06 novembre 2013

Notre-Dame-des-Landes moins cher que les adaptations de Nantes Atlantique

"Dans son étude rendue publique ce mercredi par la préfecture de Loire-Atlantique, la DGAC estime que pour adapter l'actuel aéroport de Nantes Atlantique, situé au sud-ouest de la ville, à une progression attendue du trafic à 5 puis 9 millions de passagers, les travaux envisagés coûteraient 685 millions d'euros. Il faudrait y ajouter 140 millions de travaux préparatoires et de perte  d'exploitation, soit un total de 825 millions d'euros."

C'est ballot et c'est à lire ici.

42 commentaires:

  1. "Ces chiffres sont trafiqués".
    Un opposant à NDDL
    Plus sérieusement, cet aéroport est nécessaire et celui de Nantes Atlantique ne pouvait être restauré dans des conditions optimums, les impacts sur l'environnement auraient été plus désastreux qu'ils ne sont déjà à NDDL.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, encore un plan B qui s'envole, ça commence à faire beaucoup.

    RépondreSupprimer
  3. Parlons chiffres... NDDL, y compris les moyens d'accès, c'est aux alentours de deux milliards et demie qu'il faut compter, et encore, s'il n'y a pas de mauvaise surprise.

    C'est bien pourquoi se contenter d'améliorer l'aérogare (qui a été volontairement agrandie avec des matériaux légers) serait suffisant pour des années. On est loin de plus de deux milliards ! Les partisans du transfert ne manquent pas d'air.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui ne manque pas d'air ! Où as tu été chercher ces 2 milliards et demis ?

      Supprimer
    2. Le cabinet conseil CE Delft. Je n'invente rien.

      Supprimer
    3. Mais je crains que tu ne dises que ce sont des charlots..... un cabinet international !

      Supprimer
    4. Ah ! Le cabinet que vous avez payé pour dire ça.

      Supprimer
    5. Ah ! Je ne l'ai pas dit mais ça revient au même. Quand ça t'arrange tu défends les machins internationaux. Bravo... Cela étant j'ai été consultant pendant 22 ans dans des cabinets français puis européens. J'ai toujours rendu des rapports en fonction des intérêts du client.

      Supprimer
  4. Sur cette histoire de coût, je serais plutôt d'accord avec M. Bab. D'autant que cet aéroport, comme toutes les grandes réalisations de ce type, va évidemment exploser son budget initial dans les grandes largeurs.

    Mais bon. De toute façon, il n'est pas près de voir le jour, vous avez encore le temps de vous engueuler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier, c'est Une société privée qui va payer l'aéroport. Ne rentrez pas dans les mensonges d'affreux opposants. L'Etat n'a à sa charge que la construction des routes d'accès.

      Supprimer
  5. Je suis allé vérifier les chiffres. NDDL est estimé à 556 millions (hé ho ! Ce ne sont qu'une aérogare et deux bandes de bitume de trois kilomètres). On peut raisonnablement penser que le coût pourrait être de 900 millions dont plus de la moitié de l'augmentation prise en charge par Vinci. Je vais néanmoins monter à 1,1 milliards pour faire plaisir à Bab mais lui il arrive à plus du double. Près de cinq fous l'estimation initiale. 2,5 milliards... Le TGV Le Mans Paris est évalué à 3,5. 150 kilomètres de ligne de train... C'est autre chose que 6 ou 7 km de piste, sans grosse infrastructure (ponts,...), une aérogare et une vingtaine de kilomètres de routes d'accès.

    Sans compter le coût de la fermeture de Nantes Atlantiques pendant les travaux. Voilà Bab qui nous sort un denier argument : des trucs leŕgzrs de construction.

    RépondreSupprimer
  6. Ce qui me surprend c'est que tout est basé sur des prévisions de trafic, 5 millions voire 9 millions de passagers,.... Faisons un peu d'histoire, il faut savoir que les prévisions passées se sont toutes avérées fausses : les prévisions de la CCi en 1966 prévoient 6 miilions de passagers à Nantes en 2000, soit le double de ce qu'il y a eu en 2010... D'autre part ce qui compte n'est pas le nombre de passagers mais le nombre de vols qui est de 45 000 par an, chiffre assez stable puisque l'emport des avions est en progrès.
    De plus pour justifier de la construction d'un nouvel aéroport on fait en sorte de développer les vols low cost qui sont exempts en partie ou totalement de taxe d'aéroports, on est dans un Etat si peu endetté...

