02 mars 2014

Bolchevik ta mère

Je suis assez sidéré de voir les réactions des copains blogueurs de toutes les gauches suite aux propos de Jean-Luc Mélenchon à propos de l'Ukraine. Il ne faudrait pas voir tout noir ou tout blanc. Ces braves gens qui appellent à la révolution en France, place au peuple et tout ça, qualifient de putsch ce que le peuple fait en Ukraine. 

Ne pas voir tout blanc ou tout noir est un truc de socdems. Ça me plait bien. Allez savoir pourquoi ?

En faisant benoîtement ma revue de blogs à une heure tardive, je vois des braves gens défendre Poutine au nom de la lutte contre l'impérialisme américain, ce brave Poutine dont les blogueurs réactionnaires ont fait une espèce d'idole. C'est beau. Presque émouvant. On va finir par penser que les extrêmes se rejoignent. Ça finira tout blanc ou tout blanc, à ce rythme. 

Ne pas voir tout blanc ou tout noir. Les blogueurs de la vrauche s'imaginent encore que la Russie d'aujourd'hui représente la gauche à laquelle ils aspirent. Ils en sont à dénoncer une affreuse ingérence du capital quand les pays occidentaux s'inquiètent d'une intervention de l'armée rouge dans ce pays dont je n'ai finalement rien de plus à cirer que la première serveuse de bistro à qui j'ai maté les nichons au comptoir. 

Cela étant, si une guerre thermonucléaire devait se déclencher demain, j'aimerais autant que cela soit le matin, je ne tiens pas à prendre mon TGV pour Paris si c'est pour crever dans d'affreuses douleurs dans quelques jours. 

14 commentaires:

  1. Bon, je crois que tu caricatures un chouille à ton tour, mais effectivement, je lis des trucs zarbis, ces derniers jours. Et sauce-dème, ah ben non (ou alors inconsciemment).
    J'adore le simulacre de Poutine qui "consulte" le parlement pour avoir les pleins pouvoirs pour éventuellement foutre sur la gueule des Ukrainiens. C'st LUI, et lkui seul, le pouvoir, dans ce pays.
    A droite et à l'extrême on va dire "L'Ukraine c'est la BAAAAASE de la Russie", donc "c'est" la Russie, et puis c'est tout et les gauchistes libertaires, ils n'ont qu'à servir de paillasson en camp de travail, en oubliant que le pays est sensé avoir un pouvoir propre, au moins, en attendant, et pas celui de Moscou. Et de l'autre côté, zoum, le méchant occident goupille plus ou moins tout ça par derrière pour s'approprier (à tous les coups) je-ne-sais quel marché. Veux bien qu'il y ait une partie russophile et pro-occidentale, selon le coin ou tu te trouves et tu habites, et la langue dont tu te sens la plus proche, mais on pourrait peut-être les laisser penser par eux-même, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne caricature pas tant que ça...

      Supprimer
  2. Moi ce qui m'éclate c'est que les pro Poutine (droite comme vrauche) se permettent de discréditer tout le mouvement révolutionnaire ainsi que le gouvernement qui en est issu sous prétexte que parmi les occupants de la place Maïdan il y a une poignée de nationalistes voire de néonazis (mais zéro au gouvernement !) , alors que dans le même temps quant une poignée d'abrutis d'extrême-gauche ravage le centre-ville de Nantes en marge d'une manifestation anti-NDDL ils refusent (avec raison) tout amalgame similaire. Déshonneur par association et double langage.

    RépondreSupprimer
  3. Expliquez-moi pourquoi des Russes devraient accepter le putsch ? Si à Paris on avait renversé Hollande, par ailleurs moins populaire en France que Ioukanovitch en Ukraine, que ferait les gauchistes de Loudéac ? Ils accepteraient ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La politique intérieure des autre pays ne les regarde pas

      Supprimer
    2. Mais ça regarde les USA et François Hollande ?

      Supprimer
    3. D'éviter la guerre, oui.

      Supprimer
    4. Tout à fait d'accord avec Nicolas. L'Ukraine c'est l'Ukraine, la Russie c'est la Russie, non ?
      Ou alors on revient à l'URSS. Et tout ce qui est "d'influence "russe EST Russe.

      Supprimer
  4. Dans tout les cas c'est la merde.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.