09 février 2014

Rennes de l'autre

Je remercie beaucoup les associations antiracistes et les partis politiques d'extrême gauche pour leur comportement exemplaire, hier, à Rennes. En foutant le bordel, en provoquant les forces de l'ordre, elles ont montré aux yeux de tous que les réacs et les fachos n'étaient pas les seuls à foutre à la merde lors de manifestations. Ils ont rendu totalement légitime le fait de s'attaquer aux forces de l'ordre et ont commis pires saloperies que le camp d'en face.

Je rappelle l'affaire : le candidat du Front National tenait une réunion publique avec 100 participants, hier. Les manifestants, au nombre de 600, opposés à ce parti, ont du être repoussés par la police qui avait été prise à parti (lancement d'objets,...). Il a fallu 300 policiers, CRS et gendarmes !

« Les manifestants ont ensuite tenté d'investir les permanences du PS et du FN mais ont été à nouveau repoussés par les forces de l'ordre. Certains, cagoulés, armés de pavés et de barres de fer arrachées aux barrières d'un chantier, se sont ensuite séparés en petits groupes et ont investi les rues du centre ville, se mêlant aux passants du samedi soir.

Deux vitrines d'agences bancaires, une d'une agence immobilière ainsi que celle d'un poste de police ont été brisées, selon le préfet. Des manifestants, de retour près de la salle de la Cité, ont bloqué une rue avec une voiture qu'ils ont retournée avant de l'incendier. »

J'espère que les manifestants, du moins les salopards qui ont foutu le bordel (mais qui, semble-t-il, n'étaient pas franchement une minorité...) se rendent compte du ridicule de la situation et du mal qui font à la cause de la lutte contre l'extrême droite, qui peut maintenant adopter la posture de la victime.

Sans compter que ces militants passent pour des salopards après les saccages dans le centre de Rennes. Franchement, il y a d'autres moyens pour lutter contre l'extrémisme que celui qui consiste à employer des moyens extrêmes.

Surtout que le risque de voir Rennes passer dans le camp du mal ma paraît plus que faible.

J'en profite pour faire la bise aux copains qui font la campagne de Nathalie Appéré : Sylvain, Christophe,...

29 commentaires:

  1. Ils vont finir par rendre l'impensable possible !!!
    vincent

    RépondreSupprimer
  2. Merde alors ! Il est parfait, ce billet, du coup je ne peux même pas me foutre de votre gueule…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé, je n'avais pas reçu de mail pour votre commentaire.

      Supprimer
  3. Le risque : faire perdre les élections prochaines à la gauche, par une abstention plus forte ou par un vote extrême droite. Ce qui semble déjà bien en cours. Assurément, ce n'était pas la peine d'en rajouter.

    "Surtout que le risque de voir Rennes passer dans le camp du mal me paraît plus que faible." Apparemment, ceux, qui sont semé le bordel, verraient bien d'un bon oeil le PS sauter. Quitte à voir la droite s'installer confortablement, voire aussi, l'extrême droite. Avec l'intention de faire la révolution ensuite ????? Ouais… !!!

    Solanden

    RépondreSupprimer
  4. Complètement d'accord avec cet article, ces imbéciles cagoulés se sont décrédibilisés sur ce coup, avec des violences non appropriées, les propriétaires des commerces et véhicules cassés ou brûlés ont du apprécier...

    RépondreSupprimer
  5. En fait, rien de bien extraordinaire ni de nouveau dans tout cela : dans toutes les manifestations d'une certaine ampleur, il y a presque toujours eu une "frange" de types qui, sous couvert de protestation, ne viennent là que pour la castagne et le pillage (mais surtout la castagne). C'est vrai dans les manifestation de droite (ce n'est pas à vous que je vais l'apprendre…), c'était déjà vrai dans les manifestations de gauche lorsque j'étais tout jeune. À l'époque les "antifas" se nommaient des "autonomes"…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, il y a plus de casseurs que de manifestants.

      Supprimer
  6. Les commentateurs de la moumoute de haute Savoie sont encore plus tarée que lui. Ils me reprochent de ne pas avoir condamné plus fermement. Comme si quelqu'un (à part eux) en avait quelque chose à cirer de les condamnations. Ils doivent réellement me prendre pour un blogueur payé par le gouvernement.

    Comme si, surtout, ils avaient eux-même condamné les vandale d'extrême droite pendant les manif pour tous...

    Je suis le seul à faire un billet contre les cons de "ses" extrêmes et ils disent que je n'en fais pas assez. Enfin, cet imbécile de Jacques Étienne.

    Bien inspiré de faire ce billet. Il montre vraiment la connerie de ces salopards de types qui se sont découverts militants politiques en mai 2012.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore le duo de Moumoute74 avec Mémé Franzi, c'est divertissant.

      Supprimer
    2. Oui c'est rigolo. Et t'as vu ? L'imbécile Jacques Étienne me consacre presque un billet sans même de rendre compte que ce qu'il reproche à la gauche pourrait être reprochable à la droite.

      En fait, ils sont bêtes.

      Supprimer
    3. Avec Jacques Etienne, on est dans le "C'était mieux avant" sans possibilité d'évolution, ça sent le vieux croûton aigri.

      Supprimer
    4. Il est rigolo. Il écrit très bien (toujours la même chose mais on en est tous là) mais est animé par une sorte de haine notamment de moi, depuis juillet.

      Supprimer
  7. Excellent billet. C'est chouette de l'avoir écrit.

    RépondreSupprimer
  8. j'hésite je trolle ici ou chez Moumoutte74 ?

    bon allez je le fais là : "tour de chauffe pour la manif du 22 à Nantes"

    #jesors

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trolle chez lui pour rigoler

      Supprimer
    2. je serai pas crédible :)

      par contre au vu du reportage de Rennes TV sur les heurts de Rennes, on peut penser que c'était largement préparé et que ça dépasse la simple agglo rennaise...

      c'est super organisé, repérage des pavés, utilisation d'une barricade roulante, equipement des gens, il y a même une balliste artisanale

      Supprimer
    3. Vu un tel bordel, ça ne peut qu'être préparé. C'est étrange.

      Supprimer
    4. non ce n'est pas étrange, les FAFS ont montré leurs gros bras, au tour des Antifs, on est un peu sur le même schéma qu'à Poitiers en 2009 et Tours lors du Congrès du FN. Il y a des gens tellement cristallisé sur ce combat anti-FN que, je ne l'espère pas mais je le pense, ça va prendre de l'ampleur

      Supprimer
    5. Des imbéciles qui luttent contre leur camp.

      Supprimer
    6. Des imbéciles qui luttent pour *leur* survie. Quand on est antifa, il faut des faf, non ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.