19 octobre 2013

Les gauchistes...

François Hollande vient de parler. Je ne sais pas ce qu'il a dit exactement, je ne sais que ce qu'en disent les mails d'alerte que je reçois des sites d'information et quelques tweets. Il me semble qu'il a dit une grosse bêtise, à savoir qu'un traitement de faveur pourrait être réservé à la jeune fille. Genre : "si elle demande à revenir en France quand le cadre de sa scolarité, elle pourra revenir, mais elle seule". 

Je trouve ça idiot mais tant pis. 

Toujours est-il qu'en ouvrant Twitter, je découvre les gauchistes qui lui tombent dessus pour ça alors qu'eux-mêmes, depuis trois ou quatre jours, ne font que personnaliser le cas, exiger qu'elle puisse poursuivre sa scolarité en France, le tout, sans s'occuper des autres...

En gros, François Hollande ne fait que répondre aux exigences qu'ils serinent depuis quelques jours et ils lui tapent dessus maintenant ! J'en ai même vu un qui disait : c'est bon, Hollande, je ne voterai plus jamais pour toi. 

Des pitres... Et je suis poli. 

À la limite, je suis content qu'ils ne votent plus pour Pépère, je n'ai pas du tout envie de voter comme eux. 

Cela étant, la décision de Hollande, si je l'ai bien comprise, me parait louche. Sans compter le fait que ce n'est pas au Président de parler d'un cas particulier. 

Mais les gauchistes abrutis nous font revenir à l'ère du Sarkozysme. Un cas particulier, une loi. Ils l'ont exigé pendant trois jours et critiquent aujourd'hui la mise en application. 

Des clowns. 

Je n'ai pas envie de voter comme eux. Qu'ils votent FN, ça me fera des vacances. Apres tout, ils viennent de confirmer les sondages qui disent que deux tiers des Français (voir mon billet de ce matin) sont contre le retour en France de la jeune fille. 

François Hollande vient de prendre la décision inverse. 

24 commentaires:

  1. La décision de Hollande ne me semble pas louche: si le rapport a pleinement justifié l'expulsion de la famille, il dit aussi qu'en ce qui concerne la seule Leonarda, les formes n'ont pas été respectées; il arrive que des jugements soient cassés sur la forme, et pas sur le fond.

    Voir ce qu'a dit Hollande ici (il faut reconnaître que le site du "Figaro" est le plus rapide pour mettre en ligne les infos):

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/10/19/01016-20131019ARTFIG00306-l-expulsion-de-leonarda-conforme-a-la-loi.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lirai plus tard. Il n'empêche qu'on ne va pas rapatrier la fille sans sa famille.

      Supprimer
    2. On ne va pas la rapatrier parce qu'elle ne le veut pas, et ses parents non plus (elle est mineure) mais je me suis renseigné auprès d'assistantes sociales : il y a des enfants mineurs d'immigrés expulsés qui poursuivent leur scolarité en France dans des familles d'accueil (j'ignore leur nombre).

      Supprimer
    3. Est-ce que les gauchistes le savent !

      Supprimer
    4. Le nombre c'est 8000 - http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/08/09/01016-20130809ARTFIG00397-pres-de-8000-mineurs-etrangers-isoles-presents-en-france.php

      Supprimer
    5. Quel nombre ? Ne confondons pas tous les sujets.

      Supprimer
  2. Je refuse de parler et de polémiquer sur cette affaire.
    Elle permet à la droite de se cacher derrière son petit doigt et de ne pas avoir à défendre son projet qui est vide. "Parlons de ça, et pendant ce temps, on ne parle pas de nous" se disent les droitistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le FN gagne 2 % à chaque intervention de la gauche. L'UMP devrait réagir...

      Supprimer
  3. Hollande a juste réussi a mécontenter la gauche (qui voudrait le retour de la famille) la droite (qui refuse tout retour) et en plus a annoncer une solution incompatible avec les traites internationaux.
    Il n'y avait pas de solution miracle mais il a réussi a trouver la pire possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. Sauf qu'il a trouvé la meilleure : foutre le nez dans leur caca à plusieurs.

      Supprimer
  4. Hollande sombre un peu plus dans le pitoyable et les gauchistes dans le ridicule. Comme dirait l'excellent H16 : ce pays est foutu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reste plus qu'à vous pendre...

      Supprimer
    2. H16 ? Salarié de l'industrie d'armement. Intéressé par exclusivement par les marchés d'état ? Libéral quand il n'est pas concerné ?

      Supprimer
  5. Ils personnalisent Léonarda en oubliant la fratrie qui devait être scolariser du moins je le suppose et quand on accède à leur demande ils ne sont toujours pas content ...
    PS
    Oui ils existent des MIE mineurs étrangers isolés envoyaient par leurs parents sur le sol Français et sont à la charge des départements. Le Président du conseil général de la Côte d'or il me semble s'en ait plaint dernièrement .
    vincent axix

    RépondreSupprimer
  6. Allons, pensons à plus important : des tapeurs de ballon gagnent des centaines de millions, pendant que d'autres n'ont rien à manger et sont à la rue. Je me fiche de la (nuance de) couleur des uns et des autres.

    RépondreSupprimer
  7. Arrêtez d'aller chercher des fautes ailleurs. C'est votre président qui est fautif, c'est à lui d'assumer le droit. Ne pas être capable de dire : le droit à été respecté, Léonarda doit partir. Et c'est fini.
    La décision qu'il a prise était la pire de celles qui lui étaient offertes.

    RépondreSupprimer
  8. La proposition de Hollande n'est pas idiote: l'adolescente a quinze ans et a déjà eu recours aux services sociaux quand son père était violent avec elle. Si elle l'avait accepté, elle aurait pu revenir en France en tant que mineur isolé, et aurait été prise en charge par l'aide sociale à l'enfance.
    Mais, quand même, c'est à un président de la république de proposer cela, de s'occuper de cela ?

    RépondreSupprimer
  9. Je répète ici ce que j'ai publié sur mon mur Facebook. Il me paraît absurde que l'on s'émeuve de l'offre faite à une jeune fille de quinze ans révolus de se séparer de sa famille pour venir étudier en France comme elle semble en avoir manifesté le désir intense, sans jamais s'émouvoir de l'éloignement de leur famille de jeunes recrues de moins de quinze ou de moins de treize ans dans les centres de formation des clubs de football. J'attends des manifestations devant la Fédération Française de Footall devant cette injustice du droit d'asile footballistique qui devrait s'appliquer à la famille entière du jeune recruté et pas qu'à sa paire de jambes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a 50 ans et plus, les gamins qui allaient en pension étaient-ils mieux lotis ? Ils rentraient à la maison une fois par trimestre. J'en ai connus qui n'avaient pas plus de 5 ou 6 ans, oui, en pension ! On peut imaginer....

      Supprimer
  10. J'ajoute cette première scène de Kiki la petite sorcière, de Miyazaki, qui quitte ses parents très jeune pour aller étudier son art à la ville. Attention cette scène est dune "cruauté abjecte" ! https://t.co/mbPf0TsjRj

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.