14 décembre 2013

La droite n'est pas aidée par ses blogueurs !

Curieusement, mes potes réactionnaires n’ont pas trop réagi à ce rapport qui a tant fait jaser hier. Ils sont intelligents et savent que tout cela n’est que de la sodomie de coléoptère et une manœuvre électorale que certains mettront sur le dos de la droite et d’autres sur celui de la gauche.

Alors, je suis allé lire les blogueurs pas intelligents, histoire de voir. Je suis tombé chez Corto qui a fait un billet sur le thème « l’ennemi est à l’intérieur ». Les méchants socialistes font venir des étrangers pour garder le pouvoir et tout ça. Il arrive à citer un machin abominablement plus réac que ce l’on pourrait imaginer : Nouvelle de France. Vous pouvez lire mais pour rigoler seulement.

Non content d’exposer sa bêtise voire sa fierté de mentir encore plus que Jean-François Copé, le blogueur veut la prouver. Je cite un commentaire qu’il a laissé à son propre blog : « AVIS ! et a toutes fins utiles (et éviter les commentaires à la con, genre, mais t’as pas lu le truc) et contrairement à ce que prétend Claude Askolowitch (sur Itélé) ou quelque blogueur de GVt, en ce qui me concerne, j ai pris le temps de lire ce rapport. Edifiant. Vous l'avez en lien sur les mots "par ses propositions" en début de billet. »



Des mauvaises langues vont dire que je suis obsédé par Corto mais le « quelque blogueur de GVt », c’est moi, dans mon billet d’hier. Je me cite, pour changer : « je suppose qu’un tas d’andouilles font des déclarations sans avoir lu ce rapport qui a été fait par des spécialistes et des gens qui ont longuement travaillé. »

Ayant un esprit particulièrement scientifique, je me suis demandé comment il avait pu faire son lien. Je ne plaisante pas, c’est la stricte vérité. J’ai moi-même refusé de faire un lien, hier. Ces andouilles du gouvernement ont mis un lien vers un fichier Zip avec le rapport comme s’il n’était pas plus simple, pour les lecteurs, de mettre directement des pdf… Néanmoins, vous le trouverez un lien dans l’article du Figaro à l’origine de ce pataquès. C’est plus simple que d’aller fouiller dans les sites gouvernementaux. C’est pourtant ici que ça se passe. Cliquez ici pour avoir le Zip. A l’intérieur, vous trouverez cinq documents particulièrement lourds pour un total de 273, daté d’ailleurs, pour le premier, de fin octobre. Je vous conseille de les ouvrir au hasard et de juger s’il est matériellement possible de les lire entièrement entre le début du bordel et l’heure du billet de Corto.


Je suis un tricheur, j’ai fait une recherche du mot « voile ». On trouve ce qui heurte dans le plus gros des documents. Voila le paragraphe qui fait bondir, en bas de la page 70 : « La suppression des dispositions légales et réglementaires scolaires discriminatoires, concernant notamment le « voile », conformément au sens des dispositions internationales ratifiées par la France (Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, article 18 notamment) : il s'agit particulièrement de la loi du 15 mars 2004 créant l'article L.141-5 du Code de l'éducation, et des dispositions de la circulaire de rentrée n°2012-056 du 27-3-2012 concernant l'accompagnement aux sorties scolaires. Ces réglementations, outre de comporter elles-mêmes de manière implicite une logique discriminatoire, qui joue au final sur la perte de confiance dans l'institution scolaire, servent de justification pour une extension des pratiques discriminatoires dans de nombreux secteurs (entreprises, universités et centres de formation, cantines scolaires, structures de la petite enfance, services publics...). »

Je ne suis pas d’accord avec cette proposition. En passant, avouez que c’est peu dans ces quelques 300 pages. C’est pour ça que l’UMP a tardé à réagir ? Il est donc fort probable que la presse ait pris quelques extraits au hasard… Ou alors qu’elle se soit trompé de document.

Corto nous dit qu’il a mis un lien pour prouver qu’il a lu.


Poussé par la curiosité, je passe mon curseur sur le lien (flèche rouge) et constate qu’il point vers le site de RESF (flèche rouge). Ah ! Tiens ! Qu’est-ce qu’ils viennent foutre là ? Je clique.



