13 décembre 2013

Le coup de gueule de Jean-Marc Ayrault

Tweet de Matignon : « Monsieur Copé est un irresponsable et un menteur http://t.co/AoQRdSsLkn » ! Autant dire que c’est une belle soufflante que Jean-Marc Ayrault a balancé à Jean-François, à juste titre, à mon avis mais j’y reviendrais.

Je résume l’histoire au cas où certains n’auraient pas suivi l’actualité (cette engueulade fait la une des sites de presse : c’est l’information importante du jour… Voir mon dernier billet !). Un rapport a été remis au premier ministre au sujet de l’intégration et publié aujourd’hui. Il contient des trucs très bien et des âneries, d’après ce que je peux en juger. Je dis bien « ce que je peux en juger » : je suppose qu’un tas d’andouilles font des déclarations sans avoir lu ce rapport qui a été fait par des spécialistes et des gens qui ont longuement travaillé.

Parmi ces trucs bien, par exemple, il y a le fait de faciliter la régularisation des sans-papier qui ne sont pas expulsables. Ca me parait la moindre des choses que de leur donner une existence légale. Parmi les trucs que j’aime moins, il y a par exemple la préconisation d’arrêter d’interdire le voile dans les écoles et des trucs comme ça. Ce n’est pas l’objet du billet et je n’ai pas envie de recommencer un débat.

Toujours est-il que la droite s’est dépêchée de communiquer sur le fait que ces préconisations étaient en fait l’avais du gouvernement. D’où les propos de Jean-Marc Ayrault : « Ce n’est pas parce que je reçois des rapports que c’est forcément la position du gouvernement. » Il a raison de le rappeler. « Jean-François Copé est un irresponsable et un menteur parce que faire le procès au gouvernement de la République que je dirige que nous voudrions abandonner le modèle républicain d'intégration, celui des droits et des devoirs, celui de la République démocratique laïque et sociale, c'est une injure. Je le prends comme tel et je ne laisserai pas passer ce qui est en train de se faire", a déclaré Jean-Marc Ayrault devant la presse à l'Hôtel Matignon. » « Il va jusqu'à dire que nous voudrions réintroduire les signes religieux à l'école, le voile à l'école. Mais de quoi parle-t-il ? Est-ce qu'on a dit ça une fois ? A-t-on cette intention ? Evidemment pas. Moi-même, j'ai voté pour la loi interdisant les signes religieux à l'école", a ajouté celui qui fut député et chef de file du groupe PS à l'Assemblée en 2004, au moment du vote de cette loi. » « Copé a un problème, l'UMP a un problème. C'est son électorat qui file de plus en plus vers l'extrême droite et le FN. Il ne sait pas le retenir, au point de mentir »

Parmi les assaillants de droite qui balancent des conneries dans les médias, il y a le président de l’UMP, Jean-François Copé, qui a dit, par exemple « Notre République serait en danger si vous cédiez à cette tentation en mettant en œuvre, ne serait-ce qu'à minima, un rapport dont l'intention est de déconstruire (...) cette République. »

Notons que la suite est amusante puisqu’en réaction aux propos de Jean-Marc Ayrault, Jean-François Copé a déclaré : « Le premier ministre avait le choix entre rassurer ou assumer, il a préféré l'insulte, a déclaré le président de l'UMP au Figaro. Ce choix en dit long sur l'état de panique à bord qui règne dans l'exécutif. Jean-Marc Ayrault a oublié qu'en m'injuriant, il injurie les millions de Français scandalisés et indignés par le fait que le gouvernement ait pu commander et cautionner un rapport qui propose un plan complet de démantèlement de l'identité française. » Nous voila bien avec la droite française d’aujourd’hui : ils commandent des rapports dont ils connaissent déjà les conclusions.

