16 février 2014

L'information

Il y a un nouveau sondage rigolo à propos de la popularité de Christiane Taubira. « Selon un sondage exclusif BVA pour «le Parisien» - «Aujourd'hui en France» à paraître ce dimanche, 59% des Français ont une mauvaise opinion de la ministre de la Justice, Christiane Taubira. En revanche, 82% des sympathisants de gauche en ont une bonne opinion (contre seulement 8% des sympathisants de droite). » La différence de perception entre la droite et la gauche est délirante.  C’est la suite qui est rigolote !

« La majorité des personnes interrogées (59%) la trouve mauvaise garde des Sceaux, contre 39%. Les Français sont aussi 54% à penser qu’elle est « moins bonne » que ses prédécesseurs, lorsque Nicolas Sarkozy était président de la République, contre 40% la trouvant meilleure (mais 87% des sympathisants de gauche). »

Je vous passe la première partie : je n’ai absolument pas les moyens de juger si elle est bonne garde des Sceaux ou pas et je ne vois pas comment peuvent juger les Français. Toujours est-il que j’aimerais bien que le Parisien fasse un sondage : connaissez-vous le nom du prédécesseur de Madame Taubira ?

Je suis désolé pour Michel Mercier, mais il n’aura pas laissé une grande trace dans l’histoire du Ministère de la Justice et dans la mémoire populaire. Il est président du Conseil Général du Rhône, aussi… Le seul département qui va disparaître, avec la réforme territoriale et la communauté urbaine de Lyon qui va prendre le dessus. C’est d’ailleurs tout à son honneur d’avoir accepté.

Faisons un autre sondage… Mesdames, Messieurs, trouvez-vous que Christiane Taubira est une meilleur ministre de la justice que Rachida Dati ? On pourrait d’ailleurs vérifier auparavant s’ils se rappellent qu’elle a été garde des Sceaux…

Je suis parfois sidéré de voir à quel point les gens ne connaissent pas les personnalités politiques. Mercredi soir, j’étais avec une jeune femme d’une trentaine d’années qui bosse depuis quatre ans dans le quartier et qui vient parfois à la Comète. On parlait de blogs et j’énumérais les personnalités politiques qui sont venues nous voir, vers 2010, quand nous avions lancé une série de rencontres. Corinne Lepage. Elle connaît de nom. Jean-Paul Huchon. Elle sait de qui il s’agit. Elle ne savait pas de quelle commune il avait été le maire mais je me demande bien pourquoi je le sais… Julien Dray. Inconnu au bataillon. Jean-Luc Laurent. Elle connaît ! Il faut dire que c’est le maire du Kremlin-Bicêtre. Elle ne connaissait pas son parti politique, celui dont il est le président, le MRC. Elle connaissait Jean-Pierre Chevènement, qui n’est pas venu à la Comète mais qui est le vice-président de ce parti. Elle ne savait pas que Jean-Luc Laurent était député. Elle connaît Jean-Marc Nicolle, du même parti (mais il n’a pas été invité par les blogueurs), sans savoir qu’il était conseiller régional. Je lui ai parlé d’Alain Desmarrest. Elle ne connaît pas : vous non plus mais ce n’est pas grave. C’est le conseiller général, client du bistro (mais elle ne peut pas le savoir sauf qu’elle le croise probablement plusieurs fois par mois). Elle ne connaît pas Victorin Lurel. Il est venu à la Comète avant d’être Ministre des DOM/TOM. Il était président du Conseil Régional (de mémoire) de Guadeloupe. C’est surtout le fait qu’elle ne connaisse pas Julien Dray qui m’a sidéré.

Revenons à nos gardes des sceaux. Vous n’aviez peut-être pas vu que j’ai oublié Michèle Alliot-Marie. Elle est plus connue. Elle a passé un peu plus d’un an au ministère en question. Quelles traces a-t-elle laissées ?

Que le Parisien fasse des sondages pour intéresser ses lecteurs et vendre du papier est une chose mais que l’information figure en tête de Google News est délirant. Figurez-vous que j’ai fait la démarche d’aller cherche l’information politique dont on parlait ce matin pour en faire un billet. Vous allez voir où je veux en venir : j’étais sûr de trouver un truc sans le moindre intérêt. J’ai gagné. C’est une des facettes de Stopbashing.org. Je voudrais aussi que les internautes contributeurs y mettent de l’information qui me semble plus importante, à savoir, pour ce qui nous concerne, ce qu’a fait Mme Taubira au Ministère de la Justice…

Il se passe pourtant un tas de chose au gouvernement. En fin de semaine, par exemple, il a été annoncé :
-         une rénovation de Vigipirate,
-         la validation par le Conseil Constitutionnel de l’interdiction du cumul des mandats,
-         une nouvelle loi pour interdire un truc OGM,
-         des mesures pour valoriser le savoir faire des artisans,
-         une rénovation des baux commerciaux pour favoriser le commerce de proximité,
-         des mesures pour améliorer le droit de préemption des locaux commerciaux,
-         des mesures pour lutter contre le vol dans les exploitations agricoles,
-         la création de groupes de travail pour facilité le boulot des policiers municipaux,
-         des mesures pour relancer le fret ferroviaire,
-         dans le cadre du voyage présidentiel aux Etats-Unis, des mesures pour favoriser la coopération des universités,…

