17 octobre 2013

Expulsion (de Twitter ?)

C’est vraiment dommage que j’ai peu le temps de bloguer, cette semaine, tant on voit tout et n’importe quoi dans les réseaux sociaux à propos de cette expulsion lamentable et certains manquer de recul… Ne voilà-t-il pas que je suis accusé, maintenant, de prétendre qu’il s’agit d’un complot.

Ils sont rigolos ces outils modernes qui permettent de suivre les « retweets » de nos propres billets de blog.

J’ai dit, en commentaire, que la mère était au courant de l’expulsion et qu’elle avait envoyé sa fille dormir ailleurs puis l’avait laissé partir en voyage scolaire. Je n’ai pas fait un billet, j’ai dit ça en commentaire. C’est probablement très mal.

Vous avez vu cet article du Monde ? Il est en première page de Google News, pourtant. Mais c’est plus facile de chercher l’information dans Twitter auprès de gens qui pensent comme vous.

Deux ou trois extraits : « Louis Philippe, ancien maire de Levier, où est hébergée la famille, se propose de l'appeler sur son portable, avec l'approbation du responsable du Comité de soutien aux demandeurs d'asile et sans-papier de Pontarlier, Gérard Guinot. » « Gérard Guinot se réclame de RESF, avec lequel il entretient des relations distantes, depuis peu exécrables. Le réseau, qui milite contre l'éloignement des enfants étrangers scolarisés, l'accuse d'avoir plaidé pour que les enfants de Resat Dibrani le rejoignent au Kosovo, et d'avoir validé l'interpellation de Leonarda, à laquelle il a assisté, en violation des principes fondateurs de RESF. »

Je résume : RESF tient à peu près les même propos que moi. Ca serait un de ses anciens membres qui aurait organisé tout ce cirque dans un département où le préfet est un des proches de Nicolas Sarkozy.

Si on pouvait attendre la fin de l’enquête administrative pour porter un jugement sur tout cela avant d’accuser Manuel Valls, la politique sortirait grandie.

Je ne suis pas adepte de la théorie du complot. D’ailleurs, ceux qui me reprochent d’hurler au complot sont probablement les mêmes qui me soutenaient quand je disais qu’il n’y avait pas de complot à Brétigny et qui crient au complot dès qu’on parle du 11 septembre.

J’ai pris une décision : je vais bloquer tous les twittos qui s’en prennent à moi d’une manière qui me déplait. Mon geste ne sera pas politique mais il me permettra d’avoir la paix. Hier soir, il y avait un Kremlin des Blogs, bien agité avec cette affaire. Pendant que nous étions à table, un twittos m’a accusé publiquement d’avoir censuré son commentaire.

Il portait une accusation mensongère relativement grave (et mensongère mais peu importe). Je dis relativement car cet imbécile pourrait aussi penser au fait que j’ai le droit de ne diffuser que ce que je veux sur mon blog. Si un type fait un tag sur le mur d’une maison, le propriétaire peut l’effacer. Personne ne criera à la censure.

En conséquence, je l’ai traité de connard et de menteur.

Un des participants au Kremlin des Blogs m’a engueulé à table quand il a vu mon tweet. Je ne suis pas persuadé d’avoir envie de l’inviter à nouveau. Je suis fatigué de tous ces gens qui ne savent pas faire la part des choses. Il s’agissait en l’occurrence de faire la différence entre Jégoun, le twittos, qui joue son personnage et traite de connard les types qui l’emmerdent et la personne physique avec qui l’on dîne.

Mais il s’agit surtout de prier notre honorable lectorat de faire le tri dans l’indignation sélective autour d’une expulsion lamentable.

La politique a réellement changé depuis le départ de Nicolas Sarkozy. Des circulaires ont été prises, notamment pour faciliter les régularisations. Le gouvernement n’a pas dit « cette année, on va virer 30000 illégaux ». Le ministre de l’intérieur n’a pas médiatisé une opération. Et il est interdit d’aller chercher des enfants à l’école qui est sanctuarisé.

