28 décembre 2013

La quenelle : que des nuls

Amandine s'inquiète : comment des amis à elle peuvent-ils tout pardonner à Dieudonné. « Comment est-il possible que pour vous, personnes intelligentes et que j’aime, je doive m’abaisser à faire l’exégèse de son tube Shoah Nanas ou débattre du degré d’ouverture du bras d’un salut nazi ?! »

Pour ma part, je lis beaucoup de blogs réactionnaires. Je suis stupéfait de voir tant de personnes défendre des propos antisémites au nom de la liberté d'expression. Ayons une pensée émue pour Marine Le Pen qui avait tenté de nettoyer son parti. On voit maintenant où sont ses électeurs.

Voilà Anelka qui fait une quenelle. Ce n'est pas grave, je ne pouvais pas le piffer.

Je ne vais pas faire de liens vers les blogs réacs. De toute manière, ils sont dans ma blogroll... Il n'empêche que tous les arguments sont bons. Ils dénoncent les agissements des socialistes, ils ressortent la théorie du genre et toutes les réformes qu'ils pensent que voudrait faire le gouvernement. Ils critiquent l'orientation de la société française et tout ça. Tout ça pour défendre un soi-disant comique qui se livre ouvertement à la publicité de l'antisémitisme au nom de la liberté d'expression ! Il leur faut un truc qu'on ne puisse pas critiquer.

Ben si.

Je vais aussi critiquer l'orientation de la France : je ne veux pas d'une France où les andouilles puissent d'un simple geste se revendiquer antisémites. L'orientation me paraît pire qu'une potentielle censure d'un type qui ne m'a jamais fait rire et que l'on ne connaît – qu'ils ne connaissent – que parce qu'il a fait la promotion d'un geste et se pose maintenant en victime, non sans encaisser quelques recettes de spectacles.

S'il doit être interdit, qu'il le soit... Et basta.

Je préfère un pays où l'on interdit de tels spectacles à un pays où l'on dérive progressivement vers un antisémitisme. Le danger n'est pas du côté des censeurs.

Pour illustrer ce billet, j'ai cherché « quenelle » dans Google Images. Je suis atterré.



51 commentaires:

  1. Si, le danger est du côté des censeurs ! Ou plutôt des gens du camp du Bien qui ont déclaré (sans preuve) que c'était un signe antisémite. Bien que n'étant pas un exégète de Dieudonné, que j'ai toujours trouvé très moyennement drôle, je suis persuadé que ce signe est juste, pour 95% de ceux qui le font, un gros fuck. Franchement, vous en connaissez beaucoup des antisémites en-dehors des musulmans les plus fanatiques ??? Vous croyez vraiment qu'Anelka après avoir marqué un but voulait dire "vive Auschwitz", que c'était pas juste un gros doigt d'honneur ?
    Toute cette histoire est d'un ridicule achevé et montre juste le fonctionnement délirant du système médiatico-politique qui fait de détails des montagnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! Quand les trous du cul dénoncent le système, c'est qu'on n'est pas loin de la vérité.

      Supprimer
    2. Toujours plus facile de traiter les gens de trous du cul que de répondre aux questions ! Ducon, tu crois vraiment qu'Anelka est antisémite ? Que les bonnets rouges aussi, que tous les connards qui se sont fait photographier comme ça le sont ? tu crois vraiment qu'un phénomène de mode idiot mérite les honneurs de tous les ministres de la République ? Tu crois vraiment qu'un système qui s'occupe des signes de la main d'un footeux dans le championnat anglais comme d'une affaire d'Etat est proche de la vérité ? Si c'est le cas, faudra pas venir dénoncer le système BFM-tv après

      Supprimer
    3. Mon pauvre chéri. Je ne voudrais pas enfoncer Anelka mais il ne le parait impossible qu'un type issu de nos chères banlieues soit antisémite. C'est à mourir de rire quand on pense que les reacs passent une partie de leur vie à dénoncer l'antisémite de ces jeune de banlieue.

      En outre, on ne parle de ce geste que parce qu'il est antisémite. Ouvre les yeux et fous le camp de mon blog.

