23 septembre 2013

La baffe qui venait d'Allemagne

La gauche obtient une majorité des sièges au Parlement allemand (319 contre 311, de mémoire) et les méchants libéraux sont éliminés. Les petites formations (écolos, Die Linke,...) baissent et les socio-démocrates se renforcent. Présenté ainsi, c'est beau, hein ! Un peu plus, j'annoncerais la victoire des socialistes...

Pourtant, il s'agit bien d'une victoire de Mme Merkel et d'une baffe pour les socialistes français (Ben oui, ne soyons pas faux culs, on se fout des socialos allemands), notamment les blogueurs frisés bas de poitrine qui annonçaient l'an dernier qu'il fallait attendre la défaite d'Angela Merkel pour réorienter l'Europe. J'ai même dit - à jeun - que les Allemands sauraient rebondir sur la victoire de François Hollande pour réorienter leurs votes !

Le plus drôle est peut-être que la droite est si forte en Allemagne car elle s'appuie sur des mesures prises par la gauche.

C'est une baffe. On sait maintenant que la même politique va être menée en Europe… D’ailleurs, la droite française ne s’y trompe pas.

28 commentaires:

  1. Les Allemands ont eu un peu plus d'un an pour voir se que ça donnait, chez nous, des socialistes au pouvoir : comme ils ne sont pas plus masochistes que d'autres, ils ont très logiquement reconduit Mme Merkel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous, vous n'êtes pas sensible à l'inversion de la courbe.

      Supprimer
  2. L'Allemagne restera l’Allemagne! Je ne m'attendais à rien de nouveau de la part des allemands. De Gaulle avait dit (de mémoire): " Un Etat n'a pas d'amis, il n'a que des intérêts économiques"

    J'emmerde l'Allemagne, de Droite comme de Gauche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça veut dire quoi, ce genre de remarque, "l'Allemagne restera toujours l'Allemagne, je ne m'attendais à rien de nouveau de la part des allemands." ?

      On peut dire ça pour n'importe quel pays, pour n'importe quel peuple, même pour ceux qui s'entretuent à la machette et ré-élisent leur dictateur ?

      Supprimer
    2. Suzanne, ça veut dire: J'emmerde l'Allemagne!
      ça te pose un problème?

      Supprimer
  3. ...et cette victoire a eu lieu le jour du soixantième anniversaire de Ségolène Royal.

    RépondreSupprimer
  4. Il semble qu'on s'achemine, une nouvelle fois, vers un gouvernement de coalition de la CDU avec le SPD.
    Imagine-t-on, en France, un gouvernement UMP-PS ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Mais la situation en Allemagne est grotesque.

      Supprimer
    2. "Imagine-t-on, en France, un gouvernement UMP-PS ?"

      C'est pas déjà la cas ?

      Supprimer
  5. Bon, en gros, Merkel a été élue trois fois de suite parce qu'elle est inefficace, qu'elle s'acharne à faire perdurer les inégalités et l'injustice, et que 16% des Allemands vivent en dessous du seuil de pauvreté alors que chez nous, il y en a seulement 14% et que nos travailleurs sont mieux payés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un peu de ça. Je suppose que les Allemands voient correctement la situation de leur pays... Sur le taux de travailleurs pauvres vous minimiser l'écart entre la France et l'Allemagne.

      Supprimer
    2. Les chiffres que donnent Suzanne ne sont pas ceux des travailleurs pauvres, mais ceux des gens vivant au-dessous du seuil de la pauvreté; ce n'est pas exactement la même chose, mais ils sont exacts (16 % en Allemagne, 14% en France).

      À noter tout de même:

      -qu'il a beaucoup augmenté en Allemagne (10% il y a 10 ans),

      -qu'il faut le relativiser: le seuil où l'on juge la pauvreté est le même dans les deux pays (dans les 830 € par mois), mais la vie est beaucoup moins chère en Allemagne.

      Supprimer
  6. On ne peut pas comparer, c'est grotesque de la part de la droite française (aussi)
    Suzanne n'a pas tort quand elle parle d'un autre système.
    Ils ont des régions qui ont un vrai parlement, en Allemagne, ils peuvent donc tout à fait amener au niveau local des oppositions au pouvoir fédéral qui fait contrepoids.
    Et à part Raffarin (sic), la décentralisation, à l'UMP...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord.

      Par contre Raffarin n'a pas vraiment décentraliser, il a transférer les charges (ce que je ne critique pas). Le collectivités territoriales n'ont pas eu plus de pouvoir. Choisir les routes qu'il faut entretenir !

      Supprimer
  7. " Selon les informations d’Eurostat, 14% des Français possèdent des revenus inférieurs au seuil de pauvreté, c’est à dire 60% du revenu médian national après versement des aides sociales. En Allemagne, ce taux frôle la barre des 16%."
    Le salaire moyen est un peu plus élevé en France qu'en Allemagne, mais le nombre de chômeurs par contre...
    et le système scolaire est TRES différend, beaucoup plus sélectif.
    On notera aussi que le parti néo-nazi a fait un petit score, qu'il n'y a pas d'extrême-droite forte en Allemagne.
    C'est du grotesque qui demande réflexion, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le grotesque, je parlais deux gros partis qui gouvernent ensemble montrant que la politique ne sert à rien surtout que les réformes de droite ont été faites par la gauche.

      Supprimer
  8. "l'Allemagne restera toujours l'Allemagne, je ne m'attendais à rien de nouveau de la part des allemands."
    Cher Bembelly , je pense que l'Allemagne y survivra. C'est votre emphase xénophobe qui me fait marrer.

    RépondreSupprimer
  9. "montrant que la politique ne sert à rien surtout que les réformes de droite ont été faites par la gauche. "
    (et vice versa, parfois)
    Ben, on ne saurait mieux dire. N'y a-t-il pas un peu de ça chez nous aussi ? On n'est pas en train d'assister à la fin des pouvoirs politiques ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais que deviendront les blogueurs politiques, alors ???

      Supprimer
    2. Ils continueront à militer pour des trucs. Comme le mariage pour tous, le non cumul, ... Autant de sujets qui ne servent à rien. Tiens ! Ça me fait rigoler, j'ai encore vu un billet d'un blog parlant de la réforme territoriale. Je suis le seul blogueur généraliste à en parler alors que ça me parait primordial.

      Supprimer
  10. Je ne partage pas ton analyse et c'est finalement assez rare.
    Pour moi, le SPD a laissé passer sa chance, n'a pas su tirer parti des résultats du printemps 2012 : je vois le candidat SPD comme un homme "usé" aux yeux de l'opinion, il n'a pas représenté l'avenir, il a fait une mauvaise campagne.
    Je ne suis pas sûre que la politique européenne continue comme par le passé : il faut tenir compte de ce qu'a apporté le Traité de Lisbonne et le poids nouveau du Parlement européen, les coudées beaucoup moins franches de la Commission.
    Si tu veux des dates de Conférences à Paris sur ces thèmes, je te donnerai les dates. En juillet, nous y avons reçu le Président du Parlement européen ... ça donne une autre vision.
    Bz

    RépondreSupprimer
  11. merci pour la mention. La droite française se plante parce que Merkel prend une stratégie inverse de la sienne: celle d'amener la droite au centre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que fait Hollande dans l'autre sens.

      Supprimer
  12. ah et précision: mon billet annonce la victoire historique de Merkel. Il dit simplement que le vote des allemands est plus complexe qu'on le dit dans les médias mainstream.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.