    De plus le partenariat public privé c'est l'exemple d'Ecomouv et de l'écotaxe, l'Etat s'endette et les profits pour les actionnaires, qui ne prennent pas de risques avec des contrats qui garantissent un minimum de revenus, s'envolent. vive la démocratie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête ta propagande débile. C'est bien le nombre de passagers qui compte. En outre, ce n'est pas l'Etat qui paye mais Vinci. Ce n'est pas le même type de PPP.

      Supprimer
  7. Je ne poste jamais de commentaires, mais pour une fois que ça touche l'aviation, je me lance.

    9 millions de passagers pour Nantes, ça me semble énorme quand Lyon, Marseille et Toulouse n'en accueille pas 9 encore (8,5, 8,5 et 7,5 respectivement). Nantes n'en est qu'à 3,6 millions. Et même avec une croissance importante, 9 millions me paraît inaccessible quand Toulouse table sur 8,5M à long terme (c'est plus de deux fois plus grand quand l'agglomération nantaise quand même et c'est le seul aéroport international dans les environs, à moins de 2 heures de route).
    Et puis, avec une seule piste, on peut accueillir beaucoup de monde ... Londres Gatwick fait voyager 34 millions de passagers avec une seule piste.
    Donc, je ne comprends pas la nécessité de vouloir faire une nouvelle piste. Et puis, pourquoi fermer Nantes pendant les travaux??? Toulouse dispose de 2 pistes (une aéroport, une Airbus). Ils ont refait la piste pour l'aéroport et ont donc utilisé la piste Airbus pour les avions se dirigeant vers l'aérogare. Pourquoi fermer un aéroport pendant la construction d'une autre piste??? Mais encore une fois, pourquoi une seconde piste?

    Il faut aussi ne pas oublier qu'avec une liaison TGV entre Nantes et Paris (la majorité des vols pour l'ouest de la France), les compagnies baisseront leurs liaisons vers la capitale, comme cela a été fait à Lyon. A Strasbourg, le trafic a baissé quasiment de moitié grâce (à cause?) du TGV (zéro liaison désormais entre Strasbourg Entzheim et Paris Charles de Gaulle). Pour moins de 500km, le TGV est toujours gagnant. Ne subsisteront finalement ce qu'on appelle les "feeders" (c'est à dire les avions à destination de Francfort, Londres ou Amsterdam pour remplir les longs-courriers), des vols charters (pour aller à Djerba ou en Crète) et les vols low-cost.
    A noter aussi qu'à Lyon, les "experts" tablaient en 2007 sur un trafic de 10 millions de passagers en 2012 ... et comme indiqué si-dessus, le trafic réel a été de 8,5M.
    A Toulouse, le nouveau Hall a coûté en 2010 une centaine de millions d'euros.

    Enfin, NDDL pourra accueillir des A380 ... c'est bien mal connaître le marché. Ce n'est pas des A380 que l'aéroport accueillera, mais des avions de type A330 et/ou 787 pour les plus gros. Les compagnies ayant commandé des A380 ne les destinent pas aux aéroports dits secondaires, mais les gardent pour Londres, Francfort, Munich, Paris, New York, Singapore ... les très grands aéroports susceptibles de remplir 500 personnes d'un coup.
    Aucun aéroport de province n'accueille et n'accueillera l'A380. Un non-sens donc à mon avis pour Nantes.
    Toulouse accueille l'A380 ... mais c'est pas nécessité, c'est là qu'il est construit.
    Et puis, l'A380 n'est même pas un problème. Il est bien plus léger par roue que d'autres gros porteurs et ne nécessite pas d'infrastructure particulière. Il a été fait pour fonctionner dans des aéroports existants avec des installations existantes.

    Je ne suis pas fondamentalement opposé à un nouvel aéroport pour le Grand Ouest, mais je me questionne vraiment sur son utilité. Il existe en Asie de nombreux aéroports régionaux qui avaient vu trop grand et ont vite déchanté ; parce que si l'aéroport n'est pas utilisé de façon optimale, à son régime de croisière, tout tombe en ruine très vite.

    Je vais arrêter là ... la question finale que je pose est simple : Pourquoi un nouvel aéroport?