C’est bien cette droite qui est totalement incompétente. Un décideur ne peut que demander des rapports et les étudier ensuite. Mais le décideur a d’autres critères pour choisir, outre le fait qu’il peut ne pas être d’accord avec les conclusions... Par exemple, Jean-Marc Ayrault a des considérations politiciennes : le cœur de son électorat, par exemple, est profondément laïque et favorable à l’interdiction des signes religieux à l’école. Il a aussi un certain bon sens… Il me parait évident que revenir sur cette loi, par exemple, serait une catastrophe en termes d’intégration. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des auteurs du rapport. Et Jean-Marc Ayrault a des considérations électorales.

La presse est nulle.

C’était le thème de mon billet de ce midi. C’est pourtant bien elle qui a ressorti ce rapport aujourd’hui alors que les conclusions datent de plus d’un mois en en faisant le sujet du jour, sur un mode époustouflant !

Jean-François Copé est en période électorale.

 Il y a des élections dans trois mois. Il a remis le thème de l’immigration au cœur des propos de l’UMP au cours de la semaine (voir par exemple cet article du Parisien d’avant-hier). Comme le tweete, l’excellent @HumourDeDroite : « L’UMP a mis un mois pour découvrir un rapport public. Bientôt faudra leur annoncer que Mandela est mort ». L’UMP connaissait très bien ce rapport et tout cela est orchestré !

C’est le Figaro qui a ressorti ce rapport, pour vous dire !

L’UMP n’a aucune idée, aucun projet : tout ce qu’ils savent faire est parler d’immigration en accusant la gauche. L’élection est pourtant locale, le thème de l’immigration n’a rien à faire dans cette campagne sauf sur des problématiques spécifiques, comme l’hébergement des Roms,…

Les électeurs vont finir par s’en apercevoir que l’UMP ne fait que courir après le Front National, ce qui, à mon avis, est une prodigieuse erreur : elle n’avait que ça en 2012 et elle a perdu l’élection.

Le deuxième communiqué de Jean-François Copé, là où il parle de panique, est une erreur magistrale qui souligne son incompétence. La panique est au cœur de l’UMP qui avait un boulevard pour ces élections et qui se trouve dans une merde notoire en risquant de perdre Marseille et quelques autres villes à cause du Front National.

La presse est nulle.

C’était le thème de mon billet de ce midi. Je me répète. Quand se décidera-t-elle à diffuser cette information en une des billets : le rapport a plus d’un mois ? La droite est en pleine campagne électorale.

Elle est nulle parce que les lecteurs auront l'information et vont se rendre compte de la partialité dans le traitement de l'information.

Jean-Marc Ayrault a parfaitement raison de pousser ce coup de gueule.

Depuis dix-huit mois, maintenant, la droite met en avant des thèmes en se basant sur le mensonge. C’est très bien pour exciter ses propres sympathisants. On l’a beaucoup vu dans les réseaux sociaux avec différentes histoires, de la catastrophe de Brétigny à la théorie du genre qui est probablement le plus emblématique.

La droite dénonce des intentions qu’aurait le gouvernement alors qu’il n’en a pas.

En poussant son coup de gueule, Jean-Marc Ayrault remet au centre du jeu l’incompétence de Jean-François Copé et de cette UMP qui a totalement perdu pied depuis le 6 mai 2007. Il montre qu’il a de la voix et, pour qu’il tienne ces propos, il faut que le sujet soit grave.

J'aimerais le voir plus souvent offensif comme ça (une fois tous les deux ou trois mois ferait du bien). Et le Parti Socialiste manque toujours autant de répondant, faute de personnalité charismatiques à sa tête qui pourrait intéresser les médias...

Et le rapport dans tout ça ?

Vous devriez le lire. Je n’ai lu qu’une petite partie. Il y a quatre ou cinq documents. Je cherchais la partie sur le voile. Le document correspondant fait 93 pages.

La partie sur la suppression d’interdisant les lois sur le voile n’y prend que quatre ou cinq lignes et est parfaitement argumentée parce que l’auteur explique les conséquences négatives de cette loi. Ca ne m’empêche pas d’y être totalement opposé. Il n’empêche que je connais un tas de gens très bien qui devraient être d’accord.