Et je tombe sur un vieux rapport, celui-là même qui avait déplu au gouvernement et qui en avait donc demandé un autre, celui qui est sorti le mois dernier et que le Figaro a trouvé hier. La date est indiquée en en-tête.

Non seulement, ce blogueur n’a pas lu le bon rapport mais il prend soin de dire qu’il l’avait lu, probablement juste après avoir lu mon billet.

Il ferait mieux de se contenter de mes blogs plutôt que de pondre des bouillies totalement hors sujet et de prendre ses lecteurs pour des cons.


36 commentaires:


  1. Page 70, il est écrit :

    - La suppression des dispositions légales et réglementaires scolaires discriminatoires, concernant notamment le « voile », conformément au sens des dispositions internationales ratifiées par la France (Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, article 18 notamment) : il s'agit particulièrement de la loi du 15 mars 2004 créant l'article L.141-5 du Code de l'éducation, et des dispositions de la circulaire de rentrée n°2012-056 du 27-3-2012 concernant l'accompagnement aux sorties scolaires.


    La loi du 15 mars 2004 est celle qui interdit aux élèves "le port de signes ou tenues par lesquels [ils] manifestent ostensiblement une appartenance religieuse".

    Et comme il est question de supprimer cette loi...
    C'est moi qui ai mis en gras cette partie du texte, brève mais explicite.
    Il est donc question de supprimer la loi de 2004, pour tout le monde, accompaganteurs et élèves.
    Et 90% des enseignants la trouvent très bien, cette toi.
    Si ce n'est pas chercher la merde, là... Pour faire plaisir aux islamistes ou au FN ?

    Et s'il n'y avait que cela...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais ça fait moins de 1% du rapport.

      Supprimer
  2. Dans la République telle qu'elle fonctionne encore à ce jour, les rapports engagent ceux qui les écrivent. Si on met en tas toutes les propositions de rapporteurs qui n'ont jamais été suivies d'effet parce que le gouvernement commanditaire ne les a pas retenues et qu'on les donne à lire à Corto, il aura de quoi mettre son blog en sommeil pendant un bon moment...

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est qu'un rapport parmi tant d'autres qui va rester dans un tiroir, Copé dégaine sa mauvaise foi plus vite que son ombre, il critique sans cesse tout et n'importe quoi pour occuper le terrain. Comme de bien entendu quelques ânes le suivent dans la mauvaise foi sans réfléchir sur le bien fondé de cette stupide action.

    David75

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Il vient de perdre les municipales.

      Supprimer
  4. Durant les débats lies à la loi, j'étais très partagé sur l'utilité d'une loi. Pour ma part, j'étais plutôt pour la discussion, persuade qu'il vaut mieux convaincre que forcer. Bon la loi est la, ce n'est pas une mauvaise chose. Je crois qu'il n'est pas inutile de voir ce que font les anglais par exemple. Leur modèle est à l'opposé du notre mais ils ne craignent rien , sont sûrs d'eux mêmes et ne perdent pas leur énergie à avoir peur de tout et même de leur ombre comme nos réacs préfèrés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le modèle anglais n'est pas une réussite alors qu'il est proche du modèle américain qui en est une. Va comprendre...

      Supprimer
    2. Qu'est ce que tu veux dire par réussite américaine en matière religieuse tu veux dire? ( vrai question merci!)

      Supprimer
    3. Je ne parle pas de religion, en fait.

      Supprimer
  5. Disons que le vrai problème, c'est de faire endosser la responsabilité du rapport au gouvernement. C'est ça qui ne me paraît pas honnête, notamment de la part de Copé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Le rapport est sur le site du gouveŕement. Il aurait pu être accompagné d'une mention précisant que le gouvernement n'était pas solidaire, au minimum.

