07 novembre 2013

Les opposants à NDDL

N'allez pas croire que je suis obnubilé par l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes mais ayant passé la journée à travailler comme une prostituée un peu cochonne, le seul contact que j'ai avec l'actualité est limité aux mails que je reçois pour les commentaires dans mon blog et aux tweets où je suis interpelé. Aussi bien, il y a une guerre mondiale qui a commencé aujourd'hui ou un président de la République française a dit une connerie, je ne suis au courant de rien. Si ! Tonnégrande m'a dit que Ségolène Royal allait remplacer Vincent Peillon au gouvernement. Se réfugier dans l'alcool ou dans les aéroports...

Néanmoins, n'ayant reçu aucune alerte du Figaro, je suppose qu'il ne s'est rien passé sans importance aujourd'hui. 

NDDL ! En fait, les opposants ont quelque chose de fascinant. Ce matin, je notais qu'ils étaient particulièrement organisés. Je suppose qu'ils ont une cellule de riposte, quelque part. Un type voit un de mes billet. Il envoie un mail à Roger, le chef. Roger dispatche : "Hé Marcel ! Tu peux répondre à Jégoun en utilisant l'argumentaire 58c. N'oublie pas de dire que tu ne connais pas le sujet et que tu te poses des questions objectivement, hein !".

Aujourd'hui, nouvelle stratégie. Il faut dénoncer le parisianisme des partisans d'un aéroport. Vous vous rendez compte, braves gens ! Ces gros cons de Parisiens qui croient connaître mieux que nous ce dont on a besoin. 

Je sais, il y a matière à rire mais n'en abusez pas. Ou alors immédiatement : les zantis font venir des militants d'un peu partout en France pour occuper la "ZAD". Éventuellement, ils sont invités à passer par le Larzac en pèlerinage. Je pense qu'il y a même des Parisiens qui manifestent, comme ses vieux descendant de Bretons qui habitent Montparnasse parce qu'ils sont Bretons. Mais ils dénoncent le parisianisme des partisans. 

Tout d'abord, je ne suis pas Parisien mais Kremlinois. Je passe sous Paris deux fois par jour mais les seules fois où je vais à Paris, c'est, justement à Montparnasse, pour aller en Bretagne. Oups ! En début du mois dernier, je suis passé par Paris pour aller à Lyon. 

Je ne suis pas parisien mais banlieusard. La nuance est importante. Je passe près de deux heures par jour dans les transports en commun. Rien de mieux pour vous rappeler que vous pourriez  faire le même job en province en évitant cet inconvénient. Le banlieusard est au moins autant à même de réfléchir aux problématiques d'aménagement du territoire qu'un provincial. 

Je ne suis pas parisien. Je n'habite pas Paris. Par contre, je suis breton. J'y suis né. Je suis kremlinois, banlieusard et breton. Le droit du sang, le droit du sol et le cul de la crémière. 

J'ai été interpellé dans Twitter par un type qui se fait appeler "les ailes de l'ouest" ou un truc comme ça. Interpelé, c'est une façon de parler. Il a oublié de me mentionner dans le tweet. Courageux mais pas téméraire. Pas grave. On m'a signalé ce tweet et j'ai pu traiter ce type de connard, comme il se doit. 

"Les ailes de l'ouest" ! @ailesouest je crois. J'aurais du noter. Mais s'il fallait que je note tous les types que j'insulte. @ailesouest. Ça fait classe, non ? J'imagine le type heureux d'avoir trouvé un joli pseudo. Ça fait fait classe pour un militant ! Et ça permet de rester anonyme au cas où. On peut proférer des dictats sans craindre les baffes en retour. 

Je pourrais lui demander son CV pour savoir s'il est plus qualifié que moi pour parler de la Bretagne mais j'ai la flemme. Ce que j'ai vu, c'est qu'il a environ 600 followers. Ce n'est pas assez pour un tweetclash qui tienne la route. Je laisse tomber. 

Toujours est-il que c'est le premier à me traiter de parisianiste.

