23 décembre 2013

Vacuité et rétrospective de la semaine

Ce qu'il y a de bien, avec l'actualité qui va à la vitesse du cheval au galop quand son cavalier à peu d'arriver après l'apéro, c'est quand le hasard vous permet de revenir sur l'actualité récente avec un peu de recul. Ma mère étant abonnée au Canard Enchaîné, je ne lis que quand je suis chez elle. Ce matin, je lisais donc celui de mercredi dernier, largement consacré aux événements du week-end précédent. Ce hasard permet aussi d'aller voir, une semaine après, comment les blogs ont traité les différents sujets.

La presse en continue et les blogs sont lamentables. On le sait. Pas besoin de faire un billet sauf que les doigts me chatouillent.

Ils parlaient ainsi de ce fameux rapport sur l'intégration. Ils se foutent évidemment de la tronche du gouvernement qui, comme moi (ben oui...) accusait la presse d'avoir sorti l'affaire. C'est toujours la presse qui fait des conneries... Par contre, ils rappellent deux faits essentiels : l'origine du rapport et le fait que tous les rapports remis au gouvernement sont publiés sur son site web par "souci de transparence".

Il serait amusant de ressortir les billets des blogs réactionnaires sortis sous le feu de l'action et toutes les âneries qui ont été racontées... Et les titres de la presse.

Cette dernière disait que le président avait remis en place le premier ministre en disant que ce n'était pas la position du gouvernement. Il m'avait semblé, à l'époque, qu'au contraire, François Hollande avait confirmé les propos de Jean-Marc Ayrault.

Une des autres affaires de la semaine précédente concerne la visite de Pépère au cours de laquelle des militaires ennemis avaient réussi à s'aventurer près de l'avion présidentielle. Il s'agissait en fait de « militaires amis » chargés de la sécurité et parfaitement autorisés à être là.

Il serait amusant de sortir la liste de tous les "scandales" dénoncés par la droite ou les médias mais qui ont fait plouf, faute de fond.

Ce week-end, l'affaire était la blagounette d'Hollande à propos de l'Algérie. Il me tarde de lire le prochain Canard, celui de mercredi qui sortira mardi et que je lirai vendredi ou samedi. On apprendra probablement que François Hollande parlait effectivement des rapports entre Ayrault et Valls et que le pataquès a été monté en épingle par les partis de droite algériens réjouissant l'UMP qui pu en remettre une couche. Quand je pense que mes deux blogs de droite préférés (en tant que victimes) ont multiplié les billets...

Cette andouille de Corto dit par exemple : "J'ai lu enfin un blogueur de gouvernement écrire, sans rire, que les Algériens de France, "surtout eux", auraient rigolé de cette boutade. On défend son idole comme on peut..." Il parle de moi mais il a assez rarement les couilles de me citer. Fera-t-il un billet quand il apprendra que la majorité des Algériens auront rigolé comme des madeleines avec cette excellente plaisanterie. Et prétendre le contraire est les prendre pour des cons. Il est évidemment amusant de surfer sur l'actualité et de rebondir sur les blogs des camps opposés quand il faut démontrer que le président de la République est un méchant raciste mais quand ça amène à prendre les étrangers pour des cons, on peut s'interroger...

Je pourrais appliquer ce genre de considérations sur le recul à moi-même, me direz-vous ! Soit. Nous sommes le 23, il y a une semaine nous étions le 16. J'ai fait un billet au sujet des élections européennes. Rien à redire une semaine après, il n'était pas exactement dans l'actualité. Un billet sur Troadec et la régionalisation : rien à redire non plus. D'ailleurs, Troadec qui prend des ailes s'est fait recadrer par les bonnets rouges aujourd'hui (ce qui est logique). Après, j'ai fait un billet sur les blogs, hors actualité politique. Ensuite, j'ai tapé sur mon propre camp (à Montreuil puis au sujet des européennes). J'ai parlé de décentralisation et d'environnement. J'ai évoqué l'offre politique au sein d'un « billet de fond ». Ah ! J'ai donné mon avis sur le bon mot d'Hollande.

Je fais l'exercice avec les blogueurs parce que ça m'amuse mais il serait amusant de faire le même travail avec la presse en ligne, celle qui doit donner de l'information au fil de l'eau, qui n'a pas le temps de se poser, tout comme la radio ou la télé.

