24 mars 2014

La déception

La gauche a obtenu plus de 58% au Kremlin-Bicêtre. On va dire que c’est une bonne nouvelle mais c'est tout ce que j'ai en stock ! elle faisait plus de 71% en 2008. A Loudéac, le candidat de droite a fait plus de 55% au premier tour, soit plus de deux points de plus qu’en 2008.  Tout cela est bien décevant

Ce matin, on ne parle que du Front National qui a fait de très beaux résultats. On peut même supposer qu’il n’en attendait pas tant… La victoire à Hénin-Beaumont est saluée. Le FN est arrivé en tête à Avignon, Perpignan, Béziers, Forbach, Fréjus, Tarascon,…

Le résultat à Marseille est une catastrophe pour le Parti Socialiste, arrivé après le FN. Le résultat à Tous est emblématique. Le candidat PS, Jean Germain voit la gauche arriver en tête mais avec 17 points de moins qu’en 2008…

Les guignols du PS appellent encore au Front Républicain alors que ceux de l’UMP continuent leur stratégie du « ni ni ». Comme si le PS allait faire un Front Républicain tout seul. Yann Galut a annoncé la mort de ce machin qui ne tient plus. Je n’arrive plus à avoir un avis sur le sujet. Pour l’instant, Harlem Désir a annoncé le retrait des listes socialistes dans deux villes, Tarascon et Saint Gilles.

A Fréjus, le candidat du FN est arrivé en tête avec un peu plus de 40% des voix. Trois autres listes sont en mesure de se maintenir au second tour, une socialiste et deux de droite, celle soutenue par l’UMP et par l’UDI et celle de l’ancien maire. Les trois listes devraient fusionner. Cela a-t-il un sens ? Ne vaudrait-t-il pas mieux laisser le FN se vautrer ? Ne vaudrait-il pas mieux faire comme en 1995, laisser quelques villes partir vers une droiet dure pour mieux exploser en suite.

Je suppose que les éditorialistes vont nous expliquer que le message doit être entendu, par le gouvernement, mais aussi par tous les partis politiques, dont la droite et l’UDI. On fera le décompte des grandes villes qui auront basculé de gauche à droite mais aussi de l’UMP vers le FN et on saura alors qui est le grand perdant.

Pour l’instant, il faut continuer à faire campagne, à Bicêtre, Paris, Nantes, Rennes, Lyon… Et Toulouse, tiens ! C’est la plus grande ville qui a basculé à gauche en 2008 et qui pourrait faire le mouvement inverse… Le candidat de droite est arrivé en tête mais la gauche semble majoritaire et l’union doit se faire pour conserver des chances de garder la ville, les candidats et militants doivent sillonner les quartiers pour appeler les électeurs à se déplacer dimanche prochain.

Au boulot !

Avec une pensée pour les copains de Loudéac qui ont fait une belle campagne et sont forcément déçus. Moi aussi.

17 commentaires:

  1. Harlem Désir annonçant le retrait de la liste du PS à Tarascon...où elle est éliminée, cela montre bien le désarroi de la direction du PS!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais. Je n'ai pas répondu à votre commentaire à mon autre billet. Mais on s'est plantés tous les deux.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je comprends. Tiens ! Tu as un mail dans les leftblogs.

      Supprimer
    2. Moi aussi, j'en ai chiale
      De rire

      Supprimer
    3. Comme beaucoup de trous du cul.

      Supprimer
  3. et le front de gauche continue de préconiser l'abstention là où il n'est pas candidat
    après Mélenchon , le déluge

    RépondreSupprimer
  4. Incompréhensible ! Dans mon village, la gauche a perdu après plus d'un demi-siècle de mandat. Le taux d'abstentionniste est quasi de 45%. A toujours croire que c'était acquis les doigts dans le nez, pour cette équipe qui a réellement fait de l'excellent travail, et l'habitude aidant, un grand nombre de ses électeurs a préféré partir aux fraises, laissant ainsi la droite se mettre en place. Pas la pire, certes, mais quand même.
    Il eut mieux valu se déplacer et mettre une enveloppe avec ou sans bulletin blanc. Même si elle n'est pas comptabilisée, elle demeure dans les statistiques et montre son désaccord. L'abstention, c'est juste un refus de voter. Ce refus de voter discrédite le droit de vote qui est une liberté d'expression fondamentale dans notre République.
    Aujourd'hui, je l'ai amer.

    RépondreSupprimer
  5. Comme toujours, on ne peut juger du résultat des municipales qu'au soir du deuxième tour: amplification ou correction du premier? Les deux cas de figure se sont déjà produits dans le passé.

    RépondreSupprimer
  6. Jean Germain n'est pas premier mais second

    RépondreSupprimer
  7. Très déçu, mais j'espère encore pour le deuxième tour...

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour vos coms, les gens. Pas le courage de répondre.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai apprécié votre sincérité dans ce billet. Cela demandait un certain courage !
    Alors c'est la moindre des choses que j'en fasse autant .... Bien qu'étant d'une sensiblité bien plus à gauche que la vôtre, je suis moi aussi extrêmement déçue par les résultats de ces municipales ! Vous écrivez "votez", c'est d'ailleurs ce qu'on entend essentiellement venant de ceux qui prennent la parole au PS ; comme on entend "le PS va devoir réussir à mobiliser tant de % des abstentionnistes de gauche". Ben ouais, mais quelle partie des abstentionnistes de gauche ? Plutôt vers le centre, ou plutôt vers la gauche ? Je lis aussi des trucs du genre "le changement c'est maintenant" .... Mais quel changement ? Vu les résultats, j'ai bien peur que, si inflexion il y a au niveau de la politique nationale, elle n'ait rien pour nous réjouir, nous les andouilles de Vrauche ....

    RépondreSupprimer
  10. Comme tu l'as souligné, Nicolas, on ne peut pas faire un front républicain tout seul. Dans ces conditions, il faut analyser la situation ville par ville. Le désistement systématique revient à se faire hara kiri pour le ps. En revanche, là où le FN est en position d'être élu, et si le désistement permet la victoire d'un candidat "républicain" je pense qu'il faut le faire. En revanche, là où les carotes sont cuites compte tenu des résultats du premier tour (victoire assurée du fn), il serait stupide de se priver de conseiller municipaux de gauche...

    RépondreSupprimer
  11. Qand Najat V.B affirme que le programme du FN est de faire manger du jambon à tous les enfants dans les municipalités où il serait élu... (après avoir affirmé il y a peu que les mariages forcés étaient un problème sérieux dans la communauté catholique...) mon Dieu mon Dieu... et elle est porte-parole du Gouvernement. Ses réactions après ces dernières élections étaient pitoyables, minables. Un appel implicite à ne plus voter PS, en tout cas. Et je ne réagis pas en tant que réac ricaneuse, mais en tant qu'électrice désorientée, dépitée par la gauche, par sa gauche.
    On est tombé bien bas.

    RépondreSupprimer
  12. Ah Ben j'ai répondu à personne. Merci à tous.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.