    David B. - Aeroweb-fr.net

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu récites tellement ta leçon à merveille que ça en est à plier de rire. Cela étant pourquoi tu parles d'A380 ? On s'en fout. Pourquoi tu parles de 500km ? Tu fixes de nouvelles règles, de nouveaux objectifs ? En plus, c'est vraiment un très mauvais argument. Pendant des années, j'allais au moins une fois par semaine de Paris à Brest pour bosser. En train, même quand la ligne aura été refaire, ce ne sera pas possible.

      Les arguments de trous du cul appris par cœur, je m'en fous.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas appris par cœur. J'ai tout cherché moi-même, sur des sites spécialisés dans l'aéronautique ou dans des organismes publics officiels. Je ne récite juste pas la leçon du gouvernement que tu t'évertues à reprendre sans aucun esprit critique. Je n'étais pas contre au début, et étais même contre les manifestations contre NDDL. Mais en faisant quelques recherches de chiffres, on s'aperçoit que NDDL n'a pas de réel avantage par rapport à Nantes Atlantique.
      Un des arguments de l'aéroport NDDL est de pouvoir accueillir des gros voire des très gros porteurs. Aucun aéroport de province à part Nice et Lyon dans une moindre mesure n'accueille de gros porteur. L'A380 fait partie des documents de 2007 ... je le ressors donc.
      Pour les 500km, c'est la limite à partir de laquelle les compagnies aériennes considèrent qu'elles vont perdre par rapport au train. Même ATR qui se spécialise dans des segments très courts prend 500nm (800km comme base de vol).
      Enfin, pour Paris-Brest, tu ne pourras pas le faire de NDDL non plus, vu qu'il n'y aura pas de liaison non plus, comme c'est le cas avec Strasbourg. Et de Brest à NDDL, il y a près de 300km! Ce n'est pas non plus la porte à côté!

      Après, je comprends ta position. Tu as pris position en faveur de NDDL ; ce serait dur pour toi de garder ta crédibilité si tu devais retourner ta veste.
      Par contre, les insultes, c'est parce que tu es à court d'arguments? Parce qu'à part invectiver les participants, je ne vois pas de vrai débat constructif ...

      Supprimer
    3. Tu es décidément un con fini. Tu m'accuses de ne pas vouloir retourner ma veste et tu m'accuses d'être à court d'argument. Ce qui ne t'empêche pas de raconter n'importe quoi. Faire Paris Brest de NDDL ? Tu te rends compte de ce que tu dis ? Et tu me parles d'a380 alors que tout le monde s'en fout.

      Tu es le type même de cônard sans argument (le gars, il a fait des recherches dans Google).

      Remarque, tu alignes des phrases. C'est bien.

      Supprimer
    4. Trou du cul, con, cônard, connard sur Twitter ... Charmant ici. Faudra que je revienne. Et je n'ai pas fait de recherches "Google". Je travaille dans l'aéro.
      Tu parlais de Brest-Paris ; ne comprenant pas ce que ça venait faire dans le débat, je me suis dit que tu voulais le lier à NDDL.
      Tu TE fous de l'A380, mais permettre à des gros porteurs de venir à Nantes est un des arguments en faveur de NDDL.
      C'est mon dernier post ici. Tu peux y répondre si tu as un quelconque argument. Si tu fais un blog politique pour insulter les gens dans le but d'éviter de répondre aux vraies questions, libre à toi. Amuse toi bien.
      Le pire c'est que tu vas être sur d'avoir raison. Après le président et le premier ministre, il fallait bien UN blogueur de gauche en faveur de NDDL. On l'a trouvé.

      Supprimer
    5. On l'a trouvé ? J'ai fait plus de quinze billets en un an. Je connais bien mieux le dossier que toi, pauvre type. Tu n'es réellement qu'un énième trou du cul militant faisant semblant d'être au dessus du lot. Tu es profondément ridicule. Il est évident que tu as appris tes arguments voire que tu es le connard de permanence pour contrer les blogs favorables à NDDL.

      Supprimer
    6. Putain, mais c'est pire que ce que pensais. Tu crois qu'habitant Toulouse, j'avais rien d'autre à branler que de "contrer le blogs favorables à NDDL" ? C'est un truc qui m'est très lointain mais qui m'interpelle depuis quelques jours. Je n'ai pas "fait plus de quinze billets en un an" sur le sujet, mais connaissant le monde aéronautique sûrement beaucoup mieux que toi, j'ai sûrement autant de connaissance sur le dossier que toi.
      On fine, je me demande quel intérêt personnel tu peux trouver à NDDL pour le défendre avec une telle agressivité ...
      Et nous ne sommes pas tous comme toi. Je n'ai pas "appris" mes arguments. Je les ai construits.
      Bonne nuit et fais moi penser à me désabonner de ton fil sur News Republic ...

