19 novembre 2013

Le président qui mouille son maillot


Grâce à l'action de François Hollande et malgré une forte opposition, l'équipe de France est qualifiée ce soir pour la coupe du monde de football au Brésil face à des braves gens qui ne savent même pas maintenir une centrale nucléaire sans la faire péter. 

N'oublions pas que non seulement on va gagner la coupe du monde mais en plus la transition énergétique est en marche. 

Ce qui s'arrose. Si ce n'est pas déjà fait. 

Jean-François Copé aurait déjà convoqué la COCOE mais uniquement pour nous faire rigoler. 

65 commentaires:

  1. Bravo, vive Hollande, vive la France!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout cela était remarquablement prémédité: jouer comme des nuls au match aller pour faire croire aux Ukrainiens que c'était dans la poche, et les assommer au match retour; c'est la même technique que Hollande met en œuvre pendant les deux moitiés de son quinquennat pour être réélu en 2017.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. vous vous auto-censurez maintenant ?

      Supprimer
    4. Je supprime mes commentaires de deux mots avec une faute, en effet.

      Supprimer
  2. oh bien vu le complot j'y avais pas pensé lol

    RépondreSupprimer
  3. Parle pas mal des Ukrainiens, sinon, jeudi : Хороший веб ! Tu vas voir à la sortie !
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca date Nicolas. Je me demande si les Ukrainiens se sont abaissé à parler de la ligne Maginot de la défense tricolore à l'aller...

      Supprimer
  4. on n'a pas eu le temps de constater si les ukrainiennes étaient jolies, c'est dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est plus à démontrer. Pas besoin de visa, tu n'as qu'à trouver un vol low cost pour Odessa/Kiev/Lviv. Attention au risque de déprime en rentrant en France ;)

      Supprimer
    2. J'ai une ukrainienne à la maison : elle est trèèèèèèèèèèèèèèèès jolie ! Mais pas que ça : très intelligente et très gentille !

      Supprimer
  5. Tous les blaireaux qui s'amusaient à dire sur les "réseaux sociaux" qu'ils supporteraient l'Ukraine peuvent maintenant la fermer pour quelque temps. Enfin, je l'espère mais je pense qu'ils continueront à nuire. C'est ce que je trouve le plus réjouissant ce matin. Voir ces abrutis de journalistes retourner leur veste en deux secondes est également en tout point merveilleux.

    Pour info, j'avais prédit le résultat : Balmeyer peut en attester.

    Par ailleurs, j'ai trouvé les commentaires de Hollande plutôt bien sentis après le match, c'est rare, d'habitude, les commentaires d'hommes politiques après un match sont toujours proprement ridicules. Il y avait quelque chose de sincère dans ses propos. J'espère que son propre match retour sera de qualité. Il y a un détail amusant dans toute cette histoire : quand la gauche est au pouvoir, on gagne au foot. ça ne manque jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as oublié 92...

      J'avais aussi prédit le résultat (mais pas pour les mêmes raisons que toi, je suppose... Les miennes venant du fait que je n'aime pas spécialement le foot).

      Supprimer
    2. Oups. Je voulais dire 90.

      Supprimer
    3. Ben oui. La gauche était au pouvoir et la France n'a pas brillé en coupe du monde (comme en 94).

      Supprimer
    4. Oui, c'est vrai...
      En 93, lors de France - Bulgarie : Balladur était premier ministre... ça marche...

      Supprimer
  6. Je lis que l'UMP crie à la récupération. Purée, ces types sont amnésiques. Le cirque sarkozyste lors de la coupe du monde de rugby... La lettre de Guy Moquet lu au XV de France pour le résultat que l'on sait - un résultat dont je me foutais car je déteste le rugby, autant le jeu que l'hypocrisie qui règne autour de lui (les fameuses valeurs de l'Ovalie). Le rugby, cette nouvelle marotte des bourgeois.

    Si Sarkozy ne s'était fait foutre dehors, au retour de l'Ukraine, R. Bachelot aurait sans doute fait un discours, certains bleus auraient pleuré et finalement, l'Equipe de France aurait perdu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Oui, c'est vrai.