La droite et la presse sont dans un délire total. Une incompétence de plus en plus notoire.

Qu’elle trouve donc un projet…

25 commentaires:

  1. Oui, mais non.

    1 - Ce rapport n'est pas au fond d'un tiroir de Jean-Marc Ayrault: il est sur le site de Matignon, c'est loin d'être le cas de tous les rapports qu'il reçoit.

    2- Quand un gouvernement commande un rapport, ce n'est pas au hasard, c'est pour entendre un certain type de réponses; quand il commande un rapport sur la compétitivité des entreprises, ce n'est pas pour s'entendre dire que ça va très bien comme ça, que nos entreprises sont assez compétitives; dans ce cas particulier, il savait bien que les gens qu'il avait choisi pour faire ce rapport feraient ce type de réponses; s'il avait voulu des réponses inverses, il aurait nommé des "experts" chevènementistes et des défenseurs ardents de la laïcité.

    Bien sûr, il n'y aura pas de retour du voile à l'école: un gouvernement va toujours moins loin que les préconisations des rapports qu'il reçoit.

    Mon hypothèse personnelle: s'il relance aujourd'hui cette question, c'est pour faire remonter le FN aux dépens de l' UMP à l'approche des municipales; Mitterrand était coutumier du fait, en ressortant " et si on faisait voter les étrangers aux élections municipales? " avant chaque élection.

    Risque de la manœuvre: cela peut agacer beaucoup de gens, car ce n'est pas la question qui les passionne le plus, et on pourrait lui reprocher de ne pas s'occuper davantage du chômage et moins du voile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les rapports qui intéressent le public sont souvent publiés pour préparer les mentalités et pour sentir le vent. Par contre, il y en a tant qu'ils ne sont pas toujours facile à trouver. Surtout, on est noyés par l'information et on ne sait pas qu'ils sortent.

      Pour le reste, je ne sais pas si vous avez raison. J'ai moi même fait des billets pour dire que ces thèmes favorisaient le FN donc le PS.

      Par contre, c'est bien l'UMP qui a mis ce thèmes sur le devant de la scène avant la publication du rapport.

      Surtout, je ne comprends pas comment l'UMP peut se faire avoir systématiquement. C'est délirant. Ils avaient un boulevard.

      Supprimer
    2. Si on en croit le Figaro, mon hypothèse est fausse, mais c'est encore pire: c'est un très gros couac de plus.

      http://tinyurl.com/m79daz5

      Tout cela est très étonnant.

      Supprimer
    3. Croire le Figaro parce qu'un type a déclaré un truc...

      Supprimer
    4. Ça favorise le FN quand on a rien d'autre à proposer. Ces rapports peuvent être une base pour une politique de gauche sur ces questions. Et en faire un sujet politique normal quoi, sur lequel la droite, la presse et le FN ne peuvent plus s'hystériser...

      Supprimer
  2. une dizaine d'euro la centaine chez nature et découvertes

    RépondreSupprimer
  3. Bon, l'important, c'est le chômage. Le reste, c'est de la poudre aux yeux. Quant à CETTE république-là, unissons-nous pour la remplacer. Non, je ne suis pas à côté du sujet, c'est Ayrault qui l'est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es donc d'accord avec Copé !

      Supprimer
    2. Bien entendu que non, puisque lui aussi s'égare sur des à-côtés sans intérêt, quand il ne les provoque pas !

      Supprimer
  4. Qu'est-ce qu'un rapport ? En quoi se différencie-t-il d'une expertise ?
    Comme son nom l'indique, un rapport résume des travaux, des opinions ...
    Il n'est pas une Bible et encore moins l'opinion du Gouvernement. JM Ayraut a raison de rembarrer Copé qui prête au Gouvernement certaines des opinons qui figurent dans ce rapport. Le but de Copé est de se faire passer pour le chantre de la défense de la laïcité ! Il faut quand même se rappeler le discours de Latran de Sarkozy en 2007 où il a réécrit à sa façon l'histoire des relations entre l'Eglise catholique et la France (Bossuet a dû se retourner dans sa tombe) et inventé le concept de "laîcité positive" marquant par là même que dans son esprit, la laïcité tout court est négaive !
    Se souvenir aussi que c'est la droite au pouvoir pendant 20 ans, qui a inventé le concept de "discrimination positive", avec les effets ultra délétères sur la cohésion sociale, des politiques publiques menées selon ce concept.
    Donc Copé qui a tous les culots, a bien mérité la réponse vive du 1er Ministre

