24 octobre 2013

Notre-Dame-des-Landes : le tarmac est dans le pré

Vendredi 25 octobre, France 3 Pays de la Loire diffusera un documentaire de Thibaut Férié : « Le tarmac est dans le pré ». Il sera suivi d’un débat interactif au cours duquel les internautes pourront réagir sur le compte Twitter et la page Facebook de la chaîne (il sera aussi diffusé sur les sites web de France 3 Pays de la Loire, France 3 Bretagne et FrancetvInfo et disponible en VOD sur le site à partir de 18 heures). Un seul mot d’ordre : #NDDL.

Les thèmes de l’émission :
-         Vrai ou Faux ? Le futur aéroport est-il un vecteur de développement économique ?
-         Les raisons du transfert de l’aéroport sont-elles justifiées ?
-         Le futur aéroport sera-t-il compatible avec les problématiques environnementales ?

L’occasion est bonne, pour moi, pour faire le point à peu de frais :
  1. le projet est essentiel pour soutenir le développement du Grand Ouest,
  2. le projet est d’intérêt général pour 6 millions d’habitants,
  3. c’est un enjeu d’aménagement du territoire,
  4. il est nécessaire pour l’accès aux centres de décision européens,
  5. le transfert est indispensable,
  6. l’opération est réaliste et raisonnée,
  7. l’aéronautique est une industrie d’avenir,
  8. la réalisation est adaptée et anticipée avec le monde agricole,
  9. le transfert est bénéfique pour l’environnement,
  10. il correspond à une vision positive du développement durable.

Je ne vais pas vous recopier toute la propagande officielle : vous pouvez lire par vous-même, de même que les précédents billets que j’ai faits à ce sujet (cliquez sur Notre-Dame-des-Landes en bas de billet). Vous pouvez aussi lire ceci.

Quelques rappels

Contrairement à ce que prétendent les antis, le trafic de Nantes Atlantique est en constante croissance. 42000 personnes en subissent les nuisances sonores. Ils ne seront que 600 à NDDL. NDDL sera bénéfique pour l’emploi, la filière aéronautique, en pleine croissance dans le secteur est un élément clé pour l’emploi. D’une manière générale, c’est l’avenir économique de tout le pays qui se joue là bas.


La nécessité de cet aéroport et ses bienfaits ne devraient même plus être l’objet d’un débat, d’autant que ce dernier ne convaincra plus personne à part le grand public qui attend le développement économique de notre région, de notre pays. L’enjeu est devenu purement idéologique.

« Aujourd'hui, l'aéroport ici; demain, des projets d'infrastructures ferroviaires, routières ou d'autres équipements publics ailleurs. C'est un choix de société qui se pose. » 

Quelques idéologues ne nous imposeront pas quelques cabanes dans le bocage uniquement pour un symbole.

26 commentaires:

  1. Amusant. Je retournerais TOUS les arguments. Tous.

    Quand on part sur des valeurs différentes....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne retournerais pas grand chose. Et ne parle pas de valeurs, ça sous entend une hiérarchie.

      Supprimer
    2. Argument massue : le développement, c'est mal.
      Le train c'est beaucoup mieux.
      Le transfert serait une catastrophe pour y accéder
      Bénéfique pour l'environnement ? De qui se moque-t-on ? (ne serait-ce que l'hydrologie)
      Le développement durable : deux mots rigoureusement incompatibles
      Ce sera très cher (impôts locaux) pour rien, car cela coûtera au moins quatre fois plus cher que prévu dans un projet aux coûts minorés, et aux avantages chiffrés escomptés largement surdimensionnés (et encore, il peut y avoir des surprises)
      Nantes-Atlantique est parfaitement suffisant, grâce à des avions mieux remplis, mais pas plus d'avions (même pas besoin actuellement d'y faire des aménagements)
      L'aéronautique ? Une notion déjà presque obsolète, vive le train
      Intérêt général ? A part des charters en été, cet aéroport est pratiquement vide !
      Et qu'on arrête de ressortir le lac de Grandlieu. D'ailleurs, les avions, les canards y sont habitués. Et même (si, si) les Nantais !