Encore un peu et il va prétendre que Jean-Marc Ayrault ne connait pas Nantes. Ou que je n'ai pas fait une partie de mes études là-bas. Ou que je n'ai jamais bossé dans la zone d'influence de NDDL. Ou que je ne suis pas un blogueur bassinant ses lecteurs avec un aéroport, l'aménagement du territoire, la réforme territoriale, l'évolution de la sociologie électorale supposée des régions délaissées par le développement économique Parisien.

On commence quand à parler d'environnement et de développement économique du Grand Ouest, de lutte contre le chômage,... ?

Il faudrait que Roger reçoit ses fiches. 

18 commentaires:

  1. @Ailesouest c'est un compte mis en place par un regroupement d'élus (PS pour l'essentiel) qui est - justement - destiné à défendre le projet d'aéroport.

    Total fail, donc. De part et d'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour ça qu'il me traite de parisianiste.

      Supprimer
    2. "De part et d'autre"

      "Fail"

      Vous vous tirez dans les pattes au PS ? Oh. Wait.

      Désolé. Tout est normal, en fait. Continuez.

      Supprimer
  2. En fait "Les ailes pour l'ouest" est un truc pro-NDDL, mais je pense qu'il s'est très mal exprimé...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, il y a une multitude de comptes parodiques anti NDDL, mais @ailespourlouest est bien "association citoyenne pour le transfert de l'aéroport de Nantes atlantique et le développement du grand ouest."
    Mais la thèse de la cellule qui veut faire croire au nombre quand ils sont 3 est juste et la technique du troll est revendiquée.

    RépondreSupprimer
  4. En fait, c'est simple : Notre Dame des Landes étant un projet d'Ayrault et Ayrault étant un borné (voir la catastrophique politique du gouvernement), c'est donc un projet stupide

    RépondreSupprimer
  5. Oui, il y a méprise... ça arrive. "des ailes pour l'ouest" se réjouissait au contraire de voir un "parisien" (ou un habitant de la RP ^^) qui n'avait pas cédé à la mode bobo de regarder de loin et de haut ce qui se passe à Nantes. En proférant cette "évidence": "Mais ils ont déjà un petit aéroport de province, ça doit bien leur suffire quand mêêêêême".

    Voilà, l'ambiance est chaude et manque de finesse souvent :-)

    (mais il me semble que le "connard" vous l'aviez plutôt adressé à @phemis (https://twitter.com/jegoun/status/398510205002321920) )

    RépondreSupprimer

  6. http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203110971541-une-etude-officielle-relance-le-debat-sur-le-projet-notre-dame-des-landes-626580.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Le connard anonyme fier de diffuser une information qu'il croit originale mais qui était en lien dans mon billet de ce matin.

      Les gars, vous vous enfoncez...

      Supprimer
  7. Le Larzac... pour mémoire, parmi les paysans qui défendent la terre de NDDL, il y en a qui étaient allés au Larzac soutenir les paysans de là-bas, comme mon ami Dominique Loquais.

    Quant aux "Ailes pour l'ouest", il y a effectivement une association de ce nom, et qui n'a peut-être aucun rapport avec le compte twitter.

    RépondreSupprimer
  8. "Comme une prostituée un peu cochonne", ça s'peut pas. Les féministes -qui ont toujours raison- te disent que les prostituées sont toutes exploitées et toutes sur le trottoir à l'insu de leur plein gré.
    Donc non, tu exagères. Dis dans ce cas que tu n'as rien foutu de la journée, que tu t'es fait maltraiter mais que tu as encaissé l'argent, dont tu as donné une part à ton proxo pour qu'il construise NDDL ou mette des portiques en Bretagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On met des portiques en bout de piste ? .... Rrhôôôô....

      Supprimer
  9. Tiens je ne mets plus que rarement des commentaires, car le blogueur est irascible et vous traite de nom d'oiseaux...
    Mais là c'est pour le fun...
    Hier je présentais le circuit de l'A 400M sur son aire de point fixe sur une base aérienne dont je tairai le nom, et j'expliquais aux militaires de l'Armée de l'Air que le bord d'aile devait passer à 7,50 m minimum du merlon.
    Je n'ai pas compris pourquoi "bord d'aile" faisait sourire certains.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.