      Si le XV de France n'a été que finaliste de la coupe du monde il y a deux ans, et battu à plate couture par les blacks d'un seul point, c'est la faute à Sarko et aux bourgeois qui peuplent les gradins de l'Eden Park d'Aukland. La prochaine fois, les autorités françaises demanderont que seuls les moutons ( aussi nombreux que les habitants de Nouvelle-Zélande, parait-il ) soient autorisés à assister au match. Et si la France est championne, comme il serait légitime qu'elle soit, méchoui géant à la fin.

      Quant au jeu de rugby, je vous rejoins dans sa détestation. Il n'y a pas plus réactionnaire que 30 types qui courent après un ballon ovale après avoir chanté leur hymne national et qui en plus ne l'ouvrent pas sans cesse pour dire des sottises.

      En plus, un joueur de rugby après 80 minutes à transpirer, c'est abject et nauséabond.

      Une suggestion de progrès : l'abolition pure et simple du jeu de rugby, cet abominable creuset de droitiers à tendance fasciste.

      Amicalement vôtre.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Je ne suis pas d'accord, j'ai deux gamins rugbymen et je ne suis pas réac avec du poils dans les oreilles.

      Supprimer
    5. Ce sont les joueurs de rugby qui sont réactionnaires et bourgeois, pas leur parents.

      Quant au poils aux oreilles... je n'ai pas d'opinion à leur propos.

      Supprimer
    6. Comme il manie bien l'ironie, ce mamasc.

      Ah, les valeurs de l'ovalie, je pourrais en parler des heures. Cette vision décatie qui date d'un temps où le rugby n'était pas professionnel. Votre vision de la dernière coupe du monde de rugby est toute personnelle, j'eux plutôt l'impression d'un psychodrame retourné in extremis.

      Ah, l'hymne que l'on chante, les lobes d'oreille que l'on mordille, les mandales qui volent dans la gueule de l'autre, les troisièmes mi-temps glorieuses où l'on prétend s'être fait casser la gueule, ou s'être cogné contre une commode, ces gars qui sentent le saucisson basque, la coquine catalane, le cassoulet toulousain.

      Le football, ce sport pratiqué par des repris de justice dotés de chromosomes en double, en triple, qui puent les gaz d'échappement, les cages d'ascenseur parfumées à l'urine et le kebab.

      Que d'originalité. Tout cela est tellement que c'en est parfaitement politiquement correct. Quelle belle unanimité ! Montrer du doigt, voilà un sport que le français maîtrise bien. Les petits procureurs sont de sortie.

      Il y a peu, on disait beaucoup des valeurs du handball aussi, ce sport de valeureux, de gagnants, les experts, la France les aimait, ils étaient tellement mieux que nos footballeurs pétés de thune. C'était avant que l'on découvre que les gonzes pariaient sur leur propre défaite avant les matchs ou s'astiquaient le manche dans les parkings souterrains de supermarchés.

      Merci de m'avoir convaincu mamasc, je ne suis plus tout à fait le même depuis votre commentaire. Et ça m'évite d'aller au troquet en plus... Y a pas de petites économies pour les prolos.

      Supprimer
    7. Ah mince! Mes deux grands vont devenir réac!

      Supprimer
    8. Et non mamasc, ce ne sont pas les joueurs qui sont bourgeois mais bien ce nouveau public qui afflue depuis peu. Il y a 20 ans, le rugby tout le monde s'en foutait. C'était un truc de gens du sud-ouest (peu ou prou). Un truc de ploucs pour tout dire. Depuis peu, c'est la marotte des patriotes en goguette. Depuis que le stade français joue en rose. Ou que les joueurs posent à poil dans les douches...

