14 octobre 2013

Popularité à l'amende !

Le nouveau baromètre machin de popularité est sorti. C'est rigolo, Manuel Valls est devant François Fillon et Jean-François Copé chez les sympathisants de l'UMP. Seraient-ils des quiches ?

Voilà le top 10 au général :
1. Manuel Valls : 56 % (opinions favorables, + 8 points)
2. Alain Juppé : 50 % (- 1)
3. Bertrand Delanoë : 47 % (+ 3)
4. Jack Lang : 45 % (stable) 
5. Christine Lagarde : 44 (- 1)
6. Rama Yade : 43 % (+ 3)
7. Jean-Louis Borloo : 42 % (- 3)
8. Nicolas Sarkozy : 40 % (- 2)
9. Arnaud Montebourg : 39 % (+ 3)
10. François Bayrou : 38 % (- 4)

Ce qu'il y a d'amusant, c'est de noter les progressions (ou régressions) de chacun. 

Ce qu'il y a d'intéressant, surtout, c'est de noter que deux ministres sont dans ce classement et gagnent en popularité (contrairement à leurs chefs...) alors qu'ils représentent a priori des tendances opposées au sein du PS... Montebourg et Valls. Et tous les deux représentent quelque chose de particulier. Un la sécurité, l'autre la défense de l'industrie française. 

À lire ici (si vous avez le temps) :

http://mobile.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/barometre-ipsos-le-point-valls-dope-par-les-roms-hollande-et-fillon-decrochent-14-10-2013-1743879_1897.php


Envoyé de mon iPhone

14 commentaires:

  1. Les deux 1ers sont de droite, merde!

    RépondreSupprimer
  2. En gros, vous croyez aux sondages qui vous arrangent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein ? Je crois à tous les sondages mais ils ne veulent rien dire.

      Supprimer
  3. Pour rejoindre Politeeks : pas un de gauche. A croire que la Gauche n'est plus française.

    RépondreSupprimer
  4. Il est possible que Valls gagne du fait qu'il ait osé avoir un discours que l'on entend assez peu, voire jamais, dans le camp socialiste. Qu'il ait bravé les codes dits gauchistes peut se révéler être une qualité aux yeux des sympathisants ump.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais qu'il représente à leurs yeux une espèce d'opposition interne.

      Supprimer
  5. Il me semble que, pour la droite, la priorité est de dézinguer Valls, de mettre en lumière ses enfumages, son laxisme complet, bien planqué derrière des effets de manches et des coups de menton.

    Valls et Taubira ? Comme aurait dit Coluche : y en a un qui coupe les oignons et l'autre qui pleure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en avait déjà parlé, je crois. L'UMP est à moitié coincée. Critiquer une idole...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.