Finalement, la presse papier a peut-être de l'avenir. La presse hebdomadaire, sans doute plus. Il faudrait inventer la presse annuelle (ça existe, il y a même un canard qui ne sort que les 29 février). Se poser, à froid, étudier l'actualité, présenter les faits marquants, ceux qui ont eu un impact... Aujourd'hui la presse sort des tweets. Tiens ! Hier, elle sortait celui de Méluche, à propos de la blagounette. On l'a vu cité par des dizaines de dépêches. A-t-on vu un seul journal l'analyser et se demander s'il n'était pas franchement antisémite.

Pas facile de faire plaisir à des lecteurs « parce qu'il le faut ». Moi, je m'en fous. J'ai même fait volontairement des billets trop longs pour voir à quel point ils faisaient suivre le client...

Je suis allé voir l'historique du blog de Corto, sur une semaine, après avoir fait l'exercice pour le mien. Le billet d'avant celui que je citais évoque les quenelles. Il parle des blogueurs de gouvernement. Il est obnubilé, faut croire. Je ne sais pas quel blogueur de gouvernement a parlé de quenelle... J'ai bien parlé d'antisémitisme sur les réseaux sociaux dans mon annexe. Ou alors il prend Seb Musset pour un blogueur de gouvernement... Ce qui montre une fois de plus qu'il ne comprend pas grand chose à la gauche. Laissons le parler.

Comme l'ami FalconHill, les quenelles, pour moi, ça reste un truc qui se bouffe. C'est très bon mais on en trouve souvent de mauvaises, en boite, … Remontant le blog de Corto, pour arriver au 16. J'ai craqué, le 17. Je suis tombé sur son billet de la brillante élection de Mme Merkel. Il a oublié de préciser qu'elle la devait au socialos du coin et des concessions qu'elle a faites.

C'est étrange de concevoir ainsi la politique.

Je suis effectivement un peu remonté contre certains blogs politiques (pas uniquement à droite), sans en vouloir aux tauliers (chacun fait ce qu'il veut), mais le résultat global est mauvais. Entre les andouilles qui racontent n'importe quoi et celles qui font des billets trop longs bourrés de fautes d'orthographe, il faut bien reconnaître que les blogs ne sont nécessairement plus utiles que la presse en ligne. Mais, au moins, elle tente de gagner du pognon.

C'est dommage. A une époque, les blogs tentaient d'avoir de la visibilité, collectivement. C'était mieux avant et tout ça.

Je vais donc continuer à lire Le Parisien et le Canard Enchaîné. Et les blogs des copains et des pas copains, mais là, c'est pour rigoler.

7 commentaires:

  1. Je crois qu'un blog doit éviter de se laisser enfermer dans une catégorie (de "droite", "de gouvernement", etc).
    Sinon: ma petite pochade sur Mélenchon, où je n'ai fait que reprendre un commentaire écrit ici en deux minutes, a fait...6 000 lectures, le double de la moyenne de mes articles: bien la peine de se casser la tête!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que ce n'est pas le fond qui fait l'audience.

      Un blog peut se ranger dans une catégorie mais se doigt de multiplier les sujets. Il n'y a pas assez de blogueurs qui sortent de leur catégorie pour faire autre chose où font, comme vous et moi, des billets sur des sujets qui différent. Par exemple, j'ai balancé dans Twitter votre billet sur le cœur artificiel. Il a intéressé du monde.

      Supprimer
    2. Se doit dans le cul... Ça s'arrange pas, l'orthographe, chez moi...

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si je suis visé par les blogueurs aux billets longs et avec une orthographe discutable et je suis exceptionnellement depuis quelques jours sans billet sur mon blog principal (sur mon autre blog par contre c'est nourri) par faute d'obligations alors que d'habitude je me débrouille pour écrire. Mais je suis allé faire quelques tours sur les blogs de gauche, si certains se maintiennent la moyenne est d'un niveau vraiment affligeant...c'est assez incroyable, surtout venant parfois de gens qui bloguent depuis plus de 5 ans...bref tu es un des derniers endroits où aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est évidemment de mes billets dont je parlais ! Pour le reste, on ne trouve effectivement pas grand chose à se mettre sous la dent.

      Supprimer
  3. Prenez des vacances, c'est le moment...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.