10 novembre 2013

Le Camion qui fume me fait tousser


Nous avons le droit depuis quelques semaines au Camion qui fume, place de La Comète, les jours de marché. 

Je résume le principe : des nigauds font la queue une demi-heure pour avoir un hamburger qu'ils attendent une autre demi-heure. 

Outre le fait qu'ils font une concurrence directe à mon bistro préféré en vendant des produits d'une gamme proche et qu'ils le font en payant des salariés au lance pierre pour travailler cinq heures par jour sans avoir les contraintes (les gens viennent au toilettes à la Comète en attendant leur bouffe) et que la bouffe ne ressemble à peu près rien si j'en crois ce que je vois des plats des gens qui mangent assis sur les bancs de la Nationale 7, je n'ai pas envie d'avoir un symbole de la mal bouffe près de chez moi. 

Des connards ne prennent même plus la peine de s'asseoir pour manger en famille le week-end ! Il reste quelques andouilles de gauche pour défendre l'interdiction du travail le dimanche. J'en suis. 

Le Kremlin-Bicêtre a une tradition de marché et de commerce le dimanche ce qui rend la vie de la commune bien agréable. Un camion qui fume vient tout gâcher. Le Kremlin-Bicêtre devient le symbole de la mal bouffe et d'une société française qui vire vers le n'importe quoi. 

C'est bien la peine d'avoir une mairie MRC si c'est pour être encore plus réac ! L'image de la ville prend une claque malgré des travaux qui l'ont rendue plaisante. C'est dommage. 

Dans trois ans, les bistros du quartier seront fermés concurrencés par des commerces ambulants. Comme des dizaines de couillons, je ferai la queue au camion qui fume. Je prendrai mon hamburger que je mangerai tout seul, chez moi. 

L'évolution de la société... Favorisée par une mairie de gauche qui vient chercher des commerces extérieurs à la ville. 

La fin de tout. 

14 commentaires:

  1. Pas sûr que le maire du KB ait le droit d'interdire cette vente de hamburgers dans sa ville, si ce commerce répond à toutes les dispositions légales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêter donc de raconter n'importe quoi. C'est lui qui l'a fait venir. Cela étant c'est une société privée qui gère ça et elle fait ce qu'elle veut.

      Supprimer
  2. Est-ce que le bahut est installé sur l'emprise du marché ? Si oui, il est possible que la mairie n'y sois pour rien. De plus en plus les municipalités se débarrassent des emmerdements de la gestion d'un marché, et croyez-moi c'est un vrai sac à emmerdes, en refilant la gestion à un délégataire. C'est un peu le même principe que pour écomouv, la ville perçoit chaque année une somme qui correspond à ce que lui rapporterait le marché si elle le gérait, le délégataire lui se chargeant du montage/démontage et du nettoyage est libre de faire raquer plus cher les commerçants. Généralement, ces entreprises font venir d'autres commerçants dits volants, dont votre camion peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien la mairie qui l'a fait venir en parfait accord avec la boîte qui gère le marché.

      Supprimer
  3. Vous en faites pas, c'est qu'une mode. Les gens en auront vite marre. Surtout quand il pleut...

    RépondreSupprimer
  4. Est-ce que le bar de la Comète ne pourrait pas faire un peu de vente à emporter ?

    Je connais bien le monde la restauration (j'ai eu mon propre bistro) et on ne peut pas dire que ce soit un milieu qui se remet beaucoup en question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Con comme toi, il fallait l'inventer

      Supprimer
    2. Je m'en doutais qu'une critique induite de la Comète vous ferait sortir de vos gonds.
      Tellement prévisible...

      Supprimer
  5. Aux Etats-Unis, ces camions ont fait fermer énormément de restaurants.

    RépondreSupprimer
  6. Ils mettent quoi dans leurs burgers au juste! Faire une heure de queue pour payer plus cher, je comprends pas que les gens s'y précipitent. Ils étaient souvent devant la BNF à Paris aussi.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.