      Supprimer
    3. Tiens ! Je ne reçois tes commentaires que maintenant (enfin, je veux dire, les mails pour la modération).

      Le transfert : la construction du train tram est belle et bien prévue.Y accéder pour qui ? Pour les Nantais, certes ! Mais pour les autres ? Avec le Pont de Cheviré bouché en permanence...

      Bénéfique pour l'environnement ? Ben oui. Vous n'avez qu'un argument, c'est hydrologie. Par contre, vous minimisez systématiquement les arguments inverses.

      Ce ne sera pas cher : c'est un concessionnaire privé qui assurera le gros des travaux. Les pouvoirs publics prennent en charge les routes d'accès, seulement plus une subvention avec un montant contenu dans le contrat avec le concessionnaire privé qui assumera les dérapages potentiels.

      La piste de Nantes Atlantique est suffisante. C'est tout; Pas les parkings, pas l'aérogare. Et tu oublies les avantages de le virer : la diminution des nuisance pour l'environnement, pour les gens, la possibilité de construire des logements et bureaux pour limiter l'étalement urbain de Nantes qui, lui, est une véritable catastrophe.

      Pratiquement vide ? Dans la prochaine heure, il y a huit vols programmés. L'aérogare va grouiller de monde. Un samedi midi. J'aimerais bien y faire un tour lundi matin entre 7 heures et 9 heures...

      Je suis aussi habitué à avoir en face de chez moi un autre immeuble mais je préférerais voir la verdure. Que Grandlieu soit une catastrophe écologique ne te dérange pas ? Que les voisins soient victimes du bruit non plus ?

      Enfin, comment peux-tu dire que l'aéronautique est obsolète alors que des investisseurs privés continuent à investir, pour des projets à très long terme. Airbus investit déjà sur les avions du futur.

      Le train, beaucoup mieux ? Comment veux-tu qu'un industriel de Loudéac puisse aller voir un client à Barcelone en train sans y consacrer trois jours plein. Il prend sa voiture à 7 heures du matin. Il va à NDDL. Il atterri à 11 heures. Il repart à 16 heures et est chez lui à 20 heures.

      Il n'y a qu'un truc sur lequel on est d'accord : le ridicule de l'expression "développement durable". Il faut me taper quand je l'utilise.

      Supprimer
  2. Pour ceux de la région de Nantes, un rappel.

    Le samedi 26 à 11 heures, le film est projeté au cinéma A&E Le Katorza, en présence du réalisateur.

    RépondreSupprimer
  3. Tu veux de nouveaux arguments ?
    Biodiversité de NDDL : celle ci n'existe que grâce au projet de l'aéroport.
    Ecologie : "on pourrait agrandir les pistes de l'aéroport actuel", euh... oui, mais et le lac de Grand Lieu alors ? on continue de déverser les merdes dedans ? alors qu'il est classé ?
    Argent : ah ! ça c'est un point qui m'amuse ! les terres ont été vendues, certaines il y a plus de 30 ans, laissant aux précédents propriétaires le droit de les utiliser. Si on annule, rendront ils l'argent perçu ?

    J'ai vécu presque 20 ans à NDDL, parti avant 1990, tout le monde connaissait ce projet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! On pourrait multiplier les arguments !

      Supprimer
  4. Bravo pour cet article auquel je souscris à 99 % !

    Le 1% restant n'est pas cité et concerne le bassin hydrologique local. Il faut de sérieuses compensations écologiques avant de lancer les travaux.

    Et ensuite: Go !

    RépondreSupprimer
  5. En plus, ce sera pratiquer d'y faire atterrir Leonarda et sa charmante famille, si jamais il lui prenait fantaisie de s'installer en Bretagne.

    (Plus sérieusement, je me demande comment vous faites pour vous intéresser à ce point à un aéroport.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non ! Qu'elle reste dans le Doubs

      Votre parenthèse :

      1. Je suis sidéré par le volet idéologique de l'opposition qui ne repose que sur du vent. Sans compter les élus locaux qui étaient pour puis sont devenus contre après l'arrivée d'Ayrault à Matignon.