      Supprimer
  2. Si, le danger est toujours du côté des censeurs. D'autre part, vous savez fort bien (même si vous faites semblant de croire le contraire) que défendre la liberté d'expression de Dieudonné (ou d'un autre) et approuver ses propos antisémites sont deux choses différentes : je ne crois pas être tellement suspect d'antisémitisme, mais je voudrais que Dieudonné – l'un des moins mauvais comiques de cette génération, en plus – puisse exprimer le sien sur scène, pour les gens qui viennent le voir et l'écouter.

    Il va de soi qu'il en va ou en irait de même pour toute personne tenant des propos anti-musulmans, catholiques, joueurs de pétanques, homosexuels, etc. La liberté de parole doit être totale.

    Et les censeurs ont toujours tort, répétons-le.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier, je n'avais quasiment rien dit sur cette affaire à part un billet dans l'annexe (où je disais que des comiques vraiment antisémites - ou anti pédés, arabes, ... ou je ne sais quoi - allaient nous empêcher de pouvoir déconner avec les nègres).

      La quenelle d'Anelka, ce soir, m'a énervé. Il suffit d'une rapide recherche sur Google pour voir que c'est vraiment un geste antisémite. Le billet de Lady Waterloo, cette après midi, m'avait gonflé. Voila une petite dame (j'aime bien son blog, je l'ai connue dans les commentaires chez FalconHill, je crois) découvre Dieudonné parce que cet andouille tient des propos antisémites (et les gauchistes à la con lui font de la publicité). C'est quand même fort.

      On a ainsi un antisémitisme qui se développe dans le pays et je n'ai pas envie de laisser faire au nom de la liberté d'expression. Je suppose qu'il y a eu des glandus, dans le passé, qui ont défendu la liberté d'expression et fini par le regretter.

      En outre, avec le billet de Koltchak (et les commentateurs des andouilles qui trainent chez lui), on atteint un sommet... Ils mélangent absolument tout et parce que le ministre de l'intérieur a dit qu'il allait voir si on ne peut pas interdire le spectacle, ils nous ressortent la théorie du genre et un tas de conneries.

      A un moment, il faut dire stop, c'est tout.

      Interdire UN comique, mauvais (comme tous les autres), n'est pas un drame, s'il a fait quelque chose de contraire à la loi. Après, on pourra toujours réfléchir à la loi (je n'ai jamais défendu les lois mémorielles et toutes ces conneries).

      Peut-être que le jour où les réacs ou les gens comme Lady W arrêteront de faire des conneries (ou comme Anelka), on pourra laisser les imbéciles gagner de l'argent avec des conneries.

      Mais parfois, il faut siffler la fin de la récré.

      Quoiqu'il en soit, ce qu'aura réussi à faire Dieudonné, dans quelques jours, c'est de faire que les journaux se déchainent contre l'antisémitisme et tout ça. Ca va être joli...

      Cela étant, si vous ne voulez pas de censure, je propose autre chose : les salles de spectacles qui recevront Dieudonné verront leurs subventions supprimées. Ca ne devrait pas déplaire aux libéraux opposés au subventionnement de la culture (d'ailleurs Dieudonné n'est pas de la culture).

      Autant que l'argent de l'Etat (nos impôts, quoi...) aille vers des trucs plus sympathiques que la défense de l'antisémitisme.

      "Et les censeurs ont toujours tort, répétons-le." Et depuis quand ? C'est une nouvelle doctrine ? Il y a beaucoup de trucs censurés, en France ?

      Supprimer
    2. Merde. Mon commentaire est trop long.

      Supprimer
    3. Non, juste très complèmentaire et explicite!!!Sinon, tous les comiques sont des C???Pourquoi???

      Supprimer
  3. Tu vois, parfois je sors de ma léthargie et j'écris :-)
    En tout cas oui, même si c'est "politiquement correct" donc pas tendance, on peut et doit oser dire qu'on n'a pas envie d'entendre des trucs pareils. Et que si la justice passe et décide l'illégalité d'un tel message, les spectacles doivent être interdits. Alors oui, il y aura victimisation. Mais on aura fait ce qui est juste non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce qui est juste... Je me demande si ce mot n'est pas un peu utilisé à tort et à travers depuis Ségo. Par exemple, j'ai trop mangé, mon pantalon est un peu juste.

      Que la justice se fasse...

