23 février 2014

Aidons François Hollande à préparer le remaniement

Hier, nous avions invité Julien Dray à la Comète, avec les copains blogueurs. Il n’est pas venu. N’y voyons qu’une explication : il prépare le remaniement que va annoncer François Hollande au lendemain des municipales. Le changement de gouvernement semble acquis par la presse même si je me dis que c’est une belle connerie. Je n’arrive d’ailleurs pas à y croire, je le verrais plutôt dans 18 mois.

Le départ de Valérie Treirweiler de l’Elysée a ouvert la porte à un retour de certains proches de François Hollande qu’elle ne pouvait pas piffer, comme Ségolène Royal et Julien Dray. Pépère peut difficilement nommer Ségolène Royal comme première ministresse vu que c’est son ex. A ma connaissance, par contre, il n’a pas couché avec Julien Dray : il pourrait entrer à Matignon. Nous ferons préventivement tous les jeux de mots possibles, tel que : c’est bien, il nous montre le chemin. Moi, j’aime bien Julien Dray même s’il est moins bien coiffé que Jean-Marc Ayrault.

Ne croyant pas au remaniement, je pense que peu de ministre gicleront. On va rentrer dans le détail, poste par poste. Mais, en résumé, doivent partir : Mmes Filippetti et Pellerin et M. Moscovici. Je propose de mettre Ségolène Royal pour remplacer Mosco. Il lui faut un truc important, tant pis si elle n’y connaît que dalle.

Nous ne retiendrons pas de force Mmes Pinel et Touraine. On trouvera bien d’autres gonzesses pour les remplacer, si elles servent à quelque chose. Mme Benguigui par exemple, dont je me fous comme de la première fois où j’ai du m’arrêter pour pisser en rentrant à la maison, a un ministère qui ne sert à rien. Elle pourrait remplacer une des deux.

Les ministères avec un nom con seront renommés. Montebourg aura l’industrie. Point barre. C’est quoi ce ridicule « redressement productif » ?

Quelques ministères seront supprimés. Pas trop, il faut des gens pour faire le job. Mais les trucs inutiles ne servent à rien comme les lapalissades qu'on répète deux fois.

Dans le détail et par ordre alphabétique du prénom.

Alain VIDALIES. Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement. Je ne vois pas pourquoi le virer. Pour recaser Ayrault.

Anne-Marie ESCOFFIER.  Ministre déléguée auprès de la ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, chargée de la décentralisation. Pour moi, la décentralisation est incarnée par Marylise Lebranchu. Que Mme Escoffier s’occupe de la fonction publique.

Arnaud MONTEBOURG. Ministre du Redressement productif. Intouchable aussi. Changeons le nom de son gouvernement.

Aurélie FILIPPETTI. Ministre de la Culture et de la Communication. Je ne peux pas la blairer. Dehors !

Benoît HAMON. Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation. Il est très bien là. On pourrait peut-être lui filer une promotion. Changeons le nom de son ministère, pour commencer.

Bernard CAZENEUVE. Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget. On pourrait le remplacer par Jérôme Cahuzac. Nan. Je déconne.

Cécile DUFLOT. Ministre de l'Egalité des territoires et du Logement. Elle est écolo et fait le job. On la garde.

Christiane TAUBIRA. Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Ah ! Premier cas intéressant. Elle est adorée par la droite et détestée par la gauche. Son remplacement aurait un sens mais ferait hurler. C’est ballot. Bon courage à Pépère. Je souhaite qu’elle reste pour qu’on puisse continuer à se foutre de la gueule des réacs.

Dominique BERTINOTTI. Ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée de la Famille. Elle me plait bien, elle. Néanmoins, faut-il conserver un ministre de la famille ? Le mariage pour tous est passé et François Hollande ne doit pas avoir envie de déclencher une nouvelle guerre avec les réacs. Il n’empêche qu’il reste du boulot à faire : le droit des beaux-parents et tout ça.

Fleur PELLERIN. Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique. Elle, je ne peux pas la blairer. Je ne sais pas pourquoi. Ca date de la campagne pour la présidentielle.

François LAMY. Ministre délégué auprès de la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement, chargé de la Ville. On ne sait pas trop ce qu’il fait…

Frédéric CUVILLIER. Ministre délégué auprès du ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche. Ministère trop large. Laissons lui uniquement les transports. Supprimons « la mer » et foutons la pêche à l’agriculture.