Ainsi, le gouvernement bosse. Qu’on soit d’accord ou pas avec ses actions est une chose. Mais il est usant de ne voir qu’une information frivole abordée dans la presse. En tant que blogueurs, nous sommes souvent plus ou moins obligés de rebondir sur la une de l’actualité d’autant que je viens de citer une dizaine de mesures mais je serais bien incapable d’écrire plus de trois lignes sur la plupart (sur les locaux commerciaux, je pourrais). Il faut dire que, individuellement, on s’en fout un peu…

Je le vois avec le compteur de visites de mon blog. Dès que j’évoque un sujet sérieux, sérieusement ou pas, je fais un bide. Tous les blogueurs connaissent le phénomène. Je vais donc continuer à faire des billets légers dans mon blog, parler de tout et de rien.

Si Stopbashing peut aider les gens à trouver une autre actualité, tant mieux ! C’est aussi le but…

Dans le sondage, on a aussi : « Son image personnelle est mitigée : 68% des sondés voient en Christiane Taubira une femme « ayant des convictions profondes » (68%), « courageuse » (61%) et « solide, ayant de l’autorité » (59%). Ils ne sont qu’une minorité à la trouver « incontrôlable » (45%), « sectaire » (45%), « trop laxiste » (43%) et « démagogique » (43%). Mais, dans le même temps, ils sont aussi une majorité à la trouver « orgueilleuse » (60%) et « agressive » (55%) et, surtout, ils ne sont qu’une minorité à la trouver « compétente » (41%), « charismatique » (38%) et « sympathique » (38%). »

Faisons un sondage. Combien de Français savent ce que veut dire sectaire ? C’est un terme souvent utilisé : comment 45% des Français peuvent la décrire comme étant sectaires ? Parce qu’ils ne supportent pas les idées différentes des leurs ? Bravo.

Y compris Google News, je suis allé voir quels sujets de politique nationale sont mis en avant par 14 sites d’information grand public (presse nationale et régionale). 7 sont basés sur des sondages (Le Parisien, Google News et l’Express, la popularité de Christiane Taubira ; Sud Ouest : la confiance en Pôle Emploi ; les DNA : un sondage sur Sarkozy ; Libération et le Télégramme : la popularité de François Hollande).

La moitié des sites d’information font leur une de l’actualité politique nationale sur des sondages. Moi aussi, d’ailleurs.

Trois évoquent la réponse d’Aurélie Filippetti au Medef à propos des intermittents (Le Figaro, Le Point et Le Monde). Deux parlent de la disparition des archives de Claude Guéant (Ouest-France et le Nouvel Obs). Ces sujets n’ont strictement aucun intérêt pour le grand public, je suppose. C’est du ressort de la polémique à deux balles.

Il nous reste La Croix : le gouvernement s’engage à ne pas geler le salaire des fonctionnaires. Comme si une promesse était réellement importante, à part pour étouffer les rumeurs idiotes de la semaine.


Seule La Montagne évoque réellement l’actualité politique avec les OGM ! Dans un article que l’on pourrait résumer en deux lignes.

13 commentaires:

  1. Ne pas connaître votre ami Julien Dray me semble être un signe de bonne santé mentale. (Sauf si on est horloger de luxe, évidemment.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais moi, je suis censé être journalisse…

      Supprimer
    2. Ça me fait penser que je crois me rappeler vous avoir envoyé un mail hier soir mais je me demande si je n'avais pas une légère ébriété. Il n'empêche que j'étais sérieux. Il y a une cabale contre l'imbécile et je me demande d'où elle vient.

      Supprimer
  2. Tu as parfaitement raison.
    Les sondages sont le degré zéro de la politique mais ils ont l'avantage de fournir des "infos" gratuites à commenter à une presse qui n'a plus les moyens de payer des reportages ou des articles de fond.
    Je trouve ça dangereux pour la démocratie, mais aussi pour le devenir de la presse-papier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que la presse se débrouille, c'est elle qui va couler. Certains sondages sont peut être utiles mais faire la une pour dire que Mme Taubira n'est pas populaire à droite est franchement de la connerie.

      Supprimer
  3. Ils craignent tellement d'aborder des sujets dont le gens se foutent, qu'ils ne parlent que des études des institut de sondage.
    Les médias justement présentent Taubira comme tellement clivante, qu'celle fait peur aux centristes......trop tristes

    RépondreSupprimer
  4. Cette côte de popularité est tout à fait justifiée. Les gens préfèrent les ministres qui ne font rien plutôt que ceux qui font n'importe quoi. C'est comme Président, à cause de Sarkozy, on s'imagine que le président est censé faire quelque chose.
    Les anciens hommes politiques étaient mieux, la plupart ne faisaient rien, et la France s'en portait mieux.

    RépondreSupprimer
  5. Les archives de Guéant ont disparu ?
    Faut que j'aille voir ça, merci.

    RépondreSupprimer
  6. Pour aller dans ton sens, un article intéressant (si si) sur ce thème : http://www.franceinfo.fr/high-tech/nouveau-monde/comment-google-influence-la-presse-en-ligne-1320007-2014-02-17

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.