      Supprimer
  6. J'ai eu aussi le grand plaisir de contrer Brice Lacoste (FdG canal historique), qui s’entêtait à nous traiter de menteur car le mot "voile" n'était pas dans le rapport, en utilisant bien sur le rapport de février 2013 (donc nous sommes des fachos), et Anar Phanter (Musulman canal historique) qui contestait qu'on puisse vouloir restreindre les signes religieux à la sphère privée, sous prétexte que cela enfreignait les droits de l'homme...
    Comme quoi rappeler le sens de la laïcité à la Francaise n'est vraiment pas inutile, et qu'il s'agit là d'un équilibre bien fragile

    RépondreSupprimer
  7. Si tout le monde veut que les femmes voilées restent entre elles qu'ils et elles ne se plaignent pas que le voile prenne de l'ampleur plutôt que régresser. Aucune femme voilée n'a été impliquée dans des actes de délinquance ou de terrorisme en France je vous le rappelle. Une maman voilée qui participe aux activités de ses enfants scolarisés c'est un bon moyen pour dialoguer et comprendre ses motivations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le sujet du billet. Nous ne sommes pas d'accord et je vais être grossier si je réponds. On est pas là pour intégrer les mères mais pour s'occuper des enfants. Une femme voilée n'a rien à faire dans leur éducation. On est là aussi pour favoriser l'égalité entre les hommes et les femmes. À partir du moment où les femmes ont une obligation vestimentaires relayée auprès des gamins, ce n'est PLD possible. Je vais donc être réellement grossier, cette fois : en défendant l'indéfendable, vous luttez contre votre camp, qui est le mien. Vous pouvez donc aller chier.

      Supprimer
    2. Que voulez-vous comprendre des motivations d'une femme voilée qu'on ne sache déjà? Sa motivation, c'est que les commandements de sa religion passent avant tout le reste.


      En somme, votre vision de l'égalité hommes/femmes, ce serait : tous les hommes et toutes les femmes voilé(e)s, tous les hommes et toutes les femmes barbu(e)s.

      Supprimer
    3. Sauf que si tu regardes en arrière tu t'apercevras qu'il n'y a jamais eu autant de voiles que depuis que cette loi a été votée. Donc chacune s'habille comme elle veut et il faut s'occuper de problèmes plus important tel la crise, le chômage ou nos chers élus qui ont l'art de mettre des écrans de fumée sur les vrais problèmes

      Supprimer
    4. @Elie n'étant pas voilée, malgré toutes les recommandations même de certains élus, je ne suis pas pour que les femmes se voilent bien au contraire mais si on les exclue comment fait-on pour leur expliquer qu'ici c'est la France où le voile n'a pas lieu d'être ?

      Supprimer
    5. Pépère, débrouillez vous avec elle.

      Supprimer
  8. "Une femme voilée n'a rien à faire dans leur éducation". Même si c'est leur mère ? Je dirais que les mères voilées ont toute légitimité dans l'éducation de leurs propres gosses tandis que l'école devrait s'en tenir à leur instruction. Et puis une obligation vestimentaire, c'est vite dit: les femmes qui portent le voile le font majoritairement de leur plein gré. Certains bonshommes portent quant à eux des djellabas et des barbes. Le problème parait moins être celui de l'égalité hommes-femmes que celui de la présence d'un signe religieux communautaire dans l'école laïque. C'est ça qui fait gueuler concernant ce point du rapport.

    Je peux aller chier aussi ?

    RépondreSupprimer
  9. Je pense aussi - ce n'est que mon opinion - qu'une mère à qui on a fait appel pour encadrer des enfants, nécessairement de toutes conditions dans une classe, est de facto une auxiliaire de l'Éducation Nationale, même bénévole, et à ce titre la neutralité s'impose : qu'il s'agisse de voile, d'une perruque ayant le même usage, d'un crucifix arrogant, ou autre (y compris des signes à caractère politique ou des publicités arrogantes). L'école est neutre, c'est ce qu'il faut bien se mettre dans le crâne. Ceci acquis, ensuite on peut progresser dans la compréhension des personnes extérieures à ce havre protégé des dissensions du monde. Cela permet de prendre du recul.

