06 février 2014

Blogueur dubitatif mais pas pressé

Force est de reconnaître que le moral de l'infatigable blogueur de gouvernement n'est pas nécessairement au beau fixe. Au temps les précédents atermoiements m'en avaient touché une sans faire bouger l'autre, autant la séquence sur la famille m'a gonflé et je crois que les billets de mes confrères blogueurs de gauche traduisent le même état d'esprit. 

Néanmoins, ça tombe bien, je croule sous le boulot et n'ai pas le temps de bloguer. 

Il empêche que j'ai fait consciencieusement ma revue de blogs, ce soir et j'ai éclaté de rire à la lecture d'un blog d'une de ces espèces de néo-réac (par opposition aux réacs canal historique) qui se foutait de la gueule des blogueurs de gouvernement, se demandant comment on pouvait tenir. J'ai même vu des commentateurs prétendre que l'alcoolisme ne suffisait pas, il fallait que l'on se drogue pour soutenir. 

Je vais répondre poliment : je suis persuadé que nulle autre équipe aurait obtenu des résultats moins pires. 

Je vais aussi répondre brutalement : de la part de lascars qui ont soutenu Nicolas Sarkozy et continuent de le faire, c'est à plier de rire. 

7 commentaires:

  1. Je tiens à apporter une petite précision qui me semble d'importance : tout réactionnaire qui se respecte n'a jamais soutenu Sarkozy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin ! On sait. C'est pour ça que je parle de nos reacs. J'aurais peut être du parler de trous du cul, courait et plus clair.

      Supprimer
    2. D'accord avec Koltchak sur ce point. Et d'accord avec Nicolas aussi. Sarkozy fut le pire président de la Vème république (en attendant le bilan d'Hollande... :) )

      Son bilan (à Sarko) est absolument pathétique, son équipe gouvernementale lamentable et ses réformes inexistantes.

      J'ai moi aussi beaucoup de mal à comprendre comment on peut à la fois critiquer et Hollande et souhaiter le retour de Sarko.

      Je rajouterai une truc à la phrase de Koltchak, tout libéral qui se respecte n'a jamais soutenue Sarkozy.

      Je l'ai soutenue en 2007 face à Marie-Ségolène Royal, j'ai choisi la solution la moins pire mais je ne me ferais pas avoir deux fois.

      Bonne journée !

      Supprimer
    3. En tout cas avec Sarko, on avait les heures sup' défiscalisées.
      Au moins il nous laissait des miettes.
      Pour le reste, Nicolas et d'autres ont été assez exhaustifs à son sujet.

      Supprimer
    4. Arf les heures supplémentaires défiscalisées... la grande mesure défendue par la droite.
      C'est effectivement à pisser de rire.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.