22 octobre 2013

Lecture de gauche ?

Vous comptiez sur moi pour vous donner de la lecture, ce matin ? Je vais le faire. Pas vraiment de billet de blog, de la lecture ailleurs, à propos de la gauche de la gauche, de la lepénisation des esprits… Trois articles différents, un d’Arrêt sur image, un de Slate et un du Nouvel Obs.

L’éditorial de Laurent Joffrin. Intitulé « Léonarda et les hypocrites ».

Il tape sur la droite. « Il fallait montrer plus de courage, dit la droite. Quel courage, en effet, que de refuser tout geste d’indulgence à une gamine de quinze ans qui n’a jamais menacé personne ! Quel courage, en effet, que de s’aligner platement sur une opinion de plus en plus travaillée par les obsessions xénophobes ! »

Il tape sur la gauche. « Mais avant même que soient rendues publiques les circonstances exactes de l'expulsion, avant même que les autorités aient eu le temps d'enquêter sur une faute éventuelle, avant même que soit connu le moindre des éléments du dossier concernant la famille de la jeune fille, un déferlement d'insultes vertueuses, venues de la gauche et de l'extrême-gauche, s'est abattu sur le ministre de l'Intérieur et son gouvernement. »

L’article d’Eric Le Boucher, dans Slate, qui défend Hollande : « François Hollande, la ligne est bonne, tenez là! »

Ce journaliste n’est pas spécialement connu pour ses idées gauchistes. Il constate que la gauche de la gauche a perdu pour la seconde fois de ce début de quinquennat et que la ligne politique de François Hollande, la social-démocratie, l’a emporté. Je ne sais pas si je suis d’accord avec lui. Evidemment, Eric Le Boucher préfère cette ligne socdem à une ligne plus gauchiste…

« Les socialistes bien-pensants auraient sans doute dû mieux choisir leur cas. » Ca aurait du être l’objet de mon billet de ce matin si la ligne 7 du métro ne m’avait pas foutu dans la merde. Dans les commentaires d’un billet de blog, j’ai été accusé de « culpabiliser la vraie gauche ». En gros. Il ne s’agit pas de ça. Je me contente de signaler des points de désaccord.

Hier matin, j’ai vu un communiqué de presse du Front de Gauche (ou du Parti de Gauche), repris par la presse. « Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, a demandé lundi à François Hollande de "sortir de son silence", après la publication d'informations faisant état d'une interception massive en France de communications par l'Agence de sécurité américaine (NSA), estimant que "c'est lui qui aurait dû convoquer l'ambassadeur des Etats-Unis et non Laurent Fabius". »

Comment voulez-vous que les citoyens prennent ce genre d’information ? Il ne s’agit pas de donner raison ou tort à Méluche (ça nous amène directement au point suivant). Il s’agit d’imaginer la réaction des électeurs. Ils vont voir le seul objectif de Jean-Luc Mélenchon.

L’articled ’ASI : « Quand Le Pen dénonce la lepenisation des esprits ».

Il est réservé aux abonnés alors je vais le résumé grossièrement. L’émission d’Yves Calvi, hier, portait sur l’affaire Léonarda. Il y avait différents invités dont Marine Le Pen qui dès le début est intervenu à propos de l’espionnage par la NSA. Yves Clavi est désarçonné. Elle : « l'espionnage américain, ça, ça mérite une intervention officielle du président de la République française ! » « Et d'énumérer les sujets qui, davantage que l'expulsion de la famille Dibrani, auraient mérité la parole présidentielle : l'agro-alimentaire, l'explosion du chômage, la faillite de l'entreprise Gad en Bretagne, etc. »

« Que se passe-t-il à cet instant ? Cette horreur : devant son poste, on se sent exprimé par Marine Le Pen. Quelques secondes, on se sent totalement en accord avec elle. »

Le fait que France 2 et Yves Calvi consacrent cette émission à ce sujet est un simple constat de la victoire de Marine Le Pen. Et c’est elle qui le dénonce. Elle peut placer ses billets pour avancer…

C’est dommage que vous ne soyez pas abonnés à ASI…

Où en sommes-nous ?

Jean-Vincent Placé a dit ce matin qu’il souhaitait la reprise des mouvements lycéens. Il n’a rien compris à ce qui s’était passé en une semaine ?

3 commentaires:

  1. En ce moment, ce n'est pas difficile d'avoir raison contre Hollande, mais ces verts sont pire que tout. Indignes de confiance, avec une conduite infantile et irresponsable. Je me demande comment on peut les créditer de quoi que ce soit.

    RépondreSupprimer
  2. Concernant l'affaire Leonarda, je ne peux que conseiller la lecture d'une vraie enquête journalistique, effectuée par Fabien.

    Et encore, il n'habite même plus en France, lui !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.