29 octobre 2013

Annonces sur l'écotaxe : les réactions de l'opposition

A l’heure où je mets sous presse sans me presser, on ne sait pas quelle suite sera donnée à l’écotaxe. Mon confrère Bembelly souhaite qu’elle soit maintenue. Il nous rappelle que c’est une brillante idée de Nicolas Sarkozy ou de ses ministres et qu’il coûterait 800 millions de la supprimer.

Il n’a trouvé qu’un seul chef de l’UMP pour dire qu’il fallait assumer le principe, Hervé Mariton. Je l’aime bien lui. Il n’avait pas la même position que moi au moment du mariage pour tous mais au moins, il assume. Les autres hurlent : « l’écotaxe était la goutte d’eau qui fait déborder le vase fiscal (…) elle avait été imaginée il y a six ans dans un contexte économique et fiscal totalement différent. » nous dit Jean-François Copé. Six ans ? Avec un décret d’application en mai 2006, juste avant de partir ?

Jean-Louis Borloo est probablement le plus gonflé vu que c’est son Grenelle et son ministère qui ont accouché de ce truc. Il se démène sur les plateaux pour justifier son retournement de veste.

Le gouvernement a trois solutions.

1. Il maintient l’écotaxe.

Réactions de MM. Borloo et Copé : « le gouvernement est incapable de trancher ».

2. Il supprime l’écotaxe.

Réactions de MM. Borloo et Copé : « le gouvernement recule encore ».

3. Il diffère l’écotaxe.

Réactions de MM. Borloo et Copé : « le gouvernement est incapable de trancher et recule encore ».

16 commentaires:

  1. t'as une sacrée bonne boule de cristal

    RépondreSupprimer
  2. Et ensuite, un bon petit sondage pour en rajouter une couche. On est un peu chez les fous là, non ?

    RépondreSupprimer
  3. Il remanie et fait un autre Grenelle de l'environnement, en différant le bouzin.
    Une autre solution?

    RépondreSupprimer
  4. Tu as oublié de mettre en fin de la réponse de Borloo pour les trois solutions "Et pis c'est l'heure de l'apéro"?

    RépondreSupprimer
  5. Souvent Marc le Fur et son parti varient
    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Ecotaxe.-Marc-Le-Fur-se-felicite-de-l-impact-reduit-pour-la-Bretagne_40825-2011940------22278-aud_actu.Htm

    RépondreSupprimer
  6. Je vais vous dire la même chose qu'à Bembelly : il faut quand même savoir ce que les mots signifient. Supprimer l'écotaxe (ce qui, à mon sens, ne fait pas l'ombre d'un doute, mais bon) ne “coûtera” rien du tout. Cela annulera simplement une rentrée d'argent supplémentaire.

    Pour ce qui est des Bretons, si j'étais d'humeur ironique et méchante, je leur dirais quelque chose comme : « Vous vous êtes mis à voter massivement à gauche ? Eh bien, démerdez-vous, maintenant ! »

    RépondreSupprimer
  7. Et voilà : écotaxe annulée pour tout le monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai répondu à votre premier com par mail.

      Je vais faire un billet pour soutenir le gouvernement pour faire chier tous ces cons de gauche qui éructent dans Twitter.

      Supprimer
  8. Eco taxe suspendue à pas grand chose. Il y aura sans doute un coût à l'annulation si elle doit suivre. Ecomouv, qui a obtenu la délégation de service public, a massivement investi dans les portiques, objet de la vindicte bretonne, et devait percevoir 200 Mo d'euros/an en redevance pour le service devra être indemnisé en cas d'annulation et l'on parle d'une somme aux alentours de 800 Mo d'euros.
    Sans parler des recettes à trouver à la place de l'Ecotaxe si elle est abandonnée. Les projets d'infrastructures liés à l'Ecotaxe devront être abandonnés également ou revus à la baisse.

    RépondreSupprimer
  9. Sacré Copé, il est tellement prévisible!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.