    RépondreSupprimer
  5. Je ne me suis pas plongé dans le rapport. Ce n'est qu'un rapport. Mais j'aime particulièrement la façon dont M Copé a été taclé. Il faudrait que cela se fasse plus souvent plutôt que de passer pour des mous du genou. De l'agressivité envers cette droite me paraît salutaire pour le moral.

    RépondreSupprimer
  6. Ce qui est trop drôle c'est qu'à aucun endroit le mot "voile" n'est écrit dans le rapport.

    La phrase exacte est la suivante (il s'agit d'un des principes suggérés, parmi des dizaines d'autres), corrigez-moi si je me trompe:

    "Favoriser le dialogue inter-religieux et revisiter certaines préconisations de la Commission de réflexion sur l'application du principe de laïcité dans la République lié notamment à la reconnaissance de la diversité des appartenances religieuses et des fêtes qui y sont associées."

    Au delà de ce petit paragraphe, dont chacun pourra interpréter les sous-entendus comme il veut, il y a des choses particulièrement intéressantes à découvrir sur ce rapport (facile à trouver sur le Net pour qui veut bien chercher un peu). Mais bon, comme d'habitude on est dans le degré zéro de l'information. Plus rien ne compte sinon le sccop. Il faut justement des blogs comme le tien, comme celui d'Elie ou de Juan pour hausser le niveau. Ne baissez pas les bras !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas lu le bon rapport, je crois... Le voile y est bien cité, à de nombreuses reprises.

      Supprimer
    2. Oui, exact, je n'ai pas lu le bon rapport, me contentant bêtement de reprendre celui que citait le Parisien...

      Sur ce projet de refondation de la politique d'intégration il y a 5 rapports, issus de 5 groupes de travail:
      - Protection sociale
      - Faire société
      - Mobilités sociales
      - Habitat
      - Connaissance-reconnaissance

      Je n'avais lu que le 5ème (passionnant d'ailleurs). Mais c'est dans le 3ème que l'on trouve explicitement la notion de voile. La proposition du rapport est de supprimer les dispositions discriminatoires concernant l'accompagnement aux sorties scolaires (en clair que les mamans qui accompagnent puissent porter le voile). Comme tu le cites dans ton billet ce n'est que ça est rien d'autre.

      Supprimer
    3. Non, il va plus loin. Voir mon dernier billet.

      Supprimer
  7. Enfin quelqu'un qui ne s'embarrasse pas de formules : Copé est un menteur.

    RépondreSupprimer
  8. La vérité est entre les deux, comme souvent.
    Oui, un rapport n'est pas une directive ministérielle, mais ce n'est pas non plus, comme le gouvernement cherche à nous le présenter, de simples propositions reçues incidemment sur un bureau.
    Les auteurs du rapports sont des gens qui sont missionnés, donc payés par le gouvernement et la moindre des choses est qu'ils donnent des orientations en phase avec la volonté gouvernementale, ceux qui justement leur demande de réfléchr selon des axes précis cohérents avec leur politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il ne faut pas prendre une phrase dans un rapport de 3 ou 400 pages pour en faire la volonté du gouvernement.

      Supprimer
  9. Il est où le commentaire de blogQuelconque ? Il disait : "
    Ça favorise le FN quand on a rien d'autre à proposer. Ces rapports peuvent être une base pour une politique de gauche sur ces questions. Et en faire un sujet politique normal quoi, sur lequel la droite, la presse et le FN ne peuvent plus s'hystériser...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.