20 décembre 2013

Tailler dans le budget de l'immobilier ?

Bernard Cazeneuve, toujours à la recherche de quelques milliards à économiser, va travailler sur les budgets consacrés au logement. Évidemment, sous Twitter, on voit quelques andouilles brailler : "ah mon dieu, c'est mal, les méchants socialistes s'attaquent au logement". 

Ils n'ont rien compris. Le budget de l'état pour le logement est consacré à des aides à l'acquisition à la propriété : prêts à taux zéro, exonérations fiscales,... Jusqu'aux réductions de la TVA sur certains travaux. 

Or, le rôle de l'état n'est pas d'aider les gens qui en ont les moyens à devenir propriétaires. 

Ce pognon va directement alimenter la spéculation immobilière et l'augmentation des prix d'achat et de location. 

L'état doit cesser ces aides injustes et aider les collectivités à investir dans la construction de logements sociaux pour concurrencer le secteur privé. 

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2013/12/20/05002-20131220ARTFIG00249-les-depenses-de-logement-dans-le-viseur-de-bercy.php


Envoyé de mon iPhone

11 commentaires:

  1. Tant mieux
    et je trouve courageux ce gouvernement de bosser sur ces dossiers ( comme pour les lunettes et la santé) ou quelques morpions se sont accrochés aux bourses de l'état.

    RépondreSupprimer
  2. Là, effectivement, tu as raison. Il faut reprendre en main réellement la gestion des HLM ( mon dernier billet portait sur autre chose mais quand on voit comment on attribue les logements, ça fait peur, découvert à cette occasion) et transformer le 1% logement en impôt non soumis à avantages, et surtout arrêter les niches fiscales au niveau des propriétaires, faut qu'ils partagent aussi, eux! L'immobilier est trop haut, et représente une valeur trop élevée. Il faut le faire redescendre.

    RépondreSupprimer
  3. Oui bien d'accord, et réorienter le pognon pas seulement sur les logements sociaux , mais surtout (et le plus vite possible) sur ce minimum de travaux d'isolations pour que les plus pauvres ne croulent plus sous des factures hallucinantes que même les riches ne paieraient pas (puisque leur baraque est généralement très bien isolée, ELLE)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sujet très délicat. Un couple de retraites qui gagne 1500 euros par mois n'est pas riche s'il vit à Paris. Mais s'il est propriétaire d'un appartement de 3 pièces, il est riche : ça vaut 400 000 euros.

      Supprimer
  4. Ça veut dire quoi, exactement, quelques milliards à "économiser" ?
    A geler dans un coin, à remplir le trou de la sécu, à filer du pognon à je ne sais quel autre plan pour soutenir la croissance ? A colmater les fissures dans la coque du navire qui coule ?

    RépondreSupprimer
  5. Pas de logements sociaux dans ma rue ! Et vivent les petits propriétaires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous collerais des HLM au Plessis Hébert, moi !

      Supprimer
  6. "Or, le rôle de l'état n'est pas d'aider les gens qui en ont les moyens à devenir propriétaire"
    Ca fait 30 ans (voire plus) que je dis ça...
    J'étais (il y a longtemps , sniff) chef de la cellule DDE (requiescat in pace) qui distribuait les prêts "PAP"...et je m'étonnais de cette "volonté" de devenir propriétaire.. bon, je vais manger..

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.