21 octobre 2013

Hop ! Dodos !

« #PourNePasFaireDeConcurrence au Gouvernement, les citoyens devront réfléchir 15 minutes avant de dire une ânerie » ! Tiens ! J’avais loupé ce hashtag qui a tourné sur Twitter la semaine dernière. Il y a des tweets très drôles, comme celui-ci :
« #PourNePasFaireDeConcurrence au courrier postal, le courrier électronique sera remis à J+1 #taxi #VTC »

Je suis désolé de prendre l’information en retard, mais je ne voulais pas faire de concurrence aux journaux.

Le hashtag a été lancé par les acteurs du VTC, ces voitures avec chauffeurs dont je parlais la semaine dernière. C’est un décret porté par Sylvia Pinel et Manuel Valls : les VTC devront attendre 15 minutes avant de prendre un client en charge. Le mode de fonctionnement des TVC est simple : vous avez une application sur votre smartphone. Vous cliquez. Une voiture arrive. La grogne des taxis est sans doute légitime : dans les gares et aéroports, ils sont obligés de faire la queue.

Les VTC se sont mobilisés contre cette loi et ont créé un site web et lancé une pétition. C’est probablement un affreux machin libéral et vous pouvez signer si vous jugez la mesure crétine, ce qui est mon cas.

Je pense qu’elle est justifiée mais exclusivement dans les forts lieux de trafic, genre gares et aéroports parce qu’il est nécessaire de réguler le flux de voitures. Si les VTC peuvent occuper les « dessertes rapides », les braves gens ne pourront pas circuler et ça sera le bordel partout. Prenons une gare au hasard, celle que je connais le mieux. Les VTC vont se mettre à attendre vers les deux entrées latérales, avenue du Maine et boulevard Vaugirard. Ca va être le bordel.

A part ça, les VTC n’étant pas identifiés comme les taxis, ils ne seront pas hélés dans les rues. Ce quart d’heure n’a aucune justification en dehors des gares et aéroports. C’était l’objet de mon billet de lundi dernier.

Les VTC ont créé un mouvement, les dodos, qui étaient d’affreux oiseaux assez proches des pigeons mais qui ont disparu ce qui est sûrement dommage. Ainsi, les VTC ont créé un mouvement qui s’apparente à celui des pigeons qui avait permis aux entrepreneurs de faire pression sur le gouvernement. Les dodos ont assez peu de chance de se faire entendre parce qu’ils auront du mal à expliquer au grand public qu’ils doivent pouvoir concurrencer gratuitement des taxis qui sont obligé d’avoir une licence.

Il n’empêche que les termes de la pétition sont assez convaincants.

« - Je refuse de subir le diktat d'une profession qui ne négocie que par son pouvoir de nuisance : le blocage des villes
- Je soutiens le développement d'une offre de transport innovante, et créatrice d'emplois qualifiés.
- Je suis contre le délai de 15 minutes ;
Je soutiens la lutte des VTC contre un décret partisan d'intérêts particuliers au détriment de tous les consommateurs. 
»

J’invite donc Sylvia Pinel et Manuel Valls à réviser leurs positions et, à préciser, dans leur décret, la liste exhaustive des points où les VTC ne peuvent pas prendre de client sans ce délai d’un quart d’heure, d’autant qu’il sera presque impossible de vérifier si le délai a été respecté, les voitures étant banalisées.

Avant de toucher à nouveau le ridicule.

27 commentaires:

  1. les dodos apparaissent dans le premier épisode de l'âge de glace, ceci était ma contribution à la polémique du jour :)

    RépondreSupprimer
  2. Devant chez moi la nuit avec le moteur qui tourne

    RépondreSupprimer
  3. Enfin quelqu'un qui rétabli la vérité sur le problème de concurrence entre les taxis et les vtc : les taxis doivent acheter une licence pour pouvoir exercer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui n'est pas normal...

      Supprimer
    2. Encore une loi sortie à des fins électorales.

      Supprimer
    3. Raisonnemét grotesque. Les taxis ne votent pas à gauche.

      Supprimer
    4. Je parle de la loi permettant à un titulaire d'une licence de la vendre après 15 ans d'exploitation.

