08 février 2014

L'opposition est un sport de combat

Dans ma blogroll, il y a des blogs de droite que j'aime bien dont un dont la taulière a fait un billet aujourd'hui pour expliquer que François Hollande aurait dû aller en Bretagne plutôt que d'aller à Trappes. C'est Lady Waterloo. Je ne mets pas de lien parce qu'il ne s'agit pas pour moi de la montrer du doigt mais d'ironiser sur l'opposition (je suppose que la gauche faisait pareil, dans le temps). 

Je vous livre donc son dernier commentaire qui m'a beaucoup amusé :  

"Hollande aurait du y aller, non pour porter bottes et seaux, mais pour rencontrer la population (bof) les pompiers et leur soutenir le moral, moins bof, mais surtout les responsables, élus et fonctionnaires: maires et préfets afin d'écouter ce qu'ils disent, ils ont des besoins, remonter par la filière traditionnelle prend un temps fou. Émettre des idées et les faire accepter impossible alors qu'un dialogue le permet.

Hollande aurait dû y aller, pour comprendre la situation et tenter d'améliorer ce qui doit être la pluie il peut rien): nombre de pompes, barrages, personnel disponible, militaires et pompiers, voire marin pompiers, en service qu'à Paris et Marseille, appelés en rescue.

Obama l'aurait fait, le prince Charles l'a fait, en GB, en barques. 
Je trouve lamentable cette présence auprès de Debouzze et rien pour cette région éprouvée depuis si longtemps, et ça, c'est pas du Hollande bashing, c'est simplement de mauvais choix de ce président. "

Voilà ! Et ne dites pas que je ne laisse pas assez la place à l'opposition dans son blog. Il m'a beaucoup amusé parce que je me suis dit que s'il était allé là-bas, elle aurait dénoncé une opération de communication, probablement à juste titre, d'ailleurs. Ce n'est pas au président de sauver les gens. 

Et mon cerveau est parti en vrille. 

Je me disais que s'il avait survolé les régions sinistrées en hélicoptère pour se rendre compte, elle aurait pu dire que c'est du pognon gaspillé et qu'il aurait mieux fait de laisser l'hélicoptère aux sauveteurs. Je me suis dit aussi que s'il avait pas survolé la région en hélicoptère, elle aurait gueulé parce qu'il ne s'est pas donné le temps de le faire. 

Lundi, François Hollande va aux États-Unis. Je suppose qu'elle pourrait le critiquer parce qu'il quitte le pays alors que son peuple est sinistré. Mais s'il avait annulé le voyage, elle aurait ronchonné car il aurait fait un affront à nos amis d'outre Atlantique en annulant le premier voyage d'Etat d'un président  français là-bas, depuis 1996 (de memoire). 

Le commentaire m'a amusé, aussi, car elle prend bien soin de préciser que ce n'est pas du bashing. 

Pas facile, l'opposition...

19 commentaires:

  1. Décidément, faire President, c'est mal...
    Les gens, ils ne seront jamais content, les gens...

    Elle s'appelle comment déjà la Miss? WaterL'Eau? Elle n'avait qu'à y aller avec un nom pareil, non?

    (Désolé, mais il fallait)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Je pense qu'on était pareils.

      Supprimer
    2. Oui, enfin, pas vraiment... Miss Lolo (water-l'eau) fait mieux que nous,
      Smiley Miss (C'ést trop facile, je sais) ;-)

      Supprimer
  2. Lady Waterloo aura beau se démener, elle n'arrivera jamais à la cheville d'un antisarkozyste de haute époque…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Affirmation gratuite. Hollande n'a encore traité personne de pauvre con...

      Supprimer
    2. Je ne parlais ni de Hollande, ni de Sarkozy, mais de leurs opposants respectifs.

      Supprimer
    3. Moi aussi. On tombait sur le poil de Sarkozy quand il faisait des conneries. Je ne crois pas qu'on l'ait accusé de ne pas aller faire le guignol sur le terrain.

      Supprimer
  3. Et, sinon, il est prévu pour quelle heure, votre billet d'indignation à propos des factieux qui ont hier envahi les rues de Rennes pour s'y livrer à des déprédations ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand ils seront dans Google News. J'ai appris ce truc par les blogs reacs...

      Supprimer
    2. Vous n'êtes guère curieux, dites donc ! Je viens de taper dans Goux Gueule "Manifestation à Rennes" : en tête de liste, au moins trois articles de journaux relatant les émeutes et déprédations en question.

      Remarquez, je vous dis cela à vous parce qu'on se cause : tout aussi bien, j'attends les cris d'indignations de MM. Sarkofrance, Musset, Bembelly, ainsi que celui de Mlle Élodie (mais, elle, elle ne doit même pas être levée, cette feignasse !).

      Supprimer
    3. Oui, mais il faut faire une recherche. Je n'ai vu aucune information dans les grands sites de presse sans chercher.

      Supprimer
    4. Je raconte des conneries, en fait, c'est sur la première page de Google News, mais, en week-end, je n'avais pas percuté.

      J'en fait un billet mais c'est bien parce que c'est vous, hein !

      Supprimer
    5. Oh, ne vous sentez pas obligé, hein ! Après, on m'accuserait de terrorisme blogo-intellectuel…

      Supprimer
    6. Trop tard ! De toute manière, il me fallait une idée de billet.

      Supprimer
    7. Bin il a beau jeu de vous reprocher quoi que ce soit en matière de billets, vu que son dernier sent fort le manque d'inspiration...

      Careful with That Axe, Eugene

      Supprimer
    8. Manque d'inspiration toi-même !

      Quand son dernier tripatouillage de photo remonte à près de deux semaines, on ne vient pas critiquer…

      Supprimer
  4. C'est sûr qu'en termes de message envoyé aux Français à l'approche d'un scrutin, Allez en Bretagne aurait été autrement plus payant que d'aller tenir le bras du comique ethnique.

    Ceci dit, je reste néanmoins sur mon opinion. Présidents et ministres n'ont pas à se déplacer sur les lieux d'une catastrophe, qu'elle soit naturelle ou liée à l'activité humaine. Il y a des préfets pour ça, c'est leur job d'aller sur le terrain, de rendre compte et d'indiquer quelles sont les mesures prises et à venir, de demander des moyens supplémentaires si cela s'avère nécessaire.
    D'une part ce genre de déplacement intempestif à un coût, mobilise des forces qui seraient plus utiles sur le terrain, sans compter que cela draine un lot de journalopes qui feront chier tout le monde en gênant les allées et venues des secours et qui mobiliseront du monde supplémentaire pour les canaliser. Tout ça pour quel résultat ? Néant, que dalle, sinon de belles images de types qui prennent l'air concerné puis qui se barrent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deuxième paragraphe : on est d'accord. Ce n'est pas leur job.

      Quant au premier, ça se discute.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.