10 janvier 2014

L'étendard sanglant est levé !

« Depuis François Ier, Henri IV ( on se souvient du succès du film de Claude Autant-Lara Vive Henri IV...Vive l'amour) et Félix Faure, le peuple gaulois s'est toujours réjoui que son souverain fût un chaud lapin, et c'est avec allégresse qu'il vient d'apprendre que le Président, qui de Casanova a hérité l'inconstance à défaut de la plume, avait une nouvelle camarade de jeux. » nous dit Michel Desgranges en introduction de son billet du jour.

Ben quoi ? Il faut bien que je fasse une introduction à mon billet de ce midi. Pensez donc ! Je me réveille ce matin : j’avais complètement oublié les tweets d’hier soir qui parlaient de la potentielle liaison de François Hollande avec une actrice dont je n’avais strictement jamais entendu parler. Alors, ce matin, au réveil, en voyant la déferlante, j’ai bondi. Je suis un blogueur de gouvernement, chaudement supporter de François Hollande. Je dois aller à sa rescousse par un billet de blog.

« Cette tendre et émouvante idylle est révélée par Closer, magazine assez semblable au quotidien-vespéral-de-référence mais avec des images en couleurs et plus de sérieux dans l'information, en un long reportage illustré, pour en prouver la véracité. » continue le blogueur réactionnaire (mais ça aurait pu être pire).

Je dois reconnaître que cela me fascine. Closer va faire des records de vente mais, surtout, va améliorer son image, en sortant ce scoop. Pourtant, j’ai du mal à comprendre que des acheteurs potentiels puissent se ruer sur cette histoire. Ca y est : je suis au courant, François Hollande a très probablement une liaison avec une actrice (sinon, il n’aurait pas parlé d’atteinte à la vie privée mais de diffamation, je suppose). Pourquoi acheter un journal avec des photos. Au moins, si on le voyait en train de tirer un coup, ça pourrait être rigolo. Ou émouvant. C’est tout de même le président de la République. Nous aurions alors à chanter la Marseillaise en nous masturbant.

« On y lit que les tourtereaux disposent d'un pied-à-terre (baisodrome, en langue du peuple) à une demi-encablure du palais élyséen, où, à la nuit tombée, le Président se rend assis à l'arrière d'un scooter conduit par un fidéle garde (il y a une photo),  il descend de sa monture, traverse le trottoir (photo), entre dans le bel immeuble haussmanien (une fois que le garde a vérifié que n'y est pas tapi quelque Mbala mbala), monte en ascenseur jusqu'au quatrième étage, où l'attend, toute humide de désir (pas de photo), sa douce conquête. » Le réactionnaire connaît assez mal le langage du peuple. Il ne parle pas de baisodrome. En outre, quand on se promène dans Paris, on a plus peur de croiser NKM que Dieudonné.

Il faut quand même reconnaître que l’on a un président économique. Plus de voiture, de nombreux gardes du corps. Un scooter ! Au diable la Garde Républicaine. Ces braves agents n’auront plus à monter leurs chevaux pendant que François Hollande montera les escaliers pour monter sa muse. D’ailleurs, il prend l’ascenseur.

Bon ! Je vais arrêter de pomper Monsieur Desgranges (enfin, son billet, hein !). Vous n’avez qu’à lire la suite chez lui. On y apprend si le garde a le droit à une gâterie pour avoir remonté les croissants. Vous pouvez lire ses autres billets mais vous êtes prévenus : il est réactionnaire.

On a lu beaucoup de réactions de personnalités dans les médias, ce matin, mais c’est bien dans Twitter que j’ai vu la plus ignoble et stupide. Une ancienne militante fanatique de Ségolène Royal (quand je dis fanatique, c’est un faible mot) a déclaré : « François Hollande finira seul avec sa bite ». Tout d’abord, c’est faux : tout le monde a entendu parler de sa bite, notamment suite à son opération de la prostate et les Français très patriotiques sont fiers de la bite présidentielle. Même Mitterrand est mort de la prostate ! Ensuite, je ne vois pas ce que peut avoir à foutre une fan de Ségolène Royal de ce que fait, maintenant, son ex avec son sexe. C’est rigolo, elle tapait sur Valérie Trierweiler à une époque, maintenant, elle tape sur le mec…

Laurence Pieau, directrice de la rédaction de Closer a déclaré à la radio ce matin : « c'est un président normal, une personne normale. C'est un président qui a un coup de cœur et une histoire. Il faut vraiment dédramatiser autour de ces images. » Personne de dramatise, à part sur l’état de la presse qui mériterait de se taper de sérieux procès pour atteinte à la vie privée. Il faudrait créer un délit de rabaissement du niveau de la vie politique mais les tribunaux seraient engorgés. Elle a tort : une personne normale n’envoie pas son garde du corps chercher des croissants mais un domestique spécialisé.

Si je comprends bien, elle diffuse ces images pour dédramatiser.

