08 octobre 2013

L'innocent

« On ne commente pas une décision de justice ! » « Je vais me gêner, tiens… » Ainsi, les juges ont décidé de ne me pas poursuivre Nicolas Sarkozy pour son histoire avec Liliane Bettencourt. Mon confrère Gogocamino trouve le comportement des « Sarkogirls » grotesque, de même que la décision. Melclalex, quant à lui, nous rappelle les faits. Rosaelle se réjouit même de cette décision. Je connais quelques blogueurs de droite qui sont aux anges.

En fait, il faut vivre ça comme un feuilleton. Par exemple, on apprend aujourd’hui que deux journalistes soupçonnent Nicolas Sarkozy d’avoir eu un compte en Suisse tout en disant qu’ils n’ont aucune preuve.

Si j’étais de droite, je ne me réjouirais pas trop rapidement du retour de l’ex, d’autant que, comme le rappelait hier la presse, Nicolas Sarkozy est cité dans d’autres affaires, notamment Karachi, la Lybie, les sondages de l’Elysée et l’affaire Tapie. Ca fait beaucoup.

L’ex disait sur son mur Facebook que la justice l’a déclaré innocent. En fait, elle a pour l’instant déclaré qu’elle n’avait pas assez de preuve pour continuer les poursuites.

La lecture des blogs de droite est réjouissante, ce matin. Enfin, la lecture du blog de droite qui en parle. Surtout les commentaires. Ils voient la gauche, les journaux, la justice qui mentent effrontément, qu’ils veulent nuire au chef de l’Etat. Je me demande s’ils ont quelques choses entre les oreilles et une vague mémoire. Nicolas Sarkozy a mal géré la France. Je ne vais pas m’étendre : soit mes lecteurs ont sont convaincus soit ils sont convaincus du contraire.

Je vais simplement leur faire remarquer que Nicolas Sarkozy a détruit leur droite. Elle est en lambeaux. Le Front National est au top. Il y a un éternel débat à propos de la responsabilité de la montée du Front National. Ce n’est pas le PS qui est responsable. La preuve, il a fait des pins pour lutter contre. Hum…

Il y avait une cantonale partielle à Brignolles, ce week-end. Certains confrères en ont parlé. Pas moi. Droite de la droite (on n’a plus le droit de dire extrême droite, parait-il. Il faudrait que le PS fasse un pins) : 50%. Gauche : 21%. UMP : 20%. Nananère.

Certains me disent, à droite, qu’il est temps que Nicolas Sarkozy revienne pour remettre de l’ordre. Il faudrait aussi analyser pour savoir à quel point il est responsable du désordre. Il faudrait aussi analyser quel serait l’impact de son retour. Il passerait trois ans à se battre avec François Fillon pour le grand bonheur des observateurs dont, probablement Marine Le Pen. L’ancien premier ministre ne laissera pas la place. Par ailleurs, il est probable que Nicolas Sarkozy serait incapable de présenter un programme crédible.

Enfin, il a échoué une fois à redresser la France. Il n’y a pas de raison que les Français lui fassent à nouveau confiance.

Si j’étais à droite, je serais on ne peut plus prudent. La probabilité que Nicolas Sarkozy puisse revenir à son niveau de popularité de 2007 est basse. Très basse.

12 commentaires:

  1. Le problème des gens qui se retrouve dans ce qui est présenté comme la droite, c'est qu'ils imaginent qu'il suffit d'agiter des drapeaux tricolores, de connaître et chanter la marseillaise, d'avoir un discours énergique pour que tout aille bien ou mieux. Or, depuis 1974 la soi-disant droite a été la plus acharnée à défaire tout ce qui faisait sens dans la société française, que ce soit sur les plans économiques et de société (je refuse d'employer "sociétal"). Avortement, droits égaux accordés aux enfants illégitimes, etc. sont des mesures de cette droite. La désindustrialisation a été accompagnée par la droite : mines, filatures, aciéries. Nicolas Sarkozy n'a donc pas démoli la droite, il a juste continué le mouvement.

    D'un autre côté, qu'est-ce que la gauche au pouvoir a fait pour inverser la tendance ? Elle a privatisé à outrance. Et ? Et comme elle n'a rien fait pour retrouver un équilibre budgétaire pendant qu'elle avait le pouvoir, le trou a continué cahin caha de se creuser.

    Au final, l'électeur se retrouve Gros Jean comme devant. Il se retrouve en position de devoir cracher au bassinet comme jamais afin d'éponger les dettes accumulées par Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy. La réponse du PS : faire des pin's ou bien des affiches crétines sur cette France qui serait faite ensemble, par des faces de craie et des blacks (ou des beurs amateurs de croissants (jeu de mots)), des tarlouzes et des hétéros, des cathos et des salopes pro-IVG.

    Si j'étais à gauche, je ne me garderai bien de pavoiser. Droite institutionnelle et gauche du même bois ont largement montré leur incapacité à sortir le pays de l'ornière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que le phénomène s'est accéléré !

      Supprimer
  2. « Enfin, il a échoué une fois à redresser la France. Il n’y a pas de raison que les Français lui fassent à nouveau confiance. »

    Celle-là, comptez sur moi pour vous la resservir début 2017, lorsque le culbuto annoncera qu'il brigue un second mandat à l'Élysée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi? Vous avez déjà fait le bilan du quinquennat de François Hollande?

      Supprimer
    2. Ne virez pas Sarkozyste et laissez trois ans à Culbuto.

      Supprimer
    3. Oh, mais je les lui laisse volontiers, ses trois ans, et d'autant plus que je n'ai guère les moyens de les lui ravir ! Mais, si vous voulez une image concrète, quand on voit une voiture s'engager dans une impasse, même très longue, il n'est guère difficile de prévoir qu'à un moment, elle va se fracasser la calandre contre un mur.

      Supprimer
    4. Et je trouve tout de même fascinante cette mauvaise foi (réelle ou jouée…) qui consiste à déclarer sarkozyste toute personne ne faisant pas, comme vous, ses trois génuflexions quotidiennes devant l'actuel président de la République.

      Supprimer
    5. Quelle impasse ? Le FMI a encore donné des bonnes prévisions.

      Supprimer
    6. Ah, parce qu'en plus vous vous mettez à croire au FMI, maintenant ! Je croyais que c'étaient les grands méchants, les immondes pourris, moi, les gens du FMI. Décidément, j'ai de plus en plus de mal à vous suivre dans vos méandres.

      Enfin, FMI ou pas, le temps d'attente ne sera pas si long avant de savoir qui, de nous deux, a les yeux ouverts et qui s'enfume volontairement.

      Supprimer
    7. Votre commentaire à propos de Sarkozyste : je plaisantais bordel.

      À propos du FMI, faites la part des choses. Je crois en leurs prévisions pas en leurs recommandations. Eux non plus d'ailleurs puisqu'ils ont à moitié laissé tomber leurs recommandations en matière de rigueur.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.