24 février 2014

NDDL ou la cuisse

« Faute d’avoir tenté de trouver un compromis acceptable par tous sur le dossier épineux de Notre-Dame-des-Landes, le Premier ministre se retrouve lesté d’un boulet qui pourrait à terme lui être politiquement fatal. » La presse se lâche, ce matin, contre Jean-Marc Ayrault suite aux événements à Nantes, samedi. Là, c’est Dominique Garraud, dans la Charente Libre. Je vais lui poser une question : quel compromis peut-il trouver ? D’un côté, il y a des gens qui veulent un aéroport, de l’autre des types qui n’en veulent pas. Quel compromise veut-il ? On ne construit qu’une piste sur les deux ?

La presse évoque une cassure au sein de la majorité et attend que Jean-Marc Ayrault soit viré ou que les écolos soient mis à la porte du gouvernement. Elle ferait mieux d’évoquer le fond du dossier : la construction de cet aéroport est-elle nécessaire ? Quelles sont les conséquences du déménagement de l’aéroport sur l’environnement sont-elles mauvaises ?

La presse pourrait aussi parler des événements de lundi plutôt que de se lancer dans la politique politicienne. Ces événements sont graves et il y a de quoi être inquiet. Ils sont graves car on a dépassé le stade des simples manifestations ou de la guerre des boutons dans le bocage.

L’ami Sarkofrance a fait un billet à ce sujet. Je vous invite à le lire, ainsi que les commentaires. Les opposants sortent de nouveaux arguments :
-         Les Français sont majoritairement contre l’aéroport. Un sondage l’indique. Comme si, sérieusement, les Français pouvaient majoritairement avoir une opinion sur ce truc.
-         Jean-Marc Ayrault est vendu à Vincy. Bonjour le niveau…
-         Les vandales ont été poussés par l’Etat qui a organisé toute la casse. Comme si cela pouvait être son intérêt. C’est d’ailleurs rigolo. Ce sont les mêmes qui disaient que les cathos étaient des casseurs pendant les manifs pour tous.

La vérité est que la plupart des arguments des opposants sont tombés un à un. Le combat est devenu complètement politique. Les opposants n’ont plus rien à cirer de l’aéroport, de ce qu’il pourrait apporter. Ils n’ont plus d’arguments sérieux pour le critiquer. Ils veulent se faire Jean-Marc Ayrault. D’ailleurs, Jean-Luc Mélenchon l’a quasiment avoué.

On se retrouve avec une bande d’andouilles qu’il faut bien qualifier de réactionnaires qui s’oppose par principe à tout nouveau projet.

C’est con…

22 commentaires:

  1. J'en arrive à être pour qu'on le construise le plus vite possible, ce fucking aéroport, simplement pour arrêter de voir passer des billets à son propos.

    C'est vous dire.

    RépondreSupprimer
  2. Euh… je ne sais pas si mon précédent commentaire est bien parti. Dans un cas comme dans l'autre, inutile de valider celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon. Je le validé pour les modernoeuds.

      Votre commentaire est parti sans laisser d'adresse.

      Supprimer
    2. Ben non, puisque vous l'avez validé juste au-dessus !

      Supprimer
    3. Vous avez raison il est pas parti. Un commentaire ne part pas. Il est publié ou non.

      Supprimer
  3. Le titre est fabuleux. Tu es un maitre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Il est lamentable. Il ne veut rien dire.

      Supprimer
    2. Ta modestie est tout à ton honneur

      Supprimer
    3. Bah. NDDL ou les cuistres aurait été mieux venu.

      Supprimer
  4. Construisons le sur la mer au large de Guérande, les japonnais ou les singapouriens l'ont bien fait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Japonais et les Singapouriens ont construit au large de Guérande et le gouvernement a laissé faire ???? Enculés de socialistes, toujours prêts à brader le territoire national !

      Supprimer
    2. N'empêche que depuis que l'aéroport de Tokyo est au large de La Baule, ils nous font beaucoup moins chier avec leurs touristes et le commerce international.

      Supprimer
    3. Voir Tokyo depuis La Baule : combien de générations de Français en ont rêvé ?

      Supprimer
    4. Oui hein ! En 45, ça aurait pu se faire si ces cons avaient été mieux organisés.

      Supprimer
  5. Ah non, pas de censure chez nous ! Même les commentaires les plus incisifs.

    RépondreSupprimer
  6. Et mon billet à moi, il pue du fion ?

    RépondreSupprimer
  7. C'est con parce que fait à l'arrache. C'est vendu n'importe comment.
    Et l'erreur de base, c'est que le projet soit passé entre les gouttes du Grenelle de l'environnement. Ayrault s'est impliqué personnellement pour s'assurer une exception. Fillon s'en fout de cet aéroport pour sa Sarthe, Paris c'est plus près, mais comme l'idée vient de papa paysdeloirien Guichard, il a pas été difficile à convaincre.
    Logique qu'Ayrault soit devenu LA cible. Mais de toute façon, cette histoire ne justifie pas son impopularité nationale. Par contre, ça devient intenable pour la gauche. Si la victoire du PS est serré à Nantes, surtout si les Verts font un bon score, il gicle le fonctionnaire. Il sera muté à la présidence des Pays de Loire, faut pas qu'il s'inquiète. La douceur angevine, c'est le top pour les retraités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos de douceur angevine:
      "Heureux qui, comme Ayrault, a un beau ministère
      Ou comme celui-là qui conquit la Nation,
      Et puis est retourné plein d'usage et raison,
      Vivre le reste du mandat en célibataire!"

      Supprimer
  8. Bonjour,

    Je vous donne le lien d'un bon article sur la journée de samedi.
    http://www.bastamag.net/Si-le-pouvoir-veut-passer-en-force
    Je précise être Nantais et contre ce projet d' aéroport ...s'il y avait besoin de le souligner.
    J'en profite pour saluer Jegoun et le féliciter pour son blog que je consulte régulièrement et dont les billets sont souvent pertinents....quoique...;-)


    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.