Le Parisien nous dit : « Officiellement, le chef de l'Etat a pour compagne la journaliste Valérie Trierweiler, après avoir longtemps vécu avec l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal, avec qui il a quatre enfants. » Non ! Ce n’est pas officiel. Il nous dit aussi que Julie Gayet « a, par ailleurs, apporté récemment son soutien à Anne Hidalgo dans la campagne pour les élections municipales à Paris. » Quand on pense que la rumeur avait couru au sujet d’une relation entre François Hollande et Anne Hidalgo (et même d’un enfant, si ma mémoire est bonne), la boucle est enfin bouclée.

A part ça, heureusement qu’on n’a pas élu un président queutard, comme DSK.

31 commentaires:

  1. Et Leonarda, dans tout ça?

    Ceci dit, je comprends que le Président n'ait plus trop envie de la ramener du Kosovo. L'actrice, là, elle a l'air autrement mieux gaulée.

    RépondreSupprimer
  2. C'est surtout que l'on s'en fout.
    Après une semaine de Dieudonné/Valls on va avoir le droit à une semaine de Hollande/Gayet.
    Il faut bien trouver des sujets "passionnant" pour vendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu t'en fous fais pas chier et évite les banalités en commentaire.

      Supprimer
  3. Laurence PiEau, avec un e.

    (Quand on travaillait ensemble, il y a une petite quinzaine d'années, je l'avait rebaptisée “Madre Pio"…)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces citations, excellent Monsieur Jégou.

    RépondreSupprimer
  5. Vu que Julie la Rousse n'a "que" 41,5 ans, espérons au moins qu'il ne nous la mette pas en cloque. Sinon, on est reparti pour une Mazarine bis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au fait ! Elle a des enfants ? Avec ceux d'Hollande, de Valoche et de mémère, va falloir agrandir le Pavillon de la Lanterne avant les vacances.

      Supprimer
    2. Il n'a qu'à faire comme moi, ne jamais avoir tout les enfants en même temps.

      Supprimer
    3. Avec Ségo, il vaut mieux faire vite et se barrer.

      Supprimer
  6. A ceci près que le bon roi Henri avait la fesse joyeuse. Il courait la prétentaine en se fichant bien de ce qu'en dirait les folliculaires. Ca avait quand même une autre gueule que le triste spectacle qui nous est proposé. Celui d'un bourgeois qui va au déduit en loucedé, nanti de son gorille, juché sur un scooter. Henri IV n'hésitait pas à interrompre une chevauchée pour culbuter une accorte jouvencelle, la cour devant attendre. Quant à Dieudonné, plus connu sous l'appellation de Louis XIV, il n'hésitait pas, adolescent, à sortir de sa chambre par la fenêtre, escalader les gouttières de Versailles pour rejoindre quelque petite Fanchon fort sensible à son charme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? ... Closer sévissait déjà ?

      Supprimer
    2. Koltchak, certes. Mais la pudibonderie religieuse a pris le dessus. Et le féminisme gauchiste a fini par enfoncer le clou.

      Supprimer
  7. Avant, on avait la goutte au pépère, maintenant on nous parle de la bite au pépère.
    Avant on payait pour aller au spectacle, maintenant on est obligé d'aller chez le coiffeur pour subir les potins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Faut dire qu'il interdit les spectacles.

      Supprimer
    2. "la goutte au pépère" était un spectacle de Gotainer il y a une dizaine d'années.

      Supprimer
    3. Désolé ! Je n'ai jamais été un grand fan du bonhomme (tout en sachant apprécier ses textes).

      Supprimer
  8. Pudibonderie que l'on doit aux bourgeois et non à nos bons rois qui bien que sincèrement croyants ne méprisaient pas la vie et les choses de la chair. Ils avaient d'ailleurs le verbe leste, à faire rougir les rosières qui font aujourd'hui l'opinion publique.

    RépondreSupprimer
  9. Les meilleurs grands reporters d'investigation de la presse française sont tous sur le pont, utilisant toutes les méthodes légales ou illégales possibles (indics, écoutes téléphoniques, interviews de majordomes, micros dissimulés dans la chasse d'eau, etc. ): Valérie Trierweiler doit certainement, du coup, avoir un amant: qui est-ce? et est-il bien de gauche?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'elle doit gouiner avec Ségo.

      Supprimer
  10. Il se pourrait bien, finalement, que la sortie de cette info (qui courait depuis près d'un an sur les réseaux dits "sociaux") et le fait que le site du Figaro, à midi, y consacrait sept articles en même temps (oui, rien que sept...), quatre jours avant la conférence de presse de Hollande, soit une opération politique destinée à la saboter; voir :

    http://tinyurl.com/nd76mxd

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grotesque. Ça le renforce. Il va éluder les questions avec humour.

      Supprimer
  11. Il n'empêche : qu'est-ce que Ségolène doit se marrer…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait voir quel dissident va soutenir la nouveauté.

      Supprimer
    2. Pas la nouveauté, la nouvelle. Connard d'iPhone.

      Supprimer
  12. "…le Président se rend assis à l'arrière d'un scooter conduit par un fidèle garde…" Je l'imagine debout, gueulant à tue-tête : "Je vais tirer un coup !"

    Cela dit, j'ai promis à Juan de jeter toute info et autres posts faisant mention de cette affaire, mais là, c'est trop drôle… Je tweete. Il faut bien que les gens sachent la vraie version.

    Solanden

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.