08 janvier 2014

8 janvier 1996 : Mort de Mitterrand - 8 janvier 2014 : Copé tue la politique

Mitterrand est mort le 8 janvier 1996, ce qui fait 18 ans. Aujourd’hui, il se retourne une nouvelle fois dans sa tombe à la vision de la disparition de la politique en France. D’un autre côté, il avait laissé sa place à Jacques Chirac qui avait remporté l’élection sur le thème de la fracture sociale, quelques années après le bruit et les odeurs.

Aujourd’hui, Jean-François Copé a présenté ses vœux à la presse.

Commençons par rigoler avec les municipales. Jean-Francois Copé et l’UMP ont ciblé, pour le scrutin local de mars, « mille villes de plus de 9.000 habitants […] que nous voulons gagner pour renouveler l'UMP ».

Vive Google qui me permet de vérifier en moins de trois minutes : il y 1058 villes de plus de 9000 habitants en France. Il voudrait donc toutes – sauf 58… – les gagner… Ou alors il se fout de toutes les communes rurales ? Ou alors il a l’ambition de gagner 1000 communes sur 36000 ?

Comme je le disais hier, le chef de l’UMP n’avait pas réagi aux vœux de François Hollande. Il lui a fallu prendre une semaine de réflexion pour savoir quoi penser pendant qu’une partie de la gauche (de la gauche) s’étripait sur le virage pris le président de la République.

« François Hollande ne fera aucun tournant social-libéral car il n'en a pas les moyens, il n'a la majorité ni à l'Assemblée nationale ni au Sénat » a-t-il déclaré aujourd’hui. Je lui rappelle que la majorité présidentielle dispose de plus de 50% des sièges à l’Assemblée ce qui constitue une majorité et, si des députés s’amusaient à voter contre un texte qu’ils jugeraient trop à droite, des députés de droite serait amener à voter pour ce qui contrebalancerait.

Jean-François Copé gueule contre François Hollande parce qu’il mène une politique trop à gauche mais quand il veut faire une politique que la gauche de la gauche qualifie de droite, Jean-François Copé dit qu’il ne le fera pas parce qu’il n’aura pas la majorité. Jean-François Copé a oublié que c’est, actuellement, l’UMP qui n’a pas de majorité.

Le niveau monte.

« François Hollande ne fera aucun tournant social libéral, parce qu'il n'en a pas les moyens budgétaires, il ne fait rien pour baisser les dépenses publiques. Il n'a pas non plus les moyens politiques de ce tournant. » a dit Jean-François Copé selon Le Point (auparavant je citais 20minutes, qu’ils se mettent d’accord).

J’ai Jean-François Copé quand il dit au peu de gauche : Attention, les gars ! François Hollande vous a menti : il ne vous trahira pas.

C’est à pisser de rire. Je vais l’embaucher pour tenir mon blog.

Chaque année, je fais un billet à propos de la mort de François Mitterrand. Pas cette année. J'ai plutôt envie de faire un billet sur la mort de la politique.

7 commentaires:

  1. tiens 18 ans que j'ai mis les pieds pour la première fois à la fédé du ps du rhône

    RépondreSupprimer
  2. Copé et Mitterrand dans le même billet, c'est osé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a bien eu ce Copé et un Mitterrand dans le même gouvernement.

      Supprimer
  3. Les socialistes charentais ont pèleriné à Jarnac hier, avec roses et bouquets divers, sous le soleil... à la messe en plein air...
    Je trouve cela répugnant. Comme toutes les messes d'ailleurs...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.