27 décembre 2013

Chômage : et si la droite faisait profil bas ?

Certes, j'aurais préféré une baisse franche et massive du chômage. Ce brave Michel Sapin semble englué dans ses explications : je vais voler à sa rescousse. Il y a six mois, les blogueurs réacs disaient qu'il y avait 1000 chômeurs de plus par jour. Sur les deux derniers mois, ce nombre a vaguement baissé. Il y a bien eu une inversion de la courbe. Bah ! Ils peuvent se moquer des engagements de François Hollande : il les a tenus. Certes, ce n'est pas folichon mais leur éternelle idole, Nicolas Sarkozy, avait bien promis de ramener le chômage à 5% de la population active.

On a vu le résultat ! Ils sont donc invités à fermer leurs gueules.

Le mois dernier, le nombre de chômeurs avait baissé. Les réacs ont dit : « ah oui mais vous ne regardez que les catégories A, il faut regarder A, B et C ». Cette fois, ABC baisse mais ils ne regardent plus que A.

C'est amusant cette manière de se réjouir du chômage pour le simple fait de casser du socialiste.

Prenez cet andouille de Pierre Parrillo. Il dit : « A titre personnel j'aurai honte de me dire socialiste et de soutenir cette tribue d'incapables passés grands pros du mensonge et  du travestissement de la vérité, simplement par manque de courage. » Admettez quand même que ça équivaut à traiter tous les types de gauche de trous du cul, non ?

Mon copain FalconHill me disait hier qu'il n'aimait pas comment je m'en prenais aux blogueurs de droite, parfois. Pourtant, un type qui me dit que j'ai honte mériterait des baffes, non ?

Il devrait surtout avoir un peu d'humilité ne serait-ce qu'en observant la courbe du chômage sous le gouvernement précédent...

On va rappeler les chiffres ! Mai 1997 : 11,2%. Mai 2002 : 8,2%. Mai 2012 : 10;2%. Maintenant : de l'ordre de 11%. On va rappeler des chiffres plus récents : voir l'infographie. Quand la gauche est arrivée au pouvoir, le nombre de chômeurs augmentait de 15 à 20000 par mois. Il y a eu un bond mécanique ensuite (ben oui, on ne peut pas éternellement tricher sur les chiffres, il fallait bien récupérer les radiés de la campagne)... Le chômage n'augmente plus. Les résultats sont là. La courbe est bien inversée.

Il n'empêche que les blogueurs ne sont pas les seuls fous. François Fillon, par exemple, a déclaré : « Ce soir le piège se referme un peu plus sur François Hollande qui est en passe de perdre son grand pari politique d'inverser la courbe du chômage. Cet échec prévisible est le résultat d'une mauvaise stratégie économique. Aucune décision forte n'est intervenue pour se donner véritablement les moyens de cette inversion. Alors que le gouvernement aurait dû accélérer sur l'investissement, sur la compétitivité et le désendettement, la France est redevenue championne d'Europe des impôts. Le premier tiers du quinquennat de François Hollande n'a été que du temps perdu pour l'économie française face à l'urgence du redressement national. »

Il n'est quand même pas inutile de rappeler que le chômage n'a jamais autant augmenté que lors que François Fillon était premier ministre et que l'industrie française ne s'est jamais autant dégradée qu'avec sa présence au gouvernement.

Les types de droite sont invités à faire profil bas.

Ils n'ont jamais rien fait pour faire baisser le chômage.




27 commentaires:

  1. Ce qui est bien avec ce truc de la courbe du chômage, c'est qu'on va (re) faire le bilan de la droite dans la lutte contre le chômage. Sarkozy ne doit pas être content! Lui qui ne voulait pas qu'on fasse son bilan à l'UMP, c'est raté!

    C'est le seul président de la 5ème république qui a réussi l'inversion à la hausse la courbe du chômage. Au boulot les gens! sortez vos graphiques, vidéos, infographie etc qu'on rigole un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est le seul, mais dans le mauvais sens !

      Supprimer
  2. Ah, quand Nicolas nous ressort des chiffres de l'époque où Mathusalem 1er était président, ça veut dire que même lui est à court d'arguments pour défendre ce gouvernement-ci ! Il est vrai que faire repartir à la hausse le chômage malgré des dizaines de milliers d'emplois "aidés", c'est-à-dire fictifs ou à peu près, cela devient bien difficile à transformer en victoire et en promesse tenue.

    Vous devriez commencé à réfléchir dès maintenant à la manière dont vous allez exprimer votre satisfaction le mois prochain : on sent bien que ça risque d'être encore plus acrobatique. Peut-être en reparlant des mauvais résultats de Giscard et Barre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais vous racontez n'importe quoi, le vieux ! Je n'invente pas les propos des blogueurs de droite et ceux de Fillon.

