22 octobre 2013

Le budget et l'actualité politique

Les cadres d’EELV confirment qu’ils souhaitent que les lycéens continuent à manifester ce qui me semble complètement irresponsable. Léonarda a donné une interview à Canal Plus où elle dit que, finalement, elle pourrait revenir. Ca me parait surréaliste. Jean-François Copé ne cesse de courir après le Front National et propose maintenant de supprimer le droit du sol. C’est délirant. Alors que le budget va passer en vote solennel, les acteurs de la vie politique oublient totalement ce fait sauf en manifestant contre l’écotaxe.

Tiens ! Les écolos qui braillent contre les décisions de François Hollande, ils pensent quoi de l’arrivée d’une vraie politique fiscale écologique en France ?

Ils pensent quoi d’un gouvernement qui commence enfin à taxer les transports de marchandise pour favoriser une production de proximité et diminuer les conséquences de notre production délirante.

Dans les médias, on lit un peu n’importe quoi. Le premier est qu’il favorisera les importations. Ridicule. Comme si les marchandises importées n’étaient pas transportées. Il n’y aura aucune concurrence déloyale. D’ailleurs, plusieurs pays d’Europe ont mis en place un système équivalent, dont l’Allemagne. Tous les poids lourds, y compris étrangers, seront soumis à l’écotaxe.

L’écotaxe représente 13 centimes par kilomètre. Un poids lourd qui transporte 10 tonnes de tomates sur 500 kilomètres paiera donc une taxe de 65 euros soit moins d’un centime par kilo. C’est bien loin des annonces que l’on peut voir dans la presse. C’était dans les médias. L’impact est évalué par des gens sérieux à 0,4% des produits.

Ils sont nous nos écolos ?

La troisième ânerie des médias est de ne pas dénoncer les élus de droite qui critiquent cette écotaxe alors qu’elle a été mise en œuvre dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, qu’ils ont eux-mêmes encouragés. C’est lamentable.

Ainsi, cette après-midi, les députés vont voter solennellement la loi avant qu’elle ne passe au Sénat. Le budget contient 15 milliards d’économies. Plusieurs mesures protègent les plus modestes :
-         le dégel du barème de l'impôt sur le revenu,
-         le maintien de l'avantage fiscal pour les parents d'élèves du secondaire et du supérieur,
-         le relèvement de 4% du revenu fiscal de référence.

Les entreprises qui font un chiffre d’affaire supérieur à 250 millions gagneront un alourdissement temporaire de l’impôt sur les sociétés et la taxe de 75% sur les salaires de plus de un million sera mise en œuvre.

Les prélèvements obligatoires n’augmenteront que 0,15% du PIB dont une grande partie de la lutte contre la lutte fiscale.            

Des polémiques

A l’occasion des débats, on voit fleurir des belles polémiques. La dernière en date porte sur la TVA sur les transports. Je suis personnellement contre les augmentations de TVA (et de toute fiscalité reposant sur la consommation, dont l’écotaxe – me moment pour la mettre en place ne me parait pas le bon) mais je ne vois pourquoi les transports en commun devraient avoir une fiscalité réduite (d’autant que j’ai déjà fait des billets pour dire qu’ils devraient être gratuits).

Il y a aussi la « contribution climat énergie », c'est-à-dire, pour la première fois, la taxation du CO2.

Les écolos devraient voter ce budget. C’est un axe politique majeur. La majorité est donc unie sur le texte de loi le plus important de l’année. Le budget fait l’objet d’un consensus, comme de rigueur et je m’en réjouis comme si cela pouvait intéresser quelqu’un.

Qu’est-ce qu’ils ont à appeler les lycéens à manifester ?


19 commentaires:

  1. Juste pour les chiffres :
    Dans la loi de finances initiale (LFI) de 2013, les recettes fiscales nettes, c’est-à-dire après les dégrèvements et remboursements d’impôts, du budget général de l’État, s’élèvent à 298,6 milliards d’euros (Mds€) (soit 95,5% des recettes nettes de l’État). Elles se répartissent comme suit :
    taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : 141,2 Mds€, soit près de la moitié des recettes fiscales nettes (47,28%) ;
    impôt sur le revenu (IR) : 71,9 Mds€ (24,07%) ;
    impôt sur les sociétés (IS) : 53,5 Mds€ (17,91%) ;
    taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) : 13,7 Mds€ (4,58%) ;
    autres : 18,3 Mds€ (6,12%).