    RépondreSupprimer
  10. Pendant qu'on saoûle l'opinion avec une loi sur laquelle on ne reviendra PAS, loi qui avait été précédées des travaux de la Commission STASI sur la base desquels, CHIRAC soit-même avait émis un avis favorable à la rédaction d'un projet de loi, on ne parle pas :
    1. De l'important accord avec la Pologne et l'Allemagne, sur la régulation du travail salarié "détaché" en Europe (cas du plombier polonais)
    2. Du très important accord entre les partenaires sociaux, sur la réforme de la formation professionnelle, tant sur les droits à ma formation des salariés que sur le financement de la formation que sur la compétence élargie de l'observatoire de la Formation, permettant de former les gens aux métiers nouveaux afin de réduire les plans sociaux ...
    ça, c'est une matière moins facile - car plein de gens ne savent même pas lire leurs bulletins de paye ! - que de s'exciter sur la distinction non faite par beaucoup entre arabes et musulmans, entre liberté religieuse et attaque contre la laïcité qui la permet !
    Pourtant, ces actions pour garantir le droit du travail sont cruciales, car c'est trop tard de chiâler quand le patronat a pondu les plans sociaux ...
    Tu comprends bien que la presse de droite et Copé, n'ont pas envie qu'on parle de droit du travail.
    Bz

    RépondreSupprimer
  11. Même si ça ne fait que 1% du rapport, en nombre de mots, c'est quand même une des propositions les plus importantes concernant l'école, non ?

    Le site Mezetulle publie un article avec quelques liens intéressants.
    La publication du rapport détonne et choque, mais on le voyait venir depuis longtemps. Du coup, des publications diverses et éparses en marge de ce rapport ont été carrément supprimées depuis, ha ha ha !
    Heureusement, Ayrault rétropédale à toute vitesse. Bientôt, on se sentira tout con d'avoir pris ce machin là au sérieux.
    En attendant: gaspillage et étalage de communautarisme pour le moins douteux. Enfin, douteux, non. Si on demande à des personnes connues pour leurs idées communitaristes ou islamo-gauchistes d'élaborer un rapport, faut pas s'étonner du résultat.
    Oui bien sûr il faut lire les textes remis au Premier Ministre le 13 novembre dernier. Non seulement il y est question de revenir sur la loi de 2004 interdisant le port de signes religieux à l'école publique, mais encore Big Brother s'y affiche insolemment, recommandant notamment de « revisiter le lexique ». Ainsi on pourrait interdire l'emploi même du terme intégration et de quelques autres gros mots, (par exemple la mention de l'origine d'une personne). Précaution supplémentaire pour être sûr que les dérapages seront encadrés, on y suggère aussi de contrôler le spectacle vivant - indirectement bien sûr, on n'est pas si brutaux. Oui vous avez bien lu : c'est écrit, certes en novlangue mielleuse, mais bel et bien écrit dans les textes qu'on peut télécharger sur le site de Matignon.


    [...]Mais ce n'est que la partie émergée. Devant le buzz soulevé ces derniers jours par ces textes effarants, le Premier ministre se fend de déclarations rassurantes - non non on ne revient pas sur la loi de 2004, oui oui l'intégration est toujours sur une ligne républicaine. On sera cependant édifié en lisant les Lettres de mission installant et guidant très clairement les travaux dont ces chefs d'œuvre de littérature orwellienne sont issus.

    La suite ici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain de bordel, si je puis me permettre arrêtez de fantasmer sur un rapport qui sera enterré

      Supprimer
  12. Ben c'était vachement malin de le commander alors, et de chercher le genre de conseils qu'il nous mitonne.
    Et fantasmer, mais non ! il suffit de le lire, pas la peine de rajouter du fantasme, c'est déjà éléphantasmatique.
    Mais, ok, j'arrête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêtez si vous voulez mais dans rapport comment voulez vous qu'ils bossent ?

      Supprimer
    2. Arrêtez si vous voulez mais dans rapport comment voulez vous qu'ils bossent ?

      Supprimer
  13. Je me demande comment Corto écrit avec sa camisole.

    RépondreSupprimer
  14. C'est le bordel. Les commentaires disparaissent. J'avais répondu à Apo et je viens de diffuser le commentaire de Sophia qui n'est pourtant pas là.

    RépondreSupprimer
  15. Oui, je partage, Corto est immonde. A vomir comme ça tout le temps sur ce que fait Hollande et les gauchisses, il va se foutre un cancer....

    RépondreSupprimer
  16. Héhé, parfois il vaut mieux réagir en retard et prendre le temps de réagir pour être sûr de ce qu'on dit.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.