      Vous connaissez mal le sport que vous aimez, comme il se pratique, l'argent qu'il brasse (et qui permet à des joueurs australiens ou néo-zélandais pétés de thune de venir faire des piges de 3 matchs en plein championnat pour repartir d'où ils viennent). A tel point que la France du rugby, épuisée de faire de la place à des stars venus d'ailleurs n'arrive même plus à former des joueurs de valeur au niveau national. C'est que les Kockott et les Wilkinson, et les Umaga, ça prend de la place... Vous voyez tout cela avec des yeux de chimène. Comme pas mal de gens qui s'intéressent au sport (ou le prétendent), vous n'y comprenez pas grand chose.

      Supprimer
    9. Si je manie l'ironie, vous me paraissez bien à l'aise avec l'imagination !

      Où avez-vous lu que j'ai même évoqué le foute-balle, fusse par allusion ?

      Ce que vous en dites, c'est vous qui le dites...

      Amicalement vôtre.

      Supprimer
    10. Quel hypocrite...

      "Quant au jeu de rugby, je vous rejoins dans sa détestation. Il n'y a pas plus réactionnaire que 30 types qui courent après un ballon ovale après avoir chanté leur hymne national et qui en plus ne l'ouvrent pas sans cesse pour dire des sottises."

      Rien sur les footballeurs ? Par exclusion ?

      Supprimer
    11. Plouc, hypocrite, procureur, amateur de rugby de la dernière heure...,je vous félicite pour votre finesse psychologique : tout mon portrait !

      Mais si je puis me permettre, vous êtes un peu injuste, car au fond je suis d'accord avec vous.

      Les étrangers, ça prend de la place et ça coûte cher.

      Amicalement vôtre

      Supprimer
    12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    13. Moi aussi je vous félicite. Votre capacité à ne fournir aucun argument sur quoi que ce soit est admirable. Comme la grande majorité des commentateurs réacs, vous êtes une sorte de chose molle qui sous-entend, ne dit jamais rien, avance masqué. Tout ça pour vous dire que je n'ai pas très envie de tailler le bout de gras avec vous.

      Par ailleurs, vous lisez très mal. Si tel avait été le cas, vous auriez compris que les amateurs de rugby de la dernière ne peuvent être également les ploucs de la première.

      Supprimer
    14. Je vous remercie.

      Je ne suis donc plus un amateur de la dernière heure, mais un plouc. Comme il se trouve que je suis également un bourgeois, cela remet un peu en cause votre raisonnement, non ? passons.

      Je ne sais pas si je lis mal, mais vous, vous avez quelques difficultés à comprendre le sens de l'ironie. Je vous informe qu'elle ne sert pas qu'à railler, mais qu'elle permet aussi de renvoyer à son interlocuteur l'image des défaillances de son propos. Ce que vous y contemplez ne semble pas vous convenir. Qu'y puis-je?

      Je crois comprendre que vous brûlez de savoir ce que je pense du foute-bolle. Et bien voici:

      1°/ je pense du foute-bolle de haut niveau ce que vous en avez vous même dit plus haut. Il est donc clairement méprisable. Les premiers responsables n'en sont pas les joueurs, mais ceux qui les ont mis là. Cela posé, chaque joueur est un adulte responsable de ses actes et de ses paroles. Sauf à être ravalé au rang d'un animal, ce qui serait intolérable, surtout par les temps qui courent.

      2°/je pense du foute-bolle "de terrain", c'est à dire de 95% des joueurs et encadrants, qu'il est parfaitement respectable. Je connais nombre de joueurs , devenus entraineurs, arbitres, présidents de clubs, etc... à titre bénévole et qui y consacrent leurs loisirs. Ils sont totalement intègres. Ce faisant, ils participent à occuper les jeunes qu'ils encadrent et éviter qu'ils ne se consacrent à des activités pendables.

      Enfin, je vous serait très reconnaissant de ne pas m'assimiler à l'actuel chef de l'Etat, sauf le respect que je lui dois.

      Amicalement vôtre.

      Supprimer
    15. Bon. Connard. Je t'ai demandé de ne pas squatter mon blog. Je pourrais ajouter que je n'aime pas qu'on agresse mes commentateurs. Tu fous le camp. Tu es viré. Je ne supporte pas que des abrutis cassent l'ambiance bon enfant qui règne ici.

