puissante et si désireuse d’avoir une droite forte. Je ne sais pas comment elle va réagir aux propos de Marine Le Pen qui semblent aller à l’encontre de ce que disaient nos braves blogueurs…

El Fredo continue l’analyse des propos de François Fillon. Son billet est intéressant (lisez-le…). L’ex. dirait le contraire des autres responsables du parti pour apparaître un recours : il ne s’adresse pas aux électeurs mais à la base du parti. A la limite, il n’a rien à cirer du parti et pourrait partir en solo. J’en rajoute une couche : et si c’était une solution pour torpiller le retour de Nicolas Sarkozy ?

« La presse juge sévèrement le volte-face de François Fillon sur le FN » titre le Nouvel Obs. Est-ce bien à la presse de juger.

Il n’y a plus qu’une feuille de papier à cigarettes entre Marine Le Pen et François Fillon qui semble soutenu par les militants mais pas les cadres et c’est justement ce qu’aiment bien les électeurs : envoyer bouler les cadres parisien.

François Fillon est-il en train de faire un rapt sur l’UMP, avec le soutien tacite de Marine Le Pen qui aura besoin des voix de l’UMP pour conquérir des municipalités ?

25 commentaires:

  1. Les mariages contre nature ne sont plus tabous en politique mais de là à consommer, il y a des limites

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas avec la fille du borgne ce sera non par conviction et avec le châtelain sarthois ce sera non également par conviction

      Supprimer
  2. Vu comme Fillon s’entête, c'est, en effet, surement une stratégie.
    Et "grâce" à lui (entre autres), Le Pen est complétement dé-diabolisée.
    A qui cela profitera-t-il ?

    RépondreSupprimer
  3. Si on regarde le vote des motions lors du battle Fillon-Copé, on remarque que la droit "humaniste" regroupe 120 parlementaires (120 !) et fait à peine 12%. Celle de Geoffroy Didier et Guillaume Peltier, tous deux non-élus, arrive en tête avec 27%. Le problème de l'UMP est là : il y a une crise de la représentativité. Les gens votent traditionnellement à droite, mais la droite n'est plus la droite. Reste Marine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que Peltier et Didier ne sont pas élus. Les militants ne savent pas toujours ce qu'il faut pour être élu. Les socialos de sont plantés en 2006.

      Supprimer
  4. t'as remarqué , avec ses doigts la marine note fillion : un double zéro

    RépondreSupprimer
  5. Bah, qu'y-a-t'il de choquant là-dedans ?

    Après tout, le PS ne s'est-il pas lié avec le PCF, ce parti qui cachait à St Ouen, dans un entrepôt de feue la NMPP, 5000 armes de guerre et leurs munitions, volées à l'occasion de la liquidation de la manufacture d'armes de St Etienne ?

    Un parti qui a soutenu Staline jusqu'à sa mort, entretenu son souvenir jusque dans les années 70, qui a approuvé la répression sanglante en Hongrie et en Tchécoslovaquie, qui a soutenu l'invasion de l'Afghanistan, sentirait donc meilleur que le FN ?

    Là, il faudra m'expliquer en quoi l'un serait plus compatible avec les "valeurs républicaines" que l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêtez votre vieille rengaine pour tenter de sauver les vôtre.

      Supprimer
    2. Voilà une réponse finement argumentée.
      Pourquoi ne pas écrire simplement que "tout anticommuniste est un salaud", comme disait l'humaniste Sartre ?

      Supprimer
    3. Mais non ! Les cocos sont les alliés historiques du PS et n'étaient pas marginaux à une époque. Ce débat ne m'intéresse pas en outre. Mâché et remâché.

      Supprimer
    4. Je ne tente rien, FN ou UMP pour moi c'est kif-kif bourricot, un paquet de ripouxblicains qui sont prêts à se bouffer la laine sur le dos pour un mandat local ou national.

      Que vous le vouliez ou pas, le PS a été l'allié objectif d'un parti de salauds, fait qui mérite d'être noté justement en raison du caractère non marginal du PCF à l'époque. Je ne me souviens pas que les liens se soient distendus en 1979 au moment de l'épisode afghan ou lors de la remise au pas de Solidarnosc également applaudie par les cocos.

      Passé pas si lointain qui a été vécu par d'actuels solfériniens à maroquin. Ce qui n'empêche pas le PS de faire de la retape auprès des rouges, même si aujourd'hui ils n'ont qu'un rôle d'appoint et de caution de l'ancrage à gauche de votre parti.

      Que cela ne vous intéresse pas, je peux le concevoir. Je serais à votre place, j'éviterais également la discussion.

      Supprimer
    5. Je n'évite pas la discussion. Je fais ce que je veux dans mon blog. Le PC ne représente plus rien. Et ce n'est pas le PC qui représente la haine des autres, le racisme, la xénophobie et tout ça. Si vous boules réhabiliter l'extrême droite française, c'est votre problème.

      Supprimer
    6. 24 décembre 1980 le député-maire de Vitry sur Seine démolit un foyer pour travailleurs émigrés avec une cinquantaine de syndicalistes et d'employés municipaux. Prétexte : il y a trop d'étrangers, ils risquent de bouleverser le mode de vie de la commune. Pour les cégétistes, ils piquent le boulot des prolos nationaux.

      Qu'on m'explique la différence entre le FN d'aujourd'hui et le PCF d'hier ? A ceci près que le FN n'a jamais démoli de foyers.

      Supprimer
    7. Je suis le premier à parler de cette période dans mon blog et à rappeler que le FN occupe maintenant une partie de la place que le PC a perdu en changeant sa position sur l'immigration. Le PCF n'est néanmoins pas un parti nationaliste.

      Supprimer
  6. Il y a sensiblement la même épaisseur entre Fillon et MLP qu'entre un socialiste et un khmer rouge. Ca fait une marge raisonnable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour tu vas nous expliquer que Fillon est un pur libéral.

      Supprimer
  7. "Dans cette affaire éminemment politique, le véritable et le seul débat oppose donc, d'un côté, ceux qui tiennent la nation pour une simple modalité d'organisation sociale désormais dépassée dans une course à la mondialisation qu'ils appellent de leurs vœux et, de l'autre, ceux qui s'en font une tout autre idée. La nation, pour ces derniers, est quelque chose qui possède une dimension affective et une dimension spirituelle... C'est le résultat d'un accomplissement, le produit d'une mystérieuse métamorphose par laquelle un peuple devient davantage qu'une communauté solidaire, presque un corps et une âme."

    C'est de Philippe Seguin. Cela pourrait être de Marine Le Pen. F.Fillon est, ou a été, au côté de P.Seguin, un gaulliste social, et la "ligne" du FN est aujourd'hui, au moins dans les discours, celui du gaullisme social.
    La radicalisation des partisans de la fin de nations pousse leurs adversaires vers la rupture. L'évolution de F.Fillon qui est loin d'être le plus sot ou le plus malhonnête des dirigeants de la droite devrait inquiéter, par ce qu'elle n'est pas un choix d’intérêt mais de conviction. Entendre un F.Fillon dire que les enjeux sont tels que l'on doive passer en pertes et profits le reste du programme FN ...

    Nathan B

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.