      Supprimer
    2. C'est vrai beaucoup d'emplois aidés mais pas d'emplois fictifs, les spécialistes en la matière sont à droite. Une courbe s'analyse en tendance et elle s'inverse. Il y'a une rupture dans la progression, un graphique ne peut mentir. Vaut mieux que ça dure pour tout le monde même pour Fillon....

      Supprimer
    3. Elle s'inverse ! Mais pas assez.

      Supprimer
    4. « un graphique ne peut mentir » : vous me prenez pour une andouille ?

      Nicolas : je n'ai pas dit que vous les inventiez ! Juste que vous parlez d'autre chose, pour des raisons à peu près évidentes.

      Supprimer
    5. Mais je ne veux pas parler d'autre chose.

      Supprimer
  3. franchement les amis, là ce n'est pas possible, faut arrêter les conneries quand un chiffre en fin d'année est supérieur à celui de début d'année ce n'est pas une baisse mais une hausse. Simple soustraction? Après tout le bla bla sur la baisse de l'augmentation tout le monde s'en fout car malheureusement il y a plus de chômeurs q'un an auparavant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut arrêter les conneries. Il fait arrêter de faire croire que l'économie se redressera toute seule, en claquant les doigts, parce qu'un lascar aura été nommé ministre du redressement productif.

      Supprimer
    2. F. Hollande n'a jamais dit que le chômage en Décembre serait plus faible qu'en Janvier, il a seulement affirmé que la courbe s'inverserait avant la fin de l'année.

      Et la courbe s'inverse. Point barre !

      Pour que le chômage diminue il faut qu'il commence à baisser, non ? Franchement...

      Supprimer
    3. C'est quoi le rapport avec la mascarade alambiquée des données tendancielles de l'évolution du chômage ?

      Supprimer
    4. Allez vous avez raison c'est mieux et plus beau. Je retourne dans ma grotte.

      Supprimer
    5. Quelle mascarade alambiquée ? C'est toi qui voudrait qu'on tape sur le gouvernement, tu fais ce que tu veux mais je persiste à penser qu'on ne résoudra pas les difficultés de l'économie en claquant des doigts.

      Supprimer
    6. Quelle grotte ? Tu veux qu'on dise que le gouvernement est un ramassis de connards parce qu'ils n'ont pas résolu le chômage et guéri le sida en 18 mois ? Il faut que tu sortes du sarkozysmes, tu as pris trop de réflexes...

      Supprimer
    7. assez drôle tu fais les questions et les réponses toi même. Je parle uniquement du sujet qui est l'inversion courbe, chomage etc et pas d'autres choses comme tu le suggères

      Supprimer
    8. Non. Tu parles de chômage plus faible qu'en janvier...

      Supprimer
  4. Ceci dit, si ça sent le sapin, c'est pas spécialement pour ça qu'il faut avoir les boules, non plus.
    (oui, je sais, mes arguments, c'est comme une gueule de bois le lendemain, ça reste difficile à appréhender)

    RépondreSupprimer
  5. Ce gouvernement eu ceux qui le soutiennent également devraient suivre ces conseils avisés. Les déclarations hier de hollande et de Ayrault étaient minables et indignes.

    L'humilité tu as raison. C'est bien. Ce gouvernement et cette majorité en manque terriblement (normalement ils le paieront...)

    RépondreSupprimer
  6. Sérieusement, le chômage est un des rares sujets qui ne fait pas rire du tout.
    Chacun devrait la fermer, à gauche comme à droite, et travailler encore et encore à améliorer la situation. l'UMP a été minable sur le sujet tout comme le PS.
    La vrai solution est de prendre des décisions courageuses pour améliorer la croissance : baisse de charges et impôts, baisse de certaines prestations sociales non-essentielles, stabilité fiscale et sociale à long terme pour enfin paraître un peu plus rassurant aux éventuels investisseurs étrangers si tant est qu''il en reste qui soient intéressés par la France... et surtout faire un grand bras d'honneur à l'Eurozone qui nous étouffe.

    RépondreSupprimer
  7. Pour bien analyser la courbe du chômage il faut prendre la courbe sur 10ans. Hormis Jospin qui a réussie à faire baisser le chômage de manière conséquente, la droite comme la gauche sont à mettre dans le même placard.

    Quant aux promesses non tenues, Sarko avec sa promesse de le ramener à 5% il remporte la palme d'or.

    Par ailleurs, je suggère à Hollande de ne pas prendre les français pour des gogos.

    Le front de gauche propose des solutions stupides et inappropriées, le front national propose des solutions complétement débiles.

    David75

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qu'il faut, c'est travailler sur le long terme, l'industrie et tout ça.

      Supprimer
  8. François, il avait dit inversion de la courbe du chomage ou inversion de la courbe de l'evolution du nombre de chomeurs ? en fait, personne n'a compris, il voulait dire inversion de la courbe du show man ; premiere victime Dieudonné

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.