27 octobre 2013

Prélèvement : recul du gouvernement

Cher Jean-Marc, Cher Pierre, Cher Bernard,

J'apprends ce matin que vous allez reculer sur la fiscalité des PEL et des PEA. Sur celle des PEA, c'est un grave erreur. Le contribuable benoît qui choisit d'avoir des actions et de gagner des sous en jouant avec mérite d'être taxé comme tous les Français qui gagnent de l'argent en en ayant. Ce n'est pas très grave. 

Vous faites une bête connerie : aucun citoyen s'intéresse à la fiscalité des Plan d'Epargne en Action à part ceux qui gagnent beaucoup de sous avec.

En reculant, vous faites une chose affreuse : vous donnez raison à Authueil suite à nos billet d'hier mais je ne vous en veux pas pour ça. Je vous en veux pour une énième reculade devant ceux qui ont du pognon parce qu'à ma connaissance, les classes moyennes et populaires n'ont pas de PEA sauf s'il leur a été vendu de force par un conseiller financier...

Pour les PEL, je suis plus partagé. Je n'ai pas les chiffres exacts : mais quel est la proportion de "vrais PEL", c'est-à-dire de ceux qui débouchent sur l'achat d'un logement ? Sur les milliers ou dizaines de milliers de logements qui sont achetés chaque année, combien le sont avec un PEL et quel est le montant moyens des avantages accordés par le PEL ? Ces avantages ont-ils été comparés à l'inflation immobilière due à la spéculation ?

Ne pensez-vous qu'il ne serait pas plus logique de rediriger l'argent de l'épargne vers les livrets A, donc faire une loi qui permette la mutation des PEL vers ces livrets ?

Tant qu'à poser des questions, ne serait-il pas intéressant de savoir à quel point ces livrets A contribuent contribuent à l'inflation immobilière ?

Et l'épargne salariale ? Autant il est logique que les salariés disposent d'un revenu complémentaire, même non soumis aux contributions sociales, dépendant du résultat de l'entreprise, pourquoi ce revenu serait-il nécessairement épargné ? Pourquoi cette obligation pour les entreprises, les salariés,... de souscrire à des produits financiers qui vont nécessairement enrichir avant tout les organismes qui les proposent, à savoir les banques ? Pourquoi les revenus de ces revenus ne seraient-ils pas imposables comme tous les autres revenus ?

Ne pensez-vous pas qu'avec cette reculade, vous donnez un double mauvais signal : 
1. Une reculade,
2. Il est normal d'avoir des revenus financiers qui ne soient pas fiscalisés ?

Dans l'attente d'une réponse objective, je vous prie d'agréer, chers camarades, l'expression de mes salutations distinguées et l'espoir d'un bon apéro dominical, même si j'ai l'impression d'avoir une heure de retard.

Grosses bises,
Nicolas

28 commentaires:

  1. toutafé
    cette reculade est du plus mauvais effet
    et va encorager des pigeonneaux, des dindonneaux et et des cachaleaux ....

    RépondreSupprimer
  2. Toujours parfaitement logique et clair.
    Ils vont te répondre qu'ils préfèrent appliquer une politique des petits pas, puisque les mesures qu'ils préconisent ne sont pas comprises.
    Bz

    RépondreSupprimer
  3. Pas de quoi fouetter un chat. Puisque le petit épargnant de mes fesses pleure, laissons-lui ses miettes sans les taxer pour autant. Espérons juste que ça le calmera et qu'il trouvera une occasion de dire merci le moment venu. Car c'est ça l'idée non ? Reculer pour paraître sympa. L'électeur est tellement con que ça avait marché avant ...alors pourquoi pas maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a du vrai dans ce que vous dites. Car la droite tape à bras raccourci sur ce gouvernement qui change d'avis mais que dit la vrauche qui s'était offusquée de cette spoliation des petits épargnants ?

      Supprimer
  4. Nicolas: n'oubliez pas de nous faire part de la réponse que vous recevrez sans doute dans la journée...
    (j'espère que ce ne sera pas quelque chose du genre "parce que nous avons choisi, après chaque décision, de reculer par principe").

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au fait: dans l'en-tête de votre lettre, il manquait un "Cher François", non?

      Supprimer
  5. On connaissait l'expression "plus royaliste que le roi", grâce à vous on va pouvoir en utiliser une nouvelle : plus "de gouvernement" que le gouvernement.

    Mais bon : comme ironiser serait facile, je vais m'en abstenir…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu...il me semble que te Tage suburbaines le gouvernement

      Supprimer
  6. Encore une reculade? Merde!
    (ok, je démissionne).

    RépondreSupprimer
  7. Tant qu'à poser des questions, ne serait-il pas intéressant de savoir à quel point ces livrets A contribuent à l'inflation immobilière ?
    Quoi ?????


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La totalité des dépôts de livrets A ne peut pas être utilisée pour des logements sociaux...pour manque de terrains.On ne va pas construire d'immenses barres de logements sociaux dans le Larzac.

      Supprimer
  8. Et voilà!

    "Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a assuré dimanche avoir "parfaitement entendu" et "parfaitement compris" le message exprimé par les manifestants bretons samedi contre l'écotaxe."

    À qui le tour?

    Tiens, je vais organiser une manif contre le stationnement payant, avec destruction des parcmètres, et toussa.

    RépondreSupprimer
  9. Le problème n'est pas de reculer mais d'avoir eu cette idée saugrenue pour les PEL que seuls les gens modestes "ouvrent" et alimentent pour se faire un petit pécule afin d'avoir un prêt bonifié. Ce ne sont pas des riches.

    RépondreSupprimer
  10. Bien. Je n'ai ni PEA ni PEL et je n'ai pas un rond mais je regrette ce énième recul de notre gouvernement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi "mais" ?

      Vous êtes comme tous les socialo-communistes, vous n'avez pas d'argent (en tous cas sur un PEA ou PEL) ET vous estimez normal que l'Etat crache sur le contrat qu'il a passé avec les épargnants.

      Non seulement vous n'avez pas d'argent mais en plus vous ne voulez pas que les autres en aient.

      C'est beau le socialisme....

      Supprimer
    2. Oui je le regrette même si j'avais de l'argent. Il fut un temps où j'avais des sous et je n'ai jamais pesté contre l'impôt ou la taxe.

      Supprimer
  11. En fait on a un gouvernement à la pointe de la technologie, ils font comme google ils sortent tous les projets en version Beta puis ils adaptent en fonction des retours.

    Ils devraient directement ouvrir un site participatif, avec un beau logo et tout et tout.

    RépondreSupprimer
  12. Ce qui est affolant c'est la double nullité sur chaque loi. Non contents de mal défendre leur truc en l'assumant, ils reculent au moindre pet de trouille. Lamentables;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Surtout que là, c'était défendable.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.