    Comme on peut le voir, la TVA représente le premier poste de recette pour l’état et il n'est pas neutre pour ce budget d'en relever le taux de prélèvement. C'est l'impôt qui possède l'assiette de calcul la plus large. On doit estimer en haut lieux qu'une hausse sensible (19,6 à 20 c'est "très peu" finalement et surtout indolore car transparent nous payons tous en TTC au quotidien) fera beaucoup moins de vagues qu'une hausse de l'IR ou de l'IS qui sont, sommes toutes, de "petites" recettes.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi une écotaxe ? Il y a déjà des taxes sur le carburant !
    L'écotaxe coûte une fortune à prélever (dans les 20% du produit de la taxe). C'est à peu près ce que coûtaient les fermiers généraux au Trésor du Royaume.
    L'écotaxe est inégalitaire: voir le nombre de dérogations et d'aménagements prévus ou bien à prévoir.
    Les écotaxes frappent plus durement les pondérants, les matières premières que les produits à forte valeur ajoutée. Ces produits ont vocation à utiliser les moyens de transport fluviaux ou le fer. Manque de bol, le fret SNCF est géré comme on le sait et les transports fluviaux sont inadaptés: voir le gabarit du future canal seine-nord, très inférieur à ce qui se fait en belgique ou Hollande.
    Franchement, je ne suis pas contre le principe d'une écotaxe, mais un peu de bon sens ne ferait pas de mal non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la droite qui en a dessiner les comptours. Pour le reste il me semble avoir écrit que je n'étais pas pour.

      Ce qu'il faudrait, c'est qu'elle remplace autre chose.

      Supprimer
    2. position des écolos sur la liaison canal RhinRhone ? CONTRE
      position des écolos sur le renforcement du ferroutage dans lesd Alpes ? CONTRE

      ne cherchez oas les cohérences chez les verts

      Supprimer
  3. Oui, la TVA est l'impôt lez plus apparemment indolore : c'est aussi le plus injuste, car même les miséreux l'acquittent.

    C'est du côté de l'IR qu'il faut se pencher : malgré ses imperfections, il est de loin plus juste, malgré le peu de tranches, et certaines niches fiscales qui ne profitent qu'aux très riches.

    RépondreSupprimer
  4. Il faut vraiment être irresponsable pour demander à des lycéens de descendre dans la rue avec tous les risques que cela comporte. Surtout pour une affaire aussi stupide. JV Placé est un âne.

    David75

    RépondreSupprimer
  5. Ah ! Enfin un article sur le budget 2014 ! Ça fait du bien.

    Dans ton article tu parles de lutte contre la lutte fiscale. Il s'agit de l'amour fiscal, c'est ça ? ;-)

    Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
  6. LA TVA est, bien sûr, moins juste que l' IRPP, mais aussi moins injuste qu'on ne le dit; on en paye d'autant plus qu'on consomme, et ce sont quand même les gens les plus riches qui consomment le plus, et le plus de produits à TVA élevée; les pauvres achètent rarement des Ferrari ou des BMW.

    Et puis, il y a une règle fiscale majeure: un bon impôt est un impôt qui rentre bien et qui ne coûte pas cher à prélever.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis que le taux supérieur a été supprimé.

      Supprimer
  7. Il va falloir que je tape Placé depuis le temps que je le dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce.

      Ou pas. Il faudrait lui consacrer un blog en entier.

      Supprimer
  8. Sans faire avancer le débat, mais j'assume, je viens de tomber sur cette citation de Colbert "L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris."
    Il ne doit plus rester beaucoup de plumes par endroit pour que çà braille autant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou alors on est devenu plus douillet (rien à voir avec le judo)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.