27 janvier 2014

Pourquoi tant de droite ?

Dans les échanges, dans les commentaires des blogs suite à la manifestation d’hier soir, il y a une question qui tourne : comment en est-on arrivés là, avec des manifestations qui sont tellement d’extrême droite, que même le Front National n’ose pas y participer ? Je lis des blogs réactionnaires, les zozos qui ont participé en sont fiers et bottent en touche si on leur demande si ça ne les dérange pas participer à des manifestations où des slogans plus que nauséabonds sont criés.

Au fond, c’est leur problème. Une prochaine manifestation avec cette organisation sera probablement un échec et c’est tant mieux.

J’ai bien une réponse à apporter à la question que je pose : et si c’était l’absence de positionnement politique de l’UMP qui était la cause de tout ? Il me semble que c’est ce parti qui devrait être en fer de lance de l’opposition, voire qui devrait organiser ces manifestations. Ils font ce qu’ils veulent.

Le blogueur de la vraie gauche, Gauche de Combat, interroge les blogs : « Comment ne pas laisser nos urnes libres et (trop) ouvertes à l’extrême droite ? »

La réponse est peut-être de ne pas mettre trop en avant le Front National et les idées réactionnaires. Sur la dizaine de billets en une de son blog, l’andouille en a 6 consacrés aux réactionnaires, deux à taper sur le PS et un à critiquer les augmentations de salaires des dirigeants de Dexia.

L’autre réponse serait de montrer aux électeurs qu’on s’occupe d’eux…

L’enseignement de cette manifestation doit être, je pense, d’arrêter de montrer du doigt les électeurs du Front National. « Hou, le méchant, il manifeste avec des gros nazis, c’est mal. » Tant que l’électeur n’aura plus de parti de droite en dehors du FN, il continuera à voter pour lui. Et tant que des militants de la gauche de la gauche continueront à traiter tous ceux qui ne sont pas assez gauche de fachistes, ils ne feront que légitimer un vote pour le FN.

Mais ce n’est pas aux blogueurs de faire le boulot.

15 commentaires:

  1. S'il vous plaît, cher M. Jégou, ne pourriez-vous cessser de confondre réactionnaire avec extrême-droite (et, encore pire : droite) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compliqué, Michel... La différence est mince.

      Supprimer
    2. La droite c'est l'UMP ? Ha merde...

      Supprimer
  2. "et si c’était l’absence de positionnement politique de l’UMP qui était la cause de tout ?", il me semble que cela coule de source.
    Il est à noter que notre cher Psdt ne facilite pas la tache de la droite !
    Le FN n'a jamais été aussi présent, j'en rencontre souvent maintenant des personnes qui se proclament FN, je ne vais pas refaire leur éducation, ils ne m'écouteraient pas .
    Pas spécialement optimiste aujourd'hui,
    bonne soirée
    Joëlle

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien, vous voyez, tant que les gens de votre bord (comme la Joëlle ci-dessus) considèreront que les gens qui ne votent pas comme eux sont simplement à "rééduquer" (en plus, cette feignasse refuse de s'y coller elle-même !), vous n'avancerez pas d'un pouce.

    D'autre part, vous charriez un peu en collant tout sur le dos de l'extrême gauche : depuis hier soir, j'ai lu un certain nombre de blogueurs socialisants qui ne se privaient pas de manier le tombereau d'insultes envers les manifestants.

    Mais enfin, la décrépitude complète de ce que vous vous obstinez à appeler la "droite" a sans doute à voir dans tout ce à quoi on assiste en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement ! Joëlle dit que ça ne servirait à rien.

      Pour le reste, oui il y a deux stratégies. Ceux qui pensent qui faut insulter et les autres.

      Supprimer
  4. Réponse à la 2ème partie de ta 1ère phrase :
    Le FN tire les ficelles de tout cela, naturellement : d'ailleurs le bouffon du roi défilait avec ses fans et ses ananas !
    En ne défilant pas officiellement, le FN parait "gentil " ! Simple à comprendre.
    Bz

    RépondreSupprimer
  5. Je sais que c'est pénible de dénoncer sans arrêt les positions du FN et continuer à les montrer du doigt. Il faut continuer toujours avec plus de conviction. Lutter contre la banalisation de la bêtise unie à la méchanceté. Joëlle a raison, c'est bien un manque d'éducation dont souffre une part importante des électeurs du FN. Pour eux, c'est déjà trop tard. Il faut juste éviter qu'ils fassent des petits

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils souffrent surtout du manque de pognon, de perspective,...

      Supprimer
  6. Et du pouvoir de droite qui n'a pas mis en place dans les écoles, comme réclamé par l'UNESCO au lendemain des attentats du 11 septembre, une éducation à la non violence et à une culture de paix. L'Unesco avait alors ouvert une Décennie sur ce thème : RIEN n'a été fait en France, rien de rien, à l'exception de quelques initiatives de l'Unicef visibles sur leur portail. Mais dans l'Education Nationale, RIEN !

    RépondreSupprimer
  7. Les jeunes restent formatés à la violence : 1.par l'ambiance intrafamiliale, osons le dire et ce, dans tous les milieux : faut voir les gens comment ils se comportent et se parlent. 2. Dans la rue où ils jouent plus longtemps que de raison. 3. Dans les établissements scolaires où l'idéologie de la sélection des "gagneurs" a fait beaucoup de ravages, malgré la résistance d'enseignants qui, hélas ont été sur ce coup-là minoritaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et évidement, les méthodes pédagogiques de l'Education Nationale (très très largement à gauche) et l'échec cuisant de l'école française n'ont rien à voir avec cela...

      C'est marrant, dans le privé cela ne se passe pas du tout, mais vraiment pas du tout, comme cela...

      Supprimer
  8. Comme disait un copain maçon en portant un sac de ciment : " Pourquoi tant de peine dans un monde déjà si truelle !? "....
    Pourquoi tant de droite dans un monde déjà si cruel ! ? ...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.