Il faut donc une enquête précise et complète.

Ce n’est pas Manuel Valls qui a donné les instructions pour arrêter une jeune fille dans un car scolaire.

19 commentaires:

  1. Ce n'est pas Manuel Valls qui a donné les instructions pour arrêter la jeune fille dans un bus scolaire certe, mais cette affaire soulève tout de même des problèmes d'ordre législatifs : cette opération qui est certes immoral n'en est pas pour autant illégale. Qui a donc donné les ordres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'objet de l'enquête... Et ce n'est pas que du cadre législatif mais aussi réglementaire.

      Supprimer
  2. Bientôt, la twittersphère entière va découvrir que vous êtes complice de Valls et de sa politique d'extrême droite et de vous trempez dans des affaires très chelous de traite de jeunes Rrrroms aux grands yeux noirs.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien fait d'être malade !
    :DDD
    Je pense me mettre aux grogs, mais mes fils me disent que je vais finir pocharde ! C'est mal.
    Laisse tomber les fâcheux : tu les bloques et voiloù !

    RépondreSupprimer
  4. Jégoun, Jégoun, ce n'est pas un nom très français, ça; en fait, ça fait assez Europe Centrale...Et ne parlons même pas de votre nom d'origine, Njégou, franchement africain, lui (type Ndjamena).
    La Comète ne peut pas accueillir toute la misère du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non! L'Africain c'est moi! b-e-m-b-e-l-l-y !
      Si au moins on pouvait me laisser ça, c'est tout ce qui me reste bordel!

      Supprimer
    2. Si. Tu as un joli pantalon à carreaux.

      Supprimer
  5. aux infos ce midi sur F.I , témoignage des voisins de la famille
    dans ce village : 4 ou 5 familles kosovars ont été intégrées et régularisées
    ceux là non ! sans réaction des proches , le père était violent , refusait de travailler
    la décision leur semble logique et juste
    point barre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas à nous de juger et surtout pas sur la base d'un reportage de TF1.

      Supprimer
  6. 140 caractères, c'est suffisant pour certains à résumer leur réflexion, par la haine.
    Vu les derniers articles, ces mêmes twittos doivent s'en vouloir de ne pas avoir pousser un peu plus la réflexion.
    Ou simplement s'en vouloir de ne pas avoir lu le billet sur ce blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont surtout victimes d'un effet de meute. Ça les obligé à continuer à taper.

      Supprimer
  7. Laisse p*sser, les gens s'indigneront toujours au moindre nonosse que la presse leur balance, le fact-checking c'est pas pour tout le monde. On n'attire pas le lecteur avec des "tout va bien je suis content". Par contre pas la peine de défendre Valls, le fait d'imputer toute action policière au ministre voire au président, ça ne date pas de ce gouvernement! Et pour finir sur une touche d'humour à propos des gros titres absurdes: http://www.smbc-comics.com/index.php?id=1623

    RépondreSupprimer
  8. moi j'y vais de plus en plus rarement sur twitter... c'est plus une cour d'école, c'est un prétoire de juges et ou procureurs en apprentissage

    c'est con si l'ambiance des kdb s'en ressent du coup :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne lis plus ma TL sauf le soir quand je m'emmerde. Je lance trois vannes et je me casse.

      Pour ce qui concerne les kdb, le pb avec ce genre de bordel c'est que les gens ne sont plus rationnels, un peu comme dans Twitter d'ailleurs.

      C'est toujours le même problème. Ils veulent tout l'un ou tout l'autre. Mercredi soir, on en savait moins que maintenant (la gauche s'est rendue ridicule : défendre des gens qui mentent sur leur identité alors qu'ils sont italiens et ont le droit de vivre en France, selon ce qu'on peut savoir).

      Ainsi, si on dit que les gens de gauche sont nuls, pour eux, ça veut dire qu'on est pour les expulsions.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.