Geneviève FIORASO. Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Je m’en fous.

George PAU-LANGEVIN. Ministre déléguée auprès du ministre de l'Education nationale, chargée de la Réussite éducative. Commençons par renommer son ministère. L’intitulé est grotesque.

Guillaume GAROT. Ministre délégué auprès du ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, chargé de l'Agroalimentaire. Oui ! Nous avons un ministre qui s’appeler Guillaume Garot. Vous l’ignoriez ? Pareil ! Viré…

Hélène CONWAY-MOURET. Ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Français de l'étranger. Mon côté con : ils sont Français ou étranger ? Pourquoi leur faut-il un ministre ? Encore une mode imposée par Nicolas Sarkozy.

Jean-Yves LE DRIAN. Ministre de la Défense. Il est très bien là. En plus, c’est un Breton copain du président…

Kader ARIF. Ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants. Tiens ! Je l’avais oublié, lui. Ce ministère ne sert à rien à part à remplacer Le Drian pour inaugurer des chrysanthèmes.

Laurent FABIUS. Ministre des Affaires étrangères. Aucune raison de le virer. Il fait le job et est un pilier. Il faut des vieux sages.

Manuel VALLS. Ministre de l'Intérieur. Intouchable ?

Marie-Arlette CARLOTTI. Ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion. Encore un ministère à virer. Néanmoins, il me semble qu’elle fait un vrai boulot. On n’a qu’à la garder.

Marisol TOURAINE. Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Je n’ai jamais réussi à accrocher. Je ne sais pas pourquoi. Je suppose que des Français sont comme moi. D’ailleurs, on leur demanderait qui est le ministre de la santé mais pas des pieds qu’ils ne sauraient pas. On remplace. Je n’ai pas de nom en stock. Faudrait une gonzesse.

Marylise LEBRANCHU. Ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique. On la garde. C’est une loudéacienne. Il n’empêche que je la verrais bien ne plus s’occuper que de la réforme de l’Etat et de la décentralisation. Laissons sa collègue se débrouiller avec la fonction publique.

Michel SAPIN. Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. C’est un copain du président. Il est très bien à son poste. On est habitués à le voir expliquer que le chômage évolue positivement dans la négative qui décroit.

Michèle DELAUNAY. Ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie. Tiens ! Elle pourrait remplacer sa chef. Supprimons son ministère dans la foulée. Inaugurer les maisons de retraite n’est pas un job à plein temps…

Najat VALLAUD-BELKACEM. Ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement. Elle est très bien comme porte parole du gouvernement mais comme ministre des gonzesses, elle m’énerve. Supprimons ce ministère.
Nicole BRICQ. Ministre du Commerce extérieur. Encore une avec qui je n’accroche pas.

Pascal CANFIN. Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement. Ce n’est pas un écolo, lui ? Il faut donc le garder.

Philippe MARTIN. Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. Il vient de commencer.

Pierre MOSCOVICI. Ministre de l'Economie et des Finances. Lui, il doit partir. Il est trop impopulaire dans tous les sens et communique très mal. On va mettre Ségolène Royal à la place. Elle n’y connaît peut-être rien mais il faut bien la caser quelque part ça ne peut être que dans un ministère important.

Stéphane LE FOLL. Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt. Je ne savais pas qu’on avait un ministre de la forêt. Pourquoi pas un ministre des bocages ou des alpages ? C’est un copain du président. En plus, c’est un ministère dont personne ne veut.

Sylvia PINEL. Ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme. Virée ! Je ne la connais que pour le merdier qu’elle a foutu avec les taxis.

Thierry REPENTIN. Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes. J’avais oublié son existence.

Valérie FOURNEYRON. Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative. On va la garder mais je ne sais pas trop à quoi ça sert, un ministre des sports.

Victorin LUREL. Ministre des Outre-Mer. Il faut le laisser, lui. J’ai dîné une fois avec lui à la Comète. Il a le gosier en pente.

Vincent PEILLON. Ministre de l'Education nationale. On peut difficilement le virer : il porte une réforme importante en cours.

Yamina BENGUIGUI. Ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée de la Francophonie. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Qui est l’imbécile qui a eu l’idée de ce billet de blog ?


37 commentaires:

  1. Bon maintenant que tu en as habillé certains pour ce qui reste de l'hiver, qu'est ce qu'on fait avec ceux qui voudraient bien rentrer chez le tailleur pour avoir un beau costume

    RépondreSupprimer
  2. Pas mal votre remaniement. J'approuve.