      Supprimer
    5. A la base les licences de taxi sont données gratuitement mais en 1995 un ministre de l'intérieur candidat à l'élection présidentielle a fait passer une loi modifiant les modalités de transmission des autorisations de stationnement en les rendants cessibles alors qu auparavant lorsqu'un taxi cessé sont activité il devait rendre ça licence à l'autorité qui lui avait délivrée qui la délivrait à nouveau gratuitement à un autre et ainsi de suite.

      Supprimer
    6. Intéressant. Tu as un lien étayant ton propos ?

      Supprimer
    7. ça date de Debré apparemment http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000737295 désolé j'avais dit que je ne parlerai que de l'age de glace

      Supprimer
    8. En cherchant sur legifrance ça doit être trouvable sauf pour le but inavoué d'attirer les voix des taxis ainsi qu'une opinion favorable relayée par ses même chauffeurs à leur clientèle. Pour ma part j'ai appris tout cela lors de ma formation de taxi.

      Supprimer
  4. Je sais pas si "Jo le VTC" aurait fait un succès...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis pour limiter peu à peu ces affaires de taxi ! C'est quoi cette manie de se dire grand voyageur et d'avoir pour préoccupation de poser ses deux fesses dans un véhicule particulier et se faire conduire à l'hôtel ?
    Pour venir de Roissy, y'a quand même un RER toutes les 4 minutes ! Et quant aux bagages ... Venir avec quatre valises est totalement démodé ! On n' est pas au Népal quand même ! On peut acheter des Tshirts à Paris ! Et même à Katmandou, d'ailleurs, il y a des commerces, tu peux acheter de tout !
    Et même si tu es obligé d'apporter en voyage ta malle comme au XIXème siècle : AIR FRANCE te la livre ! Tu peux prendre ton RER les mains dans les poches et le nez au vent !
    Alors que tous ces véhicules dégagent ! La carburant, ça coûte un prix fou à la France qui a des idées, plein-plein-plein ! mais pas de pétrole !
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est assez d'accord. Sauf après 22 heures, le taxi n'est que rarement justifié. Mais j'ai fait partie de ces gens qui ont préféré le taxi pendant des années.

      Par contre ils sont utiles en province et pour certains trajets en banlieue.

      Supprimer
    2. J'adore ces gens qui disent aux autres comment ils doivent vivre... Lady Appoline, quand tu vis à 10 km à l'est de Roissy (et donc pas à Paris), par exemple, il te faut 1h30 de transport en commun pour rejoindre ta banlieue quand tout fonctionne (ben oui, faut d'abord retrouver Chatelet les Halles...)

      Supprimer
    3. Elle ne dit pas comment les gens doivent vivre. Mon cas est pire. J'habite entre Orly et Paris et c'est infernal par les transports en commun (maintenant on le tram mais ça vient 40 ans après la création d'Orly)

      Supprimer
    4. Je vais aller plus loin. J'ai habité deux ans en banlieue ouest. Le retour en taxi était l'enfer parce que des connards prenaient le taxi pour des courses intra muros. Par contre, je n'avais quasiment pas d'autre choix.

      Supprimer
    5. Ben si, elle dit quand même qu'il faut éviter de prendre le taxi, que c'est d'ailleurs facile. C'est typiquement un propos de Parisien bobo ("Air France te livre ta valise" : dans mon entourage, je ne connais plus personne qui prenne Air France, RyanAir et autres ont moins tendance à livrer les bagages). Je ne plaide pas pour ma paroisse, je ne prends presque jamais le taxi (c'est super cher !). Mais on a le droit d'être claustrophobe ou tout simplement de détester les transports en commun.

      Supprimer
    6. Oui, mais on peut aussi constater que des revendications sont débiles. Qu'il y a trop de circulation à Paris. Que le système de licences est inique.

      Supprimer
    7. Trop de circulation... dans l'absolu, oui, mais c'est une capitale mondiale. Et pour le système des licences, oui, c'est pourri comme système. Tant qu'à dépenser l'argent qu'on n'a pas, on devrait racheter ces licences au prix du marché et laisser un système totalement libéral, sans quota ni tarif réglementé (avec juste obligation d'un permis de conduire renforcé et d'un véhicule en parfait état et très peu polluant)

      Supprimer
    8. On est d'accord mais ça revient à supprimer les licences.

      Supprimer
    9. Sans compter que le RER, c'est bourré de nègres, ce qui est plus rare dans les taxis : au pire il y en a un, le chauffeur.

      Supprimer
    10. Le chauffeur est soit un noir soit un facho. Des fois, les deux.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.