30 octobre 2013

NDDL : la DGAC est pour

La Direction générale de l'avion civile "a présenté le 28 octobre 2013 à Nantes l’étude commanditée en avril dernier par la commission du dialogue, constituée pour calmer le jeu suite aux violences entre pro- et anti-NDDL." Ils ont étudié les nuisances sonores si l'ancien aéroport était maintenu. 

"Les avions survolent le centre de Nantes, à forte densité de population, à moins de 400 m de hauteur. Ils survolent aussi, à moins de 300 m d’altitude, le lac de Grandlieu, au sud, site exceptionnel classé en zone Natura 2000. Avec la croissance du trafic, les habitants du centre de Nantes subiraient à terme, aux heures de pointe, le passage d’un avion toutes les deux minutes."

La "zone soumise à de très fortes contraintes d’urbanisme, notamment l’interdiction de construire de nouveaux logements, s’étend significativement. De nombreux terrains, situés en milieu urbain, proche des équipements et bien desservis seraient gelés, en totale contradiction avec les politiques de densification des villes et de lutte contre l’étalement urbain, dans une agglomération où la démographie est particulièrement dynamique."

"L’augmentation du nombre de vols annuels et du nombre de survols de l’agglomération nantaise combinés à une croissance de l’emport moyen conduit à un allongement des courbes de bruit dans les secteurs survolées par les avions à l’atterrissage, c’est-à-dire ceux dans le prolongement de l’axe de la piste en particulier du côté de l’île de Nantes et sur la commune de Saint-Aignan Grand Lieu. A contrario, la modernisation de la flotte et notamment l’amélioration des performances acoustiques des futurs avions au décollage a pour effet de rétrécir les courbes de bruit dans les zones survolées par les avions au décollage."

Si en plus le seul argument en faveur des antis (le progrès technologique qui diminue le bruit) montre que l'aéronautique est une industrie d'avenir...

28 commentaires:

  1. Sauf que l'expérience démontre que le nombre de décollages (bien plus significatif que celui des passagers) reste stable. Et ce n'est pas une économie de plus en plus sinistrée qui va faire "décoller" ce chiffre de décollages.

    Soit dit en passant, j'assiste souvent aux passage des avions : allons, j'ai de très bonnes oreilles (un examen très récent en fait foi), et ces aéronefs passant à une allure réduite ne constituent en aucun cas une gêne. Et là-dessus, je suis très pointilleux.

    On notera aussi, selon des témoins qui me l'ont dit, que les canards du lac de Grandlieu ne frémissent même pas, quand passent les grands oiseaux de métal, essentiellement en été. En hiver, quand les vols d'agrément des compagnies low-cost (celles qui coûtent chers aux contribuables locaux) sont en sommeil, l'aéroport actuel passe en mode ralenti. Qui a dit saturation ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des pros qui ont fait le rapport. Et ils ne sont pas spécialement pro...NDDL.

      Quant au reste : non recevable. Le coup du "moi ça me dérange pas"...

      Supprimer
    2. Tu habites certainement dans une zone peu gênée par le bruit.

      L'image que montre Nicolas est extrêmement parlante de ce point de vue. Pour avoir vécu 10 ans à St Médard de Doulon, quartier Est de Nantes qui se trouve sous la trace violet foncé rectiligne, je peux te dire que les soirées dans le jardin n'étaient pas toujours agréables. Et c'était dans les années 90, donc j'imagine aujourd'hui ce que ça doit être... D'ailleurs je n'ai pas besoin d'imaginer, les témoignages suffisent.

      L'image montre bien l'inflexion que sont obligés de faire les avions avant d'atterrir à Bouguenais. Ceci à cause de l'alignement de la piste avec... la tour Bretagne en plein centre ville. Une tour de 150 m de haut que risqueraient de frôler les avions.

      On nage en plein délire en laissant perdurer une telle situation.

      Supprimer
    3. Quand je parle du bruit des avions, c'est marchant en ville presque sous leur trajectoire bien entendu.

      Je noterai aussi à l'attention de notre ancien de Doulon, que justement depuis une petite dizaine d'années les avions ont considérablement abaissé leur nuisance sonore : c'est un pilote qui me l'a expliqué.

      Supprimer
    4. Bien entendu ou rien entendu ?
      Et tu écoutes les lobbies ?

      Supprimer
  2. Non pris en compte
    Notre Dame des Landes est plus près de Loudéac que Nantes Atlantique, entre 1/4h et 1/2 h ce qui n'est pas négligeable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que ça. Tu es obligé de prendre de la marge à cause de Cheviré. 15 minutes est au mieux mais ça peut prendre beaucoup plus.

      Supprimer
    2. Moi pas con, je connais Nantes et je sais comment éviter le piège du pont

      Supprimer
  3. "De nombreux terrains, situés en milieu urbain, proche des équipements et bien desservis seraient gelés, en totale contradiction avec les politiques de densification des villes et de lutte contre l’étalement urbain, dans une agglomération où la démographie est particulièrement dynamique."

    Ah c'est sûr que lutter contre l'étalement urbain en construisant un nouvel aéroport c'est cohérent!
    Si on veut qu'il y ait moins de nuisances sonores sur le centre-ville (qui sont dérisoires d'ailleurs, j'ai habité 2 ans sous le cône de bruit, c'était peanuts par rapport au bruit de la rue), alors faisons en sorte de diminuer le trafic qui est volontairement soutenu à la hausse par les politiques locales et nationales.
    Au fait, vous reprendrez bien un peu de corruption : ?
    http://www.reporterre.net/spip.php?article4918

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est très cohérent.