    RépondreSupprimer
  3. Taubira, adorée par la droite et détestée par la gauche ? Cette affirmation donne une indication inquiétante quant au sérieux du reste de ce billet…

    Sinon, virez Peillon ne me semble pas suffisant (ne parlons même pas de le garder…) : il doit être fusillé dans les fossés de Vincennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde ! J'me suis gouré...

      Pourquoi Vincennes ? On doit bien retrouver une vieille guillotine à Bicêtre.

      Supprimer
  4. J'ai oublié un truc : entièrement d'accord avec vous (mais moi j'ose le dire franchement) : il faut virer toutes les bonnes femmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas ce que je pense mais je pense qu'on a créé des ministères bidons pour avoir la parité.

      Supprimer
  5. T'es en forme! Qu'est ce que vous avez bu hier soir?

    1. Oui, il faut virer les noms à la con dans l'intitulé des ministères pour une meilleure lisibilité de l'action du gouvernement.
    2. T'as oublié Valls, Le virer de l'intérieur et le laisser à l'extérieur. Je pense au poste de Ministre chargé des relations avec le Parlement Européen, ou à l'Ecologie. Son impopularité grandissante est néfaste à l'action du gouvernement. Il est détesté à gauche, paume notre électorat populaire et lâché par la droite. Il ne sert plus à rien.

    Voilà!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'est pas d'accord sur Valls. Point. En outre, son "impopularité grandissante" le laisse parmi les plus populaires...

      Supprimer
    2. Derrière Najat Vallaud, Fabius et même Le Drian!
      Ok, il est pop. ;-)!

      Supprimer
    3. Cinquième sur 37 ou 38...

      Supprimer
  6. J'attends le vrai remaniement pour comparer. Sinon j'approuve vos choix.

    RépondreSupprimer
  7. Il est plutôt pas mal du tout ton billet. Je partage ton avis sur Filipetti (que je ne supporte pas), Pinel, Tourraine, Benguigui, le nom à la con de certains ministères. Et sur le ministère de Vllaud-Belkacem aussi...

    Par contre à la lecture de ton billet, je suis surpris qu'un gars comme Arif soit toujours ministre, avec la bourde assez abjecte qu'il avait fait à l'assemblée nationale. D'une manière générale, c'est dommage que seule la lampiste Batho ait été virée, vu le nombre de couac, parfois grave. Ça ne crédibilise pas ce gouvernement.

    Enfin politiquement, la position des verts sur NDDL et sur les manifestations de Nantes font qu'il me paraîtrait logique (voire digne) que les verts quittent ou soient virés du gouvernement.
    Mais la logique...

    Et puis un gouvernement resserré... Politiquement ça vous éviterait moins de couacs et moins d'emmerder (et ça serait un symbole pas idiot)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contre les gouvernements resserrés. Il faut du monde pour faire le boulot.

      Supprimer
  8. Où je découvre que tu n'as pas l'air d'aimer beaucoup les femmes aux manettes toi !! Ça m'a fait tout bizarre.... Mais c'est dimanche matin et comme tu dis qui donc a eu l'idée de ce billet débile ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein ? Je mets une femme aux finances et je renforce le poids de Mme Lebranchu.

      Supprimer
  9. "Hier, nous avions invité Julien Dray à la Comète, avec les copains blogueurs. Il n’est pas venu. N’y voyons qu’une explication : il prépare le remaniement que va annoncer François Hollande au lendemain des municipales."

    Il y a d'autres explications qui à mon sens collent certainement un peu mieux à la réalité :
    Il n'est pas venu hier midi parce que c'était shabbat. (hypothèse peu crédible vu ses convictions politiques)
    Il avait autre chose à foutre qu'à perdre du temps avec 30 pignoufs qui ne sont même pas de sa circonscription.
    Il est resté collé à Maman, le week-end c'est fait pour se détendre.
    Il s'est pris une cuite d'anthologie la veille et il n'a pas débourré.
    Il n'est pas venu parce qu'il a tout simplement oublié son engagement.
    Etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, il a oublié que c'était à la Comète. Il nous attendait dans un autre bistro. Quand il a découvert son erreur il a probablement eu la flemme de traverser Paris ce qu'il a admis à demi mot.

      Pour le reste, il aime bien les blogueurs et est un des rares à comprendre notre état d'esprit.