      Supprimer
  4. Bien la peine que je me casse le cul à prendre en photo chaque étape d'une recette de bonnes quenelles.
    ( qu'elle est moche cette photo)

    Sinon Anelka rien à dire. Sinon l'ecoeurement à chaque fois que je vois ce personnage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'aurais bien piqué ta quenelle (mais tu aurais cru que je te mettais en cause, tel que je te connais alors que ce n'est jamais le cas...). Anelka est un gros con. Normalement, il devrait approcher de la retraite, non ?

      Supprimer
    2. Peut être ais je du ne pas être très clair sur certains de mes commentaires (je m'en excuse) pour que tu penses ça.
      En matière de bouffe ou de paysages, j'aurais plutôt pris ça pour un hommage :-)

      Sur ton billet en tous cas, je ne suis en désaccord sur rien. Sur Valls, je n'ai pas d'avis.
      Mais je suis cohérent (enfin j'essais) : je n'aime pas qu'on politise les choses pour ses petits intérêts militants à deux balles. Quand Valls prend des positions qui vont dans le sens de l'intérêt général (et c'est régulièrement le cas), je trouve bête qu'on le critique pour des objectifs bêtement militants. L'inverse est vrai aussi.
      Mais aujourd'hui, défendre Anelka ou Dieudonné pour des positions purement politichienne et pour tomber sur Valls et sur le gouvernement, ça me parait invraisemblable...

      Sur Anelka, il n'est pas gros... :)

      Supprimer
    3. On est donc d'accord.

      (Sinon, je faisais référence à mon récent billet sur la pollution à Paris alors que je ne faisais qu'un lien "comme au bon vieux temps" mais je respecte toutes les positions).

      Supprimer
    4. Ah oui ce billet ... Je l'ai mal pris aussi peut être parce que ce n'est plus " le bon vieux temps" et que l'ambiance est souvent pourrie et cherche à piéger ou à insulter le contradicteur.
      Je l'ai mal pris mais j'ai eu tort car je sais qu'il n'y a pas chez toi de méchanceté ou de vices vis à vis de moi. Désolé

      Mais sinon on est en effet d'accord...

      Supprimer
    5. C'est toujours le bon vieux temps entre les copains !

      Supprimer
    6. Allez, faites-vous des bisous et n'en parlons-plus.

      Supprimer
  5. La quenelle, c'est aussi bon que l'andouille, non ? CQFD.

    RépondreSupprimer
  6. En la matière, il faut être pragmatique. Un artiste qui enfreint la loi est comme n'importe qui. Il suffit de lire la loi de 1881 par exemple. Être antisémite , c'est déjà un délit, ensuite faire l'apologie d'un crime contre l'humanité en est un autre. Le débat n'est pas pertinent. La seule chose qui peut étonner certains est l'absence de laxisme d'un ministre de l'intérieur de gauche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Être antisémite n'est pas un délit. Il n'y a pas de délit d'opinion. Et c'est là que la gauche fait une grosse erreur. L'autre jour, un slogan tournait dans Twitter : le racisme n'est pas une opinion mais un délit. C'est une immense connerie.

      Un type a le droit de ne pas aimer les juifs, les homos, les arabes et les noirs. Il n'a pas le droit par contre de faire ce qu'on appelle de l'incitation à la haine raciale (qui englobe un peu tout, ce qui est aussi ridicule : musulman, pour changer d'exemple, n'est pas une race).

      Et encore, je me fous de ce qu'il peut dire à ses potes de comptoir.

      Supprimer
    2. Bien sur il faut le proclamer publiquement. Dieudonne a d'ailleurs été condamné comme d'autres... Ce qui est plus compliqué, c'est de l'interdire sans faire de la censure pure et simple...une modification de la loi est peut être nécessaire ? En tous cas, tu as raison, il faut arrêter avec cette quenelle à la con.

      Supprimer
    3. Modifier la loi dans quel sens ? C'est délicat. L'incitation à la haine ... est déjà interdite.

      Supprimer
    4. « Ce qui est plus compliqué, c'est de l'interdire sans faire de la censure pure et simple... »

      En effet, il va falloir se montrer très… jésuite.

      Supprimer
  7. Je plains les éducateurs et autres entraineurs qui, maintenant, devront faire face aux "imitateurs" d'Anelka, sur les terrains.

    Solanden

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais. Encore que si les petits cons pouvaient transformer ce truc en machin pas antisémite....