      2. Je suis sidéré par ces querelles ringardes de braves gens qui se croient lutter contre l'armée dans le Larzac.

      3. Je suis sidéré par ces grands démocrates qui luttent contre des projets établis par des gens élus pour le faire.

      4. Surtout, j'ai bossé 3 ans à Vannes avec des déplacements dans toute la France presque toutes les semaines. Cet aéroport est nécessaire, réellement, pour le développement de la Bretagne.

      Supprimer
    2. euh... oui, mais là... il a débat : NDDL est en Bretagne ou pas ? :D

      Supprimer
    3. Tu rigoles mais cet aéroport est aussi emblématique de la réforme territoriale (j'aurais du répondre ça à Didier).

      Les structure traditionnelle (régions, départements, communes,...) ne suffisent pas à gérer ce genre de dossier.

      Supprimer
  6. L'écologie, c'est l'aménagement du territoire !
    À Lyon, on a les mêmes zozos (faux écolos NIMBY, alliés aux héritiers terriens ne souhaitant que faire monter le prix du M2) qui s'opposent au stade de l'OL et à la ligne SNCF Lyon-Turin / ferroutage !…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, Jean, j'ai un problème avec tes publications, ce soir... J'avais zappé ton commentaire. Tu as raisons. Ces andouilles n'ont rien compris à l'écologie et à l'environnement. Par exemple, NDDL permettra de récupérer de l'espace en ville pour construire des bureaux et des logements et permettra donc de limiter l'étalement urbain de l'agglomération nantaise...

      Supprimer
    2. M'enfin ! Il faut engueuler M. Gogole ! Woualàh !

      Supprimer
    3. Mais ce n'est plus Google.

      Supprimer
    4. Il n'y aura pas plus de constructions en fait
      Nantes est encerclée, et ne peut plus que grandir par le haut malheureusement (j'aime pas les grandes tours !)
      Les villes de l'agglomération grandissent, mais se retrouvent elles aussi limitées à leur périmètre.
      L'aéroport actuel voit les constructions se rapprocher, mais il y a le lac de Grand Lieu qui de toute façon bloquera les constructions aussi.

      La solution pour qu'il n'y ait pas de nouvel aéroport en fait, serait d'interdire l'agrandissement des villes, et toute expansion démographique...

      Supprimer
    5. Oui. L'étalement urbain est autrement plus préoccupant que les aéroports. La destruction de l'ancienne aérogare (seule la piste restera pour l'usine Airbus), des parkings, des ateliers, permettra de construire des bureaux et des logements sans étaler la ville, sans obliger les gens à avoir une voiture...

      Supprimer
  7. L'actualité économique montre que la Bretagne, et plus largement le Grand Ouest, ont besoin de cet aéroport. A lire absolument cet article :

    http://www.lesechos.fr/opinions/chroniques/0203073371544-la-bretagne-en-pointe-dans-la-degradation-francaise-619579.php

    On ne peut pas accepter plus longtemps que la Bretagne continue à se reposer sur ses lauriers qui datent des 30 glorieuses, et fasse un grand bon en arrière à cause de son éloignement géographique. Les secteurs qui ont fait sa force hier sont tous en crise aujourd'hui : automobile, agriculture, télécoms (je suis bien placé pour parler de ce dernier point). Et dans le même temps les PME bretonnes ont besoin de débouchés internationaux.

    Tiens, rien qu'à côté de chez moi il y a Astellia qui fait construire son nouveau siège. Le patron a justifié le choix de cet emplacement par sa proximité avec l'aéroport de Rennes qui lui offre une ouverture internationale vers le reste de l'Europe. Preuve que les aéroports sont des vecteurs d'activité économique.

    Ça c'est pour l'aspect économique. Quant à l'aspect écologique, il est anormal que pour sauvegarder quelques hectares de bocage préservés dans le seul but d'accomplir ce projet (les alentours ont subi l'agriculture productiviste comme le reste de la région), on continue à saloper un écosystème fragile et unique en Europe : le Lac de Grand Lieu. Le bocage de NDDL n'a rien qui justifie qu'on le préserve au détriment de Grand Lieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement évident que l'argumentation inverse devient grotesque. D'ailleurs, les opposants sont surtout présents dans Twitter où 140 caractères limitent l'argumentation.

      Supprimer
    2. Témoignage important du Fredo !

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.