19 novembre 2013

Un coin de ciel bleu ?

La une des sites web d'information était intéressante, ce matin, avec un fait divers, un discours de président et une annonce de Premier ministre. Le fait divers, je ne vais pas y revenir. J'ai fait mes deux billets hier. Certains commentaires dans les blogs, Twitter et la presse sont affligeants.

Le discours du président. Je ne vais pas parler du fond. Ça fait presque depuis ma naissance que c'est la guerre en Israël. Il n'empêche que ça fait du bien de voir François Hollande faire le job et ne pas s'occuper de nos petites histoires.

L'annonce du Premier ministre à propos de la remise à plat de la fiscalité. J'ai envie de dire : il est temps. Il a fallu attendre une grogne généralisée pour avoir ce qu'on attend depuis le début. On va dire qu'ils ont fait exprès pour imposer une réforme indispensable qui ne serait pas passée plus tôt (la fusion CSG - impôt sur le revenu). Très rusé. Ma foi est inébranlable. Smiley.

Jean-Marc Ayrault pourrait être remué aujourd'hui à l'occasion du congrès des maires de France. Son annonce sur la réforme de la fiscalité tombe au bon moment d'autant que François Hollande est loin. Alors que certains exigeaient sa démission il y a très peu, le Premier ministre revient sur le devant de la scène avec une annonce qu'on attendait montrant ainsi que c'est lui qui mène la danse.

On croit rêver ! C'est le hasard ? Ils ont changé de communiquant ? Un type va faire une bourde dans les prochains jours, je parie...

Vincent Peillon qui était sous les feux de la critique avec la réforme des rythmes scolaires devient la principale personnalité du PS et la seule du gouvernement à être impliqué dans les élections européennes. Discrètement, il se repositionne sur la scène, lui aussi, par une nouvelle porte tout en laissant Jean-Marc Ayrault se débrouiller avec sa réforme des rythmes scolaires devant les maires.

Tiens ! Les élections européennes ! Le PS a présenté ses têtes de liste, ce week-end. J'ai failli exploser. Ils n'ont pas réussi à mettre plus de trois têtes de listes connues au niveau national ! Et encore, parmi elles, il y a Harlem Désir. Ils font déjà comme si l'élection était perdue ! Or elle ne l'est pas. L'UMP n'est pas en ordre de marche. Elle sera débordée sur sa droite par le FN qui pourrait faire un bon score (même si je n'y crois pas ; j'en ai suffisamment parlé). L'UDI devrait présenter des listes pour se compter, pour mesurer le rapport de force. L'UDI arrivera à présenter des candidats profondément Européens et pourrait cartonner. On va se retrouver avec le FN et l'UDI à 18 ou 20%, l'UMP à 12 ou 14...

Quant à la gauche de gouvernement, elle fait traditionnellement entre 26 et 32% à ces élections. Une fois sur deux, des trublions comme Tapie (en 94 ?) pique au PS la moitié des voix. La dernière fois, c'était les écolos. Les deux formations avaient fait environ 16%. Cette fois, les écolos sont au bord de la ruine. Il n'y a pas de raison que le PS fasse moins de 20 ou 25%, se reposant sur son socle électoral, surtout si les chiffres de l'économie vont enfin mieux...

Encore faut-il ne pas faire n'importe quoi et mettre des candidats qui évoquent quelque chose aux électeurs...

Tant qu'à évoquer les élections, il faut que je parle des municipales. Encore une fois, une catastrophe était annoncée mais elle pourrait être très limitée. D'ailleurs, un dernier sondage a montré que Marseille pouvait être gagnée !

À propos de sondage, pour Bordeaux, Alain Juppé gagnerait au premier au tour. J'aime bien Vincent Feltesse et j’ai de la peine pour lui. Cette commune, Bordeaux, est incroyable. La gauche gagne les législatives (je ne parle pas que de 2012 mais aussi de 2007), préside la communauté de communes mais n'arrive pas à piquer la mairie à Alain Juppé. Il faut croire qu'il fait du bon boulot, ce que me confirment mes connaissances bordelaises.

À propos de Bordeaux, jeudi c'est le Beaujolais nouveau. Ce truc n'est jamais très bon mais pour une fois qu'on a une occasion pour faire la fête avec les copains...

Surtout si le coin de ciel bleu n'est pas qu'un mirage. La semaine dernière avait marqué ce que j'ai appelé un "retournement" en titre de billet. L'impopularité de François Hollande qui frise des records et un "bashing" au sommet. Ras-le-bol était le mot d'ordre de la fin de semaine.

Cette fois, on a un tueur dans Paris avec quelques observateurs abrutis qui tentent de politiser la chose en mettant ça sur le dos de la droite de la droite, des dérives de l'UMP,... Du grand n'importe quoi !

Et on a un Premier ministre et un président qui font le job. Pourvu que ça dure.

Il ne restera plus qu'à faire le ménage au PS.

Pour un peu qu’on soit qualifiés pour la coupe du monde…

11 commentaires:

  1. "remise à plat ?" c'est du vent, puisque tout cela était prévu. De la com carambar.

    Pffffffffffff....


    RépondreSupprimer
  2. Pour Bordeaux, il faut croire qu'en ne cumulant pas des mandats on en devient plus efficace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi... Ce qu'il y a de rigolo c'est que Sarko a été rendre hommage à Chaban mais c'est depuis son départ que Bordeaux est bien géré !

      Supprimer
  3. "on a un Premier ministre et un président qui font le job. Pourvu que ça dure."

    J'envie votre optimisme. Par ailleurs, qui ferait mieux, hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais dire qui font "leur" job. Le boulot de Hollande est d'aller faire le con en Israël pas de régulariser une sans papier...

      Supprimer
    2. évidemment, quand c'est pour les Rrrrroms, votre racisme explose, mais quand c'est pour les juifs, hein, ça change tout....

      Supprimer
    3. Si ça se trouve, il existe des Jjjjuifs Rrrroms et on nous le cache !

      Supprimer
    4. D'après Hitler c'est pareil. En tant que nazi vous devriez être au courant.

      Supprimer
    5. C'est que je n'ai pas encore le diplôme, je suis simple compagnon de route.

      Supprimer
    6. Heureusement que votre retraite est repoussé pour que vous puissiez passer le diplôme.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.