      Supprimer
  8. Les jours prochains promettent, Anelka le "muslim" solidaire de la quenelle avec les réacs de la pire espèce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est rigolo. Ils en arrivent à défendre n'importe quoi. Ça tourne au ridicule.

      Supprimer
    2. Vous ne pigez rien Gogo Camino. Il est solidaire de tous les chevelus d'extrême gauche qui masquent l'antisémitisme historique de leur mouvance sous un antisionisme de bon ton.

      Supprimer
    3. C'est vous qui ne pigez rien. El Camino est de la même mouvance politique que moi. Plutôt modères quoi ! On ne pardonne pas l'antisémitisme de gauche.

      Supprimer
    4. Mais je ne l'accuse pas de faire partie de la clique mélenchoniste ou desz chevelus de LO/LCR/etc.

      Supprimer
  9. Il fut un temps pas si lointain où les gens de gauche en butte à l'arbitraire du pouvoir de droite aimaient à citer la phrase apocryphe attribuée à Voltaire : "Je ne partage pas vos opinions, mais je me battrais pour que vous puissiez les exprimer". Il est vrai qu'à cette époque elle était dans l'opposition. Puis en 1981, elle a trouvé qu'il serait profitable de faire renaître l'antifascisme de ses cendres et de susciter un mouvement antiraciste. A compter de cette époque elle s'est crue investie d'un devoir moral et s'est rangée du côté des censeurs et fait depuis feu de tous bois.

    Je n'aime pas Dieudonné, ça ne date pas d'aujourd'hui, je ne suis pas plus antisémite pour des raisons qui tiennent à mon enfance et à de nombreuses amitiés, pour autant je trouve pitoyable cette croisade à deux sous lancée par des gens qui jouent à se faire peur et qui est orchestrée par des gens qui y trouvent un intérêt politique. Tant que les bateleurs appointés qui montrent leur émotion à la télé, comme d'autres montraient leur cul pour choquer le bourgeois, tiennent la une, on ne parle pas d'autre chose. C'est toujours ça de gagné.

    Je défends cette position maintenant comme je l'ai défendue lorsque Sarkozy était au pouvoir, cela n'a rien à voir avec le jeu républicain. C'est juste une question de principe. A mon sens, quand on entend défendre la liberté, toutes les opinions doivent pouvoir être débattues sur la place publique, tout au moins tant qu'il n'y a pas d'appel au passage à l'acte. Si immoralité il y a, alors c'est avec des arguments qu'elle doit être montrée au public et désignée en tant que telle, pas par des lois liberticides et/ou une vérité officielle. On ne gagne jamais en intimant l'ordre de se taire à qui que ce soit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais cité Voltaire. Ce n'est pas 81 mais 83 ou 84 (je FN a commencé à faire des bons scores avant que le gauche commencé déconner, notamment les cocos qui ont oublié le peuple et continuent sur la même lancée trente ans après).

      Cela étant, on ne fait que débattre. Anelka restera l'éternel trou du cul du sport français et les blogueurs reacs ont entrepris la mauvaise croisade. Vous avez tous oublié de critiquer les propos. De dire que Dieudonné était un trou du cul ou je ne sais quoi. Vous avez pris la défense de l'antisémitisme.

      Ce qui me fait rigoler est que les blogueurs de gouvernement sont intervenus après.

      Supprimer
    2. Je me résume : vous gagneriez à faire des billets sur le thème : Dieudonné est un con, à cause de lui, les socialos vont se refaire une santé.

      Parce que personne dans ce pays ne peut tolérer l'antisémitisme. Vous l'avez dressé comme victime. C'est une erreur.

      Supprimer
    3. Je ne fais pas de billet sur Dieudonné parce que j'estime qu'il ne mérite pas que je lui fasse de la publicité gratuite, surtout au vu de l'engouement que cette campagne contre lui peut susciter. J'avais même préparé une ébauche que j'ai laissée dans le tiroir. Il suffit de voir le nombre de clichés de quenelles qui circulent partout, incluant parfois des personnes médiatisées.

      Pour ma part, je ne suis pas antisémite, je n'aime pas spécialement les gens qui professent cette opinion, pour autant lorsque je défends la liberté de Dieudonné de dire ce qu'il veut, je ne défends pas l'antisémitisme mais la liberté d'expression.