      Supprimer
    7. Tu es vraiment un pauvre con. Tu me dis que tu habites Toulouse et que tu t'en fous et tu me demandes mes intérêts personnels. Je n'ai aucun intérêt personnel, abruti. Je n'habite pas dans le quartier mais à 8 kilomètres d'Orly. Si tu te fous ne NDDL, pourquoi m'as tu balancé des tartines ? Tu n'es qu'un militant ras du front mais tu nies militer. Tu es un con. Vas chier. Tu te désabonnes si tu veux. Qu'est-ce que tu crois que je puisse en avoir à cirer ?

      Supprimer
    8. David,

      Ne vous en faites pas pour les accès d'humeur de Nicolas, c'est sa marque de fabrique. Une fois qu'on y est habitué on comprend que c'est sa manière de dire qu'il aime bien les gens ;-)

      Pour en revenir à vos arguments il y a quand même certains points qui méritent d'être précisés :

      1) l'agglomération nantaise est un peu moins peuplée que celle de Toulouse, mais pas dans les proportions que vous évoquez (800 000 pour 1,2 Millions). Par ailleurs elle est associée à celle de St Nazaire, 150 000 habitants, et celle de Rennes (à une encablure de NDDL), 750 000 habitants.

      2) la piste unique de l'aéroport actuel de Nantes est mal orientée, obligeant tous les avions qui y atterrissent à survoler le centre de la ville à une hauteur très basse, en bifurquant même pour éviter la Tour Bretagne. La création d'une seconde piste n'est pas seulement liée à l'augmentation de la fréquentation mais à cette particularité qui dérange quand même 60 000 personnes quotidiennement.

      3) Vous oubliez dans votre raisonnement technique que ce sont souvent les grandes décisions politiques qui font (ou défont) l'avenir d'une région, d'un pays. NDDL n'a pas seulement vocation à remplacer le petit aéroport de Bouguenais mais à devenir le grand aéroport de l'Ouest. Certes c'est aussi un pari. Tout comme l'A380 en était un et a connu de nombreux sceptiques au tout départ, voire même des opposants. Vous êtes bien placé pour le savoir.

      À l'inverse de vous j'étais totalement opposé à ce projet au début où j'habitais Nantes, puis je me suis convaincu peu à peu en raison des trois points évoqués plus haut. Aujourd'hui j'ai quitté cette région mais je continue à penser que c'est un bon projet, surtout à une époque où l'on parle de toujours plus de décentralisation ! Ce serait franchement regrettable qu'il ne se fasse pas.

      Et puis, il y a une dernière raison pour laquelle j'aimerais bien que ce projet voit le jour, c'est le ridicule dans lequel la gauche s'enfonce un peu plus chaque jour en continuant à se quereller sur ce sujet. J'ai lu récemment les propos d'un mec de droite, que je résume ici : Qu'est-ce que je me marre. NDDL c'est la gauche prof d'allemand contre la gauche intermittent du spectacle ! Au moins, pendant que vous vous chamaillez entre vous, vous ne dépensez pas mon pognon. Continuez comme ça.

      Alors. On continue comme ça ?

      Supprimer
    9. Ce n'est pas un accès d'humeur. Je gère les connards comme je veux.

      Supprimer
  8. C'est pourtant vrai, que l'aéroport n'est valable que pour des distances de 500 Km... Pour aller de Nantes à Marseille, est-ce que je prends l'avion? Bien entendu, non. Et cela fait plus de 500 Km.

    Je rappelle (juste pour rire) ce que m'avait dit un pilote : pour l'A380 il peut atterrir à NDDL, avec des réservoirs déjà bien allégés. En revanche, le plein refait, il ne peut plus redécoller. C'est bête, non ?

    Et j'ajoute : les pistes, ce ne sont pas de simples bandes de bitume, quand on sait à quelle profondeur est "le dur" à cet endroit-là que je connais bien. Il faudra du béton renforcé, avec des piliers de soutènement allant jusqu'au roc (qu'on estime à 80m). Sinon, les pistes seront très vite inutilisables. Autant dire que le tarif n'est pas le même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se fout de l'a380 et un type qui a besoin d'aller à Marseille pour le boulot ne prend pas le train. Le roc à 80 m ?

