19 janvier 2014

Jean-François Copé respecte-t-il les élus locaux ?

Je vais rester poli avec Jean-François Copé, il vient de perdre sa grand-mère de 105 ans. J'ai aussi beaucoup de peine quand j'égare des vieux trucs. Toujours est-il que non content d'avoir appelé l'UMP à se ranger derrière Bayrou à Pau, il s'est prononcé pour la réforme territoriale. Il veut le faire à l'occasion d'un referendum six mois après le retour de l'UMP au pouvoir (en 2027 ?)...

Je lui rappelle que tous les referendum sur l'organisation territoriale ont une réponse négative. Voir mon billet d'avant-hier. Les gens ont trop de valeur sentimentale pour leur département. Ce qui est con.

Il est favorable à une fusion des départements et des régions. Je lui rappelle que le gouvernement précédent avait fait une loi dans ce sens. Elle a été annulée par la gauche car elle était totalement ridicule.

Surtout, Jean-François Copé dit : « Au lieu d’élire 6.000 conseillers régionaux et généraux, ils auront à désigner 4.000 élus régionaux fortement ancrés dans leurs cantons. L’économie ainsi réalisée par la réduction des effectifs et des dépenses est estimée à plus de 10 milliards d’euros, selon une étude réalisée par la fondation Ifrap » .

Maintenant, vous prenez une calculatrice. 6000 – 4000, ça fait 2000. 10 milliards divisés par 2000, ça fait cinq millions. C'est mathématique.

Selon Monsieur Copé, le coût d'un conseiller général serait de 5 millions d'euros uniquement pour les frais de fonctionnement (parce que le fond des charges du département, ne bouge pas en fonction du nombre d'élu : verser le RSA, construire des routes, entretenir des collèges)...

Si M'sieur Copé a aussi peu d'estime pour les élus locaux, il ne faut pas étonne qu'il ne soit pas très populaire dans son camp et il ne faut pas s'étonner que la droite ait autant de mal au niveau local.

9 commentaires:

  1. On remercie d'avance M. Copé de prendre les élus et les grands électeurs pour des cons. Puissent ils s'en souvenir aux prochaines élections sénatoriales

    RépondreSupprimer
  2. On remercie d'avance M. Copé de prendre les élus et les grands électeurs pour des cons. Puissent ils s'en souvenir aux prochaines élections sénatoriales

    RépondreSupprimer
  3. Tu lui parles d'une scie à ruban, il pense tout de suite à un machin pour les inaugurations, aussi...

    RépondreSupprimer
  4. Il a un sérieux problème avec les chiffres ce monsieur.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.