21 octobre 2013

Affaire Léonarda : tourner la page ?

Je crois que tout a été dit sur l’affaire Léonarda. J’avais proposé de faire un résumé « vue du bistro » mais je crois bien que le bistro a mieux compris cette histoire que moi. Le plus drôle est qu’un client, connaissant mon soutien à François Hollande, est venu me voir et m’a demandé « pourquoi il a fait ça ? Pourquoi il a fait ce discours et annoncé ces décisions alors que cela devrait revenir à Jean-Marc Ayrault ? » Si je savais…

Ce matin, je lisais les commentaires laissés par les internautes à cet article du Parisien. Certains soutiennent le président et d’autres accablent la famille. Une grosse partie voudrait tourner la page. Il n’empêche que l’incompréhension et le mécontentement règnent.

Beaucoup de journaux se posent cette question, ce matin : Le Monde, le Nouvel Obs,… Libération en fait même un article : « L'allocution du Président fait la une aujourd'hui. Les éditorialistes, dans leur ensemble, dénoncent à différents titres cette prise de parole du chef de l'Etat, qui a offert à la collégienne de revenir en France, mais sans sa famille. »

Je pense qu’on va chercher l’explication pendant des mois. Est-ce une erreur de communication ? On pourrait ne pas en douter mais elle est si grosse qu’on a du mal à y croire.

J’imagine la gueule de bois chez ses soutiens. Ce matin, je me remontais le moral : si on a touché le fond, on ne peut que remonter…

Mon confrère Sarkofrance s’interroge ce matin : quelles leçons politiques peut-on tire de cette histoire ? Je ne sais même pas s’il apporte une réponse. Bembelly, lui, en trouve bien une et propose un agenda pour la semaine, pour que François Hollande se refasse une santé.

Moi, je vais continuer. J’ai supporté les précédents scandales, couacs et autres imbécillité à la tête de l’Etat mais je crois que plus ne sera jamais comment avant. Par contre, je n’oublie pas ces gens de gauche qui ont fait un barouf en individualisant un cas particulier, comme au bon vieux temps du Sarkozysme.

Personne n’a encore dit ce qu’il fallait modifier dans la politique migratoire.

16 commentaires:

  1. +1000
    Et on se prend en plus le décalage entre presse écrite et les autres medias : gros titres aujourd'hui alors qu'on a subi tout le WE l'overdose à la TV et sur internet.
    Enorme contraste aussi, avec le silence presque général sur la loi bancaire et la taxation des transactions financières, alors qu'il y a là un plus gros souci que sur la politique migratoire, qui est inévitablement un compromis.

    RépondreSupprimer
  2. La politique migratoire : je ne me risquerai pas. La politique de communication : changer d'équipe au plus vite....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof. Je suppose qu'il prend les décisions tout seul.

      Supprimer
  3. Serge Raffy donne une explication sur les propos de F. Hollande assez convaincante, même s'il avoue qu'elle sent un peu la psychanalyse de comptoir:
    http://tempsreel.nouvelobs.com/le-coup-de-sang-de-serge-raffy/20131021.OBS1941/francois-hollande-leonarda-et-l-ombre-du-pere.html

    RépondreSupprimer
  4. il y a 800 à 1000 gamins dans cette situation actuellement en France
    un gosse d'une famille reconduite à la frontière peut être pris en charge par la DDAS (foyer ou famille d'accueil) pour terminer ses études ou son année scolaire si parents, gamins et administration en sont d'accord
    donc rien d'original dans la proposition faite , presque de la routine
    alors pourquoi encore en faire un scandale ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que c'est plus simple que de chercher des explications ?

      Supprimer
    2. Voilà.

      Bob,

      Voir mon billet d'hier. Je pense que la proposition de Francous Hollande n'est pas choquante mais mal formulée.

      Supprimer
    3. Je pense surtout que ce n'était pas à lui de la formuler, un Président de la République n'a pas à s'adresser au pays pour annoncer des décisions relevant de l'administration et sur un cas particulier.

      Supprimer
  5. Oui, hop ! Ras le bol !
    Le droit des étrangers et les procédures applicables sont très complexes : voir sur ma blog roll : Actualité du droit des étrangers, tu parcours ... T'as rien compris ? C'est normal !
    Alors, on ne va pas se laisser saoûler par les procéduriers de la chose ! Ni continuer à se laisser instrumentaliser sur l'affaire Dibrani dont on trouve la trace dès 2009 sur Internet : la réalité est encore plus trash que celle qui apparait dans le rapport qui est selon moi, d'une modération incroyable relativement au parcours des intéressés.
    La p'tite nénette est, selon moi, une grosse menteuse qui était tout à fait au courant et a essayé d'empêcher l'expulsion de sa famille. Elle fait maintenant du chantage : je reviens, ok, mais pas sans eux ! ... Bla-bla-bla ! Ceci pour l'école où elle a suivi les 2/3 du temps scolaire depuis le début de l'année : 21,5 1/2 journées d'absence sur 65 !
    Pour sa défense, il faut dire qu'elle a été utilisé par RESF et l'extrême gauche à la peine dans l'environnement politique et judiciaire : le FdG est une espèce en voie de disparition et rien ne justifie de la protéger. RESF avait un fonds de commerce sous Sarkozy ... avec des avocats qui prétendaient par ex. que les Ordres des Avocats n'envoyaient pas les avocats de permanence assez vite en Zone d'Attente dans les aéroports et qui exigeaient en conséquence, rien moins que l'autorisation pour leurs propres avocats de "tenir boutique" en permanence en Zone d'Attente : ce qui est strictement interdit par le Règlement Intérieur Européen des Avocats : l'Avocat ne reçoit qu'à son domicile personnel, il doit avoir été sollicité à son Cabinet par un client et n'a pas le droit de prendre l'initiative de démarcher qui que ce soit, à plus forte raison de démarcher des gens vulnérables en Zone d'Attente. Comme tu vois, il ne faut pas manquer d'aplomb pour porter de telles prétentions.
    Tournons cette page. Que ces gens n'aient pas gain de cause est attendu par tous les français informés et raisonnables. Hollande a très bien fait comme il a fait, selon moi : le rapport montre que la PAF et la gendarmerie ont tout à fait compris dès la 1ère minute que la gamine s'était foutu de la pomme des autorités gadjé ! Ils ont essayé de ne pas faire capoter tous leurs efforts pour que cette famille soit rassemblée et parte dans de bonnes conditions : l'avion partait à 13h, faut savoir ce qu'on veut. Protéger la scolarité des enfants : OUI ! Protéger la duplicité d'une famille et d'associations qui se servent de l'école comme d'un bouclier : NON.
    Il est bien certain que cette liberté de parole n'est pas possible pour le Président de la République et le Ministre de l'Intérieur : mais tout le monde a compris et personne n'en pense pas moins.
    Hop !
    Si on veut rester dans le droit des étrangers, on pense à tous les réfugiés politiques authentiques : ex. les journalistes pakistanais qui se font descendre eux et leur famille, comme des pigeons d'argile ! ... et on se dit que dans le cadre de budgets contraints, les fraudeurs comme ce DIBRANI qui engouffrent les budgets réservés aux persécutés politiques réels, on a envie de les jeter par la fenêtre !
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Le FdG et RESF ont tout faux. Le public n'est pas con. Il voit la manipulation. Je le disais en commentaire chez Babelouest, le FdG fait une erreur grossière.

      Hollande va perdre car il n'a pas fait preuve d'autorité mais la gauche qui lui tape dessus va se planter.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.