      Supprimer
  9. S'il fallait connaître quelque chose en politique pour en parler, ça limiterait l'intérêt de la démocratie et la recette des bistros.
    Comme je n'y connais rien, je peux donc en parler.
    Je suis mort de rire quand je lis vos arguments techniques pour ou contre.
    Notre Dame des Landes (quel nom à la con pour un aéroport, c'est à cause de l'Assomption?) c'est pas technique, c'est politique.
    D'abord pour Ayrault quand il était maire de Nantes, parce que les nantais en ont marre de voir passer des avions au-dessus de leur tête, et pour récolter des électeurs, il leur a dit qu'il fallait un aéroport plus loin, et tous les nantais ont applaudi. En plus çà emmerdait son copain Edmond Hervé, qui voulait le sien à Rennes.
    Ensuite pour les opposants, les durs, ceux qui occupent et manifestent: ils se foutent complètement du nombre de passagers, de l'A380, des paysans du coin, des petites fleurs écrasées. Ils veulent seulement emmerder Ayrault et le gouvernement et ont fait de NDDL ce qui s'appelle un "piège à cons" (et je cite ma référence: Audiard, Bernard Blier, Le grand blond). Ils auraient pu s'en dispenser, parce que Ayrault et le gouvernement, des pièges à cons, ils se les mettent tout seul
    et le communiqué de la DGAC qqui tombe maintenant, je me demande si c'est pas aussi politique (non tu déconnes Bob, ils sont pas futés à ce point) pour détourner l'attention des autres pièges à cons: taxe sur les assurances vie, Leonarda, Ecotaxe (je m'arrête là, ce serait trop long).
    Quant à Nantes Atlantique, j'ai aussi un argument technique: en tant qu'usager, c'est l'un des plus mal foutus de France, et sur ce point, il y a une sacrée concurrence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le projet date d'avant Ayrault. Et si tu crois que les notes techniques vont détourner. L'attention...

      Supprimer
    2. Non mais çà relance la polémique et le buzz médiatique: tu en fais même un article, qui reçoit des commentaires plus long que ton post

      Supprimer
  10. cette étude est quand même un peu discutable http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203110971541-une-etude-officielle-relance-le-debat-sur-le-projet-notre-dame-des-landes-626580.php

    on ne sent pas trop que les gars ont chargés la mule pour arriver vaille que vaille au "bon" chiffrage :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rédacteur de l'article aussi a chargé la mule. Le sujet est sans fin. Tiens ! Il faut déduire du prix de NDDL la vente des terrains libérés à l'ancien. En outre les anti qui chargent NDDL compte dans le prix du projet des trucs qui n'ont rien à voir comme la ligne grande vitesse Nantes Rennes. C'est comme ça qu'ils arrivent à des milliards !

      Supprimer
  11. Au début, je n'avais pas d'idée arrêtée sur le projet d'aéroport, j'étais plutôt vaguement pour au nom de la sécurité. Et puis j'ai constaté que parmi les arguments en faveur de NDDL, plusieurs étaient spécieux, voire mensongers. Et je ne parle même pas des arguments techniques, qui ne sont pas dans mes compétences. Exemple entre vingt : raisonner sur les avantages de la fermeture de Nantes Atlantique relèvent carrément du foutage de gueule puisqu'on gardera Nantes Atlantique pour garder Airbus (et Airbus a sûrement obtenu des garanties, sans quoi il serait déjà en train de préparer son installation ailleurs). Autre exemple : dire "l'aéroport ne coûtera rien puisque Vinci paiera" est absurde. Vinci n'est pas un mécène. Ce sont les passagers qui paieront via une augmentation des frais d'aéroport. Ce qui au passage devrait pousser les low-cost à s'installer ailleurs, car une fois qu'on n'aura plus besoin d'elles pour gonfler le trafic, on leur fera payer le vrai coût des services. Etc., etc. Donc je me dis : il y a un loup quelque part dans ce dossier. Tant qu'on ne l'aura pas débusqué, inutile de se précipiter pour construire un nouvel aéroport, le projet date de plus de quarante ans, on n'en est pas à deux ou trois ans près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais pas semblant de ne pas connaître le dossier, tu fais partie des équipes de lutte contre sinon tu n'interviendrais pas ici. Votre manège se voit.