      Supprimer
  10. Je ne vois pas trop ce que vous avez contre Pellerin et Touraine, qui font à peu près bien tout ce qu'elles peuvent faire dans la conjoncture actuelle.
    La vraie question est de savoir si on peut encore garder les écologistes, et notamment Duflot qui approuve les manifs contre NDDL, c'est-à-dire contre un gouvernement dont elle fait partie, et contribue ainsi largement à l'image de faiblesse et d'incohérence du pouvoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Touraine, j'ai dit que je ne savais pas pourquoi.

      Pour Pellerin, je n'ai pas dit pourquoi mais j'ai dit depuis quand. Ça n'a donc rien à voir avec son action actuelle. Elle était chargée du numérique pendant la campagne de Hollande et cet aspect a été complètement traité de travers alors qu'il aurait dû générer l'engouement des geeks. En outre, le numérique est au cœur des sujets qu'elle a en charge et est au cœur (encore) des enjeux économiques. La communication est trop imprécise.

      Supprimer
    2. C'est pourtant simple : on ne peut pas garder comme ministre une femme affligée d'un prénom aussi ridicule.

      Supprimer
    3. Mais si ! Elle aurait pu s'appeler Leglas.

      Pour qui Marisol Leglas ? J'ai horreur de préciser mes jeux de mot mais celui ci étant très mauvais, on ne sait jamais.

      Supprimer
    4. En effet, j'ai trouvé très vexant que vous l'explicitassiez.

      Supprimer
    5. Ah mais ce était pas pour vous. Je sais que vous êtes aussi con que moi. Mais vous oubliez que ai des lecteurs de gauche. Ils sont encore plus cons que nous, vous ne pouvez pas imaginer. Et je vous explitassat ce que je veux.

      Supprimer
    6. Vous n'avez pas répondu à la 2 ème partie de mon commentaire (mais rien ne vous y oblige) : peut-on garder au gouvernement une ministre qui soutient des manifs conte ce gouvernement, sans donner une image d'incohérence totale?

      D'ailleurs, Ayrault a déjà brandi la baguette:

      http://tinyurl.com/nrl9q3v

      mais s'il en reste là ( Duflot a condamné les violences, mais pas la manif), l'image de faiblesse sera encore plus accentuée: " La prochaine fois, ce sera la porte! Ah, vous récidivez? Bon, alors...euh, la fois d'après...Ou peut-être celle d'encore après, on verra bien".

      Supprimer
    7. Bon, du coup, j'en fais un billet!

      Supprimer
  11. T'as vraiment cru qu'il s'était trompé de bistrot?
    Ok, je sors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! Ben oui. Il nous semblait tellement évident que c'était à la Comète qu'on avait oubliè de lui dire ! Il est déjà venu deux fois ici.

      Tu sembles faire le mauvais raisonnement : les blogs auraient besoin de lui pour vivre. Pose toi la question à l'envers : qui a besoin de qui ?

      Supprimer
    2. Non, il aurait pu zapper, tout simplement, des fois on a des trous de mémoire sur des trucs importants parce qu'on est surbooké.
      J'ai même pas pensé à ça, tu vois.

      Supprimer
    3. Je dois avoir aussi mauvais esprit que Dame Rosa, car j'avoue avoir eu la même réaction…

      Supprimer
    4. Pour arriver à ce niveau, il fait un agenda bien géré. On a tous merdé.

      Supprimer
    5. Mon analyse de la situation, bien que je sois pas dans la tête de M. Dray (le Ciel me préserve d'une telle avanie !) : quand il a vu qu'il s'était trompé de bistrot, il s'est dit qu'il allait arriver tellement retard à la Comète que vous seriez déjà tous faits comme des Polonais, et donc même plus capables de vous aviser de sa présence. Donc, ça ne valait plus le coup de traverser Paris. D'autant moins que l'un de vous, encore plus tartiné que les autres, aurait pu se mettre dans l'idée de lui chouraver sa tocante.

      Supprimer
    6. Didier,

      Je vous laisse approuver Rosa. Je vais faire votre publicité.

      Supprimer
  12. Depuis quand mes commentateurs picolent plus que moi ?

    RépondreSupprimer
  13. "Je propose de mettre Ségolène Royal pour remplacer Mosco. Il lui faut un truc important, tant pis si elle n’y connaît que dalle."

    Tout à fait d'accord !! Pourquoi devrions nous avoir des gens compétents à la tête de l'Etat Français ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.