      Ceci dit, puisqu'on cause d'antisémitisme en général, il ne faudrait quand même pas oublier qu'il peut puiser ses racines dans des faits on ne peut plus réels. Ainsi on peut observer une montée d'un antichristianisme virulent en Israël où des moines et religieuses sont victimes d'insultes et de jets de pierres, où les églises et monastères sont victimes de dégradations. Par ailleurs, en dépit de tout le bien que je peux penser des juifs, il est indéniable que paradoxalement, compte tenu des événements qui ont conduit à sa création, l'Etat d'Israël est fondé sur un principe qui n'est pas sans rappeler celui de l'apartheid, proclamé "Etat juif" de fait les citoyens non-juifs deviennent des sous-citoyens. Sans parler des agissements de certains groupes en France comme le Betar qui usent de la force et de l'agression pour faire taire ceux qui leur déplaisent. J'en parle d'autant plus aisément qu'il m'est arrivé dans mon jeune temps de participer.

      Pour autant, bien qu'acceptant ces arguments comme réels et fondés, je conserve mon indéfectible soutien à Israël et mon amitié aux juifs. Et je ne crois pas que défendre la liberté d'expression soit une mauvaise croisade. On fait preuve de bien plus de sens et de force morale en acceptant d'entendre des propos qui nous déplaisent qu'en les faisant interdire. Sans parler du fait qu'on respecte une liberté qui devrait être considérée comme fondamentale et irréductible.

      D'un autre côté, je trouve tous ces ministres, de droite comme de gauche, particulièrement impayables. Ils n'ont que le mot "laïcité" à la bouche mais ils vont tous aux dîners du CRIF, bien connu pour être une officine dépourvue de tout caractère religieux et communautaire.

      Supprimer
    4. Vous mélangez tout. On peut très bien détester l'antisémitisme tout dans le même temps défendre le droit que tout être humain à d'exprimer ses opinions, aussi immorales soient elles. Quant à la tolérance, il y a des maisons pour ça. D'ailleurs il est assez paradoxal de constater que tous ceux qui professent un amour inconditionnel de la tolérance soient justement les plus acharnés quand il faut interdire de parole tel ou tel personnage.

      Supprimer
    5. Faites gaffe, vous allez virer antisémite de gauche.

      Cela étant, c'est vous qui mélangez les sujets. Chez vous la théorie du genre, ici la prostitution. Pour ma part, j'essaie d'éviter, ça évite de généraliser.

      Supprimer
    6. D'un autre côté, je me demande parfois si vous ne picolez pas plus que moi.

      Supprimer
  10. Salut,

    Tu devrait quand même retourner faire un tour sur google ou youtube pour voir ce qu'est une quenelle. C'est quoi un salut nazi inversé? Un geste anti nazi? C'est quoi cette polémique à la con? Ils n'ont pas mieux à faire les politiques en France? Dieudonné est sans aucun doute antisémite (et un gros con suivant l'opinion de chacun)) mais ce n'est pas en l'attaquant pour de mauvaise raison que le gouvernement ralliera les gens à sa cause.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui a parlé de salut nazisme inversé ? Moi ?

      Supprimer
    2. Tu parles de geste antisémite et jusqu’à preuve du contraire ça n'en est pas un.

      Supprimer
    3. Ça fait longtemps que tu n'es pas venu en France ?

      Supprimer
  11. Vous confondez, comme la plupart des gens anti sémitisme et antisionisme. Ce qu'il y a d'effarant dans les médias en France actuellement, c'est qu'il suffit que la LICRA ou le CRIF prétende que Dieudonné est antisémite et décrète qu'il fait des saluts nazis pour que tout le monde suive sans réfléchir ni prendre la peine d'analyser ce que lui, Dieudonné, dit ou fait (voir ses vidéos sur youtube).

    RépondreSupprimer
  12. Je ne confonds rien et tu te comportes encore comme un trou du cul qui de croit plus compétent que les autres. Pauvre con. Évite ce blog.

    RépondreSupprimer
  13. C'est bon, les quenelles. Mais à cette période de l'année, je préfère du boudin blanc aux truffes, avec des pommes cuites. Miam.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas bien de dire du mal de Marisol Touraine.

      Supprimer
    2. Boudin blanc de Rethel, évidemment : le seul et unique !

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.