      Pour Airbus, la piste sera maintenue, pas l'aérogare, les parkings,...

      Vos arguments sont tellement éculés...

      Supprimer
    2. L'aéroport n'est pas un acte de foi, il n'y a pas d'un côté les gentils pour et de l'autre les méchants contre ! Il y a aussi des gens qui se posent des questions, qui n'obtiennent pas de réponses satisfaisantes et qui se disent : dans le doute, abstenons-nous, au moins pour le moment. Et mes arguments sont peut-être "éculés", c'est-à-dire pas neufs, mais ils sont toujours valables. Et je comprends que ça vous embête.

      Supprimer
    3. Mouarf ! Ils ne m'embetent pas mais ils ont déjà été étudiés. On tourne en rond. Et vous perdez du temps à accumuler des arguments mensongers au lieu de vous poser les bonnes questions.

      Pour le reste, il y a effectivement différents types de gens dont ceux qui feignent l'innocence, discrètement, puis balance des réquisitoires contre l'aéroport. Ils sont risibles. Surtout quand ils disent ne pas connaitre le dossier mais pensent gêner les autres avec leurs questions.

      Supprimer
  12. Arguments étudiés peut-être, mais toujours sans vraie réponse ! Ca me rappelle le gag du Sâr Rabindranath Duval : "Bravo ! Il PEUT le dire ! Question suivante ?" Et il est évident qu'on ne peut pas dire officiellement aujourd'hui : "Oui, on gardera Nantes Atlantique pour Airbus", car du coup Notre-Dame-des-Landes ne serait plus un transfert et serait donc en contradiction avec le Grenelle de l'environnement. Ce genre de chose est incontournable ! L'argument n'est pas neuf, mais la manière dont les partisans de l'aéroport évacuent le débat me fait penser que, en effet, ils ont des choses à cacher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quels arguments ? Qui a parlé de fermer les pistes de NA ? Il n'y aura plus de vols commerciaux. Pourquoi tu me parles du Grenelle ? C'est un truc de la droite et le projet d'aéroport existait bien avant.

      Supprimer
  13. Ah ! pardon, oui, j'oubliais que tu ne juges pas nécessaire de connaître les choses pour en parler. Alors voilà : la loi du 3 août 2009, dite "Grenelle I" (pas spécialement de droite puisque votée à la quasi-unanimité) prévoit en son article 12 que "la création de nouveaux aéroports sera limitée aux cas de déplacement de trafic pour des raisons environnementales". Comme l'assure le ministère des Transports, "Premier aéroport réalisé dans le cadre du Grenelle de l’environnement, l’aéroport du Grand Ouest n’est pas un nouvel aéroport, mais un transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique pour des raisons environnementales et de sécurité" (http://www.developpement-durable.gouv.fr/Une-convention-d-engagements.html). C'est pourquoi Nantes Atlantique devait initialement être supprimé -- et les premiers états du projets prévoyaient l'urbanisation de ses terrains. Mais si l'on ne ferme pas Nantes Atlantique, l'AGO n'est plus un transfert, c'est une création hors-la-loi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Argumentation de peine à jouir. Cela étant, il vaut mieux reconnaître ses incompétences que d'étaler celles qu'on n'a pas. Mais revenons à mon propos initial : c'est une argumentation de peine à jouir. Il restera trois vols par semaine. Il s'agit bien d'un transfert. Mais s'il ne te reste plus qu'à jouer sur les mots.

      Supprimer
  14. Eh ! oui, des fois, quand on est coincé, il ne reste plus que les insultes pour s'en sortir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelles insultes ? Tu n'as aucun argument. Je vais le dire autrement : tu n'as ni argument ni intérêt. Cette conversation ne m'intéresse pas. Tu ne me convaincras pas, je ne te convaincrai pas. Les quelques lecteurs passant ici s'en rendront bite compte : cette conversation n'a aucun intérêt. Et ils se rendront encore plus derrière mes propos : s'ils sont abonnés c'est qu'ils sont potes.

      Maintenant, entraîne toi (mais pas ici) à sortir des arguments qui peuvent convaincre. Et réfléchis au dossier avant. Avant de sortir des merdes tu pourrais finir par être convaincu du bienfait de cet aéroport.

      D'ailleurs pourquoi tu me parles du Finistère ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.