      Je vais ajouter un détail : certains de mes commentateurs sont mes amis. Ils font ce qu'ils veulent ici. Je n'ai strictement rien à cirer des autres.

      Supprimer
    16. Oh, j'aurais pu lui répondre. Notamment que je comprends parfaitement l'ironie et qu'il faut un peu plus d'humour pour qu'elle soit autre chose que nulle et détestable. L'ironie, c'est bien souvent le réflexe des faibles.

      Dites les choses mon vieux - et clairement - au lieu de faire de l'ironie. Ce qui est ironique en quelque sorte, c'est que vous avez l'air d'imaginer avoir mis à jour certaines défaillances dans mon propos.

      J'énonce un propos général, le type se sent visé et me reproche de n'avoir fait de lui un portrait fidèle de lui (comme si cela avait été mon intention) alors que je ne sais même pas qui il est (m'en fiche), ni de loin, ni de près. Faut-il en conclure que :

      1 - vous vous pensez plus intelligent que vous ne l'êtes en réalité,
      2 - vous êtes un peu timbré

      ???

      La réalité mamasc, c'est que vous n'êtes pas outillé pour discuter avec moi.

      Supprimer
    17. Oui. Ben arrête de lui répondre alors que je viens de lui dire qu'il n'a plus le droit de parole ici.

      Supprimer
  7. Le prochain championnat du monde de pétanque aura lieu à Tahiti fin novembre 2014.
    Il faut prévenir notre président maintenant. Déjà, Tahiti, l'outremer, le symbole, tout ça, faut y aller, ce sera un déplacement fort.
    Faut le prévenir dès maintenant, surtout, pour qu'il ait le temps de se décider, quand il inaugurera la première partie d'honneur avec une boule O'But (vieille entreprise française leader du marché mondial de la boule de pétanque) et un cochonnet tricolore pour l'occasion, pour qu'il ait le temps de se décider donc (et Hollande, ce n'est un secret pour personne, a généralement un peu de mal à décider) si son premier coup sera tiré ou pointé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour tirer on aurait dû voter pour DSK.

      Supprimer
  8. Donc, l'Afrique aurait battu l'Ukraine, avec le renfort de deux ou trois coopérants français, c'est ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est tordante celle-là... Vous avez revendu votre humour à qui ?

      Supprimer
    2. Vil nazi ! Ce sont les descendants de nos amis Africains qui ont déjà libéré la France au moins deux ou trois fois.

      Supprimer
    3. Et qui ont bâti le château de Versailles, n'oubliez pas ! Sans parler de la conquête des Amériques, où quelques-uns sont apparemment restés…

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. Mon cher Dorham, tout laisse à penser que nous avons eu, vous et moi, le même acquéreur en gros…

      Supprimer
    6. Je lui ai revenu mon second degré pour 25 euros sans frais de port.

      Supprimer
  9. Mais il s'agit probablement d'un photomontage non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non. C'est une vieille photo.

      Supprimer
    2. Lien HS (sur mon iPhone).

      Supprimer
    3. je ne retrouve même plus l'image, c'était un truc dans ce style

      http://i-cms.journaldunet.com/image_cms/300/1238806-il-evite-les-conflits.jpg

      Supprimer
    4. Ah. Il n'empêche que le ton de la personne qui se demandait si c'était un photo montage est amusant. Comme si elle pensait que je croyais réellement que pépère avait joué le match

      Supprimer
  10. Tiens ! Un commentaire de Dohram a disparu. Je vais à la pêche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux commentaires avaient disparu. Honte sur moi. C'est réparé.

      Supprimer
  11. "face à des braves gens qui ne savent même pas maintenir une centrale nucléaire sans la faire péter. "

    Les communistes n'ont jamais réussi a faire marcher quoi que ce soit correctement.

    RépondreSupprimer
  12. Tiens, j'avais pas fait attention mais c'est un fils Sarkozy que Hollande s'apprête à tacler sur la photo ;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.