      En outre, je ne sais pas que tu as remarqué que les Bretons veulent développer le transport de marchandises et donc leurs activités. Un développement commercial ne peut de faire qu'avec de l'aviation pour conclure les marchés.

      Quant au dernier machin c'est un argument nul.

      Supprimer
    2. Tiens, voilà ce qu'en dis la presse locale (pourtant très pro-NDDL) de ton étude de la DGAC : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Aeroport-de-Nantes-confrontation-autour-des-nuisances-sonores_40815-2243886------44109-aud_actu.Htm

      Supprimer
    3. Mouarf ! Le coup des experts indépendants et payés pour un résultat !

      Mouarf ! Le coup du militant qui estime que la presse y croit parce que ça va dans son sens.

      Supprimer
    4. Mouarf ! Le coup des experts qui avaient été mandatés par Ayrault, et qui avaient ordre ne ne pas dire que le nouvel aéroport ne tenait pas la route ! Eh bien malgré tout, c'est bien un camouflet qui a été posé, de façon détournée.

      Je ne parle même pas du rapport des experts scientifiques, qui a été sanglant en douze points tous largement défavorables.

      Malgré tout, vu la façon dont la démocratie est traitée, on peut craindre que ce machin ne se fasse malgré tout, pour sept ou huit fois l'estimation manifestement sous-estimée. Ne demandez pas qui va payer le surcoût (car on sait déjà ce que sera la part d'AGO-Vinci).

      Encore les frais annoncés ne concernent-ils en rien l'infrastructure de communications routières, ferrées, etc.... Pour le tram-train, le couperet est tombé la semaine dernière : c'est non. Trop cher, et on ne sait pas quand se fera le terrain, et quand il sera terminé, s'il se fait un jour.

      En tout cas les industriels vendéens ne sont vraiment pas contents, eux n'en veulent pas de cet aéroport si loin de chez eux.

      Supprimer
    5. Heu... C'est quoi selon toi la démocratie ?

      Supprimer
    6. la démocratie, c'est ne pas hésiter à débattre pour de bon, dossier contre dossier : je ne sais pas si tu es au courant, mais il n'y a pas eu une seule fois ce jeu d'égal à égal avec un arbitrage neutre. La presse locale met en avant les options et les chiffres du Pouvoir. Rien n'est équitable. Ces chiffres ont été récusés, mais la réponse a été rendue inaudible.

      Supprimer
    7. Non. La démocratie n'est pas le débat avec une opposotion qui ment à des prions idéologique. La démocratie ce n'est pas le débat avec des types qui nous disent que les bruits des avions ne gênent pas. On n'a pas que ça àfoutre.

      VOUS AVEZ ASSEZ MENTI.

      Supprimer
    8. "vu la façon dont la démocratie est traitée"

      Enquêtes publiques, commissions, expertises, réunions, conciliations,... En 30 ans c'est vrai qu'on peut dire que les principes démocratiques ont été largement bafoués...

      C'est quoi un arbitrage neutre ? Un arbitrage en faveur des opposants à NDDL ?

      Supprimer
    9. Les points de vue sont inconciliables......

      Sur le terrain aussi.

      Supprimer
    10. Quel terrain ? Celui des urnes ? Un peu de sérieux !

      NB : je crois que j'ai perdu un de tes commentaires mais je ne peux pas aller à la pêche sauf si je trouve une prise dans le TGV pour l'iPhone.

      Supprimer
    11. Non, je parlais du terrain, tout court. Ce qui est arrivé il y a un an, pourrait recommencer, et je pense que ce serait au moins aussi dur.

      Supprimer
    12. Ce n'est pas de la démocratie mais une escroquerie.

      Supprimer
  4. ça va se faire. Mais comme il n'est pire sourd que ceux qui ne veulent pas entendre, ça va faire long.
    Mon seul souci c'est l'énorme montage PPP. Attendons de voir le montage final.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un vrai PPP. Encore un mensonge des opposants tiens ! Le public ne paye pas de loyer. Ce sont les compagnies aériennes privées qui raquent.

      Supprimer
    2. .... grassement subventionnées par les autorités locales, ou elles vont voir ailleurs. C'est comme çà, que "çà marche".

      Supprimer
    3. Faux. Elles construisent des infrastructures. (C'était le commentaire perdu. Il y a de l'électricité dans le train...).

      Supprimer
    4. Si les chambres de commerce ne mettent pas largement la main au porte-monnaie, les compagnies low-cost ne sont pas empressées à ouvrir une nouvelle ligne. Bien sûr, c'est le genre d'arrangement qui n'est pas crié sur les toits.

      Supprimer
    5. Si c'est crié sur les toits. Ca a fait un scandale dans plusieurs patelins, dont Tours. Ce sont elles, généralement qui gère les aéroports et pour maintenir des activés dans le coin, ils sont obligés de maintenir de l'activité à l'aéroport. Moi qui bosse dans une filiale d'un établissement public, je vois bien que l'activité économique de certains bleds du centre de la France, tient essentiellement de la viabilité de l'aéroport.

      Mais le scandale n'est pas le financement des compagnies lowcost mais le fait que "la" compagnie nationale ne fasse pas son boulot... Il y a d'ailleurs un tas de scandale avec ces lowcosts, notamment le fait qu'elles emploient le personnel selon le droit du travail de leur pays.

      Mais le cas ne se présente pas à Nantes car l'aéroport fonctionne déjà très bien et arrive à saturation.

      En outre, ce n'est pas une CCI qui gèrera NDDL.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.